Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Les élections présidentielles françaises vues par les correspondants de la presse étrangère.

14 Avril 2007, 08:58am

Publié par Jacques Heurtault

Pour ceux qui lignoreraient, Thomas More était un copain d'Erasme. C'est donc un type bien! Dans la même veine, l'Institut Thomas More est un "laboratoire d'idées" européen directement inspiré par les valeurs humanistes ...autrement dit, un "truc" bien! Très bien même ...

Il vient de réaliser une études d'opinion AUPRES DES JOURNALISTES ETRANGERS EXERCANT EN FRANCE (les "correspondants").

La place me manque pour tout publier (11 pages!). Aussi vais-je me limiter aux résultats synthétiques donnés par l'Institut lui-même. Ceux qui veulent en savoir plus pourront se rendre sur le site lui-même en cliquant sur le lien afférent dans la colonne de gauche ...

L'Institut Thomas More (le commanditaire)  et APCO Insight (le réalisateur de l'étude) donnent la méthodologie, précise :
- des entretiens anonymes téléphoniques conduits du 2 au 27 Mars 2007 comportant 28 questions fermées ou semi-fermées (réponses par OUI ou par NON)
- 50 correspondants de la presse étrangère (Europe, Amérique du Nord, Moyen Orient, Asie).

1.Une grande majorité (80%) des correspondants étrangers qui couvrent la France, disent regarder régulièrement les émissions télévisées sur la campagne.

Commentaire : Faut-il comprendre qu'ils se limitent aux seules émissions télévisées?

2. Quand on leur demande d'identifier le slogan de campagne de chacun des 5 candidats (Sarkozy, Royal, Bayrou, Le Pen, Buffet), les correspondants étrangers sont plus à même d'identifier le slogan de Nicolas Sarkozy (84%). Ou de Ségolène Royal (76%) tandis que moins de la moitié est capable d'identifier correctement le slogan de Jean-Marie Le Pen (40%) ou de François Bayrou (34%).

Commentaire :  Ils ont donc déjà un parti-pris sur l'identité des duettistes du second tour ...

3. La majorité (66%) disent être plus (16%) ou autant (50%) intéressés par les prochaines élections législatives, tandis qu'un tiers (32%) se disent moins intéressés par ces élections. 

Commentaire : Institutionnellement, ces élections sont pourtant plus importantes! La politique conduite sera celle de la majorité législative, pas celle du Président!

4. A la question "Pour qui voteriez vous si vous en aviez la possibilité", une légère majorité des correspondants étrangers voteraient pour François Bayrou (22%), devant Ségolène Royal (18%) et Nicolas Sarkozy (16%) tandis que 40% ne se prononcent pas ...

Commentaire : est-ce par volonté de pas s'immiscer dans le débat qu'ils ne répondent pas? C'est vraisemblable. Par nature, ces personnes sont politisées et ont donc une opinion personnelle.

5. Cependant lorsqu'on leur demande quels candidats sont susceptibles de se retrouver au deuxième tour, les correspondants étrangers imaginent davantage un scénario Sarkozy/ Royal (64%) que Bayrou/ Sarkozy (28%) ou Bayrou/Royal (4%).

Commentaire : C'est conforme à l'opinion la plus répandue mais la france est très fantasque parfois!

6. Qui sera le prochain Président de la République?
- Nicolas Sarkozy 54%
- Ségolène Royal 12%
- Francois Bayrou 12%

Commentaire : Les questions ont été posées dans le courant du mois de Mars ... Quelles seraient les réponses aujourd'hui?

7.  54% pensent que les débats sont "trop centrés sur la politique intérieure", 32% pensent qu'ils sont "purement médiatiques", 32% qu'ils sont "proches des préoccupations des Français" et 20% qu'ils sont "au coeur des réformes nécessaires pour le pays" tandis que 8% pensent qu'ils sont "de qualité" ...

Commentaire : Les questions sont un peu connotées, induisant plus facilement certaines réponses ("trop centrés" ..., "purement médiatique" ...). Il est par contre normal que le total fasse nettemnt plus de 100% puisque chacun à pu donner plusieurs réponses ...

8.  La moitié considère cette campagne présidentielle plus intéressante que celle de 2002, dont 22% qui la jugent "beaucoup plus intéressante". Seuls 16% la jugent moins intéressante que la dernière élection présidentielle ... 32% la considérant aussi intéressante.

Commentaire : Je crois que ces journalistes ont, eux aussi, compris qu'il fallait éviter une réédition d'un Le Pen présent au seconf tour ...

9. Seule une minorité (40%) des correspondants souhaiteraient voir certaines idées proposées par les candidats adoptées dans leur pays.

Commentaire : Evidemment! La France, ce n'est pas les Etats Unis, ni le Japon ... etc ...

10. En revanche, les correspondants jugent que certains sujets sont absents de la campagne comme les questions internationales et le rôle de la France dans le monde (44%), l'Europe et l'intégration (35%), les réformes économiques telle les 35 heures (18%) et l'Irak et le Moyen Orient (12%) ... 

Commentaire : Il en a toujours été ainsi. Les questions intérieures sont dominantes. C'est normal. Faut-il considérer la question de l'Europe comme une question extérieure? A mon avis, non. Au niveau d'intégration où nous sommes, l'Europe est un sujet de débat "intérieur" ...

11. Près des deux tiers pensent que la couverture médiatique de la campagne est bonne (62%) ou très bonne (6%) , 28% la juge médiocre et 4% franchement mauvaise ...

Commentaire : Entre journalistes, on ne se tire pas dans les pattes!

12. L'indépendance des médias français est jugée moyenne par 44%, faible par 34%, forte par 10%, très forte par 6% et inexistante par 6% ...

Commentaire : Faut-il en conclure que les journalistes du monde entier se ressemblent?

13. Le web et les blogs ont une influence faible (46%), moyenne (36%), forte (18%) ...

Commentaire : "ils" se plantent complètement ...

14. D'autant que, par comparaison avec leurs pays respectifs, cette influence est jugée plus forte en France (56%), plus faible (30%), d'égale importance (14%) ...

Commentaire : Y a -t-il une nouvelle exception française? Une de plus ...?

15. Les deux tiers des journalistes interrogés pensent que les citoyens de leurs pays d'origine sont plus intéressés par cette campagne que par celle de 2002.

Commentaire : On ne sait rien ni du nombre ni du niveau d'intérêt ... Pas très significatif. Sauf s'il s'agit d'un possible effet Sarkozy (la rupture), d'un effet Royal (une femme) ou d'un effet Bayrou (l'out-sider) ...

16, 17 et 19. Sans surprise, les dirigeants politiques (78%)  et les hommes d'affaires (74%) étrangers sont perçus comme ayant plus de passion et d'intérêt pour les élections présidentielles que les citoyens, ordinaires (52%).

Commentaire : Le "red-neck" du Kansas n'en a strictement rien à faire de ce qui se passe en France. Je l'ai vérifié moi-même : même pas une colonne dans "USA to day"! Et je ne dis rien des autres quotidiens (neuf cents pages (900!) le Dimanche, rien sur la France!). 

20, 21. Je passe ...

22. C'est le chômage (50%) qui va peser le plus dans le débat suivi de l'intégration des minorités et l'immigration (28%) et du pouvoir d'achat (14%) ...

Commentaire : Pas surprenant!

23. La réforme du marché du travail (40%) arrive en tête des urgences; celle de la Sécurité Sociale (26%) arrive en second; celle de la dette publique (12%) suit puis viennent les institutions (8%) et les retraites (6%) .

Commentaire : c'est la vision des journaliste étragers en poste en France! Ce n'est certainement pas la mienne ...

24. L'extrême droite devrait fortement peser dans la campagne (42% contre 58%)...L'Extrême gauche peu ou pas du tout (96% contre 4%!) de même que le Pacte écologique (88% contre 12%) ...

Commentaire : Complètement à côté de leurs pompes, les journalistes étrangers!

25. Je passe ...

26. Les scénarii du second tour :
1. Sarkozy / Royal     : 64%
2. Bayrou / Sarkozy  : 28%
3. Bayrou / Royal      : 4%
4. Le Pen / Sarkozy  : 0% (!)
5. Le Pen / Royal      : 2%
6. Bayrou / Le Pen   : 0% 

Commentaire : Le Pen / Sarkozy 0%? Mon oeil! (Hélas!)

27. Qui sera le prochain président?
1. Sarkozy : 54%
2. Royal     : 12%
3. Bayrou  : 12%

Commentaire : Pas si sûr!

28. Pour 66% des journalistes étrangers en France, la situation est perçue comme inédite ... 16% la comparant à la situation anglaise des années 70 ou à la situation canadienne des années 80 ...

Commentaire : Là, je crois qu'ils ont raison! 

Commenter cet article

cédric 16/04/2007 12:50


mon opinion, en dessin, bonne journée,

Jacques Heurtault 16/04/2007 16:14

Merci!Je me suis abonné à la news letter.

Jacques 15/04/2007 11:04

Nous servir comme argument "fort"  le 14 AVRIL un "sondage" qui a été réalisé les 4 et 5 Avril...... me paraît un peu ....osé !!!
jf.

Jacques Heurtault 15/04/2007 11:47

Cet article dont j'assume l'entière responsabilité n'est pas une contribution argumentaire en faveur de l'un ou de l'autre candidat. C'est une information. Ni plus ni moins ...

Jean-Pierre 15/04/2007 10:15

Il est gentil, Vincent, mais je le trouve un peu prosélyte et adepte du copié-collé.

Jacques Heurtault 15/04/2007 11:39

Il faut s'attendre, dans les derniers jours d'une campagne, à ce genre de procédé ... Il m'est difficile d'aller contre, par principe. Si je constatais une vraie dérive, massive, il est évident que j'y mettrais le Oh! Là.

Vincent 14/04/2007 21:20


SONDAGE ELECTION PRESIDENTIELLE 2007 TNS SOFRES UNILOG pour RTL - Le FIGARO - LCI avril 2007 - Après Michel ROCARD, Bernard KOUCHNER favorable à un rapprochement avec BAYROU


L’ancien ministre de la Santé,  Bernard Kouchner, se rallie à l’initiative de Michel Rocard en faveur d’un partenariat PS-UDF.
Le fondateur de Médecins sans Frontières se défend de toute «manœuvre politicienne», estimant que tel n’est pas non plus le but de Michel Rocard, «lui qui a plus apporté à la France et aux idées que tous ses détracteurs réunis». Il rappelle qu’il a «suffisamment soutenu Ségolène Royal et travaillé avec elle pour savoir qu'elle peut orchestrer calmement cette indispensable mutation». 
Bernard Kouchner en appelle au réalisme : «Je sais que les alliances ne se noueront qu'après le premier tour. Ce n'est pas ajouter à la confusion que de revenir dès aujourd'hui à l'essentiel, et de préférer aux calculs politiciens des convictions que tant d'entre nous partagent», écrit-il.  
Et de conclure : «Les électeurs de dimanche prochain ne sont pas prisonniers des frontières du sectarisme. La France vaut mieux que nos certitudes vieillies et nos crampes partisanes». 
FRANCOIS BAYROU EST LE SEUL CANDIDAT QUI PEUT FAIRE BARRAGE A NICOLAS SARKOZY EN AYANT UN PROGRAMME DE QUALITE.
PENSEZ-Y AU MOMENT DE  VOTER.
IL NE FAUDRA PAS PLEURER ensuite si Sarkozy est élu, comme nous l'avons fait collectivement en 2002,lorsqu'il a fallu voter Chirac.

Jacques Heurtault 14/04/2007 21:40

Les spéculations de second tour sont mal venues avant le premier tour ... Les orientations stratègiques doivent prendre le pas sur les calculs tacticiens.Jean Pierre vous demande vos sources pour la préface signée par Fini. Vous avez vu? Merci!

Jean-Pierre 14/04/2007 17:32

Le croirez-vous jacques, mais, j'aurais, moi-même, du mal à citer les slogans des différents candidats. D'ailleurs, un slogan, ça fait bien sur une affiche, mais ça apporte peu d'informations.

Sarkozy vs LePen 0 % de possibilité ? Ah bon !

Jacques Heurtault 14/04/2007 18:17

Cela veut dire que, selon les journalistes étrangers en poste en France, il n'y a aucune chance d'un duel Sarkozy / Le Pen ... Ce que j'ai aussi du mal à croire!