Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Quelques conseils à la jeunesse (Bill Gates)

7 Décembre 2006, 19:08pm

Publié par Jacques Heurtault

Bill Gates, le patron de Microsoft, a indiscutablement marqué son époque. Devenu l'homme le plus riche du monde (plusieurs dizaines de milliards de dollars), il peut se permettre de donner quelques conseils.

En voici quelques uns ...

1. La vie n'est pas juste; il faudra vous y faire.

2. Le monde se fiche de votre estime personnelle. Le monde s'attendra à ce que vous réalisiez quelque chose AVANT que vous ne vous sentiez bien dans votre peau.

3. Vous ne toucherez pas 40 000 dollars par année immédiatement en sortant de l'école secondaire. Vous ne serez pas vice-président d'entreprise avec un téléphone dans votre voiture avant d'avoir gagné et mérité les deux.

4. Si vous pensez que votre professeur est sévère, attendez d'avoir un patron.

5. Être plongeur dans un restaurant n'a rien d'humiliant. Vos grands-parents utilisaient un terme différent pour décrire ce genre de boulot, ils appelaient cela "s'ouvrir des portes".

6. Si vous vous retrouvez dans le pétrin, ce n'est pas la faute de vos parents, alors ne vous plaignez pas de votre sort et tirez-en plutôt les leçons nécessaires.

7. Avant votre naissance, vos parents n'étaient pas aussi ennuyeux qu'ils le sont aujourd'hui. Ils sont devenus comme cela à force de payer vos factures, de laver vos sous-vêtements et de vous écouter raconter à quel point vous êtes cool.  Alors, avant de penser sauver la forêt équatoriale des parasites de la génération de vos parents, essayez de mettre un peu d'ordre dans votre propre chambre.

8. Votre école a peut-être cessé de distinguer les gagnants des perdants, mais pas la vie. Dans certaines écoles, ils ont éliminé la note de passage et ils vous donneront autant de chances que vous voulez avant de trouver la bonne réponse. Cela n'a absolument RIEN À VOIR avec la vraie vie.

9. La vie n'est pas divisée en semestres. Vous n'êtes pas en vacances tout l'été et très peu d'employeurs sont intéressés à vous aider à vous retrouver. Faites cela durant vos temps libres.

10. La télévision N'EST PAS représentative de la vraie vie.  Dans la vie, en réalité, les gens doivent quitter le restaurant et retourner travailler.

11. Soyez gentils avec les "nerds".  Il y a de bonnes chances que vous finissiez par travailler pour l'un d'entre eux.

Tout va bien. Je suis d'accord avec tout ... Enfin, presque ... Quelqu'un peut-il m'expliquer ce qu'est un "nerd"? (patron?).

Commenter cet article

jasmin 05/01/2007 15:25

Merveilleux !!! Jacques....ça c'est notre homme !!!

jasmin 05/01/2007 14:07

Marc j'ai aimé tout particulièrement la dernière phrase de votre commentaire.
Encore faut-il apprécier la valeur des mots, ce qui ne semble plus très au point de nos jours.
Et c'est bien dommage.

Jacques Heurtault 05/01/2007 15:10

Le poids des mots; le poids des maux!Le choc des photos; le choc des faux taux!

marc 05/01/2007 11:07

Un "nerds" est un jeune (voire très jeune) passionné d'informatique qui passe ses weekends dans des bourses d'informatique où il croise des jeunes gens comme lui. Ces jeunes gens ne sont pas "cools" et sont quelquefois les souffre-douleurs de leurs camarades de classe car ils ont souvent 18 en math.  Quand ils cherchent à comprendre un exercice  , ils prennent le temps de lire le sujet..

Jacques Heurtault 05/01/2007 15:09

Combien de fois l'ai-je dis à mon fils Amaury! "Prendre le temps de lire le sujet!"

JASMIN 15/12/2006 18:36

Des logiciels génériques alors ?
Attentions aux excipients, ils seront différents !

Jacques Heurtault 15/12/2006 19:21

Des logiciels qu'il soit possible de copier légalement passé un délai raisonnable de fructification par son inventeur ....

Eric 15/12/2006 11:41

Il est impossible de répondre à la question que vous posez en quelques lignes. Ce sujet a fait l'objet de centaines de publications contradictoires et le débat est loin d'être épuisé.Je suis également hostile au piratage, qui ne permet pas de rétribuer équitablement les créateurs.Par contre, je trouve choquant que les éditeurs de logiciel (par exemple Microsoft...) bénéficient de rentes de situation extravagantes en vendant très cher des logiciels dont on sait bien que les coûts de développement ont été amortis depuis longtemps. Pour prendre un exemple concret, quand mon fils étudiant en maths a eu besoin d'un éditeur d'équations, nous avons découvert que la version "grand public" de MSOffice (d'ailleurs trop chère pour un étudiant) était une version dégradée qui n'offrait pas cette fonctionnalité. Finalement, nous avons été très heureux de pouvoir nous dépanner avec OpenOffice, dont la distribution est plus complète que la version grand public de Word (un comble).Quant à la tendance actuelle d'extension tous azimuts de la brevetabilité, mais ceci nécessiterait des développements beaucoup plus longs. Cordialement

Jacques Heurtault 15/12/2006 13:36

Et l'entrée dans le domaine public des logiciels au bout de cinq ans d'exploitation?  Y compris les systèmes d'exploitation.... Cela revient à considérer que les logiciels sont des produits industriels et non pas des oeuvres de l'esprit (comme les romans, les livres, les disques, etc ...).Je vais charger OpenOffice sur mon ordinateur.

Eric 13/12/2006 19:09

@ Jacques:Comment j'interprète le fait que Bill Gates s'occupe désormais d'une fondation charitable ? De la façon suivante:-La croissance de Microsoft semble ralentir et Microsoft a pris beaucoup de retard dans la mise au point de son prochain système d'exploitation Vista, en d'autres termes il semble que l'âge d'or est révolu, ce qui explique que BG (qui par ailleurs commence à prendre de l'âge) refile les ennuis à venir à un copain;-Après être devenu l'homme le plus riche du monde, BG n'avait plus grand chose à prouver dans son domaine, il peut donc s'occuper de "charity business" pour s'acheter une réputation de philantrope à l'échelle mondiale.Bien entendu, on ne peut que se féliciter au demeurant que cela serve à éradiquer une maladie grave.En tant que professionnel de l'informatique, je trouve que BG a été une catastrophe historique pour toutes sortes de raisons:-Il a produit pendant des années des systèmes d'exploitation instables (jusqu'à Windows 98 inclus);-Il a établi une situation de monopole qui fausse complètement le marché du logiciel  bureautique puisqu'il n'y a pratiquement plus de concurrence;-Il est arrivé à ce monopole par abus de position dominante, puisqu'il contrôlait les API internes de Windows et a toujours refusé de les documenter;-Etc, etc... (voir mes précédents commentaires).Cordialement

Jacques Heurtault 13/12/2006 20:33

J'ai émis l'idée que, en matière  de logiciels informatiques et donc de système d'exploitation, la brevetablité soit limitée à 5 ans. Au dela, ça tombe dans le domaine public ... Qu'en pensez vous?J'espère ne pas vous choquer si je vous dis que je suis très hostile au piratage informatique. Au fond, il y a des gens qui travaillent chez Microsoft. Leur travail doit être protéger contre les pirates.

JASMIN 13/12/2006 17:48

Jacques, vous êtes vraiment surprenant.
Et si c'est quelqu'un d'autre qui le dilapide ?

Jacques Heurtault 13/12/2006 20:06

Je suppose que l'on ne laisse pas n'importe qui approcher la gestion d'un patrimoine. Pour ce qui me concerne, j'y fais attention.

JASMIN 13/12/2006 13:54

"...en avoir perdu beaucoup prouve que l'on est pas marqué par la sagesse. Vous êtes d'accord là ?"

Non, absolument pas. Quel raccourci !

Quand vous parlez de " (...) se montrer altruïste, d'autant plus altruïste quand on est riche voire très riche."
Dans ce domaine précis et sans vouloir vous offenser, je pense qu'il s'agit très souvent d'un altruïsme qui n'est jamais qu'un égoïsme déguisé, bien plus dangereux qu'un égoïsme déclaré.

Jacques Heurtault 13/12/2006 14:36

Quelqu'un qui dilapide son patrimoine ne peut pas être considéré comme pénétré de sagesse! Le plus élémentaire bon sens, ça consiste à garder une poire pour sa soif.Si j'étais très riche, je feais comme Bill Gates. Mais, au préalable, j'aurais pris la précaution d'assurer l'avenir de mes enfants.

Eric 12/12/2006 17:26

Il ne faut pas prendre les vessies de Bill Gates pour des lanternes de la sagesse populaire.Vous écrivez que Bill Gates peut donner des conseils parce qu'il a gagné beaucoup d'argent. Mais le fait d'avoir beaucoup d'argent n'atteste en rien de sa sagesse; cela atteste simplement sa capacité à gagner de l'argent.Si c'est cela la valeur de référence pour vous, je vais chercher des idées novatrices sur d'autres blogs, en pensant à tous les analystes-programmeurs complètements cuits cérébralement à 40 ans par le "burn-out" chez Microsoft, et incapables désormais de produire dix lignes de code, du fait des fabuleuses méthodes de management de monsieur Gates.Bonne continuation.

Jacques Heurtault 12/12/2006 18:37

J'accepte la critique selon laquelle le fait d'avoir gagné beaucoup d'argent ne prouve pas que l'on est un homme sage. Le fait, par contre, d'en avoir perdu, prouve que l'on n'est pas marqué par la sagesse. Vous êtes d'accord, là?Loin de moi l'idée d'adorer le veau d'or de l'argent. Je suis de ceux qui pensent que l'argent ne fait pas le bonheur. Je pense aussi, comme ma grand-mère, qu'il y contribue bien ... à condition d'en faire un usage modéré et se montrer d'autant plus altruiste que l'on est riche voire très riche.Comment interprétez vous le fait que Bill Gates, désormais, ne s'occuppe plus de son empire (le mot vous convient?) mais d'une fondation à but non lucratif?Après tout, rien ne l'y oblige ... certes, il peut toujours en faire plus, évidemment!Que faudrait-il qu'il fasse? Qu'il enseigne la débauche à la jeunesse américaine?Sont-ce bien les "fabuleuses méthodes de management" de Bill Gates qui ont visiblement tué les analystes programmeurs? Est-ce que ce ne serait pas plutôt l'excès de zéle de ses collaborateurs? Ou bien l'incapacité chronique de certains à dire "NON! Ca suffit!"? Est-ce bien raisonnable de vouloir faire, TOUTE sa vie, le même métier (analyste-programmeur)? Moi, à l'Anpe, j'en suis à mon six ou septième métier ... Et je suis bien décidé à ne pas me laisser manger par mon employeur ...lequel, il faut bien le dire, ne cherche pas à me manger ...

Eric 10/12/2006 20:00

Bill Gates est avant tout un type qui a eu de la chance. Son coup de "génie" est d'avoir commercialisé un OS autour du processeur Intel de la série 8086, un outil très inférieur à l'époque au Motorola 68000 qui avait un langage d'assemblage plus performant et des mots de 32 bits permettant un adressage mémoire plus direct. B.G. n'est pas le seul à avoir eu une projection optimiste du marché de la micro, à l'époque où il a émergé, il y avait quantité d'autres pionniers qui produisaient les Sinclair, Commodore et autres, parfois plus ingénieux dans leurs solutions. B.G. a bénéficié d'un hasard miraculeux qui a été la diffusion à bas prix d'un tas de "clones" de l'IBM PC, phénomène imprévu, et non désiré par IBM car il avait fait énormément chuter les prix (il est vrai que les marchands de hardware n'ont pas réussi à inspirer des lois sur mesure qui permettent de maintenir artificiellement des prix élevés, comme l'ont fait les éditeurs de logiciel).Je ne vois pas en quoi ce coup de pot providentiel (relayé, il est vrai, par un fort sens commercial et une absence totale de scrupules) lui donne le droit de donner des leçons de soumission aux jeunes (NB: je ne suis plus moi-même un "jeune", j'ai fait une carrière d'ingénieur en informatique et mes enfants sont à présent eux-mêmes dans des grandes écoles).

Jacques Heurtault 10/12/2006 20:21

Je n'ai pas perçu les conseils de Bill Gates comme un droit à donner des leçons. Ce qu'il dit est de pur bon sens. Ma grand-mère, avec des mots différents, auraient pu développer les mêmes idées. Il ne s'agit pas de se soumettre, il s'agit de prendre acte de la réalité.

JASMIN 09/12/2006 15:11


Jacques, je vais vous heurter. Pensez-vous réellement que le genre humain ait été programmé pour la "justesse" et la "justice" ?

Jacques Heurtault 09/12/2006 18:23

Non! Il n'a peut-être bien pas été programmé du tout ... Peut-être les créatures du Divin ne sont-elles pas "achevées"? Qui sait? Qui peut prétendre savoir? Personne ...  

Jean-Pierre 09/12/2006 11:53

@ Eric

Personne n'applique le principe numéro 1. C'est juste la réalité. Que vous trouviez cette réalité terrible, je veux bien vous suivre, encore que..., mais c'est la réalité. La vie n'est pas juste.

Jacques Heurtault 09/12/2006 15:05

D'où l'intérêt d'agir pour qu'elle devienne juste .... Tpourt le monde est d'accord sur l'objectif (au moins sur le mot "juste"). Pour ce qui est des voies et moyens pour y parvenir, les discussions sont parfois ...  serrées! 

Max Allet Strevens 08/12/2006 20:29

un "nerd" = un "polar", un type qui bosse tout le temps
sinon je trouve ça nul, j'ai vécu aux Etats-Unis 7 ans, et je peux vous dire que les 2 premières années vous êtes fasciné par tout ça, cet allant, puis vous retombez sur terre. Gates ne fait rien d'autre que dire "marche ou crève", et il le pense. Il faut voir comment il a traité son chauffeur, à pleurer.Quand on revient des Etats-Unis, on aime la France encore davantage, et on s'inquiète de l'américanisation des élections, on fuit comme la peste les Sarkozy et Royal parce qu'on sait ce que ça donnera dans 10 ans, de la pourriture.Max Allet Strevens

Jacques Heurtault 08/12/2006 22:24

Ne vous méprenez pas! Je n'ai jamais dit que le modèle américain devait être transposé en France! Je n'ai pas vécu, comme vous, aux Etats Unis, pendant 7 ans mais je les ai visités à deux reprises, à chaque fois pendant trois semaines. Cela me conforte dans l'idée que je ne voudrais en aucun cas travailler aux Etats Unis. Je ne verrais pas d'inconvénient à y retourner une ou deux autres fois pendant encore trois semaines.Il me semble que les "règles" édictées par Bill Gates relèvent du pur bon sens! Il ne dit pas comment il souhaiterait que les choses soient mais comment elles sont en réalité ...  C'est le cas de la première "règle" : Lénine aurait dit" un fait est un  fait et les faits sont têtus"! Dire à un gamin de 14 ans (école secondaire) qu'il doit ranger sa chambre avant de songer à donner des leçons de propreté aux autres relève de l'évidence.

Eric 08/12/2006 18:37

Formidable ! Si tout le monde avait appliqué le principe numéro 1, nous en serions encore à la monarchie absolue... sinon avant.La suite est à peu près du même acabit... Je me demande bien qui s'est ouvert des portes, et lesquelles, en étant plongeur dans un restaurant ?Excusez-moi, mais tout ça ressemble à un patchwork assez vulgaire de banalités (ce n'est pas de la faute de nos parents si on est dans le pétrin) et de balivernes (le reste).

Jacques Heurtault 08/12/2006 22:26

Chaque année, des milliers de jeunes français vont travailler, dans la restauration en Angleterre . Ils s'ouvrent des portes  ... en apprenant à parler l'anglais couramment!

James Arly 08/12/2006 09:10

Il est mimi, Bill !
Lui qui a pillé sans vergogne le savoir-faire d'autrui, qui met en coupe réglée la planète net et informatique, qui me fait visiter des contrées où je n'irai jamais avec "Flight simulator"... Merveilleux !
J'adore !

Jacques Heurtault 08/12/2006 21:16

Il est effectivement bien établi que Bill Gates a bâti sa fortune sur une projection "optimiste" du marché des micros-ordinateurs. Avoir racheté un logiciel d'exploitation à son inventeur n'est pas, a priori, une spoliation. L'avoir revendu sous la forme de royalties  au plus gros constructeur de micro ordinateur au monde n'est pas non plus prohibé.  Il a eu le sens du commerce er la prescience de ce qu'allait être l'avenir.