Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Jacques Chirac s'améliore de plus en plus.

6 Février 2007, 23:36pm

Publié par Jacques Heurtault

Notre Président de la République veut, c'est évident, sortir en beauté ... Il vient de prendre position sur un sujet qui traduit bien son humanisme : l'abolition de la peine de mort.

Début de citation :

Message  de M. Jacques CHIRAC, Président de la République, lu par M. Philippe DOUSTE-BLAZY, ministre des Affaires étrangères, à l'occasion de l'ouverture du 3ème Congrès mondial contre la peine de mort. 
Paris, le 1er février 2007
 
Monsieur le Président,
Monsieur le Commissaire aux droits de l'Homme,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Monsieur le Délégué Général et Porte Parole,
Madame la Déléguée générale,
Mesdames et Messieurs,
Chers Amis,
 
Lutter pour l'abolition de la peine de mort, c'est défendre le caractère inviolable et sacré de la vie humaine. C'est s'inscrire dans le sens du progrès de la civilisation, dans le sens de la justice et de l'humanisme.
Ce combat qui vous rassemble, à l'occasion de ce 3ème Congrès mondial contre la peine de mort, est pour moi un combat de toujours. C'est le combat de la France.
C'est pourquoi je suis heureux de saluer très chaleureusement l'ensemble des participants, défenseurs des droits de l'Homme, juristes, universitaires, diplomates, venus de tous les continents. Pendant trois jours, vous allez échanger, débattre, étudier les moyens de parvenir à une abolition universelle de la peine de mort en toutes circonstances.
Je salue les organisations non gouvernementales qui sont à l'origine de cet événement et qui, avec détermination et persévérance, fédèrent les initiatives pour créer un mouvement universel des consciences.
La peine de mort reste encore en vigueur dans de trop nombreux États. Mais fort heureusement, partout dans le monde, des forces se mobilisent et portent l'espoir d'une justice plus humaine.
Nous le savons : le combat contre la peine de mort est un combat de longue haleine. Elle a été abolie en France il y a un peu plus d'un quart de siècle, grâce à l'engagement courageux du Président François Mitterrand et de son garde des Sceaux, Robert Badinter. C'est dans la continuité de ce vote historique que j'ai décidé d'engager le processus de révision de la Constitution, afin que la France inscrive dans sa loi fondamentale l'interdiction de la peine de mort.
Dans le texte qui constitue la clé de voûte de nos institutions, il sera expressément indiqué que « Nul ne peut être condamné à la peine de mort ». Cette révision constitutionnelle interdira donc, quelles que soient les circonstances, de rétablir cette peine, qui ne peut en aucun cas être regardée comme un acte de justice.
Elle permettra également à la France de ratifier le deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques des Nations Unies, visant à abolir la peine de mort en toutes circonstances.
Par ces ratifications, la France achèvera donc un long processus de mise hors la loi de la peine de mort. Elle mettra ainsi son arsenal juridique en totale conformité avec le sens de l'action diplomatique qu'elle mène depuis si longtemps, que ce soit au sein du Conseil de l'Europe, de l'Union Européenne ou aux Nations Unies. Et cela notamment pour que la peine de mort soit exclue des peines prononcées par les plus hautes juridictions internationales, dont la Cour Pénale internationale, compétente pour juger des crimes les plus graves : crimes de génocide et crimes contre l'Humanité.

Comme vous tous, je me réjouis de constater que, partout, la peine capitale recule : chaque année, de nouveaux pays rejoignent la liste de plus en plus longue des nations abolitionnistes. Un peu partout autour de la planète, les peuples sont en train d'évoluer. Et la mobilisation internationale des États progresse : il y a un mois, à la 61ème Assemblée Générale des Nations Unies, quatre-vingt-cinq États rappelaient solennellement leur ferme opposition à la peine de mort et appelaient à l'établissement sans tarder d'un moratoire sur les exécutions. Avec ses partenaires de l'Union européenne, la France a activement œuvré en ce sens. Elle encourage aussi les pays concernés à commuer les peines capitales prononcées en peines d'emprisonnement, pour soustraire des centaines d'individus à ce sort inhumain qu'est l'attente, parfois durant des décennies, dans les sinistres « couloirs de la mort ».
La France continuera ce combat tant que des femmes, des hommes, parfois même des enfants seront soumis de par le monde à la peine capitale. Aujourd'hui, alors que nos sociétés sont traversées de tensions, de doutes, de peurs, et parfois de violences, se mobiliser contre la peine de mort, c'est accomplir un acte de foi dans l'humanité. C'est proclamer, à la suite de Victor Hugo, que « L'inviolabilité de la vie humaine est le droit des droits. Tous les principes découlent de celui-là. »
En apportant son soutien à votre Congrès, qu'elle est fière d'accueillir à Paris, la France veut témoigner de son entière mobilisation dans cette lutte pour l'abolition universelle de la peine de mort, conformément aux idéaux qui nous rassemblent. Ce combat exige que nous nous engagions tous, citoyens, associations, organisations non gouvernementales, responsables politiques, institutions internationales et États.
Je suis certain que vos débats pourront, par leur densité et leur richesse, renforcer cette conviction que l'idée même de justice est incompatible avec la peine capitale, et qu'il n'y a pas d'avenir pour ce châtiment indigne de l'humanité.
Je vous remercie.
 
Jacques CHIRAC


Fin de citation. 

Commenter cet article

Bino 09/02/2007 09:44

Oui, le fils de de Hollande et Royal s'est lui aussi fait voler son scooter. Pour lui aussi, la police a poussé son enquête jusqu'à faire des recherches et relevé d'ADN... On n'a pas retrouvé les voleurs. Ils ne sont peut-être pas fichés dans la base de données...
Voilà qui explique le silence de Ségo et François sur l'affaire du scooter du fils Sarko... C'est qu'ils avaient eu droit aux mêmes privilèges...
Inversement, on n'a pas entendu Sarko exploiter l'histoire de la déclaration de Ségo à l'ISF : estimation de sa maison de Mougins 270 000 € alors qu'aucune maison ne se négocie en dessous de 600 000 € dans cette bourgade. Sarko aurait-il, lui aussi, minimisé la valeur de ses biens ? On se le murmure dans le microcosme parisien...
 
On ne s'attaque pas entre gens du même monde... On profite de privilèges équivalents... Motus et bouche cousue.
Je te tiens, tu me tiens par la barbichette...

jasmin 08/02/2007 23:15

...Elle est bien bonne celle-là !?

Jacques Heurtault 08/02/2007 22:54

Mais non, Jasmin ... Je suis sérieux, là. On peut retrouver des traces d'ADN sur des cadavres. Suppose que l'on ne retrouve RIEN de l'ADN de Ranucci sur les restes de la victime ... Ce sera la preuve irréfutable de sa totale innoccence....
Pour ce qui est du fillou à Sarko, tu fais errreur : il s'agit du fild de Ségo! C'est lui qui s'est fait piquer son scooter ...

jasmin 08/02/2007 21:53

@ Jacques

"Le Garde des Sceaux saisira le Ministre de l'intérieur pour faire appliquer l'arrêt de la cour de Cassation".

J'ai trop envie de rire là ! Ca fait du bien en passant.
Encore, encore Jacques !!

A propos de "l'analyse ADN, il faut la faire....".

T'as raison ! Même pour le scooter du fillou à Sarko il a été fait une analyse ADN.
Pourquoi s'en priver ? On est tous égaux devant la loi, non ?
Céti pas ça qu'ils disent ?

jasmin 08/02/2007 20:29

?????????????? Julien. Vous avez un problème ?

Il vous manque le vendredi pour finir la semaine ?
Ou bien expliquez-vous, parce que je vous comprends très mal.

Julien 08/02/2007 19:58

"Jacques s'améliore de plus en plus"
Ben, voilà Monsieur Heurtault qui parle de lui à la 3ème personne, maintenant...

jasmin 08/02/2007 19:36

Ahhhhhhhh !! Décidément Daudet avait raison de dire à Gringoire :

"Quand nous discutions et "disputions" politique ..."

Ca ne vaut vraiment pas la peine de s'énerver, pour des gens qui font peu de cas de nos états d'âme.
Enfin, c'est ce que je pense.

Infreequentable 08/02/2007 18:52

@ Daniel : M'en vais alors.... si je pue l'infréquentable !

Jacques Heurtault 08/02/2007 19:28

Non, Non! S'il vous plait ... Restez. Merci.Daniel est fortement engagé aux côtés de Ségolène. Comme il y a quelques problèmes provoqués par la chute dans les sondages de Ségo, ça le rend probablement un peu nerveux. J'atteste, pour bien le connaitre depuis toujours, qu'il n'est pas d'un tempéramment excessif ... loin de là!
 

Infreequentable 08/02/2007 18:50

Le "cas Bové" m'amuse très fort ! Votre remarque, Jacques est pertinente : La Cour de Cass est là pour nous dire si le juge du fond a bien appliqué la bonne règle de droit, dans les procédures adéquates et si le juge du fonds a bien compris la portée de la loi qu'il a eu à appliquer... Pour le reste, Jasmin, ce ne sont que des "circonstances" qui justement doivent être appliquées selon la région...
Je me souviens d'un arrêt condamnant un automobiliste qui avait renversé un cycliste dans la région de Bordeaux. Le cycliste était complétemet bourré et s'était vautré sur le capot de la voiture qui le doublait au pas... Ben il a été dit par le juge du fond, que dans une région viticole, l'automobiliste devait redoubler de vigilence surtout en période de vendange, ce qu'il ne pouvait pas ignorer... Tu imagines la même chose à Paris ? Les vendanges à Paris....Un délice (la seule vigne y est cadenassée !).
Bref pour revenir à Bové, il y a un truc très simple qui devrait être appliqué : tout condamné pour crime doit être déchu de sa qualité de citoyen français. Point barre : L'a ien à faire dans mon monde, et encore moins voter !
Pour un coupable de délit, on pourrait appliquer la même peine, mais à titre provosoire. 5 années pour les délits les moins grave, genre donner une claque au chien qui vient de te mordre le mollet, à 10 ans quand il s'agit des fautes les plus graves... Mais bon, ce que j'en dis...
@ Daniel : Le ying et le yang ne font-ils pas partie de la même harmonie du tout ?

Jacques Heurtault 08/02/2007 19:24

Beaucoup trop sévère! Il faut graduer selon la sanction "principale" ... Ca me parait plus raisonnable! 

Daniel Heurtault 08/02/2007 18:41

@infreequentable
Si ça continu vous allez le devenir ....., infréquentable, vous êtes particulièrement sévère sur le bilan de Mitterrand et je  trouve cela injuste . Pour qui roulez vous donc? abatter votre masque!
amicalement quand même.

Jacques Heurtault 08/02/2007 19:20

Bonsoir Daniel,
On se calme ... Sur ce blog, tout le monde n'est pas pour Ségolène ... Une chose est certaine ... Infréquentable n'est pas pour Sarkozy! Ca devrait te faire plaisir. Il est encore moins pour Le Pen! Culturellement, il penche à droite mais pas beaucoup ... Un peu comme moi qui attend avec une grande impatience le programme de Ségolène ...Tu sais aussi bien que moi que le bilan de Mitterrand (le deuxième septennat) est très controversé ... On reprendra cette discussion de vive voix.Salut, frèrot! 

jasmin 08/02/2007 17:43

C'est émouvant n'est ce pas tous ces aménagements ?

Sauf que la peine ferme infligée à Bové est destinée à faire taire les plaignants. Faut s'qui faut et on ne lésine pas sur les moyens !

Faut-il en vouloir à l'intéressé ?
Il y a des gens qui ont commis des crimes bien plus graves que lui et qui ont écoppé de sursis voire de rien du tout.
Puis....tout dépend des tibunaux qui jugent. Il y en a qui, pour le même motif, vont rendre un jugement beaucoup plus sévère que d'autres.

Mais...faut avoir le temps et les moyens pour aller en cass....

Jacques Heurtault 08/02/2007 18:41

Apparemment José Bové les a ... C'est tout de même un récidiviste qui a été gracié ... par la promesse qu'il a faite de ne pas recommencer!Au nom de son idéologie, il a quand même détruit sciemment et d'une manière préméditée le bien d'autrui ...Il faut faire la même chose avec TOUS ceux qui participent à des actions illégales. José Bové a bien entendu le droit de manifester son opposition à la loi en vigueur. Il doit le faire dans le respect de la Loi. Evidemment, organiser un Bastille - République, c'est une autre paire de manche!

Jean-Pierre 08/02/2007 17:17

Je ne sais pas trop ce que veux dire « peine de vie » sous la plume d'infree, mais je verrais bien une « peine À vie » pour les pires assassins.

Sinon, la justice est vraiment bien. J'entends à la radio que JoséBové n'est pas sauvé par la cour de cassation et qu'il fera bien sa peine de prison. Et c'est donc le juge d'application des peines qui dira quand mossieur Bové entrera en cellule... ça peut prendre un an. Chapeau la justice ! Chapeau !

Jacques Heurtault 08/02/2007 18:35

Le juge d'application des peines ? Non! Le Ministre de la Justice saisira le Ministre de l'Intérieur pour faire appliquer l'arrêt de la Cour de Cassation. Petit point de droit : la Cour de Cassation n'a pas condamné José Bové ... Elle a dit que l'arrêt de la Cour d'Appel qui l'avait condamné n'avait pas lieu à être cassé. Qu'il était conforme au droit, y compris au droit positf (la jurisprudence de la Cour de Cassation) ... C'est tout.L'application de la Peine (la main forte ...) relève de l'autorité des forces de police ...donc du ministre de l'Intérieur.

jasmin 08/02/2007 17:16

@ Jacques

"Partout l'état de droit progresse."

Non. Loin s'en faut Jacques !


Vous avez l'air d'être épatés par un texte qui n'apporte rien aujourd'hui à la France. Mais rien du tout !
Vous ne voyez pas que c'est de la poudre aux yeux ?!

Jacques Heurtault 08/02/2007 18:29

Pas tant que ça ... A chaque jour suffit sa peine ... Jour après jour, le monde de demain se construit. Cela fait bien longtemps que je ne crois plus aux vertus de la révolution.

Infreequentable 08/02/2007 15:59

Finalement, ce petit gars là, il finira par tenir toutes ses promesses électorales ! Un peu tard, mais bon, il sera bien un des seuls...
Vous souvîntes vous des 100 propositions du candidat Mythe errant en 88 ? Sur les doigts d'une seule main qu'on a pu compter celles qu'il a tenu...
Le chi, lui n'en a plus rien à f... : alors il court droit devant pour couper l'herbe sous les pieds à tous ses successeurs !

Jacques Heurtault 08/02/2007 18:27

Quel est le comble du vendeur?Vendre une trayeuse électrique à un paysan qui n'a pas de vaches!Chirac fait encore plus fort : Il tient ses promesses ! 

jasmin 08/02/2007 13:05

@ Daniel


....de faire inscrire dans la Constitution...

Et ça sert à quoi aujourd'hui ?
A rien, sinon de brasser de l'air.
l'Europe oblige tous les pays adhérent à l'abolition de la peine de mort.

Alors Daniel, une cérémonie dont on se serait fort bien passé.
Quant à affirmer que "partout la peine capitale recule", c'est gratuit et faux.
Enfin, ça les occupe.

Jacques Heurtault 08/02/2007 16:05

Partout, l'Etat de droit progresse, faiblement parfois, fortement parfois également mais ça progrese ...Dans la Constitution ... Oui! C'est même génial car cela renforce le caractère fondamental de la Constitution qui devient ainsi, un peu plus, un texte qui rassemble des VALEURS et non pas seulement des règles de fonctionnement.

Daniel Heurtault 08/02/2007 12:48

Je vois que ça dérive sérieux . Partir d'un sujet oh combien sérieux qu'est la peine de mort et arriver sur le Kamasutra ça décoiffe. Je ne veux pas faire le " rabat joie" mais tout de même.....
Pour la bonnification de Chirac il est temps à moins de 3 mois de l'élection présidentielle. Je reconnais son implication dans le combat contre la peine de mort et le félicite pour  faire inscrire cette interdiction dans la constitution. Il achève ainsi la décision courageuse de Mitterand de 1981. et c'est très bien.

Jacques Heurtault 08/02/2007 16:02

Il parait que le Conseil Constitutionnel n'en veut pas ... De quoi qu'il s'occuppe?

jasmin 08/02/2007 12:00

Vous êtes des coquins tout de même. Et ça ne me dérange pas !

@ Infree

Dis-moi quel volume et quelle édition tu as, et je te communiquerai le n° de page ! Ha ! ha ! ha !

Jacques Heurtault 08/02/2007 15:59

Forcément! Puisqu'elle a toutes les éditions de toutes les collections du Kamasutra!

Infreequentable 08/02/2007 11:06

Y'a bon médecine ! J'ai pas lu : je ne sais pas lire (pour être un enfant de l'école publique)... Mais y'avait des illustrations et j'ai pas bien vu celles relatives à Picasso (ou dormir sur ses deux oreilles en même temps) !

Jacques Heurtault 08/02/2007 15:58

C'est vrai que la gymnastique nécessaire au Kamasutra prsente un apparentement certain avec les portaits de Picasso!

jasmin 07/02/2007 17:48

@ Infree

...KAMASUTRA...?!

T'as pas lu jusqu'au bout. C'est expliqué !

Jacques Heurtault 08/02/2007 00:15

Le Kamasutra est un livre de médecine ... On DOIT suivre les prescriptions du médecin! Faute de quoi on ne guérit pas ...

Infreequentable 07/02/2007 17:40

@ Jasmin : J'ai beau feuilleter tous les manuels de médecine (plus le kamasutra), visinner des pages et des pages internet et je ne vois toujours pas bien !
A part les déesses de Picasso, comment fait-on pour dormir sur deux oreilles à la fois ? Tu y arrives toi ? Ou suis-je mal formé ? Faut que j'en cause à ma mère...

Jacques Heurtault 07/02/2007 17:43

Il suffit d'avoir de très très grandes oreilles ... comme celles d'Echelon, par exemple!

Infreequentable 07/02/2007 17:34

Merci Jacques pour ce souvenir....
Tout comme il est invivable pour les proches de Ranucci... Guillotiné au nom du peuple français (vous et moi en l'occurence)... Intolérable pour tous les proches des victimes...
Et, je le sais aussi, pour les victimes elles-mêmes...
Juste une petite histoire vécue en apprennant la mort de la fille d'un de mes associés (passés) qui s'est viandée sur des bettraves éparses sur une chaussée picarde... J'ai eu mal, pas pour elle, mais pour son père, pour son fils, pour son mari ! Bé dis donc : dans le minute, même pas une minute, dans l'instant qui a suivi, je m'arrachai la main à m'en sectionner quelques tendons ! (C'est réparé depuis puisqu'il s'agit du doigt avec lequel je tape sur le clavier pour vous le dire)... Mais, maintenant je sais !

jasmin 07/02/2007 17:26

@ Jean Daumont


Une chose est sûre Mr Daumont : on n'en revient pas. Jamais ! Et personne n'est ravi de devoir en franchir le seuil.

Le problème n'est toujours pas là.

Quand on est innocent, ou...quand les preuves de la culpabilité n'ont pas été fermement établies, le prix n'est-il pas exorbitant ? Inhumain ?

Le bénéfice du doute avant d'ôter la vie à quelqu'un devrait secouer plus d'un juge ...ou autres.
Il y a des gens sur cette planète dénués de toute humanité ! Ce qui ne les empêche pas de trouver le sommeil !!

Jacques Heurtault 07/02/2007 17:45

Le bénéfice du doute, dans ce cas puisque la sanction est irréparrable ....Quoiqu'il en soit, en France, c'est DEFINITIVEMENT terminé.

Infreequentable 07/02/2007 16:53

@ Jean : Moi, je sais ce que c'est...
(...)
Mais je me censure (pas question de polluer ce blog) : j'entrerai dans un délire aveuglé par la souffrance de mon père qui a mis 45 minutes à agoniser pour être passé sous les fenêtres de son assassin aujourd'hui libre, par la souffrance de ma mère, de ma soeur, par la mienne, qui durent depuis plus d'un quart de siècle...
Le week-end dernier, c'était la fête à la maison, mais, d'abord, et avant tout... j'ai levé mon verre à la mémoire de mon père et de son calvaire !...
Alors, peine de mort infligé par les meurtriers ou peine de vie ? Je ne sais toujours pas...

Jacques Heurtault 07/02/2007 17:20

Je me souviens vous avoir lu sur cette terrible et douloureuse question. Après vous avoir lu, j'ai mieux compris l'impossibilité de faire le deuil d'un assassinat ...

Daumont Jean 07/02/2007 15:15

   Dans la "peine de mort", il y a "peine " et il y a "mort"... Je peux comprendre qu'il y ait une "peine" - qui relève de la volonté humaine, même si les critères peuvent être variables et donc contestables... Mais la "mort", comme ...tout le monde, je ne sais pas ce que c'est, et je m'abstiens donc d'en discuter...

jasmin 07/02/2007 13:34

@ Jacques


Pardon pour le lapsus ! Le pire c'était "après" la guillotine bien sûr.

jasmin 07/02/2007 13:29

...et aujourd'hui l'analyse ADN l'aurait gracié !
Pas besoin d'obtenir la clémence de gens assoiffés de pouvoirs !

Jacques Heurtault 07/02/2007 15:45

Je ne sais pas. Je sais par contre que si nous disposons du moyen de faire une analyse ADN il FAUT la faire même si cela doit se terminer par des éclaboussures sur la Justice française (un peu plus ou un peu moins d'éclaboussures, au point ou on en est ... après Outreau).C'est sur ce terrain là qu'il faut se battre, pas sur la révision du procès!

jasmin 07/02/2007 13:26

Allons Allons Jacques !

C'était de la vie d'un innovent qu'il s'agissait. Et Giscard le savait fort bien. Le dossier manquait lourdement de preuves. Ca aussi il le savait.
L'affaire est devenue politique AVANT le recours en grâce.

Trop facile comme pirouette !

jasmin 07/02/2007 11:44


J'ai oublié de vous rappeler que l'affaire RANUCCI était presque devenue "politique".

Le meutre de la fillette avait bouleversé toute la France.
Le coupable n'a pas été très vite identifié, ce qui agaçait l'opinion publique ET ennuyait le parcours politique de Mr Giscard d'Estaing.
Je me rappelle de la stupéfaction générale lorsqu'il a rejeté le recours en grâce. Pourtant Me Lombard, entre autres, s'était bien battu pour l'obtenir.

Jacques Heurtault 07/02/2007 12:41

Une décision de grâce est TOUJOURS politique!

jasmin 07/02/2007 11:34

LE BOUQUIN ?....faut voir qui est derrière ! (je n'évoque pas forcément l'auteur)

Non ! Il était innocent ! Son procès a été bâclé, quelques très courts jours d'audience (j'y étais) et hop embarqué l'ami !
Quelques courts jours d'audience pour une peine capitale ?! Fallait entendre ce qui s'est dit dans cette salle mortuaire.
Et Mme la juge vexée et bornée encore aujourd'hui. D'ailleurs elle ne veut surtout pas que ce procès soit réouvert. Ca fait 4 fois que sa maman le demande depuis 25 ans.

Comme disent certains juges : "f'rait beau voir qu'on commence à discuter des décisions de justice".
Eh bien oui ! surtout quand les décisions des juges sont crapuleuses. J'en ai fait un combat personnel et je poursuivrai.

POUR LA VIE !

Jacques Heurtault 07/02/2007 12:40

Ne pas confondre le pénal et le civil ... Il y a besoin, là aussi, de faire le ménage .... Le nouveau code de procédure pénale est presque aussi épais que le code pénal lui-même! Ce même code pénal recence ... 16.000 infractions pénales (seize mille !). c'est tout simplement dingue ...

jasmin 07/02/2007 11:10

@ Infree

"Une peine de vie" ?!...... Bin ma biche tu y vas fort pour déterminer où s'arrête et où commence le "pire" !

Pour Ranucci (que j'ai connu) c'était AVANT la guillotine.
Je m'exprime pour lui, il ne pourra plus jamais te convaincre !
Mais la juge qui a bâclé son dossier et qui est vexée aujourd'hui que d'autres éléments "importants" fassent surface dans cette affaire, pas de problème. Elle est en vie et dort sur ses deux oreilles.

@ JP

Je bégaie comme tu dis....mais Jacques va venir à mon aide. C'est sûr !! Je l'entends qui marche

Bisous à tous

Jacques Heurtault 07/02/2007 12:37

Avant la guillotine? Comprends pas!

Infreequentable 07/02/2007 10:32

Voilà : c'est fait ! Je constate que les amis blogueurs de l'Ami Jacques en profitent... Sans jamais se demander si une "peine de vie" carcérale à "perpétuité vraie" n'est pas la peine la plus lourde, la plus inhumaine, la plus barbare que l'on puisse infliger à un humain ?
Sans liberté, un homme (un vrai, pas seulement ceux qui sentent le sable chaud) meurt...
Et puis il y a une autre question (car je ne sais pas trancher sur le sujet) : Que faire de ces individus coupables de meurtre, parfois ignoble (j'englobe Ranucci car le véritable assassin vit tranquillement quelque part si on imagine que ce n'était pas Ranucci le coupable, mais aussi Patrick Henri, actuellement en probation "surveillée" en Normandie), qui ont montré leur inaptitude à vivre sans violence, hors la loi commune, que l'on finit par relâcher et qui récidivent ?
Que faire de ces "anormaux", serial killer, bourreau d'enfants ? Doivent-ils vivre comme des animaux en cage au frais du contribuable ?
Moi, je ne sais pas, finalement... Je les enverrai bien se faire pendre ailleurs (comme ça on pourrait fermer toutes les prisons du pays et gâcher le vie des Talibans, par exemple), mais il paraît que ça ne se fait pas !

Jacques Heurtault 07/02/2007 11:11

Non, ça ne se fait pas, en effet! Il y a deux contraintes :1. Il faut punir pour satisfaire la société qui n'accepte pas qu'il puisse en être autrement.2. Il faut laisser un espoir à l'incarcéré faute de quoi, on le transforme en bête ....J'ai fait des papiers sur ce sujet (100.000 places de prisons supplémentaires; privatiser la construction et la gestion des prisons, etc ...). Je ne sais plus très bien où ils sont classés.

Jean-Pierre 07/02/2007 10:19

Oui, les juges d'application des peines... Tout un poème !

Sinon, la prode de Chichi, ça ne vous pas penser à de la campagne présidentielle ?

Jacques Heurtault 07/02/2007 11:13

C'est précisément pour ça que j'ai choisi de publier l'article ...(la communication de Chirac).

jasmin 07/02/2007 09:35

L'abolition de l'exécution de la sentence est une progression pour l'humanité (Je pense toujours à ce pauvre Ranucci !).
Mais il aurait été judicieux de préciser dans le texte que "perpète" ou "peine de mort" ne puisse jamais bénéficier des largesses des juges d'application des peines, ni d'aucun autre aménagement.
A la mémoire des victimes injustement exécutées, il serait opportun que le dossier des criminels ci-dessus ne puissent pas faire l'objet d'un recours en grâce auprès du Président de la République. La vie étant l'ultime recours.

Enfin la justice des hommes est ce qu'elle est.

"La juqstice des hommes est toujpours une forme de pouvoir" (Chamford)


PS : avant la mise en place de l'Europ,e; beaucoup de gens croyaient que la peine de mort était abolie en Belgique. Or elle avait été "suspendue" par arrêté royal.
Le résultat est le même me direz-vous et vous avez raison.

Jacques Heurtault 07/02/2007 11:05

Sais-tu qu'il se pourrait bien qu'il soit coupable, Ranucci? Un bouquin vient de sortir à ce sujet ... J'ai lu le pull over rouge. J'en avais été retourné (psychologiquement). Guillotiner un innocent est ni plus ni moins qu'une abomination ...La question de l'application des peines ne devrait pas être conditionnée à la sur-occupation des prisons. Gracier massivement faute de place, juste pour faire du vide (afin d'en mettre d'autres à la place) n'est pas une bonne politique ...

Infreequentable 07/02/2007 09:13

Ouais ! La peine de mort n'est désormais plus appliquée que par les 300 et quelques assassins que comptent encore le pays ! Un grand progrès pour l'humanité... Tiens, je vais en faire un papier : de quoi meurt-on en France... Parce qu'il y en a encore un demi-million qui meurent tous les ans dans le pays : faudrait à voir à mettre tous leurs auteurs en prison ?

Jacques Heurtault 07/02/2007 10:58

Facétieux! Revendiquer le droit de vivre à perpetuité ... c'est motivant et mobilisateur, non?

Jean-Pierre 07/02/2007 09:10

Difficile de ne pas être contre la peine de mort. Toutefois, il aurait été bon qu'en France elle ait été remplacée par une vraie peine à perpétuité.

Jacques Heurtault 07/02/2007 10:56

Bonjour Jean-Pierre!Savez-vous que les détenus revendiquent (mais oui!) l'abolition de la peine à perpetuité?

jasmin 07/02/2007 01:25

Et c'est Douste qui a tout lu ? Jusqu'au bout ?
Wouawwwwwwww !!!!!!!!!!

Jacques Heurtault 07/02/2007 09:02

Bon, d'accord! Douste n'a pas une très bonne cote dans l'opinion ... Il ne parle pas anglais bien qu'étant ministre des affaires étrangères (à mon avis, c'est voulu!). Mais il est quand même capable de lire un texte ... On peut, du moins, le supposer .