Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Le Scottish National Party aux portes du pouvoir?

5 Mai 2007, 16:26pm

Publié par Jacques Heurtault

Bien qu'il m'ait été déconseillé de lire le Figaro (mauvais pour mon coeur à ce que dit mon lecteur - commentateur ...), étant breton et donc opiniâtre, je transgresse le conseil amical.

J'y ai trouvé ceci :

Début de citation :

A un siège près, le Parti national écossais est désormais la première force politique au Parlement d'Edimbourg.

 

Les indépendantistes du Parti national écossais(SNP) sont devenus à l'arraché vendredi le premier parti au Parlement d'Edimbourg. Et ce aux dépens du parti travailliste devancé d'un siège, selon les télévisions britanniques. Pour l’instant, aucune confirmation officielle n'est disponible.

 
Selon la BBC, le SNP a remporté 47 sièges, contre 46 au Labour à l'issue des élections régionales de jeudi. Viennent ensuite les conservateurs (17 sièges), qui ont devancé les libéraux-démocrates (16 sièges). Les trois derniers des 129 sièges du parlement sont allés à des candidats non encartés dans les quatre principaux partis.
 
«Le Labour n'a plus un droit divin à gouverner l'Ecosse»
 
Le SNP a gagné 20 sièges par rapport aux élections de 2003, dans ce qui était jusqu'à présent un bastion travailliste. Mais les indépendantistes sont loin de la majorité absolue de 65 sièges. Le chef du SNP Alex Salmond devra donc négocier une alliance, pour succéder à l'actuelle coalition Labour/libéraux-démocrates, ou à défaut, former un gouvernement minoritaire.
 
Avant même l'annonce des résultats définitifs, Alex Salmond, candidat au poste de premier ministre écossais, a indiqué que les résultats montraient que le Labour n'avait plus "un droit divin" à gouverner l'Ecosse, et qu'il avait perdu "l'autorité morale pour gouverner". Il n’a pas mentionné l’éventuel référendum sur l'indépendance qu’il voulait proposer. Les libéraux-démocrates ont exclu l'éventualité d'une entente avec le SNP tant qu'il ne reviendrait pas sur ses revendications d'indépendance.
 
La victoire des indépendantistes est en tout cas de mauvais augure pour le ministre des Finances Gordon Brown, lui-même Ecossais, successeur présumé de Tony Blair. Ce dernier, pour lequel ce scrutin était le dernier avant son départ attendu avant l’été après dix ans au pouvoir, s'est montré comme toujours optimiste."Vous prenez toujours un coup aux élections de mi-mandat, mais ces résultats offrent un tremplin parfait pour gagner les prochaines élections" législatives, prévues en 2009 ou 2010, a-t-il assuré. Or, selon une estimation de la BBC, les conservateurs ont recueilli 41% des voix en Angleterre, un pourcentage qui leur donne l'espoir de l'emporter aux prochaines législatives. Ils ont gagné plus de 800 sièges dans les différentes instances locales. 
 
Au Pays de Galles, où les 60 sièges de l'Assemblée galloise étaient soumis à renouvellement, le Labour a aussi perdu trois sièges, au profit des nationalistes gallois du Plaid Cymru.

Fin de citation.

Je n'en déduis pas que le Scottish National Party va gouverner l'Ecosse. Les libéraux exigent, pour s'allier aux nationalistes écossais, que ceux-ci renoncent à toute idée d'indépendance.
Une direction Travaillistes / Libéraux est tout autant possible. Il suffit que les conservateurs ne fassent pas obstruction à cette coalition cohérente ...
A suivre!  

 

Commenter cet article

GM 07/05/2007 14:18

Voilà donc comment on met "cul par dessus tête" une majorité relative avec des "triangulaires". Gouverner l'Ecosse sans tenir compte d'un bon tiers des bulletins, pour former une majorité de l'alliance "de la carpe et du lapin" c'est le foutoir garanti...
Et vous vouliez de ça pour la France avec FB et son MD ?
En attendant, le PD, devenu Mouvement Démocrate entre deux (ce qui est nettement mieux) va naître alors que vous serez en Sicile à goûter les vins du pays et la grande bleue !

Jacques Heurtault 19/05/2007 17:58

Je vais en parler de la Sicile ... J'ai plein de choses à raconter!