Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Enseignants-chercheurs : surtout, ne pas céder!

17 Février 2009, 23:00pm

Publié par Jacques Heurtault

Je crois bien que, désormais, je vais mettre dans le même sac, non seulement les journaleux de merde qui sont toujours aussi cons et incapables d'expliquer les mécanismes de la crise, mais aussi les fonctionnaires de merde qui s'imaginent que l'Etat va continuer de payer à fonds perdus pour du travail qui ne se fait pas (ou si mal!) ...

Si je comprends bien les "enseignants-chercheurs", ils veulent :
1. Être fonctionnaires, à n'importe quel prix ... coûte que coûte!
2. Que celui qui les paie (l'Etat, c'est à dire NOUS) se contente de payer sans jamais poser aucune question ...
3. Ne rendre de comptes à personne et surtout pas à celui qui les paie
4. Dépenser les crédits de recherche qu'on leur alloue sans que le fournisseur de crédits ne dise quoi que ce soit sur les choix opérés!

Nom de Dieu! Cette chienlit va-t-elle durer encore longtemps?

Moi, je veux :
1. Que plus un seul chercheur ne soit fonctionnaire. Les deux "statuts" sont foncièrement incompatibles.
2. Que les crédits alloués soient négociés avec une structure équivalent à National Science Foundation des Etats Unis qui décidera de l'opportunité des programmes de recherche scientifique. Cette structure pourrait être l'actuel CNRS.
3. Que les chercheurs qui ne trouvent rien soient purement et simplement virés à l'issue de leur période contractuelle. On a besoin de "trouveurs", pas de "trouvères" ni de "troubadours".
4. Que la structure allouant les crédits ne puisse le faire qu'à la seule condition que les unités de recherche trouvent aussi l'équivalent d'au moins un tiers de leurs crédits auprès des entreprises.
5. Que les présidents d'universités soient les aussi les présidents des structures de recherche, à charge pour eux de déléguer leurs pouvoirs à un patron de la spécialité (une délégation, ça se retire sans avoir à le justifier).

Ils peuvent manifester autant qu'ils veulent ... ça ne m'empêchera pas de dormir!

Commenter cet article

Jean-Pierre 09/03/2009 09:05

@Bria.Là, vous touchez les effets pervers de la médecine fonctionnarisée. Les radiologues ne volent personne. Ils appliquent les tarifs de la Sécurité sociale. S'ils volent quelqu"un, ce sont les assurés sociaux, avec la complicité des syndicats, puisque ce sont eux qui gèrent la sécu... qui détermine la valeur des actes médicaux... Il existe des radiologues libéraux, mais il en existe aussi des fonctionnaires, bien sûr, au sein des hôpitaux publics... ceux-ci sont si compétents qu'ils irradient leurs patients jusqu'à en faire mourir certains du traitement...http://www.lexpress.fr/actualite/societe/toulouse-145-malades-irradies-a-l-hopital_464587.htmlhttp://tf1.lci.fr/infos/france/faits-divers/0,,3419582,00-malades-irradies-epinal-24e-cas-.html@jf... Je me joins à Jacques H. pour vous demander de nous montrer votre feuille d'imposition, histoire de lever les ambiguïtés... Celle de VLF est la bienvenue aussi... :-) 

Jacques Heurtault 09/03/2009 19:28


J'ai obtenu cette feuille d'imposition ... Je vais donner les éléments chiffrés attendus.


Jacques 08/03/2009 22:38

Cher "Jean-Pierre",Vous vous amusez avec des rumeurs sans aucun fondement.C'est votre droit.Mais quand bien même je toucherais le montant de retraite que vous annoncez, sans aucune preuve, je ne vois pas ce qui m'empêcherait de dire ce que je pense.Et j'affirme ici, haut et fort que je ne touche absolument pas 4500 euros de retraite. Ce serait trop beau, ce serait presque le double de ce que je gagnais lorsque j'étais en activité......Mais si ça amuse "Jean-Pierre" d'affirmer des contre-vérités, car il n'a  d'autres arguments que de basses attaques personnelles, libre à lui.Moi, j'ai ma conscience pour moi ! Et elle est tout à fait tranquille.jf.

Jacques Heurtault 08/03/2009 23:29


le plus simple, c'est de produire votre feuille d'imposition ... Comme ça, on verra!


vive_les_fonctionnaires 08/03/2009 19:55

"on va vous en faire baver, nous les fonctionnaires" "C'est compris ?" disent-ils espérant nous intimider... "C'est compris, je m'en souviens très bien. post N°32 justifié ensuite par le post N°34. Par contre, merci de nous dire où vous avez lu "on va vous en faire baver". Vous mentez cher Monsieur ou vous perdez votre sang froid. Je vous le rappelle : la majorité des français apprécient le travail des fonctionnaires. Vous faîtes partie d'une minorité qui les insulte. Je réitère mon invitation à aller voir comment ils bossent sur le terrain.

vive_les_fonctionnaires 08/03/2009 19:38

"Le pire que j'ai constaté ce sont ceux de la radiologie (Hopital)"Raté, Bria. Vous parlez des radiologues ?! Vous citez une catégorie de personnel qui n'est pas fonctionnaire.

bria 08/03/2009 19:16

VLF >  je n'accepte pas d'être insulté par Jean-Pierre, c'est aussi simple que cela. Dans son poste N°31, Jean-Pierre emploie le terme de pantouflageC'est vrai que certains pantoufles, admetez-leLe pire que j'ai constaté ce sont ceux de la radiologie (Hopital)Champions toutes catégories a peine meme si ils ne nous font pas le reproche de venir les déranger, une honte !!

Jean-Pierre 08/03/2009 18:31

@Bria, Non, ce n'est pas marrant... Ils se prennent pour des apprentis dictateurs. "on va vous en faire baver, nous les fonctionnaires" "C'est compris ?" disent-ils, espérant nous intimider... Quand on pense que notre ami retraité doré des aiguilleurs touche quelque chose comme 4 500 euros mensuels, il est mal venu de donner des leçons, mais c'est plus fort que lui... http://www.resiliencetv.fr/?p=2072 

vive_les_fonctionnaires 08/03/2009 17:24

Merci Jacques pour votre soutien. Contrairement à ce que pense le sieur Jean-Pierre, je ne suis nullement malade et suis sain d'esprit. Soyez rassurés !Bria dit "lorsqu'on pense differemment, vous prenez la mouche". Pas du tout, je n'accepte pas d'être insulté par Jean-Pierre, c'est aussi simple que cela. Dans son poste N°31, Jean-Pierre emploie le terme de pantouflage et pour moi il s'agit d'une insulte. Je l'ai donc invité à aller accompagner les fonctionnaires sur le terrain pour vérifier s'ils pantouflaient. J'ai cité les services des urgences mais j'aurais pu citer d'autres corps de fonctionnaires. Sous prétexte qu'il bosse à son compte, il a une haute estime de ce qu'il fait et il méprise le job de ses compatriotes. Je constate qu'il passe tout de même pas mal de temps sur les forums aux heures habituelles de travail donc je suis quelque peu dubitatif sur sa charge réelle de travail.

bria 08/03/2009 14:00

Ce qui est marrant avec vousC'est dès qu'on pense differemment vous prenez la moucheTout le monde a une vision differentes de voir les chosesIl y a des incompetants partout, certes Mais quitte a nous les imposer, on aimeraient éviter de tomber sur des portes de prison ou une impression de faire l'aumone sur une chose qui nous est du. Et pour ca le service public hormis ces gréves a gogo devraient revoir leur copie

Jean-Pierre 06/03/2009 08:53

@VLFhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Paranoïa#D.C3.A9lire_de_revendicationVous devriez vous faire soigner 

Jacques Heurtault 08/03/2009 23:17


Le lien n'est pas actif! Merci de faire le nécessaire ...


vive_les_fonctionnaires 05/03/2009 17:29

"Alors, au lieu de le prendre de haut quand je dis quelque chose, vous feriez mieux d'entendre les critiques qui vous sont faites."Je ne sais pas où vous avez vu que je le prenais de haut. Je ne souhaite pas entendre les critiques qui sont faîtes par vous car vous n'avez aucun argument. Votre seul argument est la haine du fonctionnaire. Heureusement que la majorité de nos concitoyens ne sont pas comme vous, pour preuve le sondage que j'ai mis en lien. Dans toutes vos interventions, vous insultez les fonctionnaires qui font leur boulot et qui sont aussi respectables que vous. Vous constaerez que je ne me suis jamais permis de critiquer votre boulot, donc je n'accepte pas que vous nous critiquiez car vous le faîtes systématiquement sur le mode du mépris. Si vous ne vous en rendez pas compte, c'est grave, docteur.

Jacques Heurtault 08/03/2009 23:16


Allons! Allons! Jean Pierre a raison ... C'est évident!


Jean-Pierre 05/03/2009 14:09

Primo, je n'insulte personne. Je donne mon sentiment au même titre que vous donnez le vôtre. Il n'y aurait que les fonctionnaires à pouvoir donner leur avis ? Désolé, mais la démocratie ça ne fonctionne pas comme ça. Deuxio, je suis un individu d'une espèce comme la vôtre. Je ne suis pas moins humain que vous. Alors, au lieu de le prendre de haut quand je dis quelque chose, vous feriez mieux d'entendre les critiques qui vous sont faites.Fin du "dialogue"

Jacques Heurtault 08/03/2009 23:15


Bien envoyé!


vive_les_fonctionnaires 05/03/2009 11:59

"C'est qui "on" ?"Ce sont tous les fonctionnaires que vous insultez" Ça veux dire quoi "c'est compris" ? C'est une menace ?"Non, ça veut dire que les fonctionnaires ne veulent plus être insultés par des individus de votre espèce. Nous souhaitons être respectés comme doivent être respectés tous les salariés dans ce pays.  

Jacques Heurtault 08/03/2009 23:14


Les fonctionnaires devant assurer le fonctionnement de la machine administrative de l'Etat, logiquement, ils ne devraient pas avoir le droit de vote puisque ils sont "juge et partie" ...


Jean-Pierre 04/03/2009 13:49

"on" va m'envoyer... C'est qui "on" ? Ça veux dire quoi "c'est compris" ? C'est une menace ?À propos de documentaire, vous n'avez pas vu celui qui passe sur Planète Justice, "Scandales sur ordonnances" ? Éclairant... sur le service public à la française...

vive_les_fonctionnaires 04/03/2009 11:22

"On est loin du pantouflage, cher VLF..."On va vous envoyer faire un stage dans un service des urgences d'un hôpital public comme celui qu'on a vu hier soir à l'émission de TV France 2, vous verrez si on pantoufle. Réfléchissez un peu avant de publier des messages insultants. C'est compris ?

Jacques Heurtault 08/03/2009 22:50


Pourquoi diable voulez vous que les personnels des urgences soient fonctionnaires? Pouvez vous me donner une explication simple et raisonnable? Merci!


Jean-Pierre 04/03/2009 09:24

Comment je suis payé ? Assez mal, pour le travail que ça représente... et c'est au mérite, puisque si je n'offre pas à mes clients ce qu'ils sont en droit d'attendre, des concurrents seront ravis de les accueillir. On est loin du pantouflage, cher VLF...S'agissant du milieu hospitalier, il est déraisonnable d'opposer le privé au public. Il vaut mieux opposer les bons "services" aux mauvais. Car il y en a...

vive_les_fonctionnaires 04/03/2009 08:33

"Sauf dans le milieu hospitalier ...Pour avoir gouté aux deux, une clinique a une prestation supérieur à un hopital. C'est mon avis et je ne changerai pour rien au monde ma crémerie ^^"Alors là, c'est trè discutable. Aujourd'hui encore, il n'y a pas photo entre l'hopital public et une clinique privé pour des pathologies graves et des opérations chirurgicales sensibles. Je sais de quoi je parle aussi.

Jacques Heurtault 08/03/2009 19:15


Alors, Bria ... On n'aime pas l'école? Au point de préférer l'école publique ... à cause des grèves!
Pas sérieux, ça!


bria 03/03/2009 23:13

En général le privé c'est soi sur un objectif défini ou basé sur un rendement de production dans les PME/PMIDe toute maniére il est impossible de comparer les deux statutVu qu'ils se font tres peu de concurrence, malheureusement !!Sauf dans le milieu hospitalier ...Pour avoir gouté aux deux, une clinique a une prestation supérieur à un hopital. C'est mon avis et je ne changerai pour rien au monde ma crémerie ^^L'école ... Pas eu l'occasion de tester les deuxMais j'aurai sans doute aimé le public avec les gréves ...lol

Jacques Heurtault 08/03/2009 19:12


Alors, Bria! On n'aime pas l'école au point de préférer l'école publique parce qu'on y fait grève? Pas sérieux, ça!


vive_les_fonctionnaires 03/03/2009 16:52

Et vous, vous êtes payé comment ?!

Jacques Heurtault 07/03/2009 22:03


Perso, je ne demande pas mieux que de de perdre mon statut de"fonctionnaire" (quasiment assimilé ...) en échange d'une forte augmentation de mon salaire ...


Jean-Pierre 03/03/2009 09:03

J'ai vu. J'ai vu aussi qu'ils étaient majoritaires à penser qu'ils devaient être payés au mérite...

Jacques Heurtault 07/03/2009 22:00


Moi, je suis plus réservé! Je souhaite qu'ils soient gérés comme dans le secteur privé!


vive_les_fonctionnaires 02/03/2009 14:22

Jean-Pierre, Bria and Co, vous êtes minoritaires. Il faut vous faire une raison. http://www.liberation.fr/societe/0102435685-reaction-sur-pres-des-trois-quarts-des-francais-ont-une-bonne-image-des-fonctionnaires

Jacques Heurtault 07/03/2009 21:59


Il existe bel et bien une aspiration à devenir fonctionaire ... On a la garantie de l'emploi!


bria 01/03/2009 10:04

Il faut dire aussi que les fonctionnaires sont tellement nombreuxQue c'est presque devenu une Milice dans un pays soi-disant de libertéPlus il aura de fonctionnaires, plus l'etat sera puissantPlus ils feront gréves plus ca génera le mondeEnfin plus ils seront nombreux, plus on payera Que ca soit pour nos retraites ou tout simplement par un monopole Je trouve que l'etat dans beaucoups de domaines n'a pas sa place ou plus sa place Le monde évolu, pourquoi ne pas simplement évoluer avec lui

Jacques Heurtault 07/03/2009 21:58


Eh, oui! Le monde évolue! Il faut évoluer avec lui! ... Et non pas contre lui! Certains ont du mal à le comprendre ...


Jean-Pierre 28/02/2009 10:13

Comme tous les salariés du privé, toutes les personnes que vous citez sont payées pour faire leur job. Seulement, beaucoup d'entre-elles n'ont aucun besoin d'un statut de fonctionnaire (à part le policier) pour faire leur boulot... Alors, égosillez-vous autant que vous voulez... J'adore... le mec de la fête de la fête de la musique, serviteur des arts... Je vais vous dire, à la fête de la musique, personne ne vient me cirer les pompes. Je sors mon tambour et avec mes potes, on fais danser les filles...  

Jacques Heurtault 07/03/2009 21:56


Vous faites danser les filles, Jean Pierre? A votre âge? Hum! Elles sont jolies, au moins?


Jacques 28/02/2009 00:38

Merci d'avoir bien voulu mettre les "Aiguilleurs du ciel" dans cette très belle liste.jf.

Jacques Heurtault 07/03/2009 21:55


Il est jégitime que ces aiguilleurs du ciel sient fonctionnaires puisqu'ils exécutent des missions de police du trafic aérien ...


vive_les_fonctionnaires 27/02/2009 16:21

"Il est vrai que quand nous serons tous devenus fonctionnaires ou presque, qui financera nos salaires ?" 
Fonctionnaire, c'est quoi ?
D'accord ils font grève, d'accord on les considère comme des feignasses mais un fonctionnaire c'est quoi ?
Réponse:
Une infirmière (Celle qui vous fera votre toilette quand vous serez incontinent et plus, privé de couches culottes)
Un Soldat (Celui qui mettra sa vie en jeu pour défendre vos choix politiques privés)
Un policier (Celui qui vous protégera contre les « sauvageons » qui viennent abîmer les jolies voitures privées)
Un conducteur de TGV (Celui qui vous emmène dans votre villégiature privée pour pas très cher et sans danger)
Un agent des impôts (Celui qui fait fonctionner l'Etat grâce à cet argent que le privé a tant de mal à gagner)
Un facteur (Celui qui amène chez vous au bout de la France les colis privés des cadeaux de noël de papy mamy)
Un prof (Celui qui vous permet d'apprendre gratuitement ce que vous mettrez en pratique dans le privé)
Une institutrice (Celle qui mouche vos chers bambins privés et reçoit les insultes publiques)
Un juge (Celui qui gérera votre divorce privé)
Un pompier (Celui pour qui la devise est « sauver ou périr » et qui périra pour sauver votre vie privée et votre maison privée perdue en plein maquis avec un branchement et un kwh EDF au même prix)
Un agent de la sécu (Celui qui se fera chier dans un bureau pour vous rembourser vos tranquillisants privés)
Un agent des Assedic (Celui qui fera avancer votre dossier de chômage quand le privé vous aura foutu dehors)
Un technicien EDF (Celui qui remettra le courant pour que vous regardiez vos DVD privés après la tempête)
Une sage femme (Celle qui ne se prive pas de galérer pour faire naître vos futurs cadres privés)
Un directeur d'hôpital (Celui qui se bat pour soigner gratuitement votre surmenage privé)
Un conducteur de metro (Celui qui vous conduit au tarif le moins cher d'Europe dans vos boulots privés) Encore le métro (Celui qui vous emmène 365 jours par an à vos soirées privées et vous ramène même quand vous êtes bourrés)
L'organisateur de la fête de la musique (Le con qui organise votre petite soirée sympa du 21 juin) Et bien sur tous les sans grades, qui ramassent vos ordures, nettoient les parcs, améliorent les forêts, recherchent de nouvelles technologies, transportent votre nourriture la nuit quand vous dormez (encore le train), font tourner les centrales électriques, aiguillent les avions, organisent les élections, donnent à manger dans les cantines scolaires,plantent des fleurs dans les villes, font des émissions de télé, vous donne la météo (aux avions privés et aussi et surtout aux marins privés !! )
Alors maudissez les, injuriez les, rejetez les!!!! Mais quand du service public, vous serez privé.....alors là, vous pleurerez !!......
Faites passer !!......
VIVE LE SERVICE PUBLIC A LA FRANÇAISE!!!!

Jacques Heurtault 07/03/2009 21:54


La plupart de ces gens, fort estimables, n'ont aucune raison de jouir du statut de fonctionnaire! La Police, oui! Les infirmières non!


Jacques 27/02/2009 00:05

Aïe, aïe, aïe...."Surtout ne pas céder".... répétez-vous à l'envie....Seulement voilà, MM Sarkozy et Fillon n'ont pas votre audace....Ca craque de partout et ils cèdent doucement mais sûrement aux Enseignants-chercheurs ainsi qu'aux Guadeloupéens....Mais au fait, vous n'avez pas encore abonné de force MM Sarkozy et Fillon à votre blog ????jf.

Jacques Heurtault 07/03/2009 21:49


C'est leur affaire! Ils en paieront le prix aux prochaines élections! Notamment au européennes qui sont, traditionellement, des élections défouloir ...
Je ne force personne à lire mon blog ... bien qu'il soit instructif!


Jean-Pierre 24/02/2009 16:29

Alors d'où vient ce bruit de fond ? Est-il uniquement secrétaire général de UGTG ?

Jacques Heurtault 24/02/2009 16:51


Je suis parti à la pêche aux renseignements ... Vous aurez la réponse.


Jean-Pierre 24/02/2009 10:18

Tout à fait. Si on regarde l'affaire guadeloupéenne avec un peu de recul, on voit que la CGTG et le LKP dont le leader Elie Domota porte deux casquettes, (celle de révolutionnaire et celle de directeur régonial de l'ANPE) sont proches des idées indépendantistes, mais demandent, dans les négociations que l'État s'implique toujours plus. Vous avez dit contradiction ?Il est vrai que quand nous serons tous devenus fonctionnaires ou presque, qui financera nos salaires ?

Jacques Heurtault 24/02/2009 14:33


Domota n'est pas plus Directeur Régional adjoint de l'Anpe que moi évèque ... Et encore moins Directeur Général adjoint comme le dit pourtant Libération! Ces journaleux de merde sont décidément
bien malades ...


GM 23/02/2009 19:25

Mais on sait, on sait tout ça !Pas comme d'autres...Et je rajouterai un petit commentaire qui n'est pas de moi, mais qui se veut assez didactique, explicatif de cette rébellion tous z'azimuts !Je vous le sers tel quel :
L’économie a plus à voir avec la logique qu’avec l’idéologie. Certains de ses principes les plus fondamentaux n’ont pas été inventés par les économistes mais découverts par les plus brillants d’entre eux. Oublier que l’entreprise est d’abord et avant tout un outil formidable et sans équivalent de création des richesses, c’est condamner notre pays à vivre dans une économie de pénurie qui se généralisera peu à peu. En opposant le social à l’économique, on détruit non seulement l’économie mais avec elle, tout le lien social se délite. Quand tout le monde cherchera à vivre aux dépens de l’Etat, c’est-à-dire sur le dos des autres, nous serons arrivés au bord de la guerre civile. Dans leur grande majorité, les Français accordent une faible confiance au marché et à l’entreprise. C’est pratiquement l’inverse dans la plupart des autres pays où la méfiance naturelle se porte envers l’Etat et ses administrations. La constitution américaine a pour fonction de limiter le champ de l’Etat et l’arbitraire du pouvoir politique, la constitution française a vocation à l’étendre. DSK a dit récemment que le débat sur le capitalisme et l’économie de marché en France est un débat exclusivement franco français. Mais comment expliquer cela dans un pays conditionné par l’hystérie antiéconomique ? Notre pays se complaît dans l’hystérie antiéconomique qu’elle tend à faire passer pour une sensibilité sociale exacerbée. Il faut bien admettre que les efforts conjugués de l’Education nationale (dont 80 % du corps enseignant votent à gauche) d’un côté, et du monde médiatique (dont 80 % expriment ses sympathies pour l’extrême gauche) de l’autre côté, ont abouti à un phénomène unique dans le monde développé.
Commentaire n° 6 posté par Chris aujourd'hui à 16h45 Ce n'est pas si idiot....Personnellement, je crois aussi que parce que "le dogme" est si puissament enraciné dans les têtes et soutenu de toute part, on peut aussi dire que c'est tous les jours que nous faisons face à la "REVOLTE DES MEPRISES"...Méprisés parce qu'ils n'ont pas forcément le back-ground, les prérequis, pour comprendre.Et encore moins pour admettre...Alors pour aller vite et loin, ils en viennent à devenir des "MEPRISES"... à cause de la forme !Et il faut les comprendre : Car c'est leur vécu quotidien, hélas !Bonne soirée !

Jacques Heurtault 24/02/2009 14:35


Le peuple va bien finir par comprendre ... Il faut faire confiance au peuple!


GM 23/02/2009 15:05

@ Jacques le sarkosiste : Regardez bien et dites-vous bien que je prends bien soin de traverstir les mots pour éviter à "Jacques, le Conseiller", tout problème juridique relatif aux délits de presse (même informatique).Par contre, vous auriez tendance à nous saoûler un peu avec votre verbiage anti-machin. Vous avez un blog, alors contentez-vous en !Pero, j'en ai un aussi (voire trois et bientôt 4) et sauf erreur de manip, je n'en fais pas du buzzing comme vous !Et puis, "Sarko bling-bling", c'est un truc d'amour vache entre lui et vous ! Pas possible autrement...Sans vouloir vous fâcher, vous devriez aller voir du côté d'un psy : A priori, "bling-bling" est marié recasé, d'autant qu'il se passe plein de choses ailleurs que dans ses propres errements !Ca vous ouvrira peut-être quelques horizons de la pensée humaine.C'est pas bon pour l'intellect les "fixations".Seuls les fous ont des idées fixes.Et justement "Bling-bling" veut aussi les juger (sans doute pour encombrer un peu plus les tribunaux qu'ils ferment par ailleurs...).En bref, comme dit l'autre, si le blog de "Jacques le Conseiller" ne vous plaît pas, bé, vous savez ce qu'il vous reste à faire !Bonne journée.Très respectueusement,GM

Jacques Heurtault 23/02/2009 16:55


Mon Dieu! L'espace d'une seconde, j'ai cru que c'était de moi que vous parliez!
Je ne suis, Dieu m'en préserve, ni "sarkosyste" ni "anti-sarkozyste" ... je suis, par contre, un authentique réformateur!
Mon raisonnement est donc on ne peut plus simple : Dans la mesure où nous en avons un sous la main (Sarkozy, le vrai!), profitons en ...
Certes, ses réformes ne sont pas toutes bonnes ... Je ne me suis pas privé de le dire et même de le rabâcher (les heures sup' entre autres). Elles sont mêmes tellement évidentes et tellement
bousculantes que ça finit par déranger beaucoup de monde ... à tel point que je me demande si ça ne va pas finir par le perdre ... Au moins aura-t-il été prévenu!
Ce peuple, je l'ai déjà dit maintes et maintes fois sur ce blog, EST PROFONDEMENT CONSERVATEUR ... Il a un mal fou à accepter les réformes, les vraies, celles qu'il faut faire pour que la France
soit mise, enfin, à niveau sur le plan de la modernité ... Alors il se rebiffe! C'est son droit le plus strict!
Toutefois s'il s'averait que c'est moi qui ait raison, je crains qu'il n'en patisse ... et moi avec, puisque, jusqu'à plus ample informé, je fais partie de ce peuple!
Alors, forcément, cela m'amène à faire preuve, ici ou là, d'un peu de rugosité ... épistolière, pas toujours appréciée à sa juste mesure! A mon grand désarroi ...
O! Tempora! O! Mores!


GM 23/02/2009 14:52

Larrouturou "Instrumentalisé"... C'est beaucoup plus probable !Il n'était pas chez Mc Kinsey mais chez Andersen Consulting, d'abord junior, puis après son paasage à Chicago, senior et partners dans la même année...Je sais, j'étais dans "leurs petits papiers" à la même époque, mais n'étant pas HEC, juste konnard de juriste/expert-comptable pas inscrit, ils voulaient que j'aille refaire le Code de commerce du Cameroun (ou du Gabon, je ne sais plus).Et c'est à cette occasion que je l'ai croisé, lui et sa semaine de 4 jours !Je signale qu'on retrouve cette idée chez un autre blogueur (http://solidariteliberale.hautetfort.com/), mais chez ce dernier, le 5° jour doit être consacré à des activités sociales et solidaires payée en "monnaie fondante".Le tout en vue de réduire le poids de l'Etat et de la finance publique !Aparté : ce n'est pas 1/5° qu'il faudrait y consacrer, mais un jour sur 2... Passons !Même qu'on se demandait bien ce que ce Larrouturou, fils d'électricien gazier CGT catho, foutait là à ce moment là !Il a fini par faire ses valises après que les "managers" aient enfin compris qu'il ne foutait rien (très, très peu de facturation) mais leur avait ouvert un boulevard avec la RTT mode "De Robien" puis obligatoire avec Aubry I...Une loi qui pouvait tenir en trois articles, mais qui est devenue dès la première lecture une "usine à gaz" comme rarement un énarque est capable d'en pondre...Aubry est énarque (promotion "Blum-blum") ex militante de la CFDT ayant pantouflée chez Pechinay à côté de Gandois soi-même (X-pont) avant qu'il ne devienne Pédégé du CNPF jusqu'au moment où Aubry s'est payé sa tête avec la RTT...Une affaire de famille, en somme !Mais parfaitement vraie sur le plan historique.

Jacques Heurtault 23/02/2009 15:04


Exact! Andersen ... Pas Mac Kinsey!
Exact aussi pour Titine et Gandois ...
Je n'ai pas de raison de douter du reste ...


GM 23/02/2009 09:05

Un plan "Laroutourou" ?Non lui est vraiment trop k...n !D'ailleurs, ils ont fini par le virer...Mais un "instrument" du déclin français, pas de doute.Et à qui profitait le crime ?Bé à la concurrence internationale, tiens donc !Notamment américaine...

Jacques Heurtault 23/02/2009 11:27


Laroutourou agent de l'impérialisme amécain? Pas très crédible!


bria 22/02/2009 17:45

Dedicace Spécial pour Sarkostiquehttp://www.youtube.com/watch?v=7jQSe_ZGFdgVu l'amour entre vus deux ^^

Jacques Heurtault 23/02/2009 11:28


Merci ... mais le clip est largement connu ...


Jean-Pierre 21/02/2009 12:35

« Sarkozy n'est pas plus grand qu'un japonais mais se croit plus important. »Ça sent son petit raciste, ça...  

Jacques Heurtault 21/02/2009 14:49


Xénophobe conviendrait sans doute mieux ... Mais c'est surtout assez bas de la part de Sarkostique car c'est profondément blessant!


antisarko 20/02/2009 18:34

Le chef de l'Etat demande aux banquiers de ne pas s'attribuer de bonus l'an prochain. C'est la moindre des choses en période de crise, et Nicolas Sarkozy en bon communicant a bien compris qu'il avait tout intérêt à jouer cette carte.Mais pourquoi n'applique-t-il pas à lui-même cette recommandation de bon sens ?En novembre 2007, le président de la République s'est auto-augmenté de 172%. Depuis le 1er janvier 2008, son indemnité mensuelle s'élève à 19 331 euros, contre 7084 euros avant la réforme.Nous demandons donc à Nicolas Sarkozy de montrer l'exemple et de renoncer dès aujourd'hui à ce super bonus de 172%.Ce serait un signal fort envoyé au pays.Monsieur le président de la République, ayant la décence de renoncer à votre bonus faramineux. Renoncez à cette augmentation immorale !Merci de signer cette pétition en envoyant un mél à stopbonussarkozy@yahoo.frSi vous partagez cette revendication, envoyez la pétition à toutes les adresses de votre carnet d'adresses, en leur demandant de la signer.

Jacques Heurtault 20/02/2009 19:02


Le salaire que vous mentionnez n'a strictement rien de scandaleux! Il pourrait même être plus élevé ... Personnellement, je gagne 2.000 euros net par mois en étant à temps partiel ... Et le
Président qui travaille certainement beaucoup beuacoup plus que moi n'en gagnerait que même pas quatre fois plus? C'est ridicule!
Ne signez pas cette pétition imbécile!


Jean-Pierre 20/02/2009 13:52

Le Laroutourou qui a le projet d'une semaine de 32 heures ?

Jacques Heurtault 20/02/2009 17:39


C'est le même, en effet!
Il est membre du PS ... Il a travaillé chez Accenture, Mac Kinsey et un autre truc du genre ... où on travaille vraiment beaucoup! Ses 32 heures sont un peu la réaction au dépassement d'horaires
antérieurs!


Jean-Pierre 20/02/2009 13:51

Une baisse de salaire, ça ne plaît à personne et c'est normal. Et, contrairement à vous, je ne suis pas sûr que ça aurait poussé les entreprises à embaucher. Les TPE sont embourbées dans le code du Travail, et l'embauche est toujours un problème délicat, dans le sens où il n'est pas simple, pour une TPE de licencier. Combien de TPE, pensant être dans "leur bon droit" se font envoyer dans les cordes du "droit tout court"Ceci dit, gauche et droite nous pondent les mêmes "embêtements" professionnels... Si on laissait un peu les entreprises travailler et produire ? Après tout, c'est leur "cœur de métier, comme on dit aujourd'hui ?

Jacques Heurtault 20/02/2009 17:40


Il faut quand même des règles ... des règles simples mais des règles ...


GM 20/02/2009 09:21

Absolument logique Monsieur Mon Conseiller !Et en plus, c'est ce que nous avons vu sur le terrain.C'est un coup monté depuis Chicago avec Laroutourou, Partner chez l'un des big fives de l'époque. Je m'en souviens très bien, j'étais aussi consultant externe chez le 6° !Nous avions analysé alors que ce n'était encore qu'un projet, que ça allait accélérer les délocalisations et le "Conseil stratégique" du 6° des big fives, mais aussi chez tous les autres, a donc activer des cellules de "conseil" pour délocaliser à tour de bras...Perso, j'y ai perdu en crédibilité refusant de faire de la RTT et les délocalisations argant que ce n'est pas en empêchant les prolétaires de bosser qu'on les enrichira mieux : Une mesure anti-sociale par essence même qui paupériserait tout le monde.En commençant par les salariés !Quand même un comble que ce soit la gauche qui brime ainsi des millions de travailleurs, les empêchant de bosser, les menaçants de licenciements économique à la marge, bloquant les embauches définitives, jetant des millions de gens dans la précarité !Un comble discréditant durablement.Ce que je n'avais pas vu, ce sont deux choses :1 - Les étrangers, bleges, anglais, néerlandais, allemands, italiens, espagnols, se sont précipités en Gauloisie pour piquer des marchés aux locaux qui... au lieu de faire des devis, se formaient à la négociation RTT et passaient leur temps autour des tables de négo avec les syndicats.Et on en manquait de compétences pour négocier correctement, autant chez les syndcaleux que chez les boss !Un vrai gâchis qui a tué des milliers, des dizaines de milliers de PME...2 - Au lieu de faire une loi simple, "Titine" et "Yoyo" nous ont fait trois lois d'une complexité rare, source de contentieux infinis où il a fallu attendre Rafarin pour y mettre fin.5 smic différents, au total sur la fin ! C'est dire...Sans compter des décrets qui étaient parfois contradictoires avec l'esprit de la loi.Quant aux flopées d'instructions, de circulaires d'application, de questions-réponses publiées, il y en a des milliers de pages, toutes écrites en langage énarchique, c'est-à-dire incompréhensibles !Bref, on a reculé de près de 20 ans sur le plan social du droit du travail...Mais "bling-bling" avec sa TEPA, sa LME et sa LMT, sous couvert de détricoter le "machin" et de simplification, globalement, il ne fait pas mieux.C'est redevenu "Dallas et son univers impitoyable" dans les PME et TPE.Au point qu'il vaut mieux parfois fermer la boutique pour en ouvrir une autre en mode "copier/coller" mais avec une situation saine du point de vue du droit du travail !D'où, à mon avis, mais on ne le saura que bien plus tard, la flambée des créations d'entrprises à laquelle nous assistons depuis quelques mois !Dément...On casse et on reconstruit et tout le monde se félicite...Des nihilistes au pouvoir !

Jacques Heurtault 20/02/2009 17:48


Je ne crois pas au coup monté avec Larouturou ... Ou alors, il est vraiment très fort!
Pour pondre des usines à gaz, il n'y a rien de tel que des énarques, socialistes ou pas, de droite comme de gauche; c'est tout pareil 


Jean-Pierre 19/02/2009 14:31

Perso, le partage du travail, je verrai plutôt ça comme une utopie, et les utopies sont toujours dangereuses. Les 35 heures, fruit du "partage du travail" ont-elles fait progresser le pouvoir d'achat des plus bas salaires ? Non, n'est-ce pas. Elles l'ont même souvent fait baisser.  

Jacques Heurtault 19/02/2009 23:17


Les 35 heures version Titine Aubry, c'est l'exact opposé du partage du temps de travail ...
Les 35 heures façon Titine, c'est, en réalité, 35 heures payées 39!
Le partage du temps de travail, c'eut été 35 heures payées  ...35! C'est toute la différence!
Il suffisait de dire : "la durée légale du temps de travail est fixée à 35 heures". Le reste en découlait naturellement! Il y aurait eu, alors, une baisse du nombre d'heures travaillées accompagnée
par une baisse du salaire mensuel sans baisse du taux horaire de salaire, appelant naturellement à de l'embauche sans surcoût particulier! Rien de plus simple!
On a vendu aux salariés non pas le partage du temps de travail mais la réduction du temps de travail avec maintien du salaire ... C'est à dire que l'on a accordé un AVANTAGE aux salariés sans avoir
prévu de le licencier. Un véritable coupe gorge qui s'est retourné CONTRE les bénéficiaires initiaux!
Au final, les salariés ont eu les 35 heures payées 39 mais aussi les "aménagements " de la production qui en étaient la contrepartie ... pour voir leurs salaires réels baisser sans pour autant
annuler les "aménagements" de la production.
Bien entendu, les agents publics, non soumis à la compétition, ont eu les deux! Ils ont eu 35 heures payées 39 et ils les ont conservées en contrepartie d'aménagements qui vite devenus lettre morte
...
Logiquement, vous devez être d'accord avec moi ... 


L'ignoble infreequentable 19/02/2009 09:55

@ Antisarko : Marre des discours à la noix !Dommage parce que le fond de la réthorique est bonne et bien huilée, mais commencer par évoquer "ceux qui en ont trop", c'est kon comme la lune !On n'en a jamais trop, même pas Bill Gates (sans qui vous ne pourriez pas communiquer sur le blog de Jacques) !C'est comme ça : c'est la règle du toujours plus !Faut relire le De Clauset d'il y a bientôt 30 ans...Alors la lutte des classes, si elle doit encore exister (car elle existe bien plus que le ne croient mes "petits potes communistes" qui se désespèrent de leur côté) elle n'est pas entre "prolétaires nantis" et "prolétaires impécunieux", comme vous voulez le refléter, comme votre discours et lui-même "instrumentalisé" veut le faire entendre, mais entre une "classe de sachants" qui s'est démocratiquement approprié tous les leviers du pouvoir en douce (et sans que vous vous y opposiez utilement jusque-là) et tous les autres !Là encore, il faut relire Roger-Gérard Schwazsenberg (l'ex plus jeune des agrégés de gauloisie) et son bouquin de "sciences politques" des années 70 : tout y est déjà !C'est du Machiavel moderne décrivant les mécanismes du pouvoir de nos cités modernes.Pas une virgule n'est encore à changer...Le problème avec lui, c'est qu'il ne nous a pas encore dit comment en sortir !Et c'est ce qu'il faut qu'on invente tous les deux !Et avec d'autres, naturellement...

Jacques Heurtault 19/02/2009 11:44


Si vous comptez sur Antisarko pour vous dire comment en sortir, vous allez attendre longtemps!


Jean-Pierre 19/02/2009 09:11

Jacques, bien sûr que ces réformes sont bonnes. Elles ne vont même pas assez loin et assez vite. La réforme sur les heures supplémentaire m'a permis, à moi, modeste citoyen, d'augmenter un peu mon propre pouvoir d'achat. Donc, à mes yeux, c'est une bonne chose. J'ai du mal à comprendre votre hostilité. 

Jacques Heurtault 19/02/2009 11:41


C'est un problème de partage du temps de travail ... Je reste favorable à cette orientation ... qui ne cadre pas avec les orientations de Sarko.


antisarko 18/02/2009 21:47

A l’issue d’une rencontre avec les « partenaires sociaux » notre jet président interviendra ce soir à la téloche pour la seconde fois en moins de deux semaines pour tenter à nouveau de rassurer les pauvres sans faire peur aux riches, c’est-à-dire sans rien leur prendre de ce qu’ils ont en trop.
 
De son côté, Henri Guaino, le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, estime que la situation sociale est « dangereuse » même en métropole, car, tenez-vous bien, ce brave garçon s’est aperçu que « la crise économique génère beaucoup d'angoisses et de souffrances sociales, mais aussi un grand sentiment d'injustice parce que ceux qui souffrent ont le sentiment de payer à la place des responsables de la crise ».
 
Certes, il n’est jamais trop tard pour cracher dans la gamelle du Medef et dire toute la compassion qu’on éprouve pour ceux « qui souffrent socialement », mais alors pourquoi refuser aux Français les plus modestes l’équivalent des 400 dollars que Barack Obama se propose de distribuer aux Américains dans la débine ?
C’est que, « quand l'économie est en pleine descente, ce genre de plan ne sert à rien, et il plombe les finances ».
C’est toujours la même rengaine avec l’actuel pouvoir : on vous comprend –si vous saviez comme on compatit !- mais vous n’aurez rien, pas un rond, ça pourrait vous faire du mal.
 
Les Fillon et Parisot ont beau répéter aux chômeurs en fin de droits et aux smicards qu’ils doivent « se serrer les coudes » avec les cadres dirigeants qui ont renoncé de mauvaise grâce à leur sacro-saint bonus de début d’année, ils peinent à convaincre un peuple pour une fois plus sceptique que crédule.
Et ce n’est pas Jean-Pierre Jouyet, le nouveau patron de l’Autorité des marchés financiers, qui voit son indemnité de fonction augmenter de 71 000 € d’un seul coup de sarkobaguette magique, qui va le rendre plus compréhensif, ce peuple, envers les nantis et leur talent pour lui jouer du pipeau.
 
On est tous dans le même bateau ! comme dirait le captain Sarkozy, le gars qui, au risque de s’échouer, ne dévie jamais du cap que les capitalistes thatchériens lui ont fixé.
La métaphore est aussi usée que la réplique qu’elle suscite immédiatement : même dans la tempête, sur le navire France, les uns sont en first class sur le pont supérieur, les autres se partagent entre soutiers et passagers clandestins.
 
Parisotte –encore elle- et Chris Lagarde peuvent bien se réjouir des bénéfices faramineux engrangés par Total, elles ne parviennent à générer que grogne et mauvaise humeur.
Pardi ! Elles auraient pu y penser toutes seules si toutefois elles pensaient : les Français en général et les Antillais en particulier n’éprouvent qu’une très médiocre sympathie pour les groupes pétroliers qui les tondent à chaque passage à la pompe, alors d’apprendre que ces gros malins s’en mettent plein les poches tandis que les leurs sont vides, ça les énervent.
Oh ! mais ! stop ! vous n’y êtes pas ! ce qui est bon pour Total est bon pour la France !
C’est ça, c’est ça ! t’as raison, Léon !
 
Le candidat Sarkozy a été élu sur la promesse de sécuriser la cité, d’augmenter les revenus de tout le monde et de diminuer le nombre des sans emplois.
Devenu président, il s’avère qu’il a tout faux sur tous les plans, la conjoncture internationale renvoyant à l’impuissance du verbe les camelots mégalomanes les plus convaincus.
Lui et ses conseillers en tirent-ils un judicieux enseignement ?
Du tout ! Quand les jeunes sont au chômage, on cherche à maintenir les vieux au boulot jusqu’à leur dernier souffle, quand la zone brûle, on ne connaît pas d’autre traitement social que la prison pour les boutefeux, quand les employés réclament du pognon, on en donne aux employeurs.
 
Effectivement, il se pourrait bien que ça « pète » ici comme sous les tropiques ainsi que le redoute Guaino, qui juge que la situation « offre un terreau favorable à tous les extrêmes » (en fait, il n’y en a qu’un, à droite, vu que le programme de l’extrême gauche n’est pas plus ambitieux que celui du PS il y a 28 ans).
Mais ne sont-ce pas ses propres amis ploutocrates les responsables et n’est-ce pas leur rapacité comme leur indifférence au bien commun qui produisent de fait tous les embrasements ?

Jacques Heurtault 19/02/2009 11:33


Bien que n'approuvant pas le contenu de votre argumentaire, je dois reconnaitre qu'il est correctement charpenté ...


Jean-Pierre 18/02/2009 18:21

C'est l'éternel refrain de la réforme qui n'est jamais la bonne... 

Jacques Heurtault 18/02/2009 18:50


Celles qui sont conduites actuellement sont globalement très bonnes. Même si j'ai des remarqy=ues critiques à faire, ici ou là, sur tel aspect ou tel autre ... Par exemple sur la réforme des
"heures supplémentaires".


GM 18/02/2009 09:22

Mais, mais...Les "chercheurs pas trouveurs", ils défendent leur statut, c'est-à-dire chacun leur pré-carré, leur petite baronnie, là où ils peuvent faire la loi comme ils l'entendent, sans avoir à rendre de compte.Statut bien confortable.On y rentre quand on est jugé digne, par ses propres futurs pairs, de faire partie de la secte en étant "agrégé".Ticket d'entrée valable pour toute une vie... de "recherche" sans fin !Le problème d'un "trouveur", c'est qu'il faut qu'il fasse de l'ingénierie, qu'il crée des choses qui n'existaient pas avant lui.Nos prix Nobels en sont tous. Aucun de tous les autres.N'importe quel ingénieur BTP sait faire un pont là où personne ne l'avait imaginé possible.Même Eiffel a été capable de faire une tour complétement inutile et pourtant si symbolique...Peu ou pas beaucoup des "temples du savoir".Alors forcément, quand on leur explique qu'il faut aussi qu'ils se fassent pédagogue de l'intérêt de leurs propres travaux, ils sont pas dans la m... (étron) !Alors même qu'ils sont censé capable d'enseigner leur propre spécialité à autrui, leurs étudiants (et main d'oeuvre à bas prix).La première réforme que vous devriez audacieusement imposé, Monsieur mon Conseiller, c'est bien la chasse aux gaspillages...Tant de neurone à haute concentration incapables d'expliquer le pourquoi du comment de leur activité, c'est véritablement navrant !Y compris jusqu'au CNRS (mais aussi INSERM) qui sont des fédérations de baronnies.

Jacques Heurtault 18/02/2009 18:48


Dieu merci, il y des tas de chercheurs qui trouvent des choses intéressantes sans pour autant être honoré d'un Prix Nobel ... Il faut passer tout ça au secteur privé lequel recevra des subventions,
EN TANT QUE NECESSAIRE ET UTILE, pour piloter les programmes de recherche ...
Ras le bol de toute cette feignasse qui glandouille au frais des contribuables!


Daumont Jean 18/02/2009 09:17

   Comme d'habitude - car je commence (!) à bien vous connaître - vous forcez le trait en ne considérant que ce qui va mal ...Il y a encore - Dieu merci - des "enseignants-chercheurs" de qualité, et de récents "Prix Nobel" en sont la preuve... Néanmoins, il y a aussi des fumistes, et j'ai lu récemment un article au vitriol signalant qu'en dehors de leurs 5 heures de cours hebdomasaires, non seulement certains "enseignants-chercheurs" n'ont pas remis depuis plusieurs années des résultats de leurs "recherches" mais "pantouflent" par diverses prestations dans le "Privé" ...Je ne sais pas s'il faut leur retirer la qualité (?) de "fonctionnaires" (avec la garantie de l'emploi...), mais en tout état de cause il faut assurer un "contrôle" efficace pouvant conduire à la révocation

Jacques Heurtault 18/02/2009 18:43


Nous sommes d'accord!


Jean-Pierre 18/02/2009 09:16

Sont-ce les "chercheurs" en sciences humaines qui grèvent et manifestent ? 

Jacques Heurtault 18/02/2009 18:37


Hautement probable !