Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Les poèmes sont le sublimé de la pensée.

23 Décembre 2006, 21:00pm

Publié par Jacques Heurtault

En parcourant la blogosphère, j'ai trouvé ce poème qui m'a beaucoup plu car il est à la fois plein de sensibilité et représente un réel exercice (réussi!) de maniement des mots.
Aussi ai-je demandé à son auteur de bien vouloir me donner l'autorisation de le reproduire ce à quoi il a consenti sans la moindre difficulté.

Fin d’Année … 

Tandis qu’en chaude maisonnée  

Convives vont réveillonner, 

Par les rues du Noël illuminé,  

Il ère, en sa faim d’année…  

 

 

Par homme vil dominée,  

Femme battue et malmenée,  

Veut toujours pardonner…  

Se connaître enfin Dame née…  

 

 

Sous le porche, abandonné, 

Un Petitou au petit nez, 

En l’église entend sonner, 

Les gais refrains, d’âmes nées… 

 

 

N’ayant plus qu’herbe fanée,  

Mâchouillant la graminée,  

En l’étable, vient ruminer,  

Le Bœuf, au foin d’année…  

 

 

Aux basses besognes, abonné, 

Sous bât, et par bâton, mené, 

Baudet, ni bête, ni borné, 

Vous, souhaite bonne fin d’ânée…  

 

 

Farfadet du pays des Baudets

Vous pouvez aller visiter le blog de l'auteur à l'adresse suivante :

«Le Mirebalais Indépendant » : http://www.mirebalais.net

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Jean-Pierre 24/12/2006 12:10

Mignon tout plein ! Et pour conclure : Aux ânes bien nés, la valeur n'attend pas le nombre des ânées... Joyeux Nouel, Jacques et connaissances des commentaires ;-)