Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

2.000 à Paris contre la privatisation de GDF

3 Octobre 2006, 22:02pm

Publié par Jacques Heurtault

Petit dialogue fictif ( mais bien réel cependant) !

Début du dialogue :

" - Il y avait foule cet après midi à Paris ... Une véritable marée humaine!
- Ah, bon? Qu'est-ce qui s'passait?
- Comment! T'es pas au courant?
- Eh, bien! Ma foi, Non!
- T'es vraiment nul. Faut lire les journaux, un peu!
- Mais, je les lis, les journaux ...Tu le sais bien.Je te les refile quand je les ai lus. J'ai rien vu de particulier ... si y avait eu un événement, quelque chose d'important, ça m'aurait forcément frappé. Alors la marée humaine, je l'aurais vu ou bien j'en aurais entendu parlé.
- Y avait une manif!
- ???
- Ouais! Une manif ... Parfaitement!
- Et ... elle disait quoi, la manif?
- C'était au sujet de Gaz de France. Tu sais bien, la privatisation...
- Mais, bon Dieu, c'est bien sûr ... ça m'était complètement sorti de l'esprit. Alors, y avait vraiment beaucoup de monde?
- Pas mal ...
- Bon alors, t'accouches ou quoi? T'es payé pour faire durer le plaisir, ma parole!
- 2.000.
- Hein?
- 2.000.
- Et t'appelles ça une marée humaine?
- Pour une agglomération de 10 millions d'habitants, c'est quand même pas mal.
- Non, mais! Tu t'fous de ma gueule ou quoi?
- Mais non! Je me fous pas de ta gueule ...
- Quand j'allais aux manifs, y avait presque toujours au moins 100.000 personnes. J'ai même vu, une fois, 400.000 personnes. Même qu'on avait dû attendre 4 heures avant de pouvoir décoller. Et qu'ensuite il avait fallu 3 heures pour faire Nation République, tellement y avait du monde.
- Ah, bon? ...et puis, tu sais quoi?
- Non, mais je m'en doute un peu.
- Non, non! Tu t'en doutes pas ...
- Alors qu'est-ce qu'ils disaient les gonzes?
- F.A.B.I.U.S. P.R.E.S.I.D.E.N.T ...! F.A.B.I.U.S  P.R.E.S.I.D.E.N.T.  !
- ??? Et y étaient , combien t'as dis?, 2.000 ...
- Oui.
- C'est pas mon candidat mais, là, franchement, j'ai pitié de lui ..."

Fin du dialogue.

Pas si fictif que cela, effectivement ...

Il y a bien eu, à Paris, hier, une manifestation pour faire "barrage" à la privatisation de Gaz de France. Il y avait bien 2.000 manifestants. Et on a bien entendu, parmi les slogans, "Fabius Président"!

Pathétique!  

Commenter cet article

James Arly 05/10/2006 10:07

Mais elle est mignogne "clémentine" ! (Bon d'accord, c'est le "degré zéro politique", que ce commentaire)... Arf !

Jacques Heurtault 05/10/2006 10:28

Tant qu'a faire, il vaut mieux que le fédérateur des anti-libéraux soit mignonne ...

UCD 05/10/2006 03:49

Cher Jacques si on aime votre mode hironique par contre quelle surprise de trouver un de vos commentaires sur le blog de Clementine Hautain, madame "jveux etre la candidate anti libérale en 2007"....
Bon le futur s'annonce pas terrible. A quand on va savoir par qui est séduit le Jacques parmis tous les prétendants...???
 
 

Jacques Heurtault 05/10/2006 07:15

Les uns aiment mon mode ironique. D'autres ne l'aiment pas ... C'est normal. Tout va bien.Clémentine Autain n'aura pas ma voix ... C'est clair! Elle a été pour le NON. Elle est donc automatiquement éliminée. Cependant je souhaite que la mouvance du NON "anti-libéral" se rassemble derrière une seule candidature car je veux pouvoir les compter d'une manière cohérente.On verra bien quels sont les résultats.Vous souhairez savoir pour qui je vais voter. Pour l'instant, je ne le sais pas encore. Je sais, par contre, pour qui je ne voterai pas.1. Les "rigolos"2. Les extrêmes (droite ou gauche, peu importe)3. Les porteurs du NON au référendum du 29 Mai 2005 (donc Fabius est sûrement éliminé)Il ne reste donc que les porteurs du OUI qui ne sont pas aux extrêmes. Pour fixer les idées, je les cite dans l'ordre alphabétique : Bayrou, Royal, Sarkosy. S'il y en a d'autres qui apparaissent, il suffit d'appliquer les mêmes critères.
 
 

James Arly 04/10/2006 17:08

Merci... C'est idiot de dire ça, mais... vous me faites pleurer... Ca soulage, parfois.
Oui ! Contre la liquidation des écoles privés ! J'ai rigolé très fort, parce qu'en plus, c'était pas les catho les plus enragés... Mais tous mes "potes juifs" qui avaient collé les affiches de la "force tranquille" en marche trois ans plus tôt ! (C'est pour ça que je m'en souviens encore). Encore une flopée de cocus...
Et puis les choses se sont arrangées, non ? Les écoles privées existent toujours et assument les manquements du Service public (et la-hic), je crois ? Avec des moyens immensément plus restreints à ce que je sache...

Jacques Heurtault 04/10/2006 17:15

Il FAUT pleurer, James!  On peut faire le deuil d'un père qui décède "normalement" (maladie, vieillesse, etc). Mais pas d'un père assassiné.  

Jean-Pierre 04/10/2006 15:59

Jacques, je confirme que vous n'avez rien d'un extrémiste (pour ce que je connais de vous ;-)).
Fabius vient de faire lâcher par Yvon Robert, ancien maire de Rouen et premier adjoint du CG76. Il lui préfère Ségolène. On dit que Fabius n'est pas content...

2 000 manifestants pour défendre Gaz de France. C'est peu, quand même. Où sont passés les bataillons de la CGT, de Sud et de FO ?

James. Je crois volontiers que ça saigne toujours.

Jacques Heurtault 04/10/2006 16:59

La situation se résume simplement : cette affaire n'en est pas une! L'opposition a eu tort de faire toute cette "mousse" sur un sujet comme celui-ci. Les données du problème sont parfaitement objectivées. Ceux que cela intéresse peuvent lire mes articles sur EDF et sur GDF que j'ai réédité au début du mois d'Août.
http://www.propositions-audacieuses.net/3-categorie-296107.html
Bonne lecture! je reste disponible pour répondre à d'éventuelles interrogations. 
Je trouve intéressant que l'un des membres du réseau de Fabius le lâche. Affaire à suivre. Depuis le début, j'ai été clair vis à vis de Fabius. Je me répète : Dans un duel Sarko/Fabius, je vote certainement Sarko (car il était pour le OUI). Dans un duel Fabius/ Le Pen je vote certainement Fabius (car il est républicain, c'est indéniable).
Je pense, effectivement, ne pas être un extrêmiste. Je suis juste un peu "têtu", je le reconnais volontiers. Un peu "grande gueule" aussi. Mais je pense aussi que je dois être "un bon bougre" sinon je ne ferais pas le métier que je fais. 
    

Louisa 04/10/2006 14:51

Je vous corrige en rouge Jacques. J'ai compris que vous étiez ironique, mais il y a de l'ironie drôle et de l'ironie pas drôle, voilà tout...

" - Il y avait foule cet après midi à Paris ... Une véritable marée humaine!- Ah, bon? Qu'est-ce qui s'passait? - Comment! T'es pas au courant?- Eh, bien! Ma foi, Non!- T'es vraiment nul. Faut lire les journaux, un peu!- Mais, je les lis, les journaux ...Tu le sais bien.Je te les refile quand je les ai luS. J'ai rien vu de particulier ... si y avait eu un événement, quelque chose d'important, ça m'aurait forcément frappé. Alors la marée humaine, je l'aurais vu ou bien j'en aurais entendu parlé.- Y avait une manif!- ???- Ouais! Une manif ... Parfaitement!- Et ... elle disait quoi, la manif?- C'était au sujet de Gaz de France. Tu sais bien, la privatisation...- Mais, bon Dieu, c'est bien sûr ... ça m'était complètement sorti de l'esprit. Alors, y avait vraiment beaucoup de monde?- Pas mal ...- Bon alors, t'accouches ou quoi? T'es payé pour faire durer le plaisir, ma parole!- 2.000.- Hein?- 2.000. - Et t'appelles ça une marée humaine?- Pour une agglomération de 10 millions d'habitants, c'est quand même pas mal.- Non, mais! Tu t'fous de ma gueule ou quoi?- Mais non! Je me fous pas de ta gueule ...- Quand j'allais aux manifs, y avait presque toujours au moins 100.000 personnes. J'ai même vu, une fois, 400.000 personnes. Même qu'on avait dû attendre 4 heures avant de pouvoir décoller. Et qu'ensuite il avait fallu 3 heures pour faire Nation République, tellement y avait du monde.- Ah, bon? ...et puis, tu sais quoi? - Non, mais je m'en doute un peu.- Non, non! Tu t'en doutes pas ...- Alors qu'est-ce qui disaient les gonzes?- F.A.B.I.U.S. P.R.E.S.I.D.E.N.T ...! F.A.B.I.U.S  P.R.E.S.I.D.E.N.T.  !- ??? Et y étaient , combien t'as dis?, 2.000 ...- Oui.- C'est pas mon candidat mais, là,franchement, j'ai pitié de lui ..."
Fin du dialogue.
Pas si fictif que cela, effectivement ...
Il y a bien eu, à Paris, hier, une manifestation pour faire "barrage" à la privatisation de Gaz de France. Il y avait bien 2.000 manifestants. Et on a bien entendu, parmi les slogans, "Fabius Président"!
Pathétique!  

Jacques Heurtault 04/10/2006 15:20

Re-bonjour, Louisa!
1. J'accepte les corrections orthographiques. Vous avez tout vrai.2. Je vais les corriger sur l'article. Donc, on ne les verra plus.3. Malgré ces fautes, si je comprends bien, vous n'appréciez toujours pas mon mode ironique?
Vous êtes très sévère avec moi! Si vous passez tous les blogs en revue, (bon courage!), vous allez avoir du boulot (à nouveau bon courage). Franchement, je trouve que je suis plutôt dans une honnête moyenne ...  

James Arly 04/10/2006 11:37

Je ne connais pas Louisa... A-t-elle le sens de l'humour ?
En 84 ? Ce qui m'avait surtout frappé, c'était tous ces meks qui avaient voté des deux mains pour "Mythe-mitte" errant et qui descendaient dans la rue pour dire "M... !" (étron).
C'était pourtant marqué dans le texte... Quant à moi, je me suis marié et quelques semaines plus tard j'ai enterré mon père qui avait eu le malheur de croiser la trajectoire des deux balles tirées par son assassin !
Et ça saigne toujours...

Jacques Heurtault 04/10/2006 13:32

Oh! Votre père assassiné? Ces drames-là, ça saigne toujours. et ça saignera toujours, hélas! 
D'autre part, en 1984, il s'agissait de la manif CONTRE le gouvernement qui voulait liquider les écoles privées... (on est bien d'accord?)

James Arly 04/10/2006 09:03

Arf ! Je confirme, pas plus de 20 minutes le défilé... Et en rangs parsemés en plus... Même pas une dizaine de "camionnette à bruit". Et vrai pour le slogan... Mais il n'y avait pas que celui-là, quand même...
Le mieux c'était saemdi dernier du côté de Montparnasse : Trois manifs dans l'après midi : Les victimes de l'amiante (ils tenaient tous dans la rue du départ). Les instit (ou fonctionnaires) plus nombreux entre la rue de Rennes et celle de Sèvres. Et une autre pour ou contre je ne sais plus quoi, du côté de Saint-Germain et rue d'Assas... Au moins on pouvait circuler rue de Rennes à pied sans prendre le risque de se faire tailler un short et traverser le la place du 18 juin sans avoir à faire la danse du ventre entre les bus !
Y'a des bons côtés... Et pour ceux qui veulent savoir, il faut écouter FIP : Ils disent où et quand c'est bloqué, même si ils ne disent pas par qui....
Et puis pour le nombre : Il fallait être sur les Champs en 1968 pour De Gaulle et sur l'avenue de la grande armée, pour Jean-Michel Jarre : Un million ! Boum !

Jacques Heurtault 04/10/2006 11:07

Bonjour James!Que pensez vous du commentaire laissée par Louisa qui n'a, semble-t-il, pas compris le caractère ironique de mon billet?Quant à la manif du 30 Juin 1968, je dois reconnaitre que je n'y étais pas! D'abord, je faisais mes études à Rennes et, surtout (il faut le dire pour être honnête ...) j'étais "de l'autre côté", chez ceux d'en face en quelque sorte ...A votre avis, y avait-il plus de monde en 1968, le 30 juin qu'en juin 1984 (contre le Service Public Unifié  de l'Education Nationale)?.  J'étais, cette fois-là en Angleterre ... Mais, déjà, en 1984, je n'approuvais pas cette obstination de Savary ...  

Louisa 04/10/2006 00:14

Franchement désolée Jacques mais ce n'est pas drôle, c'est bourré de fautes, et c'est assez vulgaire. J'ai connu mieux sur ce site. Bref, c'est un peu nul... je suis désolée...

Jacques Heurtault 04/10/2006 06:05

Bonjour, Louisa!Je fais parfois des fautes. J'en conviens ...Mais, là, je puis vous assurer qu'elles sont volontaires!Quant à la vulgarité, elle est, elle aussi, volontaire ...Il faut comprendre ce petit "dialogue fictif" au second degré : celui de l'ironie!Comment dire les choses autrement lorsque, après nous avoir promis que "On allait voir ce que l'on allait voir", "ça ne va pas se passer comme ça", etc ... après avoir tenté de paralyser le fonctionnement de l'Assemblée Nationale par le dépôt de ... 137.000 (cent trente sept mille!) amendements, tout ce "tintouin" se termine en eau de boudin ...Je vous concède juste une chose : j'ai "posté" cet article avant de l'avoir véritablement achevé. Soyez cependant  sûre que tout ce que vous avez lu dans cet article-là est, sur le FOND, rigoureusement exact!Il y a bien eu, hier, une manifestation organisée par tous les syndicats pour faire "barrage" à la privatisation de Gaz de France. Ils étaient bien 2.000 et pas plus. Et, dans la "manif", on a pu entendre "Fabius Président"! Mais, rassurez-vous, Louisa. Vous allez prochainement retrouver la tonalité que vous aimez! Des analyses et des propositions ...toujours audacieuses, bien sûr!