Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Gaza : Cessez-le-feu unilatéral d'Israël ... Le Hamas continue!

18 Janvier 2009, 00:00am

Publié par Jacques Heurtault

Il fallait s'y attendre ...

Bien qu'Israël ait décidé, unilatéralement, un cessez-le-feu sur la bande de Gaza, le hamas, lui, n'en a cure ... Il continue ses lancers de rockets!

Ces fanatiques sont-ils suicidaires? Je vais finir par le croire ...
Je vais finir par croire que leurs chefs sont complètement cinglés et que les lanceurs de rockets croient vraiment qu'ils vont entre-appercevoir Allah s'ils meurent au combat! C'est vraiment complètement dingue!

Que va-t-il se passer?

Une chose toute simple : l'action militaire israëlienne va reprendre à bref délai! Cela ne fait aucun doute. Déjà, le Likhoud, le parti de droite très dur, partisan de la guerre à outrance contre les palestiniens (et non pas contre le seul Hamas) fait campagne contre ce cessez-le-feu unilatéral ... On peut facilement imaginer que, pour empêcher la victoire du Likhoud, l'actuel gouvernement de coalition "centristes-travaillistes" va être enclin à la reprise des bombardement avec des moyens plus drastiques et un nombre plus grand de victimes!

Eh, bien, soit! S'il est écrit quelque part que l'éradication des extrèmistes palestiniens est nécessaire à l'installation d'une paix durable dans la région, alors, il faut y aller ...
En 1945, les Alliés ont obtenu la paix en Allemagne au prix, certes, d'une destruction quasi totale de Berlin, de Dresde, de Hambourg, etc ...  et la paix au Japon au prix d'une destruction de Hiroshima et de Nagasaki ...

J'ignore s'il faudra en arriver là, à Gaza ... Je ne suis pas devin. Je sais, par contre, que le soutien politique à Israël sera plus nécessaire que jamais ...
Aussi, ma position politique personnelle est on ne peut plus claire :

"Quoi que fasse le Gouvernement légitime d'Israël - je dis bien quoi que fasse - je lui apporte mon soutien absolument inconditionnel ..."

Commenter cet article

GM 19/01/2009 11:14

Pour mettre de l'eau à votre moulin, j'imagine que les extrêmistes sardes lance des rockets sur la Corse du Sud...La police intalienne, incapable, faute de moyens, de faire la police chez elle, les terroristes sardes faisant régner la terreur à chaque élections sur les populations bien contente de considérer que la Corse française est une erreur historique (pour avoir toujours été rattachée peu ou prou aux aragonais, aux pisans et aux génois, sauf depuis 2 siècles...Que ferait le gouvernement de "Fifi III dit le guignol" ?Il enverrait les F14 ?On n'a pas de F 14, mais les italiens ont des F 16 en représaille et interception...Arf, arf !

Jacques Heurtault 19/01/2009 14:16


Je ne sais pas ce qu'on ferait ...


JMV 19/01/2009 01:10

L'histoire officielle au Japon (et ailleurs) précise que l'empereur était manoeuvré par ses généraux (puissance militaire à rapprocher d'un autre sujet du blog). On oublie aussi que 2 membres très proches de sa famille ont porté des responsabilités très lourdes dans la conduite de la guerre et dans de terribles agissements de l'armée.Il faut savoir par ailleurs que l'empereur ne quitte jamais son palais, reclus par des codes dont il n'a pas la maîtrise et auxquels aucun membre de sa dynastie ne s'est affranchie. Les moyens de communications étant également limités à cette époque, il est fort possible que les vrais dirigeants étaient des généraux galvanisés par des membres de la famille impériale qui trouvaient ainsi un pouvoir immense. Je pense que face à des personnes au caractère aussi bien trempé que la lame d'un katana, il aurait fallu un empereur d'une force mentale formidable avec une éducation de "chef" (référence là aussi avec un autre article du blog).Pour finir, le jusqu'au boutisme peut s'expliquer par le fait que ce peuple insulaire qui n'avait jamais été envahi (merci aux kamikaze lors de la venue de Kubilai Kan) ne pouvait croire qu'à son invincibilité d'une part et d'autre part par le fait que le déshonneur est dans la survie (c'est une honte d'être prisonnier et un déshonneur pour les familles). Culture différente de la nôtre qui ne connaît pas la règle du seppuku.

Jacques Heurtault 19/01/2009 09:22


Vraisemblable ... C'est la raison pour laquelle Hiro Hito a été maintenu au pouvoir par les Américains. Il fallait détruire le vrai pouvoir japonais, pas le symbole ... cela n'aurait servi à rien.


JMV 18/01/2009 18:01

Concernant le Japon, les bombardements (non nucléaires mais incendiaires au Napalm) sur les grandes villes (Tôkyô, Kôbé, Sendaï, Nagoya, etc.) ont détruit la quasi totalité de ces villes en tuant à chaque fois presqu'autant ou davantage de civils qu'à Hambourg ou Dresde. Le raid du 9-10 mars 45 sur Tôkyô a fait autant de victimes en une nuit qu'à Nagasaki mais pas avec une seule bombe, dont l'impact psychologique a été en mesure de lever les réserves de l'empereur sur une capitulation ... et aussi de montrer aux alliés de l'est que les chars devaient s'arrêter là où il avait été décidé qu'ils s'arrêtent.Au total, les bombarbements au Japon ont tué plusieurs millions de civils, ce qui est impressionnant et méconnu.

Jacques Heurtault 19/01/2009 00:47


Aucun doute n'est permis, en effet ... Tout ce que vous dites sur ce sujet est plus que veraisemblable ... Il eut mieux valu que le Japon s'apperçoive plus tôt que cette guerre était perdue ...
Hélas, pour le peuple japonais, l'empereur Hiro Hito ne l'a pas compris! 


Jacques 18/01/2009 14:46

Même si Israël se met à brûler les responsables du Hamas dans des fours crématoires ?jf.

Jacques Heurtault 18/01/2009 15:25


ce sont les nazis qui brûlaient les juifs dans les fours crématoires ... Vous faites erreur ... Il ne faut pas inverser les rôles!
Les nazis d'aujourd'hui, ce sont les extrèmistes de tous bords, de "drouate" comme de "gôche" ... D'ailleurs, il est bien connu que les extrèmes se rejoignent!
En physique, il est reconnu que la fuite en avant provoque toujours un décalage vers le rouge. C'est ce que l'on appelle l'effet Fizeau, du nom d'un physicien français qui l'a mis en évidence.
C'est l'équivalent de l'effet Doppler pour les ondes sonores dont la plu belle illustration sont les courses automobiles.
Pareillement on démontre que dans un espace isotrope, statistiquement, l'objet qui fuit (et qui décale vers le rouge, donc) rencontre un trou noir ...
En politique, c'est pareil : la fuite en avant provoque une radicalisation "de gôche", c'est à dire un décalage vers le rouge. Et, tôt ou tard, ces extrèmes rencontrent un trou noir, le noir des
fascistes, le noir de l'extrème-droite!
Je vous invite à méditer cela! C'est très important.