Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Chirac contre Sarko?

27 Juin 2006, 14:08pm

Publié par Jacques Heurtault

Notre Président nous l'a annoncé : il nous dira "dans le courant du premier trimestre 2007" s'il EST ou N'EST PAS candidat à sa propre succession.

Je ne l'ai pas entendu de mes propres oreilles (pour le coup, s'il tel avait été le cas, je me serais demandé si elles n'étaient pas sales) mais ça a été dit, redit, répété à France Inter ce matin. Donc, c'est vrai : il a dit ça.

C'est à se demander si j'ai bien eu raison d'aller à ma réunion du Conseil Municipal! J'ai raté quelque chose ...

Jacques Chirac lit-il les journaux? Sait-il que le parti qu'il a lui même fortement contribué à créer, l'UMP, a décidé depuis longtemps qu'il amorcerait la procédure d'investiture avant la fin de l'année? Sait-il que, dans l'esprit de son président, l'UMP choisira parmi plusieurs candidats à l'investiture? Que Nicolas sarkosy en personne sera candidat à cette investiture? C'est du moins ce que j'ai compris ...

Oui, bien évidemment, Jacques Chirac sait TOUT CELA. Alors? Que faut-il en penser?

Une chose toute simple : Jacques Chirac hait PROFONDEMENT Nicolas Sarkosy. Il s'est juré qu'il ferait tout son possible pour empêcher ce dernier d'accéder à l'Elysée.

Il va donc falloir aller à l'épreuve de force!

Comment?

Il me vient une idée, toute simple. Et ça sera une nouvelle proposition audacieuse (celle-là, gratinée, s'il vous plait!).

A la prochaine incartade de Dominique de Villepin, il faut que les députés UMP votent une MOTION de CENSURE contre le gouvernement.

De la sorte, Nicolas Sarkosy démontrerait, avec le soutien explicite de sa majorité, qu'il incarne bel et bien une rupture.

On verrait alors François Hollande refusant de voter la censure et, donc, soutenir implicitement Chirac contre Sarkosy.

Interessant, non?

En tout cas, affaire à suivre ...

Redisons toutefois qu'il est exclu que je vote Chirac au premier tour (s'il est effectivement candidat, sait-on jamais ...). Toutefois, s'il devait être opposé à Le Pen au second tour, je revoterais évidemment à nouveau pour lui, sans la moindre hésitation. N'en ayant eu aucune en 2002, je ne vois vraiment pas pourquoi je devrais en avoir en 2007.    

Commenter cet article

Aurélien Royer 13/07/2006 22:05

Lu dans Marianne, à propos de la rivalité supposée Chirac/Sarkozy, transposée pour l'occasion en une rivalité (non moins probable) Villepin/Sarkozy, le mot d'un proche du ministre de l'Intérieur: la relation des deux principales têtes du gouvernement tend à s'apaiser. Or, à en croire le premier ministre, depuis sa nomination, sa relation avec le président de l'UMP a toujours était d'un bon niveau. D'où la question de l'hebdomadaire: comment une bonne relation peut-elle aller en s'améliorant? Il ne fait donc aucun doute que nos dirigeants sont loin de s'entendre... d'ailleurs, la volonté de rupture de Sarkozy avec un système dans lequel il est impliqué depuis quatre ans ne le montre-t-elle pas non plus?

Jacques Heurtault 13/07/2006 22:28

Je crois vraiment à cette haine de Chirac vis à vis de Sarkosy.

Cédric Puisney 30/06/2006 11:28

Thierry,Suivre une ligne n'est ni lié à la France ni à la politique mais au fonctionnement démocratique en général. Une proposition pas si audacieuse sera de limiter à 2 mandats présidentiels pour éviter le flottement actuel... PS et UMP sont pour. On verra dans un an.

Buyck Thierry 30/06/2006 11:16

Vous nous parlez là de politique fiction. Comme ci les députés UMP allaient voter une motion de censure contre de Villepin. Ils sont encore majoritairement derrière le premier ministre, derrière le président. Vous  croyez que christine Boutin a du pouvoir même si elle préconise la démission de Villepin. ...!!!!
Ce qui est sûr c\\\'est que dés qu\\\'on adhère à parti on se sent obligé de suivre la ligne de ce parti et que d\\\'avoir une opinion divergeante serait mal perçu .... On peut être d\\\'accord sur le fond mais pas sur la forme et vis versa, mais en France on rentre en politique comme on rentre en religion. Il faut suivre la ligne du parti comme un religieu suit les règles de son ordre ...... Des moutons, ni plus ni moins .
Eh oui jacques Chirac n\\\'a pas démenti lorsqu\\\'on lui a posé la question sur son éventuelle candidature. Ses sous entendu laissent comprendre qu\\\'il le sera certainement .... Mais en serait-il capable : affaibli dans les sondages, affaibli physiquement, à côté de la plaque politiquement (confiance à De Villepin, réabilitation de Guy Drut, ....) Je crois qu\\\'on mérite mieux que ça .... Mais qui tel est la question et là ...!!! si vous avez dès idées je suis preneur

Cédric Puisney 30/06/2006 00:11

L'idée d'une motion de censure est plutôt farfelue. Sarkozy s'est déjà fait suffisamment taper sur les doigts à force de vouloir se la jouer solo contre de Villepin et Chirac. Et même si le cas était possible, je ne vois comment et pourquoi le PS se priverait d'une manoeuvre qu'il a initiée il y a peu. La motion de censure contre Villepin était déjà implicitement aussi celle d'une bonne partie de l'UMP qui avait déserté les bancs de l'AN. Qui ne dit mot, consent...Chirac a des défauts, mais je doute qu'il apprécie l'humiliation, au delà de son déni de réalité. Comme l'a analysé Alain Duhamel, il veut profiter de son statut de monarque jusqu'au dernier souffle.

Daumont Jean 28/06/2006 10:20

  A mon avis, vous vous "enflammez" et vous "supputez" pour ...rien !  A son âge (75 ans)  et après un long "règne" comme Président (12 ans) en plus des "hors-d'oeuvre " comme 1er Ministre (4 ans), et certainement poussé par Bernadette (qui en a ...marre !), Jacques Chirac ne se représentera pas... Mais il ne peut le dire qu'au dernier moment possible, car s'il le disait maintenant, il "n'existerait plus" "... à "l'intérieur", mais aussi - c'est important pour la France - à "l'extérieur"...Quant à ses rapports avec Nicolas Sarkozy, il ne faut pas en "rajouter" à l'agitation de ce que Raymond Barre - un connaisseur - appelait le "microcosme"... Soucieux des intérêts de la France... comme de l'UMP, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy - qui se respectent à défaut de s'estimer - sont certainement déjà convenus d'un "scénario",...y compris pour le remplacement du 1er Ministre, si celui-ci s'avérait vraiment nécessaire en vue des élections (cf: mon article sur Antoine Ruffenacht)

Jacques Heurtault 28/06/2006 15:53

Mon épouse, cependant, a eu la même réaction que moi. Incrédule ... Je sais de source certaine et fiable (contact de haut niveau) que Chirac et Sarko, ça ne va pas du tout.On verra bien ... Je me souviens parfaitement que le même Chirac avait répondu a Poivre d'Arvor lui posant la même question en 2002 qu'il ne se representerait sûrement pas, allégant de son age, précisément. A l'epoque, j'avais jugé la question de Poivre comme particulièrement incongrue.  

Jean-Pierre 28/06/2006 09:35

Aaaah ! Ce Chirac. Il ne veut pas décrocher. J'ai beaucoup de mal à croire qu'il puisse se représenter. Ceci dit, je ne pensais pas non plus qu'il pourrait être élu en 95. Comme quoi je ne suis pas un fin analyste.
S'il devait être présent au deuxième tour face à Le pen, cette fois, contrairement à vous, je ne voterais pas pour lui. Je l'ai fait en 2002, mais cette fois, ça serait non. Une fois suffit.