Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Une définition de la laïcité.

27 Novembre 2006, 23:17pm

Publié par Jacques Heurtault

Je viens de lire ce très court article publié sur le blog de Catherine Kintzler qui traite de la laïcité. En voici le contenu qui est un résumé d'un article beaucoup plus long.

Début de citation :

 La laïcité n'est ni un contrat, ni un courant de pensée au sens ordinaire du terme. C'est un concept philosophique qui, à la différence de l'idée de tolérance, n'a pas pour objet de faire coexister les libertés telles qu'elles sont dans une société donnée, mais de construire un espace a priori qui soit la condition de possibilité d'une telle coexistence. On tente de montrer que ce concept fonctionne de façon analogue à une sorte de vide expérimental : il est possible de former une association politique sans s'appuyer sur des communautés préexistantes de sorte que le principe de dissolution du lien social soit constitutif du lien politique. Plus largement, le concept suppose une position critique qui engage une dialectique du doute et une conception des humanités. Enfin, la laïcité n'ayant pas de pire ennemi que la religion civile, on suggère que la sacralisation actuelle du lien social et plus généralement de la simple forme du religieux est une variante moderne de théologico-politique.

Fin de citation.

En première lecture, ce n'est pas évident à saisir. Il est cependant nécessaire de s'en imprégner pour apréhender la complexité du sujet de discussion qui va revenir dans la campagne électorale, sous une forme, hélas! beaucoup plus terre à terre, pour ne pas dire au ras des paquerettes. 

Commenter cet article

jasmin 02/02/2007 15:38

Désolée Jacques. Mais l'Etat, d'une manière particulièrement obscure, s'implique depuis bien longtemps dans les problèmes religieux vécus dans ce pays. Et pas que catholique n'est ce pas.

Pour le post de Catherine Kintzler, que je découvre, je vais y revenir.
A première lecture je n'ai rien compris de son message....sinon qu'elle apprécie un peu de Beaujolais.
C'est donc une femme de goût.

Jacques Heurtault 02/02/2007 18:49

Catherine est une philosophe qui a son franc-parler ....

Rége 02/02/2007 11:46

"Depuis toujours, la laïcité, c'est la tolérance et l'acceptation de l'autre dans ses convictions religieuses."
J. Heurtault

Ce n'est pas du tout ce que dit Catherine Kinztler !

La laîcité c'est la séparation de la sphère privée de la sphère publique qui permet le vivre ensemble en reconnaissant le droit de croire ou de ne pas croire.

Jacques Heurtault 02/02/2007 13:55

Bonjour Rége!Relisez la loi de 1905 ... Il y est dit explicitement que l'Etat n'intervient que pour maintenir l'ordre public. S'il y a harmonie entre les convictions ( c'est à dire tolérance), il n'y a pas trouble de l'ordre public.Certains voudraient qe la laïcité devienne une machine de guerre contre la pratique religieuse .... On voit ça souvent sur la blogosphère! Aller à la messe, c'est la sphère publique ou privée? Bavarder à la sortie de la messe ou bien aller dans une salle communale pour y suivre les cours du catéchisme, c'est public ou privé?

Catherine K 30/11/2006 17:22

Le septième, ce ne serait pas Chénas ?

Catherine K 30/11/2006 17:20

>Jean-Pierre, votre blog lui aussi a son côté très "conceptuel" - j'ai beaucoup apprécié l'éloge de la double-page. > Jacques, ça mérite bien tout de même un petit coup de Beaujolais (une fois les lignes tracées bien sûr). au fait, on doit pouvoir trouver un blog qui nous donnera le nom du septième...

Jacques Heurtault 30/11/2006 22:33

Mon épuse est une bonne connaisseuse ... C'est le Chénas, effectivement!

Professeur Couillon 30/11/2006 03:46

D'ailleurs, je vais aller faire un tour chez Catherine aussi : le sujet m'intéresse (et je suis meme assez chatouilleux là-dessus)

Jean-Pierre 29/11/2006 21:03

Catherine, merci de vos encouragements. Je vais continuer à tenter de comprendre. Je pensais que vous preniez plaisir à assener aux ignorants des concepts se situant à cent lieues de leurs intelligences. Je dois avouer que la visite de votre blog m'a fait changer d'avis et que malgré l'avertissement liminaire, je suis allé me promener dans votre blocnotes, y découvrir des avis que je partage.

Jacques Heurtault 29/11/2006 21:49

J'ai gagné! J'ai gagné! J'ai amené des lecteurs chez Catherine ... Elle a son franc-parler. C'est justement ce que j'aime!

Catherine K 29/11/2006 18:51

> Jean-Pierre. Le résumé est "hard", c'est vrai : je dois m'accrocher moi-même pour re-comprendre ce que j'ai écrit. L'article qu'il résume est difficile, mais plus long, avec une aspirine ça devrait passer. Et le livre que je vais publier chez Vrin sera encore plus long et un peu moins difficile, mais quand même, assez dur !!! Allons, un peu de courage : et je ne suis pas contre un peu de Beaujolais entre deux paragraphes.

Jacques Heurtault 29/11/2006 21:47

Non, non, Catherine! Le Beaujolais, c'est pour James! Pas pour Jean-Pierre ... Lui, il travaille dans l'édition, alors, forcément, il a besoin d'aller droit pour "marger" les épreuves ...

James Arly 28/11/2006 18:26

Le beaujolais, c'est du passé ! Je suis revenu à mes "fondamentaux, depuis !

Jacques Heurtault 28/11/2006 19:47

Le Beaujolais nouveau, oui! Mais le Beaujolais grand cru tels "Moulin à vent", "Julienas", "Fleurie", "Saint Amour", "Brouilly", "Morgon" ... le nom du septième m'échappe! 

James Arly 28/11/2006 11:45

Arf ! Oui.... compliqué ! Je vais chercher "mes cachets" et je reviens dès que le mal au cheveux est fini ! Pire qu'une "biture dans les règles" !

Jacques Heurtault 28/11/2006 13:59

Ce n'est pas la Laïcité qui donne mal aux cheveux! C'est le Beaujolais ...

Jean-Pierre 28/11/2006 09:15

Il me faudra effectivement une deuxième, voire une troisième lecture pour, peut-être, commencer à entrevoir le sens de tout çà... Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué...

Jacques Heurtault 28/11/2006 14:00

Vues les querelles que ça engendre, cette question ne doit pas être aussi simple pour tout le monde. Il est vrai que certains "laïcs" ne veulent tout simplement pas comprendre ...