Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Sarkosy face à cinq interlocuteurs dans "Les Echos".

12 Novembre 2006, 22:48pm

Publié par Jacques Heurtault

Nicolas Sarkosy vient tout juste de se soumettre à la régle classique de l'interview par cinq interlocuteurs ayant partie liée avec le monde de l'économie.

Il s'agit de :
1. Eric Moleux, patron de PME (1.200 salariés dans le monde) en Haute Savoie et président d'un pôle de compétitivité uniquement composé de PME.
2. Frédéric Bedin, directeur général d'une agence de communication.
3. Valérie Loisel, déléguée syndical CFDT dans une entreprise de maroquinerie haut de gamme qui vient de supprimer 78 emplois après une délocalisation.
4. Claude-Emmanuel Triomphe, délégué général d'une association "L'Université européenne du Travail".
5. Daniel Cohen, professeur de sciences économiques à "Normale Sup".

J'ai relevé quelques réponses intéressantes.

"La mondialisation rend nos faiblesses insupportables".
J'en déduis que nos faiblesses préexistent à la mondialisation. Et que la mondialisation n'est donc pas la cause de nos faiblesses.

"Le mot "préférence communautaire" n'est pas un gros mot. Le mot protection non plus". J'en déduis qu'il n'hésitera pas à mener une politique économique comparable à celle des Etats-Unis et de la Chine, lesquels (mais ils ne sont pas les seuls) ne se gènent pas pour privilégier leurs industries et leurs entreprises à chaque fois qu'ils le peuvent.

"Toute entreprise qui bénéficie de subventions publiques doit s'engager à les rembourser si elle ne remplit pas ses obligations".
J'en déduis qu'il est d'accord, sur ce point, avec Ségolène Royal qui veut taxer les entreprises qui délocalisent malgré les aides qu'elles ont perçu de la part du Conseil régional de Poitou Charente. A l'époque, ça avait soulevé un tollé au sein de l'UMP. Le voilà qui change ... dans le bon sens!

"On a besoin d'un instrument financier public pour des prises de participation dans des entreprises stratègiques.". Là, il pense, en la citant d'ailleurs, à la "Caisse des dépôts et consignations". Les socialistes veulent aussi s'en servir pour ... renationaliser EDF et GDF. Ce sont deux entreprises stratègiques dont l'Etat a encore le contrôle (et le conservera en ce qui concerne EDF).

"Les services à la personne sont un gisement considérable d'emplois. Je suis favorable à leur défiscalisation totale de l'impôt sur le revenu". 
Si je comprends bien, il va remettre en cause le mécanisme de réduction d'impôt actuellement en vigueur (déduction d'une partie du coût de ces services sur l'impôt dû, mécanisme qui me convient presque ...car il est très égalitaire). Il va réintroduire une déduction totale du coût sur le revenu imposable ce qui avantage, indûment selon moi, les plus riches qui doivent, par ce mécanisme, bénéficier d'une réduction effective de leur impôt sur le revenu plus importante ... parce qu'ils sont plus riches! Je suis en désaccord!

"Je défends l'économie de marché, la liberté, mais l'Europe a été construite pour protéger, pas pour être le cheval de Troie d'une concurrence déloyale".  Voilà un propos extrèmement sensé ... C'est la raison pour laquelle j'ai soutenu ardemment le OUI au référendum du 29 Mai 2005! Et dire qu'il y a des gens de gauche qui ont voté NON, retirant ainsi des pouvoirs significatifs nouveaux au Parlement Européen ... Il y en a vraiment qui mériteraient une paire de baffes!.

Commenter cet article

James Arly 14/11/2006 10:56

Vous trouvez ? C'était juste trois questions... Aucune affirmation !

James Arly 13/11/2006 16:55

Un déclic cérébral ? Il faudrait qu'il est un neurone en fonction (autre que celui qui "gère" le nerfs honteux), non ? Comment il fait, tout liliputien qu'il n'assume pas, "Sarko-nabeau" ?

Jacques Heurtault 13/11/2006 17:01

Il n'y aurait pas un peu d'exagération dans votre propos, James?

totor 13/11/2006 10:40

Sarko a l'air de naviguer aux sondages, donc il va retourner sa veste encore plusieurs fois selon le public et l'actualité, empilant les contradictions jusqu'à l'indigestion pour tous ceux qui suivent un peu la politique. Personnellement il m'exaspere!Au fait, voici un chat de JM Bockel sur debat2007 (auquel j'ai participé): http://www.debat2007.fr/index.php?id=495.Ou l'on apprend qu'une partie de la gauche est plus moderne que ce que l'on croit, meme si elle est probablement minoritaire!

Jacques Heurtault 13/11/2006 12:02

C'est bien là le problème : la gauche vraiment moderne n'est pas majoritaire. C'est une avant garde qui joue constament sa survie sur le maintien du contact avec "les autres". Les autres sont ni plus ni moins que des conservateurs.

James Arly 13/11/2006 09:37

Et des coups de pied au kul....

Jacques Heurtault 13/11/2006 13:52

Je crains ,malheusement, que cela ne les fasse pas avancer plus vite! Il faudrait qu'il y ait un "déclic" cérébral ...