Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Liban : front commun Allemagne France.

6 Décembre 2006, 14:48pm

Publié par Jacques Heurtault

Ces deux ou trois derniers jours nous permis de lire une invraisemblable logorhée de prises de positions en tout genre, les plus venimeuses étant, comme souvent, émises par les moins qualifiés, davantage préoccupés par des considérations de politique intérieure électorale que par la prise en compte de la réalité de la situation vécue tant par les populations que par les autres participants à ce maelström interminable.

Je veux parler du voyage de Ségolène Royal au Proche Orient qui n'appelle pas de ma part le moindre commentaire spécifique, considérant qu'elle mène sa campagne comme elle l'entend et étant désormais habitué en entendre à son sujet toutes les sottises, même les plus inimaginables.

Plus intéressant est la déclaration commune France Allemagne sur la question du Liban.

Début de citation :

La France et l'Allemagne réaffirment leur attachement à un Liban uni, souverain, indépendant et démocratique dont la communauté internationale, par sa résolution 1559, a rappelé l'exigence. Ce pays doit pouvoir exercer sa souveraineté dans ses frontières internationalement reconnues et sous l'autorité exclusive de son gouvernement. 

A ce titre, la France et l'Allemagne expriment leur soutien déterminé au gouvernement légitime du Liban présidé par M. Siniora. Il est le produit d'élections libres, transparentes et équitables tenues en conformité avec la Constitution libanaise. Le Parlement libanais lui a marqué et lui maintient sa confiance. Il est l'interlocuteur de la communauté internationale.

La France et l'Allemagne appellent toutes les parties libanaises à la responsabilité, afin qu'elles retrouvent rapidement le chemin du dialogue, seul à même d'apporter des solutions aux problèmes dans le respect des institutions démocratiques du pays.

La France et l'Allemagne souhaitent la pleine mise en ouvre des résolutions du Conseil de sécurité, en particulier la résolution 1595 instituant une commission internationale pour enquêter sur l'assassinat de M. Hariri. Elles considèrent que l'établissement d'un tribunal international est nécessaire à la punition des coupables.

Les deux pays, qui sont engagés ensemble dans la FINUL, souhaitent également la pleine mise en ouvre de la résolution 1701 afin d'arriver à un cessez le feu durable et à une solution de long terme des problèmes qui ont rendu possibles les affrontements de l'été dernier. Dans cette perspective, ils soutiennent les propositions faites par le secrétaire général des Nations unies et appellent toutes les parties concernées à coopérer pleinement avec lui. Ils encouragent le secrétaire général à présenter dans les plus brefs délais les propositions annoncées dans la résolution 1701, point 10, concernant le désarmement et la délimitation des frontières internationales.

La France et l'Allemagne appellent à la cessation de toutes les ingérences extérieures dans les affaires du Liban. S'agissant de la Syrie, elles souhaitent que ce pays s'abstienne d'apporter son soutien aux forces qui recherchent la déstabilisation du Liban et de la région, et établisse avec le Liban une relation égalitaire et respectueuse de la souveraineté de chacun.

Conscientes que la Syrie a aussi de légitimes intérêts, ils lui demandent de contribuer à créer les conditions d'une paix juste et globale. C'est par un changement de comportement que la Syrie peut espérer retrouver avec la communauté internationale, et en particulier les pays de l'Union européenne, les relations normales auxquelles elle aspire.

Fin de citation.

 

Commenter cet article