Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Soutien raisonné mais ferme aux policiers de la rue Rampal

26 Mars 2007, 18:41pm

Publié par Jacques Heurtault

Je viens de visionner la vidéo qui a filmé une bonne partie des incidents du groupe scolaire Rampal, celui où ont eu lieu les incidents entre des policiers qui faisaient le travail pour lequel ils sont payés avec nos impôts, exerçant leur mission dans un cadre légal, et un petit groupe de personnes (une dizaine tout au plus, les autres n'étant que spectateurs) ...

J'ai compris de l'affaire qu'une personne en situation irrégulière sur le territoire de la République a fait l'objet, conformément à la loi républicaine en vigueur, légitime puisque votée par le Parlement démocratiquement élu, d'une interpellation dans un lieu naturellement destiné au public et donc, à ce titre, assujetti à des règles particulières d'intervention qui ne s'appliquent pas aux domicile privé des personnes.

Dans l'ensemble, les policiers ont fait preuve d'une très grande maitrise ne faisant pas usage de moyens disproportionnés à la mission dont ils étaient investis. Ils n'ont pas cédé aux multiples provocations dont ils ont fait l'objet.

Je tiens donc, compte tenu des informations dont je dispose, à leur apporter mon total soutien.

Quand une personne se trouve en situation irrégulière sur le territoire de la République, elle a naturellement vocation à être expulsée et pour ce faire à être, dans un premier temps, interpellée ... quitte à faire l'objet d'une mesure de clémence temporaire s'il s'avère qu'elle n'est pas dangereuse pour au regard du maintien de l'ordre républicain.

Non seulement il n'est évidemment pas permis de s'opposer à l'expression de la loi républicaine mais ceux qui contreviennent à cette règle doivent en subir les rigueurs et doivent donc, elles, être également poursuivies ...

Commenter cet article

GM 28/03/2007 15:20

C'est vrai que Colonna était de Cargèse, la seule communauté de "non-catho" chez les Corses, puisqu'il s'agit d'un village Orthodoxe ! Le reste n'existe même pas, sauf par amitié et sens de l'accueil !
Quant aux pouvoirs "votés à Pétain", je vous rappelle qu'on a guère entendu le Conseil Constitutionnel depuis Bordeaux. Et pour cause. Donc la légitimité restait entre les mains des parlementaires (élus par le peuple dois-je rajouter ?).
Ce n'est que plus tard, en homme de la V° République que vous êtes, que l'on peut distinguer entre illégitimité, illégatié et anti-constitutionnalité. Depuis quelques années, on rajoute aussi, "contraire au réglement Européen". Et à vous rappeler que nos lois sont d'abord soumises pour avis au Conseil d'Etat, à lui de "jauger" de la constitutionnalité et la cohérence avec nos traités des projets du gouvernement et propositions des parlementaires.
Simplement, ces notions et distinctions restent abstraites pour le citoyen lambda : il est dès lors facile de faire lui faire prendre des "violences urbaines" pour de "résistance (légitime) à l'autorité" : C'est de la "CONFUSION appliqueé" et ça marche. Faut aller faire un tour en Banlieue et vous comprendrez : Tout ce qui n'est pas toléré comme "entrant dans la norme" des bandes est considéré comme à rejeter selon "l'autorité" des chefs tribaux. A eux de juger de l'opportunité de castagner ou non ! Pas de limite à leur jugement, ni de règle supérieure.
J'ai d'ailleurs honte, dans le métro, dans le métro, quand ils vous contrôle au détour d'un couloir à 6 ou 8 et qu'ils se font prendre à parti par les "usagers", bon bobo drogués au métro-boulot-dodo : Ils défendent les resquilleurs, ces kons ! J'en suis venu l'autre fois à m'interposer entre deux femmes qui s'en prenaient à un contrôleur un peu isolé pour cause que ses collègues s'occupaient d'un autre gugusse ! Il m'en a remercié ! Voilà les drives au manque d'éducation civique (qu'on devrait réintroduire lourdement dans nos écoles et pas par des prof issus de mai 68 qui font l'apologie de la résistance et du "NON" Gaullien, mélangeant tout dans leur petites têtes de quinqua dégâti votant LCR ou LO ! Car ils sont quand même 5 à 7 % en France et parfois dans les lycées !)

Jacques Heurtault 28/03/2007 17:28

Je souscris pleinement ....

déache 28/03/2007 10:43

Jacques, je ne suis absolument pas d'accord avec tes préconisations autoritaires et expéditives. Comme dans d'autres domaines la aussi il faut garder raison. Et mettre un peu d'humanité et humanisme dans ce type de situation.

Jacques Heurtault 28/03/2007 13:31

L'humanisme se manifeste dans de telles circonstance par l'interpellation sans violence des personnes concernées (les "sans papiers") à condition qu'elles se laissent faire ...A chaque fois qu'un "sans papier" est régularisé, c'est cinq autres qui rentrent ... Pourquoi se gêner puisque ça marche? Je dis clairement stop! Je tiens beaucoup à ce que Le Pen descende en dessous de 10%.

GM 28/03/2007 09:22

Euh... Vichy n'était pas un occupant, à ce que je sache, puisque la III° république, dans un courage unanime avait donné tous ses pouvoirs au Maréchal.
Mais ne vous en faites pas : le CE a parfaitement distingué, sur le plan juridique et en ménageant toutes les subtilités possibles et imaginables, ces deux notions.
Deux notions qui ne sont pas à la portée de la simplification réductrice : il suffit d'écouter Liepnietz (j'écorche peut-être son nom : il s'gait du l'ex-leader des verts qui a fait condamné - provisoirement - la SNCF pour avoir déporté son père). C'est pourtant un brillant intellectuel, dans son domaine : Il a pourtant réussi à embobiner un TA, celui de Toulouse... Et il préconosait l'amnistie de l'assassin du Préfet Erignac (un huguenot de la république, mort sous les balles présumées d'un catho = voilà la clé) : souvenez-vous !

Jacques Heurtault 28/03/2007 13:24

Les balles présumées d'un catho? Je ne comprends pas ... Merci d'éclairer ma lanterne qui n'est, hélas!, pas magique. Par définition, les pleins pouvoirs votés à Pétain étaient illégaux puisque manifestement non conformes à la Constitution de la Troisième République. Toute action de tout fonctionnaire ou même de tout citoyen tendant à s'opposer à la mise en oeuvre de cette action illégale est donc légitime. Ces fonctionnaires et ce citoyens qui ont agi ainsi sont L'HONNEUR de la France!

déache 27/03/2007 23:55

 
Moi, je condamne avec fermeté l'intervention policière. L'école et les abords d'une école ne sont pas des lieux où l'on interpelle des adultes, ne serait ce que par il y a des jeunes enfants témoins de la scène. C'est même scandaleux!
 

Jacques Heurtault 28/03/2007 09:12

Que cela plaise ou non, il va falloir que les personnes présentes illégalement sur le territoire de la République s'habituent à l'idée qu'elles vont devoir retourner chez elles ... Faute de quoi, il devient inutile de voter des lois si c'est pour, ensuite, ne pas les appliquer!La vidéo est très explicite : les incidents ont éclaté parce qu'un fonctionnaire de la République (l'institutrice)  s'est opposée, illégalement, au travail légal des forces de police ... Logiquement, elle devrait être au minimum sanctionnée sévèrement. Personnellement, j'approuverais une sanction de révocation définitive avec privation des droits à la retraite afin que TOUS les agents publics payés par les impôts des contribuables comprennent bien qu'ils ont, plus que d'autres, l'obligation de respecter les lois, tout spécialement celles relatives au maintien de l'ordre public.

GM 27/03/2007 15:45

Arf ! La CGT-Marseille, je ne vous raconte pas ! Quand le STC (une injure en soi : Syndicat des Travailleurs Corses) sur l'autre rive en fait autant, privant même les îliens de monnaie sonnante et trébuchante pour acheter le journal, on envoie le GIGN !
Pour ce qui est de la mise en garde à vue de la directrice - qui n'a fait que son devoir en protégeant les enfants - il s'agit aussi d'un fonctionnaire de l'état, payer avec VOS impôts (moi, j'en paye plus...) !
Ce qui est marrant dans cette histoire jusqu'à la caricature, c'est que le principe de désobéissance civique (c'est bien le cas face à ces forces de l'ordre là) est un principe "actif" chez les gauchistes, mais pas chez les badauds... Et il trouve son fondement (mais aussi sa "codification") dans les célèbres arrêts du Conseil d'état relativement au "devoir de désobéissance" quand l'ordre reçu est manifestement illégal (seulement)... Depuis 40 ans et Mai 68, c'est un dogme incontournable jusqu'à en faucher des maïs en plein champ !
Je rigole !....

Jacques Heurtault 27/03/2007 18:53

Ne pas confondre illégal et illégitime ... Quand le pays est sous occupation étrangère, un contrevenant à la "loi", même "légale" est un résistant.Nous sommes en république et le pouvoir est légitime même s'il est discrédité.

Daumont Jean 27/03/2007 11:05

   La loi républicaine doit certes être respectée, et la police a le rôle évidemment ingrat d'appliquer cette règle... Mais elle doit le faire avec "intelligence"...et, en l'occurrence, la sortie d'une école, devant des enfants, n'est pas un lieu acceptable...

Jacques Heurtault 27/03/2007 13:41

Le fait est que cette interpellation a eu lieu par hasard dans le cadre d'une opération de routine systèmatique ... C'est ce qu j'ai cru comprendre. Allez voir la vidéo. Vous comprendrez que l'affaire a pris des proportions anormales suite à l'intervention de militants d'extrême gauche. Relacher l'intéressé sans le conduire au commissariat eut été interprété comme une capitulation devant quelques militants d'extrême gauche qui prétendent faire la loi, c'est à dire leur loi, celle de la force physique prenant appui sur la commisération de la population (un pauvre grand père qui vient chercher sa petite fille!).Il ne faut JAMAIS céder à la pression illégale de quelque groupe que ce soit!dans le même esprit, j'espère que les pouvoirs publics vont intervenir pour régler le conflit marseillais. Un litige sur 1 poste de travail paralyse TOUT un port au point que l'on parle maintenant de pénurie de carburant! C'est dantesque, ubuesque, carnavalesque, abracadabrantesque ... 

Jean-Pierre 27/03/2007 09:13

Où peut-on voir cette vidéo, Jacques ?

J'entends parler de cette affaire sur toutes les ondes, à chaque journal. Les méchants policiers ont mis en garde à vue une bonne directrice d'école, gnagnagna... Si le présence dans les écoles d'enfants dont les parents sont clandestins est bien évidemment une bonne chose, ça ne donne pas aux parents une « impunité ». On est face à un problème évidemment délcat, j'en conviens, et les mouvements de soutien aux clandestins surfent sur cette vague en faisant jouer, une fois de plus la compassion au lieu de la raison.

Jacques Heurtault 27/03/2007 13:33

Je l'ai trouvé sur le site "L'autre quotidien" qui est hostile aux policiers. Ce blog est classé dans les politiques chez over-blog, dans le groupe de tête. Il y a un lien en bas de l'article concerné.