Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Guadeloupe : Surtout ne pas céder!

13 Février 2009, 14:15pm

Publié par Jacques Heurtault

Monsieur le Président de la République,

Dans le cadre du conflit soit-disant social, en réalité politique, je prends la liberté de vous dire qu'il ne faut, en aucun cas, céder sur quoi que ce soit qui soit de nature à être couteux por l'Etat!

Si vous cédez en Guadeloupe, vous pouvez être certain que les autres DOM - TOM vont se lancer dans l'action ... Ensuite, ce sera le tour de la métropole!

Il ne faut pas hésiter à proposer l'indépendance pure et simple de la Guadeloupe en cas de nécessité ...

Aux premières violences physiques constatées, il va falloir, malheureusement, réprimer ... à proportion du niveau des violences ... C'est bien triste mais il n'y a pas d'autres solutions!

Les chantiers de réformes doivent impérativement se poursuivre, tous, sans aucune faiblesse, sans aucun relachement, avec la même détermination qu'au tout début de votre mandat ...

Si vous lâchez du mou, vous pouvez dire adieu à votre programme de modernisation du pays et, du même coup, adieu à votre fonction dans les 6 mois qui suivent!

Attention! Danger! L'article du Code du Travail qui autorise un salarié à se retirer en cas de danger grave et imminent ne s'applique pas à vous!
Il faut rester! Il faut y aller ...

La victoire est au bout de la fermeté tranquille ...

Commenter cet article

dominic frontier 21/04/2012 00:51


http://dominicfrontier.blogspot.com/

Rachid 07/03/2009 07:58

Bonjour à vous,Selon un sondage publié par le Figaro d’hier, 51% des Français seraient favorables à l’indépendance de la Guadeloupe. Mieux, les électeurs de Nicolas Sarkozy y seraient encore plus favorables (58%). Alors, info ou intox ? On peut légitimement s’interroger car poser la question de l’indépendance de la Guadeloupe à des citoyens qui ne connaissent de l’île que les images de barrage ou de violence de ces derniers jours ne saurait être en soi innocent. D’autant que le même sondage affirme que 87% des Guadeloupéens n’y seraient pas favorables. Avouez qu’un tel sondage tombe à pic pour le gouvernement. Une menace atomique en somme, façon de jouer la population contre les leaders du LKP. Cela étant, poser la question de l’indépendance de la Guadeloupe ou de son autonomie serait peut-être un service à rendre à sa population. Car il faudra bien qu’un jour les leaders du LKP s’expliquent. Lors que le LKP parle de « l’Etat colonial français », sous-entend-il que l’Etat français est colonial par nature et donc illégitime par rapport à « un peuple guadeloupéen » ? Ou veut-il signifier que l’Etat est colonial parce qu’il ne remplit pas sa fonction républicaine envers ces Français à part entière que sont les Guadeloupéens ? On voit bien que répondre à l’une ou l’autre question, ce n’est pas la même chose. Malheureusement, rien dans les propos d’Elie Domota, leader du LKP, ne permet de trancher. Et ce n’est pas un hasard, je crois. Sciemment le LKP joue sur tous les tableaux, mêlant la question de la vie chère et celle de l’esclavage, l’inégalité économique et la question raciale. Un jeu avec le feu. Car si beaucoup de ces problèmes sont étroitement imbriqués dans les sociétés issues de la plantation, il est très dangereux d’instrumentaliser certaines questions, notamment la question raciale. A ce « jeu », on peut toujours trouver plus démagogue que soi. Par exemple ce sondage…
·        "Demande aux anciens et ils t’expliqueront" (La Bible)
L’an dernier, je me trouvais à Pointe-à-Pitre, en février, juste au moment du carnaval.
Une fois les chars folkloriques habituels de Vaval passés, j’ai vu, à ma grande surprise, un défilé, inattendu des touristes, mais très attendu des habitants des quartiers traversés, celui des jeunes désoeuvrés de ces cités, un défilé hors ou en plus de Vaval, celui des jeunes de quartier en démonstration de force.
Un défilé à vrai dire assez inquiétant ! C’était une véritable armée de 800 jeunes environ qui marchaient au pas cadencé, comme une milice avec un tee shirt comme un uniforme, et ces jeunes ne faisaient pas d’autre spectacle que celui jouer avec des dizaines fouets que ces jeunes faisaient claquer (à la place des pétards interdits : un magasin de pétards avait brûlé quelques jours avant) en direction des touristes, façon de dire : la Gwad’loup, c’est nous et taisez vous, sinon je vous frappe. L’esclavage, c’est fini ! Ces coups de fouets étaient dirigés vers les passants, sans aucun doute, pour les effrayer ! Le but était de faire peur et de rappeler à tous que l’ordre colonial va être renversé par la violence et par eux et non par des fonctionnaires.
Le mouvement du LKP - au début- a récupéré tous ces jeunes. Le LKP est en effet issu de nombreuses associations où dominent les syndicats des fonctionnaires payés +40 % (Elie Domota, ANPE, Jacques Bino (contrôleur des impôts), tué par balle par un de ces jeunes par erreur croyant viser des policiers et tuant un LKP et encore d’autres.
Le LKP ne va pas résoudre la problématique de ces jeunes sans emploi. A quoi leur servent 200 euros, si l’on n’a déjà pas de salaire ? Au contraire, si les salaires des fonctionnaires montent, les prix augmentent automatiquement et ces jeunes souffriront encore plus des gains du LKP. Souvenez vous de l’inflation des années 70 à la suite de l’augmentation des salaires du Grenelle de l’époque.
Si les violences reprennent, le % des métros partisans de l’indépendance augmentera encore ; et sans qu’on leur demandera leur avis, un référendum POUR ou CONTRE leur sera proposé, mais il ne sera proposé qu’aux seuls hexagonaux.
Souvenez vous que le référendum sur l’indépendance de l’Algérie, le FLN étant battu sur le plan militaire, n’a pas été proposé aux algériens mais aux seuls hexagonaux qui ont lâché leurs compatriotes à 86 %.
Des départements ultramarins ont ainsi été largués en raison des violences de la guerre d’Algérie.
Résultat le rapatriement de plus de trois millions de personnes hostiles à l’indépendance.

Jacques Heurtault 08/03/2009 23:25


Excellente contribution ... merci!
Je suis favorable à l'indépendance de la Guadelouipe ... Avec un référendum ouvert à tous les électeurs, y compris les guadloupéens ...


Jean-Pierre 23/02/2009 13:42

Une pétition circule pour demander l'indépendance...http://jesigne.fr/independancedomtomLibre à chacun...

Jacques Heurtault 23/02/2009 14:48


Moi aussi (après l'avoir lue tout de même!) ...
la véritable adresse, c'est : http://www.jesigne.fr/independancedomtom


rue89 22/02/2009 11:21

Venez consulter des news que vous ne verrez pas sur les autres média corrompus par le pouvoir sarkoziste. http://www.rue89.com/

Jacques Heurtault 22/02/2009 15:44


Dites vous, sur votre site, que le syndicaliste tué en Guadeloupe était un militant de la CGT Guadeloupe? Si tel était le cas, vous grimperiez dans mon estime ... Vous seriez pratiquement les seuls
à le dire! J'observe, depuis le début de cette affaire de meurtre, que la chappe de plomb est posée sur le fait qu'il s'agit d'un militant de la CGT! Pourquoi cette obstination dans le silence?


L'ignoble infreequentable 20/02/2009 12:44

Et puis l'autre prévoyait bien de "
LA REVOLTE DES MEPRISES "

GM 20/02/2009 09:28

En attendant, Jégo (sur la patate), "Fifi le guignol" et "Bling-bling", s'ils envoient la "chasse", ils reculent à pas cadencé.Et ce n'est pas fini !580 millions pour les DOM. C'est qui qui paye au juste ?Et une campagne des médias orchestrée depuis le "châteaau" pour montrer tous les efforts (en terme de redistribution) à ramener le clame chez les béqués, vu tout ce que la République paye au total pour quelques excités du cocotier...La débandade... Et hier sous mes fenêtres, 3 heures de manif des étudiants pourtant en vacances.Au moins trois compagnie de CRS pour encadrer tout ça dans le calme.Même qu'hier, ils ont failli enlever mon "tas de boue sur roulette" garé "tranquilos" dans une rue voisine, pour faire place aux camions de CRS...Les forces de la "réaction prolétarienne" sont en marche, dans la rue, une fois de plus !

Jacques Heurtault 20/02/2009 17:42


Le terme est amusant ... "réaction prolétarienne" ... Moi qui les croyais progressistes!


Jean-Pierre 17/02/2009 09:36

Je n'ai rien compris à cette histoire d'otage. @GMSans être aussi critique que vous, je suis cependant d'accord pour dire que la dette va augmentant, que les effectifs de la FP ne baissent pas autant qu'ils devraient et que la dépense publique continue de galoper sans que ces messieurs s'en émeuvent plus que ça... Je n'ose pas dire "vivement demain" tellement les lendemains vont déchanter... Sans compter que la Guadeloupe s'enfonce dans le bordel ORGANISÉ, pendant que sur les ondes du service public de la radio, on entend Besancenot tenir un discours d'un incroyable populisme, soufflant sur les braises... 

Jacques Heurtault 17/02/2009 13:25


Pour les preneurs d'otage en cavale, je regrette que des forces spéciales ne soient pa sintervenu pour leur loger, à chacun d'eux, une ou deux balles (de préférence explosives) entre les deux yeux!
Trop de laxisme dans ce pays! ... Trop molle la répression!


GM 17/02/2009 09:09

Les réformes, oui, Monsieur mon Conseiller préféré. Mais lesquelles ?Quand on regarde le programme des 591 mesures proposées en 2007, le "score" est de 7 % réalisées ou qui étaient déjà engagée sous "Vil-pain" !Ca ne fait pas beaucoup en presque 2 ans !Et puis à part le "travailler plus pour gagner plus" et les exonérations des heures sup (qui n'est pas forcément le bon mécanisme d'ailleurs, mais passons) aucune de majeure.Voire même des contradictoires : exemple, une justice de proximité, rapide et efficace = suppression de tribunaux pas "assez rentables".Idem pour la carte hospitalière...Les pôles d'instruction.L'efficacité des peines planchers ? Un gros doute... En fait on attendait de "Bling-bling" moins d'Etat, moins d'impôt, moins d'endettement, résultat il nous fait une accélération de la dépense publique, un à peine "non-remplacement" d'un départ en retraite que sur 3 là où il avait promis sur 2 (et encore, pas vraiment : l'effectif de la fonction publique, tout compris Etat, Collectivité territoriale, hospitalière est en légère augmentation), il vit à crédit plus que ses prédécesseurs (y compris Balla-mou et Yoyo réunis) et fait des économies en raclant le pouvoir d'achat des "pôvres gens z'heureux" en inventant une demi-douzaine de taxes nouvelles et en déremboursant toujours plus les cotisants/assurés sociaux !Je ne suis pas sûr qu'il n'ait pas "déchiré le pacte d'avec les gaulois", comme jadis Napoléon... Que les parlementaires ont destitué pour cette raison (politique) à Fontainebleau après la bataille de Water/l'eau...Enfin, ce que j'en dis, Monsieur mon Conseiller omnipotent...

Jacques Heurtault 17/02/2009 13:24


Paris ne s'est pas fait en un jour ...
Fillon a toujours dit que 5 ans étaient absolument nécessaires pour mettre en oeuvre le prrogramme des réformes. Il est donc normal que l'on n'en voit pas bien les effets MINTENANT!


GM 16/02/2009 09:21

Le programme ?
Il est là !
Et les progrès de l’année dernière, ce n’était pas zéro pointé, mais presque.
A suivre après 2 ans…

Jacques Heurtault 17/02/2009 08:19


Ce pays EST ATAVIQUEMENT conservateur! Les réformes sont donc difficiles à conduire ... pour tout le monde! Voyez la décentralisation!


Jean-Pierre 15/02/2009 17:44

J'aime bien la façon dont certains vous « aiguillent »... Ils n'ont pas de blog ?

Jacques Heurtault 17/02/2009 08:17


Je laisse, par principe, le débat se développer. Je suis profondément démocrate.


Daumont Jean 15/02/2009 11:05

   Pour ce qui est du bilan de Nicolas Sarkozy à mi-mandat, on peut partir du travail effectué dans le dernier numéro du Nouvel Observateur (n° 2310 du 12 au 18 février 2009 - page 37) qui est intéressant, même si on n'est pas d'accord avec l'orientation générale de cette revue...En tout état de cause, il faut convenir que le vrai bilan ne pourra être fait qu'au terme du mandat, certaines réformes ne pouvant être jugées qu'avec un certain recul...   En ce qui concerne l'indépendance de la Guadeloupe, il n'y a pas lieu de discuter d'une éventualité qui relève de la plaisanterie ...L'économie de cette île, comme d'ailleurs des autres "DOM-TOM", est tellement intégrée à cette la métropole que la rupture est impossible et ne pourrait conduire qu'à une anarchie du type Haïti ...Par contre, il serait raisonnable d'y favoriser le développement d'une gestion "régionale ", avec des compétences bien définies par rapport à "l'Etat" français.

Jacques Heurtault 17/02/2009 08:17


Tout à fait d'accord avec l'autonomie ... Il faut cependant que les guadeloupéens choisissent : être dedans ou être dehors (de la France).


Daniel H. 14/02/2009 22:47

Social et politique, politique et social, l'écart est effectivement mince....! Il y a des gens qui souffrent, ils ne peuvent être laissés pour compte au nom  des REFORMES sarkosiennes.Les réformes peuvent passer, mais sur la base d'un diagnostic partagé et de solutions négociées. Monsieur Napoléon Sarkosy ne détient pas LA vérité à lui tout seul!!

Jacques Heurtault 17/02/2009 08:15


Il a été élu ... Je n'ai pas voté pour lui.
Je tiens, de longue date, ce peuple profondément conservateur et je suis bien décidé à faire tout ce que je peux pour faire bouger les choses ... Notamment à faire perdre l'habitude de vouloir
régler dans la rue les conséquences des votes défavorables sortis des urnes ... TOUT DEMOCRATE DOIT LAISSER SARKO GOUVERNER dès lors qu'il reste dans les limites de son programme clairement annoncé
AVANT l'élection!


Daniel Heurtault 14/02/2009 15:29

Désolé mais je ne suis absolument pas d'accord avec cette prise de position droitière, voir, en poussant un peu loin fascisante compte tenu des termes employés. Il y a de graves problèmes de vie chère dans les DomTom. Moi, je dis aux guadeloupéens, aux martiniquais et aux réunionnais: tenez bon! Sarko la menace doit céder ou ça va péter! ça y est la récession est là! il va bien falloir prendre l'argent où il est. Réveillez-vous! revenez sur terre Sarko et sarkosistes, ou alors ça finira mal!Quant aux réformes, on en parle mais quel sens ont-elles dans une crise de cette ampleur? Des réformes, oui, mais pour quoi faire? 

Jacques Heurtault 14/02/2009 18:52


Le contenu de ton commentaire me conforte dans mon point de vue ... A savoir que l'affaire n'est pas sociale mais politique! Il suffit, pour s'en convaincre, de voir l'empressement de ceux qui
souhaitent l'echec de Sarko à apporter leur soutien à tout ce qui fait du grabuge et du ramdam ...
Personnellement, je suis sur terre ... Pour une fois (c'est si rare!) que nous avons un Président qui respecte le programme politique de réformes qu'il s'est fixé et pour lequel il a été élu, je
vais bien me garder de lui mettre des batons dans les roues!
Le devenir politique de Sarko m'indiffère ... La modernisation de la France m'importe beaucoup!


Daumont Jean 14/02/2009 09:58

  La France a conservé un certain nombre de "confettis de l'Empire" qui ont été librement intégrés à la République ...Celle-ci doit donc y veiller au respect de ses principes ...Or il faut bien admettre que chômage y connaît des taux records et que le poids de la "crise économique" y est d'autant plus mal ressenti que les produits pétroliers à la pompe y sont plus chers qu'ailleurs, alors que les Sociétés pétrolières connaissent des bénéfices également records (15 milliards d'Euros pour Total en 2008)...Je ne cesse pas de dire dans mes articles et mes commentaires que les profits fabuleux de certaines sociétés comme les rémunérations énomes de certains dirigeants sont générateurs de graves conflits sociaux ...et la "fermeté" contre des troubles, comme en Guadeloupe, peut être dangereuse si elle n'est pas assortie de mesures efficaces pour améliorer le pouvoir d'achat (voir les Etats-Unis d'Obama, pas très loin...)

Jacques Heurtault 14/02/2009 19:00


La meilleure réponse, c'est l'indépendance !


GM 13/02/2009 17:41

Pensez un peu au bocson que ça pourrait faire !Dès qu'il y a grève générale, hop un petit référendum pour l'indépendance...Finit les cortège de syndicalistes dans les rues : La RATP fait grève ? Hop indépendante !Que les salariés aillent se faire payer en Guadeloupe : je suis encore capable de conduire une rame de métro comme un grand. Pas compliqué d'appuyer sur des bouton et de tourner des manettes !Les dockers de Marseille en grève ? Hop ! Un petit réfrendum et l'indépendance !Z'auront plus qu'à regarder d'autres appuyer sur des boutons et des manettes depuis ailleurs : je suis encore capable de faire ça aussi !Les profs en gèves ? Allez hop ! un petit référendum et ils iront enseigner à l'école libre pour les plus malins !Les fonctionnaires en grève ? Idem, ça nous fera moins d'impôt à payer.Et je ne vous raconte pas les edf en grève ! Allez hop un petit référendum, l'indépendance qui suit et pas de problème : on se remet tous à pédaler dans notre salon pour s'écalaire autrement qu'à la bougie !Je suis encore capable de vous vendre des gégènes individuelles.Et en plus, c'est bon pour la santé de pédaler devant sa téloche !Lumineux, non ?

Jacques Heurtault 13/02/2009 18:22


C'est de la lumière noire, alors!


GM 13/02/2009 17:34

Ah bé non !Façon "Yoyo" ou "soces"... Comme il l'avait été envisagé pour la Corsica Bella Tchi-tchi à un moment de notre passé récent !J'ai dit toutes les îles, y compris l'Île de France !Comme ça au moins, on ne viendra plus nous emm... de partout de navarre ni d'ailleurs !Et puis moi je demande le rattachement de l'Île de France au statut fiscal et social des Corsi : comme ça, on sera en vacances tout le temps - ou presque !

Jacques Heurtault 13/02/2009 18:20


Y compris la Corse! Mais la Little France ... devenue l'Ile de France
En vacances les pieds dans la boue ... En voilà une idée qu'elle est bonne!


Jean-Pierre 13/02/2009 17:31

L'indépendance et toutes les aides du continent. Comment ça, c'est pas possible ? 

Jacques Heurtault 13/02/2009 18:18


L'indépendance sans les aides, évidemment!


GM 13/02/2009 15:00

Je vote pour ! L'indépendance des îles !Vite, un référendum...

Jacques Heurtault 13/02/2009 16:47


Limité aux seuls guadeloupéens, évidemment ...