Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

C'est mal parti pour le PS. C'est dommage pour la démocratie.

18 Mai 2006, 09:20am

Publié par Jacques Heurtault

Le titre est, en lui même très évocateur. Que ce soit mal parti pour le PS est une opinion toute personnelle. Que ce soit dommage pour la démocratie est, par contre (du moins, je l'espère), une opinion qui doit être partagée par le plus grand nombre de nos concitoyens, y compris (et, peut-être même, surtout) par ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de la droite républicaine. Quel sens pourrait avoir, pour un "sarkosyste" convaincu, un duel, au second tour, face à Le Pen? Nicolas Sarkosy serait, certes, élu; mais mal élu. Cela augurerait mal du bon déroulement de son mandat.

Pourtant, à entendre ce que, comme plusieurs millions d'autres, j'ai entendu sur France Inter, on peut légitimement se poser la question. Jugez-vous même.

Lionel Jospin a fait savoir qu'il s'impliquerait bien plus que de coutume dans les travaux de l'université d'été de son parti. Jusque là, tout est normal; rien à dire ni à redire.

Lorsque l'on entend, par contre, rapporté par un journaliste de la station (à prendre avec les réserves qui s'imposent, par conséquent), que des militants "jospinistes" pourraient être amenés à prendre position pour ... Laurent Fabius, on se surprendrait presque à se curer l'oreille avec l'auriculaire pour s'assurer que l'on a bien entendu. Ainsi, les amis politiques de celui qui s'est prononcé pour le OUI, qui a toujours combattu Fabius et son "clientèlisme, qui a toujours dénoncé son "arrivisme", etc, etc ... en viendraient à retourner leurs vestes et à soutenir le frère ennemi de toujours? On a le droit d'en être, pour le moins, interloqué.

Mais "l'histoire" ne s'arrête pas là. Quitte à se salir les pieds en marchant dans la merde, autant plonger carrément dans la fosse d'aisance!

Toujours selon ce même journaliste (donc, on ne le redira jamais assez, ... prudence), les motivations de ces militants jospinistes seraient de faire échec à l'investiture de Ségolène Royale par son parti. Là, on est franchement "sonné". Une occasion "royale" (excusez le jeu de mot) se présente, pour la première fois dans notre pays, qu'une femme puisse, très sérieusement, prétendre accéder à la magistrature suprême (ce sont les électeurs qui en décideront, et personne d'autre); et ceux qui devraient être, sinon ses amis, du moins ses camarades (c'est ainsi que l'on s'appelle, dans ce milieu) ne trouvent rien de mieux à faire que d'annoncer qu'ils torpilleront Ségolène Royale au profit de Fabius.

Mais "l'histoire" ne s'arrête pas là ...

Les mêmes militants jospinistes auraient même déclarés qu'il valait mieux perdre en 2007 plutôt que gagner avec Ségolène Royale! Là, on est tout simplement atterrés.

Donc, au sein du PS, "ils" en sont là! A ce niveau ... si bas, si bas ...

S'ils continuent sur cette pente, autant dire tout de suite que c'est vraiment mal parti ...pour eux.

Dans les remugles au sein desquels le citoyen ordinaire se débat en essayant de ne pas s'y noyer, on peut se demander s'il ne s'agit pas, encore et une fois de plus, d'une de ces manipulations sordides dont des "journalistes" ont le secret ... 

Commenter cet article

:0026: Niconippon 18/05/2006 13:30

Bravo Jacques ! Heureusement pour le schmilblick, il y a un univers de différence entre les éléphants et les vermisseaux dont je fais parti ! Depuis la campagne d'adhésion en ligne du PS, des dizaines de milliers de gens motivés se sont inscrits de façon à pouvoir peser dans le choix du candidat. Que Jospin ou un autre appelle à soutenir Fabius montre à tous le décalage entre la base et le sommet. Tant pis pour eux, plus dure sera leur chute. En attendant, Ségolène séduit, monte dans les sondages et c'est tant mieux ! La loi Salique s'est éteinte avec l'avènement de la République.Vive les femmes !