Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Scénario rose ...

7 Décembre 2006, 09:00am

Publié par Jacques Heurtault

Mon voisin Verel ayant choisi de publier des scénarii noirs et reconnaissant lui-même qu'il a du mal à produire un scénario rose, je me propose de l'aider un peu ...

1. Au premier tour, Jean Marie Le Pen, faute d'avoir pu réunir les 500 signatures requises, a appelé à l'abstention sans être suivi par les électeurs, ceux-ci considérant que si, sur 36.000 maires, il ne s'en trouvait pas 500 pour cautionner publiquement sa candidature, c'est que vraiment l'homme était infréquentable.
2. Les petits candidats "rigolos" sont, eux-aussi, passés à la trappe.
3. La Gauche anti-libérale a enfin réussi à presenter un candidat commun en la personne de Clémentine Autain. Sa bonne bouille sympathique lui a permis de rassembler sans problème les 500 signatures, ce qui n'a pas pu être le cas ni pour Besancenot ni pour Laguiller. Marie Georges Buffet, rassurée sur les intentions de Clémentine au deuxième tour (elle appellera à voter pour Ségolène Royal tout en marquant ses désaccords) a, en femme politique avisée, renoncé à se présenter. Clémentine fait un score honorable de 7%, ratissant toutes les voix de la Gauche anti-libérale qui ne font pas confiance à Fabius.
4. Fabius, flairant la bonne occase, s'est remis sur les rangs, contre Ségolène Royal, et a été immédiatement exclu du PS ainsi que tous ses "amis". Il s'est quand même ramassé une gamelle avec à peine 10% des suffrages.
5. Ségolène Royal, arrive en tête avec 35% des voix, rassemblant aussi bien à gauche (la Zapatera) qu'à droite ( son éducation dans un milieu catho de droite a beaucoup rassuré les éventuels inquiets).
6. François Bayrou, présent dans la compétition, fait une formidable percée : 18%!
7. Nicolas Sarkozy, plombé par son costume de candidat de la majorité sortante, ne parvient pas à dépasser la barre des 30% mais arrive, sans problème, deuxième. Philippe de Villiers, pensant que sa candidature pourrait, en définitive, provoquer l'élimination de Sarkozy au profit de Bayrou, s'est, 5 jours avant le vote, retiré de la compétition et a veillé à ce que ses bulletins ne soient pas présent sur les tables de vote ni dans les enveloppes des professions de foi. Sarkozy ne l'oubliera pas et lui proposera une fusion organique du MPF et de l'UMP dans un nouveau parti : l'Union des Mouvements Populaires pour la France (UMPF).

Au deuxième tour, après une campagne électorale exemplaire, c'est Ségolène Royal qui est élue sur une base de consensus national. Elle réalise un score de 58%. Les électeurs reporteront leurs choix définitifs lors des prochaines législatives qui permet de dégager une nette majorité PS + UDF pour gouverner au centre-gauche. Ségolène Royal, ayant clairement compris le message, nomme, en faisant râler le P.S , François Bayrou Premier ministre d'un gouvernement composé de talents de divers horizons politiques à l'exclusion de l'UMP (et, bien entendu, de l'extrême-droite) qui choisit, lucidement, de rester dans l'opposition afin de pouvoir se préparer, sous la direction de Nicolas Sarkozy, à la reconquête du pouvoir en ... 2012.

Ce gouvernement a 30 mois pour engager les réformes de structures que tout le monde sait inévitables. François Bayrou s'y attèle, courageusement,  et marque des points ... Au terme de sa mandature de 30 mois, à mi-mandat, il remet sa démission à Madame la Présidente de la République qui l'accepte.

Considérant que la formation d'une nouvelle majorité politiquement stable est compromise, elle dissout l'Assemblée Nationale, le corps électoral renvoie une majorité de droite UMP sous la direction de Nicolas Sarkozy qui ... refuse, préférant laisser la minorité  poursuivre la mise en oeuvre d'un programme de réformes structurelles auquel il ne fera pas obstacle afin de mieux se préparer à la magistrature suprême pour  2012 .   

Commenter cet article

JASMIN 12/12/2006 23:34

@ Jean-Pierre,

Eh bien, il l'a regardée droit dans les yeux et....n'a strictement rien dit.
Niente ! pas même une expression de compassion, de compréhension....

Je vous avoue que ça m'a gênée.

Jean-Pierre 10/12/2006 12:18

Jacques, je ne suis pas sûr que le pays aie besoin de synthèses façon Hollande. Il me semble plutôt qu'il a besoin de réformes radicales. ;-))

Jacques Heurtault 10/12/2006 12:28

Evidemment, Jean-Pierre! Nous sommes d'accord là-dessus. Mais, pour pouvoir mettre en oeuvre ces réformes radicales, il FAUT qu'il y ait un consensus aussi large que possible! Donc, une personne qui soit capable de conduire un processus de rassemblement, à droite comme à gauche ...A droite, on peut considerer que c'est fait : l'UMP a son programme.A gauche, tout reste à faire! le éprojet" du PS , c'est de la m .... Il parait que Ségo est en train de le faire réécrire ... selon SES vues! 

Jean-Pierre 10/12/2006 12:16

@Jasmin

Je n'ai pas suivi l'emmission non plus. Quelle a donc été la réaction de Bayrou face a cette femme ?

JASMIN 09/12/2006 15:05

Eh bien les gars, je m'amène telle une boule dans un jeux de quilles.
Où avez-vous été inspirés par les déclarations de Mr.Bayrou ? J'imprime pas là !
Perso, sur le plateau d'Arlette Chabot, je ne l'ai pas trouvé convaincant et j'ai été surprise par sa réaction devant cette femme qui l'interpelait au sujet du drame qu'elle vivait avec le RMI.
J'attends qu'il se prononce enfin !

Jacques Heurtault 09/12/2006 18:21

Je n'ai pas suivi cette émission. je regarde assez peu la télé. Comme cel apparait clairement dans l'exergue de mon blog (Bonjour à tous les citoyens et toutes les citoyennes), je suis vraiment fatigué des journaleux de m...N'oubliez pas Jasmin,qu'il s'agit d'un scénario. De la pure fiction ... presque du roman! J'avais envie de m'amuser alors j'ai écrit selon mes souhaits...

Jean-Pierre 09/12/2006 11:55

Hollande premier Ministre ? Au secours... nous coulons ! Les vin et le pastis d'abord (sic) ;-)))

Jacques Heurtault 09/12/2006 15:10

Jean-Pierre, Indépendamment de ce que l'on peut penser des orientations politiques qu'il mettrait en oeuvre, on doit reconnaitre que Hollande est un fin politique ... Il gère admirablement les conflits et sait faire des "synthèses" (façon PS, certes, mais synyhèses tout de même). C'est une qualité en politique ...

James Arly 08/12/2006 17:43

C'est mieux en tout cas, le blog... Merci !
Pour le scénario "rose", c'est pas mal vu, puisque "Bébé-roux" il candidate au poste de premier ministre, a-t-il dit ! Mais ce n'est sûrement pas pour faire le lit à "Mamounette Ségo" : La place est déjà prise, vous vous souvîntes (par le "hollandais volant de la synthèse")... Pour lui piquer la place (Comme tous les premiers ministres de France qui croient qu'ils indispensables au pays !)
Bref, ce n'est pas viable.

Daniel Heurtault 07/12/2006 19:42

mon cher Jacques, je signe des deux mains la première partie de ton scénario juste avant la nomination de Bayrou comme premier ministre.
 

Jacques Heurtault 07/12/2006 22:15

Faut pas être aussi raide, frangin! Le problème n'est pas de savoir lequel des trois (Bayrou, Royal, Sarkozy) sera élu ... Mais de savoir dans quel cadre il le sera! Tout va se jouer au premier tour. Si Royal est élue avec l'éternel boulet de la "gauche anti-libérale", elle sera mal élue. Si Le Pen fait encore un score avoisinant les 20%, nous sommes à nouveau partis pour un quinquenat raté qui ne verra pas naître les indispensables réformes dont le pays à besoin .Aussi, dans l'intérêt même de la gauche ségolèniste, il faut souhaiter que la "gauche anti-libérale" fasse un très mauvais score (7% maxi ... portés par une candidate representant l'avenir).Pour que les choses soient claires, il faut que l'ensemble de l'électorat se déporte vers la droite ce qui permettra à Sarkozy de récupérer des bataillons de l'électorat Fn et d'en finir avec ce chancre qui plombe la vie politique française depuis trop longtemps. Autrement dit en finir avec les votes protestataires ...

James Arly 07/12/2006 11:03

Please ! Monsieur Heurtault... pas comme ça le blog... On ne peut plus naviguer !....

Jacques Heurtault 07/12/2006 13:20

??? La version n'est pas stabilisée ... Faites moi part de vos souhaits. Merci!

Daumont Jean 07/12/2006 09:39

   Il y a déjà un scénario "Blanc" un peu oublié - http://www.christian-blanc.net - , il y a un scénario "noir" dans le dernier article de Verel qui figurait naguère dans vos liens - http://verel.over-blog.com/ -, il y a bien sûr un scénario "vert" (Nicolas Hulot ?) - vous excluez le scénario "rouge " (anti-gauche libérale...), vous semblez tenté par un scénario "jaune" (Bayrou...)...Quelle couleur donneriez-vous à Sarkozy ou MAM ? Le "bleu", je suppose, comme l'équipe de France de football... Mais n'anticipons pas : pour le moment, vous en êtes au scénario "rose" : drôle, mais pas vraiment rassurant...Vraiment, où va la France ?
  Un site pour s'infomer, découvert sur internet à Elections Présidentielles/Rechercher : http://electionspresidentielles.fr/introaccueil

Jacques Heurtault 07/12/2006 13:19

Vous avez vu juste : le scénario Sarkozy élu sera bleu!  Le pied, ce serait un deuxième tour Ségo contre MAM! Certains d'avoir une femme présidente, le machisme tomberait, d'un coup. ce serait un grand pas en avant.

Jean-Pierre 07/12/2006 09:32

En effet, bien rose votre scénario. ;-)))

J'ai quand même du mal à voir François Bayrou en premier Ministre réformateur. Je n'arrive pas à me souvenir l'avoir entendu parler de réformes de structures, ou alors il ne l'a pas dit fort.

Bonne journée

Jacques Heurtault 07/12/2006 13:16

Il est effectivement très rose. Je n'ai jamais dit qu'il était réaliste!  Demain, voire dès aujourd'hui, il y aura un scénario "bleu" (tout aussi "rose", c'est à dire pas forcément réaliste).