Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Dominique Perben face à France Inter.

5 Juin 2006, 10:42am

Publié par Jacques Heurtault

C'est encore France Inter qui est en cause! J'en arrive à souhaiter une privatisation pure et dure de cette antenne quand je vois de quelle façon est utilisée ma redevance. Il va falloir que j'y réfléchisse ...

Dominique Perben est l'invité et, bien entendu, vient sur le tapis la question du jour : Lundi de Pentecôte!

Le journaleux de service commence par râler contre la cacophonie créée par la mise en oeuvre de cette mesure. Il y aurait, selon lui, des gens qui bénéficieraient du jour férié "lundi de pentecôte" et d'autres pas.
A deux reprises au moins, Dominique Perben explique deux choses :
- Le Lundi de Pentecôte n'est PLUS un jour férié. C'est un Lundi comme n'importe quel autre Lundi ...
- Tout le monde travaille désormais un jour de plus ce qui a comme effet automatique, passée l'inévitable période de "calage", d'augmenter la quantité de richesses produites. C'est la valeur de cette quantité suplémentaire de richesses qui est versée au compte de financement spécialement ouvert à cet effet. C'est on ne peut plus clair.

La réplique du journaleux fuse comme un pétard ... mouillé : On aurait pu augmenter les impôts, notamment la CSG!
Ben, voyons! Que ne ferait-on pas pour trouver je ne sais quel "truc" ou quel "machin" pour augmenter les impôts! C'est à croire que c'en est une maladie ...
Redisons-le à l'intention de ceux qui sont complètement bouchés : ON PAYE TROP D'IMPÔTS, notamment trop d'impôts directs. C'est clair, non!
De toute façon, avant d'envisager une quelconque nouvelle augmentation de la CSG, il faut d'abord aligner les différents taux en vigueur sur le taux le plus élevé. C'est un boulot plus difficile qu'il n'y paraît ... puisque ce sont les retraités qui paient le TAUX le plus faible, parmi lesquels, précisément, les personnes dépendantes!

On constate cependant que, une fois de plus, l'Etat a fixé une règle bonne dans son principe et qu'il est le premier à ne pas l'appliquer, POUR L'EXEMPLE, à ses propres salariés et à ceux sur lesquels il exerce, indirectement, une autorité. Passons ...

Je me pose une question simple : le gouvernement aura-t-il le courage de ne céder à aucune pression démagogique dans cette période pré-électorale?
J'ai des doutes sérieux .
Aussi je me puis qu'être particulièrement heureux des deux récentes initiatives de Ségolène Royal, laquelle entend bien ne pas céder aux sirènes de la démagogie. Tant il est vrai qu'il est plus facile de rouler dans le sens de la descente (le laissez-aller) que dans le sens de la montée (l'effort). Affirmer haut et fort que la mise en oeuvre dogmatique des 35 heures façon Aubry a posé des problèmes à beaucoup de gens des classes populaires, électorat normalement le plus intéressant pour le P.S, relève d'un authentique courage qu'il faut saluer.
Les responsables de la droite républicaine devraient prendre garde à ne pas tirer à boulets rouges sur quelqu'un qui est en train de favoriser une prise de conscience collective alors que se dégage, petit à petit, un consensus sur des sujets naguère fortement controversés et même carrément polémiques. 

Commenter cet article