Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Comparaison est bonne raison (9)

3 Avril 2007, 17:41pm

Publié par Jacques Heurtault

Je poursuis ... et je termine ce soir (ouf!) ma tournée de TOUS les candidats. Il ne me reste que Gérard Schivardi et Frédéric Nihous.

Gérard Schivardi, le pôvre, va devenir encore plus pauvre . Il vient de se faire invalider tous son matériel de campagne! Ses affiches et ses professions de foi (25 millions d'exemplaires!).

1. Rétablir les prérogatives des 36.000 communes face à l'intercommunalité forcée : Je suis en parfaite opposition! Non seulement je suis pour l'intercommunalité mais je trouve que ça ne va pas assez vite et assez loin ... Si ça ne tenait qu'à moi, la fusion de toutes les communes de moins de 3.500 habitants se feraient d'une manière administrative et, donc, autoritaire ...

2. Nationalisation et renationalisation des ecteurs clés de l'industrie et de l'économie : CONTRE! Point barre .-!

3. Restitution des 175 milliards d'exonérations patronales afin de combler le déficit de la Sécurité Sociale : Contre! C'est le type de proposition stupide qui révèle l'abyssal degré d'inculture de ce pôvre maire ... Le déficit de la Sécu a son origine dans un FLUX d'excès  des dépenses courantes. Or les 175 milliards d'exonérations, c'est un stock que l'on ne peut récupérer qu'une seule fois  ... Monsieur Schivardi s'est laissé abusé par le trotskiste de service Gluckstein qui tire les ficelles de sa candidature ...

4. Rétablissement des services publics et du monopole de l'Etat : Contre! Vive l'économie de marché, la seule qui soit capable de produire les richesses dont le peuple a besoin q et qu'il réclame!

5. Défense de la République laïque en abrogeant les lois anti-laïques : Contre! On sait bien ce que veut dire la "laïcité" dans l'esprit de Monsieur Schivardi. C'est un anticléricalisme primaire brutal ... La dispersion de chrétiens qui "osent" se rassembler sur les parvis des églises.

6. Rupture avec l'Union Européenne et le traité de Maastrich : Contre! Evidemment ... Loufoque, ni plus ni moins!

Voyons ce qu nous propose Frédéric Nihous du parti "Chasse, pêche, nature et traditions".

1. Reconnaissance des dates traditionnelles de chasse des oiseaux migrateurs : Franchement, je n'y connais rien ... Je n'ai pas envie que l'on massacre les mésanges ni les cigognes mais je ne vois pas d'inconvénient à ce qu'on règle leur compte au surplus de goélands et autres pigeons des villes qui chient partout ... Plus que les chiens, ce qui n'est pas peu dire! 

2. Référendum sur un nouveau traité européen : Dans un premier temps, il faut prendre les dispositions pour que l'Europe et ses institutions puissent fonctionner. Plus tard, lorsque ce sera juridiquement possible, il n'est pas absurde que l'on élise un sorte d'Assemblée constituante visant à élaborer une vraie constitution européenne. mais ce n'est pas possible tout de suite. Il y a d'autres problèmes  URGENTS à régler.

3. Soutien à la politique agricole commune : Les réformes engagées par l'Union sur cette question me paraissent correctement orientées. Cette "P.A.C." absorbe presque la moitié des ressources budgétaires de l'Union! Il ne faut pas l'oublier ...

4. Revitalisation du monde rural par la création de zones franches : Il y a, c'est certain, des zones entières qui se vident pendant que l'on continue de s'entasser dans des mégalopoles de plusieurs millions d'habitants. Ce n'est pas bon ... Une politique d'aménagement du territoire serait la bienvenue ... Je suis plus réservé sur l'instrument proposé, à savoir la création de "zones franches". C'est facile à créer, c'est très dificile à abroger quand un micro-système économique s'est installé durablement sur la base de cette zone franche ... Donc, prudence!

5. Instauration d'aides fiscales en cas de reprise d'exploitations agricoles :  là encore, je ne suis pas sûr que les aides qui s'ajoutent à d'autres aides soient une bonne chose ... Il faut arrêter cet interventionisme à outrance ...

6. Revalorisation des retraites des agriculteurs : vaste problème que celui des retraites. Il faut traiter le problème dans sa globalité ...Pas seulement celui des agriculteurs.

7. Présence des services publics hospitaliers  et médicaux sur tout le territoire : Totalement d'accord! C'est la base même du service public que d'être accessible par tous, riches ou pauvres, sur tout le territoire! Comment trouver la clé de la péréquation? Là est le problème ... sans solution posé par Monsieur Nihous!

8. Obligation pour les entreprises de rembourser les aides publiques en cas de délocalisation : Entièrement d'accord! Sauf erreur, c'est une proposition royaliste (entendez : Ségolène Royal) ...

Voilà! J'ai rempli mon contrat ... Pas fâché d'en avoir terminé!  

Commenter cet article

jasmin 13/04/2007 19:12

@ Jacques

"...Il nous est interdit de faire mention du sexe pour le recrutement des comédiens".

Ah bon ?
Et pour jouer la grand-mère du petit chaperon rouge, est ce que l'annonce suivante est conforme pour la HALDE :

"Cherchons personne d'âge mûr, les hanches plus larges que la taille, la voix plus soprano que baryton, sans barbe voyante, pour interprêter rôle dans le dernier film de Yavogodaski Prenlo".

Gardons les pieds sur Terre.
Au fait, 'ils ou "elles" sont payés combien par mois pour engendre pareille connerie ?

Jacques Heurtault 14/04/2007 00:09

Cette annonce est ABSOLUMENT IMPENSABLE sur un site de l'ANPE ... du moins si on respecte les instructions écrites. Il faut écrire : "Cherchons acteur ou actrice pour interpréter le rôle de la grand-mère dans le conte de Charles Perrault "Le petit Chaperon rouge".  

jasmin 13/04/2007 18:32

@ Jacques

DGCCRF. Merci Jacques, c'est précisément ça.

Quant à la HALDE, c'est plutôt du genre "fumisterie".
Il y a peut être 70 personnels, mais jamais personne ne décroche le téléphone. Enfin, celui qui est au bout de la ligne renseignée.
C'est fou ce que les services publics ne sont plus joignables de nos jours.

Quant à la HALDE et son président Louis Schweitzer pourtant habitué à la vitesse de certaines automobiles françaises dont il est également Président, c'est étrange qu'il n'ait pas su introduire un courant de sérieux.

C'est vrai JP...UN GRAND COUP DE PIED DANS LA FOURMILIERE...

Jacques Heurtault 14/04/2007 00:12

La Halde fait ce qu'elle peut avec les moyens qu'elle a ... Avoir créé cet outil est un progrès. Je le pense vraiment.

GM 13/04/2007 16:39

La halde est un gros machin qui coûte bien cher au contribuable !
Et est parfaitement inutile : lis leur premier rapport... L'ami JA en avait fait un papier dans le temps sur son blog : hilarant d'âneries ! On en avait vu des vertes et des pas mûres, mais à ce point là (et au prix que ça coûte), normal que l'organe crée la fonction, même si c'est pour se foutre du monde dans les grandes largeurs !
D'ailleurs, on attend avec impatience le deuxième rapport, qui semble avoir quelques difficultés à sortir pour devoir rester raisonnable ! Ce sera sans doute pour mai, après les élections, ou plus sûrement pour juillet, après le début de la session extraordinaire du nouveau parlement !
Si je le retrouve (parce que son blog a disparu depuis pour de sombres histoires de "nuisibles", crois-je savoir) je te le fournirai en ligne dès cet été ! (c'est l'heure où je remets de l'ordre dans mes archives pour dégager de la place sur mes disques durs ! Et je sais sur quel disque il est, mais le disque n'est pas disponible aujourd'hui.)

Jacques Heurtault 13/04/2007 18:04

Il ne faut pas désespérer ... Il faut maintenir la pression constante, voire en accentuant tout en restant ouvert aux évolutions qui vont dans le bon sens.

jasmin 13/04/2007 15:40

Je voulais aussi vous préciser que quand vous contactez la HALDE par internet, ils vous communiquent immédiatement un n° de dossier et vous assurent dans un même temps qu'ils vous apporteront une réponse sous 48h00.

Sauf qu'ils ne répondent jamais, même si vous insistez.

Alors Louis Schweitzer, Président ou pas, ça ne fait pas avancer les choses.

Sur papier ou dans les discours tout est idyllique, mais dans la réalité ce n'est pas pareil.

Jacques Heurtault 13/04/2007 18:01

Ils sont 70 à la Halde. Ce n'est pas beaucoup ... L'Anpe s'est fait pincer. La réaction n'a pas tardé ... Excessive, bien sûr! Il nous est interdit de faire mention du sexe y compris pour le recrutement des comédiens!

jasmin 13/04/2007 14:00

@ GM !

Tu sais, moi aussi j'ai écrit à la HALDE l'année passée pour discrimination à l'embauche.
Ils ont mis 5 mois pour me répondre : "qu'ils avaient bien pris note de ma plainte"...et qu'ils voulaient connaître le nom de mon avocat. ?!?!?!
Je ne leur ai jamais signifié que je "portais plainte", ni que j'avais remis mon dossier entre les mains d'un avocat.
La HALDE, précisément habilitée à traitée le cas de figure que je leur exposais, n'a jamais bougé.

C'est identique pour la Commission de lutte contre l'escroquerie pour la défense des consommateurs. (le libellé exact m'échappe).
L'Etat sert de boîte aux lettres, d'ailleurs il faut écrire à la BP 2000, qui diffuse ensuite votre dossier auprès d'une association.
Ils n'ont pas la moindre connaissance du dossier. Je l'affirme.
Si ladite association est experte tant mieux pour vous, sinon tant pis.

Anecdote : je leur ai un jour remis un dossier pour dénoncer une escroquerie d'un organisme de voyages, dans le cadre de séjours linguistiques longue durée pour les étudiants.
Eh bien, ils avaient expédié ledit dossier entre les mains d'une association catholique qui animait, les mercredis des goûters enfantins dans le 6ème à Paris.

SI, SI !

Les gens de cette association n'avaient strictement aucune notion en matière de droit et quand j'ai contacté la "boîte postale 2000" par téléphone, pour les en informer, mon interlocuteur m'a répondu : "Ben, cette association reçoit des subventions, elle doit se débrouiller".
Ladite plainte a été rejetée bien évidemment.

Céti pas beau la défense des gens vue par l'Etat ?

JP a raison de dire qu'il faut un coup de pied dans la fourmilière. ET UN GRAND.


Jacques Heurtault 13/04/2007 17:58

DGCCRF ... Direction Générale de la Consommation, de la Concurrence et de la Répression des Fraudes ....Donné à qui, le coup de pied? Des noms, des noms !

Daumont Jean 12/04/2007 17:38

   Depuis lundi dernier, je prends scrupuleusement du temps à écouter et voir les interventions des candidats, en "ancien technicien .de l'oral" et sans parti-pris politique... Impression mitigée ...j'ai détesté l'intervention de Ségolène Royal : "je" par ci, "je" par là... Décidément , elle n'est que "royaliste"... Je trouve Nihous très bon : une révélation pour moi qui ne lui avait pas jusqu'alors prêté attention : il "crève l'écran" par sa jovialité et son bon sens ... L'intervention de Bayrou est bien construite : on voit qu'il sort lui aussi du sérail de l'Education Nationale... Les autres, y compris Sarkozy, sont passables : "Peuvent mieux faire..."...

Jacques Heurtault 12/04/2007 17:54

Il vous reste donc à voter pour François Bayrou ! ... Vous verrez, vous ne le regreterez pas ...

totor 05/04/2007 19:11

Dernier exemple en date de l'interet de cet organisme qui meriterait decidement bcp plus de pouvoirs (je suis bien evidemment d'accord avec le commentaire de Jacques)http://www.lefigaro.fr/france/20070405.FIG000000294_ce_d_edf_seguin_veut_en_finir_avec_le_manque_de_transparence_et_la_fraude.html

Jacques Heurtault 05/04/2007 23:09

Pour y voir plus clair, il va falloir que Séguin reste à la tête de la Cour des Comptes. Sinon, il y aura un deal entre le possible nouveau patron de la Cour des Comptes nommé par un gouvernement de gauche et la CGT visant à étouffer le scandale permanent.

totor 05/04/2007 17:50

Cette instance de la bonne utilisation des Fonds Publics existe: il s'agit de la Cour des Comptes. Elle est quasi independante mais probablement plus de par le fait qu'elle est presidee par une personnalité importante (P. Seguin) que par son statut. De ce que j'en sais: -il existe une instance nationale et autant d'instances regionales que de regions et ils font du bon travail. En revanche, ils n'ont aucun pouvoir de sanction ce qui fait qu'il est tres courant qu'un rapport incendiaire soit classé sans suite. Un excellent exemple en a par exemple ete donné par notre ami S. Dassault, maire de Corbeil Essonnes: sa gestion du budget etait tellement calamiteuse (impots locaux en forte augmentation, dette de la ville de meme, magouilles en tous genres) que le president regional de la Cour des Comptes du 92 a cru bon de devoiler les pratiques de ce maire depute un peu particulier (patron d'une grande firme d'armement dont le CA est lié aux commandes de l'Etat et patron du Figaro). Voir par exemple http://www.droitpublic.net/spip.php?article1307 et http://essonnes.free.fr/index.php?2007/03/14/83-la-crc-epingle-dassault-pour-la-quatrieme-fois) S. Dassault a donc demandé et obtenu de la part du president de M. Sarkozy, president du Conseil général des Hauts-de-Seine la tete de ce fontionnaire indocile. L'histoire est racontée par le Canard Enchaine d'il y a quelques semaines. De maniere generale mon analyse personnelle est que la concentration des pouvoirs dans les mains de l'executif propre a la Veme R conduit inevitablement a la derive du budget de l'Etat: Comment voulez vous qu'un ministre qui n'est jamais ramené a l'ordre ne soit pas tenté de satisfaire ses subalternes (les fonctionnaires de son ministere) et les clienteles dont s'occupe son ministere! C'est d'ailleurs une des raisons qui me font voter Bayrou: il propose d'interdire de voter un budget en deficit, ce qui va necessairement avec le renforcement de la Cour des Comptes. Je ne fais absolument pas confiance a M. Sarkozy pour faire le menage dans l'utilisation des deniers publics: c'est humain: on ne rabote pas ses propres pouvoirs, y compris quand ils permettent le pire... De plus, les pratiques des Hauts de Seine sur lesquels il a la haute main, ne me paraissent pas particulierement probants en la matiere...

Jacques Heurtault 05/04/2007 18:21

Un organisme véritablement indépendant, c'est un organisme doté de pouvoirs jurictionnels assortis de pouvoirs de sanction pénale du type inéligibilité pour un élu qui n'a pas su gérer un budget.

Jean-Pierre 05/04/2007 14:56

Daniel, vous ne m'avez pas choqué, rassurez-vous. Certain mots sont connotés et me font réagir, simplement. De plus, même si nos échanges peuvent être un peu vifs ils restent toutefois des échanges et c'est bien le principal. En ce qui concerne la paperasse, j'imagine qu'elle pourrait être diminuée, mais ce serait au prix d'une simplification administrative. Et donc, diminuer le poids de l'État, tant financièrement qu'administrativement.
S'agissant d'immobilisme, je pense bien sûr aux réformes qui seraient nécessaires pour que l'État soit moins gourmand et plus efficace, réformes qui auraient du être entreprises depuis longtemps. La gestion de l'hôpital public devrait être réformée depuis longtemps, celles des universités et de la recherche publique aussi, Pourquoi n'existe-t-il pas d'organisme indépendant de contrôle de la gestion de l'État et des collectivités, pour vérifier que l'argent des contribuables est bien utilisé à leur service... etc, etc.
Et pour terminer, je dois dire que Sarkozy me paraît le moins pire pour commencer ce travail là, mais qu'il m'arrive d'en douter, surtout quand je l'entend dire que les intermittents du spectacle ont droit à un régime différent des autres « travailleurs » français, je me dis que l'étatisme a la vie dure.

Jacques Heurtault 05/04/2007 17:39

Quand Sarko dit que les intermittents doivent être traités différemment, il n'a pas forcément tort. Ce qu'il faut, pour eux, c'est deux régimes :1. le régime de droit commun avec les mêmes conditions d'accès, même droits, mêmes prestations ..2. un régime additionnel financé par la profession elle-même par un un prélèvement approprié. Pourquoi pas par une taxe parafiscale sur le recettes publicitaires de tous ordres?

déache 04/04/2007 22:39

Jean-Pierre, pardon si je vous ai choqué, mais je voulais dire que les avancées sociales dont vous bénéficiez malgré tout et non malgré vous. C'est la sécurité sociale et le système de santé notamment. Je conçois volontiers que les patrons des PME croulent sous la paperasse car les PME sont traitées comme les grandes entreprises et ce n'est pas juste. Je pense que SR veut les aider ( allez sur le site du pacte présidentiel "désirsdavenir"elle s'engage sur des actions pour faciliter le développement des PME créatrices d'emplois).Pour mieux cerner les difficultés que vous rencontrez il serait intèressant de connaître votre secteur d'activité. Jacques et vous ,vous parlez d'immobilisme pouvez vous développer et donner des exemples car je ne vois pas dans quels domaines Nicolas Sarkosy et François Bayrou pourraient se démarquer de Ségolène Royal.

Jacques Heurtault 05/04/2007 07:33

Exemple de conformisme de la part de Ségo : elle se prononce, parait-il, pour un moratoire sur la filière nucléaire EPR! C'est l'avenir su nucléaire pour les 50 ans qui viennent ... EDF a de l'avance ... ET ele ne propose rien de mieux que ... d' attendre! Tout ça pour ne pas décevoir quelques milliers d'écolos rigolots ... Je veux de la NOUVEAUTE! de l'AUDACE! du chamboulement ...Quid de la TVA sociale? J'espère qu'elle n'est pas contre ... car si c'est le cas, elle va sûrement perdre ma voix ... J'en marre des ringards!

Jean-Pierre 04/04/2007 19:23

Déache, la casse sociale n'est pas mon souhait, mais je pense que l'on ne pourra pas sortir de l'ornière autrement. L'extrème gauche résistera, j'en suis sûr et c'est là que la casse se fera. Il appartiendra au gouvernement en place, à l'opposition responsable et aux citoyens de s'y opposer. Si l'on peut faire sans casse, je suis pour, pas de problème. Mais vous y croyez, vous ?
Sinon, je ne suis pas aigri? Juste amer de voir mon pays s'enliser dans l'immobilisme.

De quelles avancées sociales parlez-vous ? Je ne profite de rien du tout. Je paye, figurez-vous. je suis ce qu'on appelle un cochon de payant. Ma femme et moi sommes à notre compte. Nous travaillons seuls. Je ne vous raconte pas plus, car je pense que vous n'avez pas idée de ce que ça représente.

Pour ma part, je ne voterai pas pour faire éclater le PS. Vous avez mal compris et s'il peut se réformer de l'intérieur, c'est tant mieux. J'attends ce jour avec plaisir, car j'aurais volontiers voté pour Ségolène, soutenue par un parti social libéral, débarrassé de ses oripeaux marxistes anachroniques. Elle a tenu des discours qui m'ont assez intéressé.

Jacques Heurtault 04/04/2007 21:28

Comme quoi, Déache, les choses ne sont pas encore définitivement compromises ... C'est à ségo de dire clairement si elle se situe à côté de l'extrême gauche ou bien à coté de l'UDF.

GM 04/04/2007 18:52

Vous oubliez les élections législatives, là les jeunes ! Dès le mois suivant ! C'est là que les choses vont se passer !
NB : Pour ce qui est de la halde, l'écrit c'est bien (mais là ça concerne déjà le procureur de la république). Parfois, ils se contentent d'un "faisceau de présomptions concordantes" pour mener leur enquête : C'est tout l'avantage du "machin" à 15 millions d'euros :
http://www.halde.fr/rapport-annuel/2005/ 

Jacques Heurtault 04/04/2007 21:25

A l'Anpe, nous avons pour instructions écrites d'informer les demandeurs d'emploi de cette possibilité de saisir la Halde s'ils s'estiment victimes de discriminations à l'embauche. Il y a des affiches dans nos locaux allant dans ce sens. 

déache 04/04/2007 18:35

jean-Pierre, il n'y a aucune raison pour que le PS éclate si Ségolène Royal est présidente. Par contre si ce n'était malheureusement pas le cas, il se passera certainement quelque chose après. Mais axer son vote contre Ségolène pour souhaiter l'explosion du PS ne me parraît pas une sage décision. A moins que je ne vous ai pas bien compris? Si des transformations du PS doivent se produire elle se feront  de l'intérieur par les adhérents...c'est comme cela que Ségolène s'est imposée .Les non adhérents, me semble-t-il, n'ont aucune légitimité à transformer le parti.

Jacques Heurtault 04/04/2007 19:29

Mais les non-adhérents ont le droit d'émettre des souhaits et de penser tout haut ... 

déache 04/04/2007 18:21

Jean-Pierre, la discrimination à l'embauche pour un emploi saisonnier peut peut-être relever de la HALDE mais pour votre cas, j'en doute car il aurait fallu que la réponse du conseil régional soit écrite ce qui ne semble pas le cas... J'ai eu quant à moi avoir eu recours à l'embauche de saisonniers à la Poste et si la préférence aux enfants d'agents était une pratique courante quand la poste était considérée comme une administration, elle ne l\\\'était plus quant elle est devenue une entreprise publique même si la pression syndicale était forte. On regardait quand même la situation sociale du postulant.
S'agissant de votre souhait que Sarkozy soit président pour "la casse sociale" c'est bien ma crainte car ça va être le bordel dans la rue ce qu'attendent les LCR, LO, anarchistes et consorts sans oublier Le Pen qui apparaîtra comme un sauveur potentiel.....et ça , moi, je n'en veux pas! Vous semblez bien aigri et un peu jaloux des avancées sociales ( dont vous bénéficiez malgré vous)acquises par la lutte!

Jacques Heurtault 04/04/2007 19:27

Mais non, je ne crois pas que Jean-Pierre soit aigri des avancées sociales ... Simplement, en tant que patron de sa toute petite entreprise, il en a marre de la paperasse et de l'immobilisme ... C'est ce que j'ai compris!

Jean-Pierre 04/04/2007 16:53

GM. La Halde, je n'avais pas pensé. merci.

Jacques Heurtault 04/04/2007 19:23

HauteAutoritédeLuttecontre lesDiscriminationsàl'Embauche ...
Président : Louis SCHWEITZER (pas sûr de l'orthographe ...) 

Jean-Pierre 04/04/2007 16:52

Totor, pour être franc, je ne suis pas sûr que NS affrontera le mieux les problèmes, mais parmi les prétendants, je ne vois personne d'autre. Bayrou est trop frileux et Ségolène, prisonnière du l'aile gauche du PS. J'espère que le PS va rapidement éclater et se reformer sur un centre gauche réformiste et libéral. La clé des transformations est là. Ça n'est pas gagné. Mais la balle est dans leur camp.

Jacques Heurtault 04/04/2007 19:20

Parfaitement d'accord!

déache 04/04/2007 15:51

Merci Jacques d'avoir publié les programmes des 12 candidats et d'y avoir fait des commentaires éclairés. Puisque les principaux contributeurs de ce blog en sont presque au bilan avant leur choix définitif je peux ,moi aussi, y apporter ma pierre. Quand je pense, que près de 50% des personnes sondées n'ont pas encore fait leur choix, je me dis, quand même,  que leurs convictions autour de valeurs qui leur sont propres sont bien versatiles et inquiètantes pour la suite des évènements. Pour ma part, étant convaincu depuis le début des capacités de Ségolène Royal, je n'ai pas changé. D'abord, parce qu'elle fait preuve d'un sang froid exemplaire face aux attaques dont elle a été et continue à être l'objet. alors que Nicolas Sarkozy montre des signes de nervosité qui vont, me semble-t-il, s'emplifier. Que François Bayrou continue à promouvoir l'illusion et jouer  monsieur loyal avec l'aplomb d'un amnésique.Ensuite parce qu'elle continue son travail d'explication de son programme qui, n'en déplaise à ses adversaires, a été construit sur des bases solides à partir des débats participatifs. Et enfin parce que les valeurs qu'elles défend correspondent bien aux miennes. Le vrai changement c'est elle. 

Jacques Heurtault 04/04/2007 19:17

Petit rappel historique : en 1945, de Gaulle nationalise les industries électriques et gazières. Bien entendu, l'Etat n'a pas le premier sou pour indemniser les actionnaires. Il créée donc la Caisse Nationale de l'Energie dont la mission sera de gérer le remboursement des actions nationalisées auprès des actionnaires. Laquelle sera alimentée par un prélèvement de 1% sur le chiffre d'affaires d'EDF GDF.Halte là disent les syndicats (en fait la CGT seule ou presque)! Si on prélève  1% du chiffre d'affaire d'EDF GDF pour financer le remboursement des anciens patrons, il faut aussi prélever 1% du chiffre d'affaire pour alimenter la Caisse Centrale des Activités Sociales (CCAS) ... Le gouvernement (donc de Gaulle) dit oui. Ainsi est né le financement exorbitant du Comité d'entreprise de EDF GDF!Petit rappel historique : en 1945, de Gaulle nationalise les industries électriques et gazières. Bien entendu, l'Etat n'a pas le premier sou pour indemniser les actionnaires. Il créée donc la Caisse Nationale de l'Energie dont la mission sera de gérer le remboursement des actions nationalisées auprès des actionnaires. Laquelle sera alimentée par un prélèvement de 1% sur le chiffre d'affaires d'EDF GDF.Halte là disent les syndicats (en fait la CGT seule ou presque)! Si on prélève  1% du chiffre d'affaire d'EDF GDF pour financer le remboursement des anciens patrons, il faut aussi prélever 1% du chiffre d'affaire pour alimenter la Caisse Centrale des Activités Sociales (CCAS) ... Le gouvernement (donc de Gaulle) dit oui. Ainsi est né le financement exorbitant du Comité d'entreprise de EDF GDF!

Richard 04/04/2007 15:12

Jacques,
Vous semblez pencher du côté de Bayrou. Vous n'ignorez pas que s'il est élu, ce sera par défaut. Soit pour barrer la route à Sarkozy, soit pour empêcher Royal d'arriver au pouvoir.
Je vous invite à lire l'excellente analyse du Vrai Débat :
www.levraidebat.com
 

Jacques Heurtault 04/04/2007 18:56

Merci Richard ... Je lis régulièrement "Le vrai Débat". Je constate qu'il n'hésite pas à rouler objectivement pour Le Pen. Sa ligne est claire :1. Tout sauf Royal2. Tout sauf Sarko3. Tout sauf BayrouDans cet ordre ...  

GM 04/04/2007 15:01

Jean-Pierre : Faut écrire à la Halde ! L'histoire de ton fils a déjà été condamnée par la Halde l'année dernière !

Jacques Heurtault 04/04/2007 18:54

Excellente suggestion!

totor 04/04/2007 14:24

@Jean-Pierre,Donc tu estimes que c'est N Sarkozy qui affrontera le mieux ce corporatisme insupportable qui protege les insiders aux détriments du chomage, de la competitivité et des exlus (et en plus en se drappant sous la banniere de l'Egalité, des acquis sociaux et du Service Public).Je n'y crois pas mais je suis d'accord avec le probleme de fond... Quid de la privatisation d'EDF pour lequel NS a prealablement negocié avec les syndicats la protection des acquis injustes des electriciens? Quid des conditions ultra avantageuses de travail des policiers que n'a meme pas essaye de remettre en cause NS durant ces presque 5 annees au ministere de l'Interieur? Quid du cumul des mandats dont NS se fait une specialité?Je suis très sceptique sur la réalité du réformisme de NS. Je crois surtout qu'il est l'avatar de Chirac (que l'on se rappelle un instant "du bruit et de l'odeur" du Chirac des annees 80, et on se dit que les positions securitaires de NS sont finalement assez similaires au Chirac des 1ers temps, lui aussi a l'epoque taxé d'ultra activisme...). Par contre, il est vrai que F. Fillon m'inspire un peu plus confiance et qu'il a de bonnes chances d'etre nommé 1er ministre...

Jacques Heurtault 04/04/2007 18:53

Petit rappel historique : en 1945, de Gaulle nationalise les industries électriques et gazières. Bien entendu, l'Etat n'a pas le premier sou pour indemniser les actionnaires. Il créée donc la Caisse Nationale de l'Energie dont la mission sera de gérer le remboursement des actions nationalisées auprès des actionnaires. Laquelle sera alimentée par un prélèvement de 1% sur le chiffre d'affaires d'EDF GDF.Halte là disent les syndicats (en fait la CGT seule ou presque)! Si on prélève  1% du chiffre d'affaire d'EDF GDF pour financer le remboursement des anciens patrons, il faut aussi prélever 1% du chiffre d'affaire pour alimenter la Caisse Centrale des Activités Sociales (CCAS) ... Le gouvernement (donc de Gaulle) dit oui. Ainsi est né le financement exorbitant du Comité d'entreprise de EDF GDF!

Jean-Pierre 04/04/2007 14:02

C'est vrai que le choix sera difficile, mais si je devais voter aujourd'hui, c'est Sarkozy qui aurait ma voix. Pour moi, disons que c'est le moins pire des trois. Dans trois semaines nous verrons.

Pour répondre à l'inquiétude de Jacques sur la brutalité de Sarkozy, il me semble que la France a, aujourd'hui, besoin d'un sursaut social (pas dans le sens habituel), que le prunier soit secoué et que les fruits pourris tombent. La casse sociale, Jacques, c'est peut être ce qui est nécessaire pour redonner au pays une souplesse dont il a besoin sur les plans :
- économique,
- social
- administratif.

Moi, j'étouffe et je veux de l'air. Je veux du « jeu » et je sais que je ne suis pas le seul.

Allez, une anecdote pour parler d'égalité. Mon fils a envie d'un job d'été. Il écrit au Conseil général, pour qui il nous arrive de travailler (nous sommes prestataires de services). La réponse est rapide, « Devant le nombre de demandes, il est impossible de prendre la vôtre en compte ». Bon. Nous travaillons aussi pour le Conseil régional. Je demande à mon contact le nom de la personne à qui s\\\'adresser. Elle me répond que les jobs d'été sont réservés aux enfants des agents. Je suppose qu'en fait au CG, c'est la même chose et que c'est la raison de la réponse négative. Tant pis, il bossera dans le privé. C'est aussi bien et nous ricanerons quand des connaissances, sympas, par ailleurs, nous parleront d'égalité.
Alors, la casse sociale, je suis désolé, jacques, mais je ne suis pas contre.

Jacques Heurtault 04/04/2007 18:42

Je note la dose d'hypocrisie du Conseil général et du Conseil régional. On vous dit que c'est réservé aux enfants des agents (c'est aussi vrai dans le privé) et on vous écrit que le nombre de demandes est tellement élevé qu'il est impossible de prendre la vôtre en considération ... 

totor 04/04/2007 10:42

Sarkozy,une solution? Quelle drole d'idee! Mon vote ira (a priori) à Bayrou malgré toutes les réserves que j'ai. Si je n'ai aps trop hésité avec Mme Royal pour des raisons que j'ai expliqué ici (http://www.propositions-audacieuses.net/article-6186103-6.html), je me suis recemment posé la question avec M. Sarkozy. A mettre a son actif: 1- sa capacité à tenir les leviers du gouvernement. Au fil de ces dernieres annees, Sarkozy a su tisser les liens envers les grands patrons, s'affider la plupart des grands noms de la droite, se rendre populaire etc... A priori, Sarkozy au gouvernement, ce n'est pas l'immobilisme. 2- une tendance liberale qui semble parfois etre son penchant naturel, meme si on se demande parfois ce qui est fonction du sens du vent et de ce qui releve de ces convictions politiques. 3- un certain pragmatisme autoproclamé, dont on peut esperer qu'il en fasse bon usage. A son passif: 1-  j'ai beaucoup de mal avec la droite francaise qui se veut liberale d'un point de vue economique mais est tres conservatrice sur le plan social. Je trouve cela particulierement hypocrite. C'est peut etre anecdotique, mais cela me donne l'impression de cette bourgeoisie qui cherche a tirer avantage du systeme economique mais veut imposer ses valeurs morales au reste de la societe. De meme, je suis gene par ces candidats qui mettent en avant des sujets societaux (la Securite entre autre) pour eviter de parler d'economie. Au final, ls sujets societaux seront traites tant bien que mal quelque soit le president. En revanche il y a de reelles divergences sur les solutions economiques proposees et je ne suis pas sur que l'electorat populaire de M. Sarkozy soit tant que cela en accord avec lui sur les solutions qu'il propose... 2- Plus grave, le melange des genres et sa capacité (et sa volonté) et  de controler les medias. Sarkozy est "cul et chemise" avec Bouygues, Dassault, Lagardere, bref les principaux proprietaires des medias grand public. Il y a la un risque reel de "berlusconisation". Je trouve deja inquietant l'incapacité des medias a faire sortir les scandales qui mettent en jeu le gvt (comme le trafficage des chiffres du chomage), l'assymettrie evidente entre la mediatisation des bourdes de Mme Royal et celles de M. Sarkozy (cf les derniers Dossiers du Canard), l'autocensure des principaux interviewers TV sur les sujets sensibles (par exemple dans les interviews de M. Sarkozy qui ont suivi le scandale sur l'immobilier, par exemple avec A. Chabot, aucune question posee sur ce point? Pire, aucune action judiciaire engagée... 3- au niveau institutionnel, la Veme est dejà un concentré de pouvoirs dans les mains de l'executif. Si en plus, le président est UMP, il  controle entierement le Senat pour des raisons totalement infondées aujourd'hui, s'il est en plus president de l'UMP, il a a sabotte les parlementaires. Ajoutons a cela son fief des Hauts de Seine qui est l'un des departements les plus dynamiques economiquement parlants (et au passage ou ses affidés ont des comportements fort peu democratiques comme a Levallois ou a Puteaux), et on a tous les leviers dans les mains d'un seul homme ou presque. Je trouve cela particulierement malsain... et assez inquietant quand on voit l'ingerence de l'ex homme de l'Interieur sur la Justice par exemple (Perben a ete durant ses 5 ans le sous ministre de l'Interieur, en plus du liquidateur des Affaires embarrassant la Chiraquie). 4- Sur le plan du bilan maintenant. Pour ceux qui ont un peu de memoire, de 1992 à 1994, M. Sarkozy a ete ministre du budget sous Balladur et a ete l'un des ministres les plus dispendieux qui soit (la dette a explosé dans ces annees là). Tout cela par pur clientelisme: on était en pleine preparation des presidentielles de 1995! En tant que ministre de l'interieur, qui sait les veritables raisons de "la revolte des banlieues". Elles sont pourtant connues et approuvees par la plupart des sociologues. Elles sont par exmple explicitéees par M. Rocard dans le livre qui confronte son point de vue a celui de M. Bolkestein: depuis 2002, le gvt a supprime les  subventionsaux associations qui faisaient vivre ses quartiers en souffrance. Or il s'agissait du dernier lien social qui permettait d'orienter les plus pommes dans quelque chose d'un peu positif (meme s'il aurait ete bienvenu de controler l'utilisation de ces subventions de maniere bien plus drastique, car il y  avait de reels abus) Ajoutons a cela la suppression de la police de proximité qui evitait les comportements de cowboys dont fait preuve la police actuelle, sans savoir distinguer petits branleurs et caids par meconnaissance de la population mais en distinguant tres promptement la couleur de peau... Bref tous les ingredients ont ete reunis sous ce gvt pour aboutir a la situation actuelle. Le bilan de M. Sarkozy est plutot mauvais (cela se voit d'ailleurs: le seul chiffres faiblement manipulable sur la delinquance est celui de la violence aux personnes... qui a augmenté de 18% depuis 2002).  [Rmq: cela ne rend pas moins l'action sur la Securité du gvt Jospin deplorable: sur ce plan je suis parfaitement centriste: il faut ET de la prevention ET de la repression, mais dans les quartiers en souffrance, la repressin  ne sera jamais qu'une cautere sur une jambe de bois, meme si elle est necessaire] 5 - sur son programme maintenant: J'ai bcp de mal avec l'electoralisme de premier degré qu'il developpe en changeant son discours selon l'auditoire. Comment se fait il que les medias relevent si peu les changments de cap de M. Sarkozy: atlantiste un jour, europeen ou chauvin le lendemain, liberal puis etatiste, fustigeant les revenus miraculeux des grands patrons puis preconisant le bouclier fiscal a 50% etc... Personnellement cela me donne le tournis, si bien que je ne sais pas trop ou je mettrais les pieds en votant pour lui. Cela me rappelle le Chirac des grands jours pour lequel chacun trouvait a se contenter pour peu qu'il ecoute le bon discours... 6- derniers remarques: l'UMP draine une foultitude de clientele avec elle (moins fournies mais bcp plus nombreuses que la clientele fonctionnaire et statutaire du PS) et il est a craindre qu'a l'instar de ce gouvernement avec les agriculteurs, les medecins liberaux, les grands groupes economiques etc... , un futur gvt Sarkozy se comporte encore une fois lachement en distribuant  de nouveaux avantages de toute nature sur le dos de la dette. Je vois meme la un avantage de la candidature Bayrou: en faisant fi de son eventuelle incapacité a gouverner, l'UDF est de part sa taille bien moins sensible au clientelisme que les deux  grands partis. De plus, on sait que l'une de grandes faiblesses de l'economie francaise reside dans sa difficluté a soutenir les PME en phase de croissance. Je crains que la proximité de l'UMP avec les patrons des grands groupes francais ne lui fasse preferer le soutien a ces groupes mondialises qui ne creent quasiment plus d'emploi en France au detriment de ces PME qui sont les reels futurs gisements d'emploi. Voila les principales raisons qui me font rejetter la candidature Sarkozy. Tant pis si je suis minoritaire: il parait que c'est cela la democratie!

Jacques Heurtault 04/04/2007 11:56

Une chose est absolument certaine : Ségolène Royal aura tout, absolument tout enduré ... Elle ne m'en est que plus sympatique. Aucun des trois grands candidats ne semble être une mauviette. Il y a Sarkozy avec son volontarisme, Royal qui sait ce qu'elle veut et qui n'a pas froid aux yeux (une sorte d'Hillary Clinton) et Bayrou qui, c'est le moins que l'on puisse en dire, fait preuve d'opiniatreté ...Ma sympathie irait vers Ségo si j'avais la certitude qu'elle ne mettra pas en oeuvre le programme débile du Parti socialiste.Elle va vers Bayrou qui représente le mieux l'équilibre économe (très important!).La cohérence économique de Sarkozy est évidente. Je crains de la casse sociale et des révoltes dans les banlieues.

Daumont Jean 04/04/2007 09:21

  Personnellement, je vous remercie de votre "présentation critique" des programmes des candidats aux élections présidentielles... car je me contenterai de cette présentation avant d'aller voter... En effet, je ne crois absolument pas aux "programmes" qui, même s'ils sont élaborés avec sincérité - ce qui n'est pas sûr - ne sont jamais réalisés ...et ne peuvent d'ailleurs pas l'être... Par définition, un élu est confronté lors de son mandat aux gens et aux circonstances, et il doit sans cesse "composer"...L'essentiel n'est donc pas de "réaliser un programme" mais d'avoir une "personnalité assez forte pour gouverner"...Je vous étonnerai certainement en vous confiant que mon classement des candidats dans cette perspective est : 1.Sarkozy 2.Besancenot 3. Bayrou 4.Royal (le reste sans importance...)...Sarkozy me paraît le plus capable, même s'il n'est pas le plus sympathique...Besancenot , le facteur diplômé d'université, attire inversement la sympathie par un charisme naturel et la sincérité manifeste de ses propos, mais je me peux évidemment pas le suivre dans ses "solutions" même s'il dénonce avec pertinence des abus graves (ex:exploitation des vieux dans des maisons de retraite...) ...Bayrou est un homme honnête, mais son pari de plaire à la fois à la gauche et à la droite est "impossible" et ne peut aboutir qu'à l'incohérence et l'immobilisme 4. Royal nest que..."royaliste" et n'a pas de colonne vertébrale , à en juger par les atermoiements de  sa campagne...

Jacques Heurtault 04/04/2007 10:39

Besancenot en second? Glups! J'ai du mal à avaler ... Avec Sarkozy, on peut craindre la "casse" provoquée par une certaine brutalité. C'est le contraire de Chirac! c'est d'ailleurs pour ça que celui-ci ne le soutient que du bout des lèvres. Le vrai créneau de bayrou, c'est l'éclatement du P.S. et le fusion de sa partie "sociale et démocrate avec une UDF "libérée" de la tutelle UMP. Ce sont les électeurs qui ont les clés en mains, pas Bayrou ...Avoir une femme à la Présidence, ce n'est pas rien ... D'autant que ce n'est pas Arlette Laguiller ni Marine Le Pen ... Je ne parle pas de Dominiqye Voynet qui n'existe tout simplement pas ...Au moment où j'écris ces lignes, je ne suis pas absolument certain de voter Bayrou même s'il est vrai que ça me tente beaucoup.