Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Hommage aux enfants juifs de Nogent morts en déportation à Auschwitz.

6 Mai 2007, 13:45pm

Publié par Jacques Heurtault

Voici le texte que tous les visiteurs du "Carré des Coignards", notre ancien commissariat de police de Nogent, trouveront pour rappeler que, dans ce lieu, onze enfants de Nogent sur Marne et des communes voisines y sont passés après leur arrestation et avant leur déportation vers le sinistre camp de la mort que j'ai visité l'été dernier.

Début de citation :

"Arretés par la police du gouvernement de Vichy, complice de l'occupant nazi, plus de 11.000 enfants furent déportés de France de 1942 à 1944 et exterminés à Auschwitz parce qu'ils étaient nés juifs" 

Par ce lieu, ancien commissariat de police, sont passés 11 de ces enfants.

Laski Louis 15 ans - Villiers sur Marne

Lupu Danielle 11 ans - Nogent sur mARNE

Lupu Michel 4 ans - Nogent sur Marne

Marx Hilde 17 ans - Bry sur Marne

Obrejan Maurice 17 ans - Nogent sur Marne

Obrejan Albert 14 ans - Nogent sur Marne

Obrejan Jacques 12 ans - Nogent sur Marne

Obrejan Jeanne 7 ans - Nogent sur Marne

Sames André 12 ans - Le Perreux sur Marne

Schwartzmann William 17 ans - Le Perreux sur Marne

Zorgen Jeannette 11 ans - Le Perreux sur Marne

Ne les oublions jamais.

Fin de citation.

Pourquoi n'est-ce que seulement maintenant que cette plaque a été fixée? Je l'ignore. Mieux vaut tard que jamais.

"Ils" s'en sont même pris à un enfant de ... 4 ans!

Commenter cet article

GM 21/05/2007 18:30

Tout à fait d'accord avec toi, Jasmin ! C'est contre tous les totalitarismes imbéciles qu'il faut lutter et se souvenir de toutes leurs victimes.... Mais ceux-là était juifs. D'autres étaient tziganes et participent à mon souvenir... Car :
90 % des tzganes ont disparu... Presque 100 % des communistes dans l'allemagne nazi... Des déviants aussi ! Enfi des types né pas là où il fallait ou pas à la bonne époque (je me fais souvent cette réflexion pour mon cas personnel, sauf que moi je ne suis rien)
Quant au nombre de morts, Jacques, reste très impresssionnant le mémorial dans la banlieue de Jérusalem, et son allée des justes !
6 millions de noms ! Ecrits tout petit... Et ça en fait des couloirs !Rien ou presque par rapport aux 20 millions de russes blancs dont tout le monde a oublié les noms, qui reposent dans des charniers dont on a oublié les lieux...
Je frémis irrémédiablement avec toi, Jasmin, devant tant de condensé d'horreurs ! Le pire, c'est que ça continue sous nos yeux, partout où la valeur de la vie se réduit à un peu de lumière et de poussière d'explosif, là encore aujourd'hui.
Et je bénie mon pays de nous épargner ce genre de délire (pas pour moi, je m'en tape, pour ceux que j'aime !) Et toujours près à aller le défendre s'il le faut, face à ce genre de menace.

Jacques Heurtault 21/05/2007 21:53

On peut aussi  y ajouter les 20 millions de russes plus ou moin rouges ... Les 100.000 français tués au combat en cinq semaines en 1940 ... etc . 

jasmin 13/05/2007 12:42

@ Benoit Willot

S'il s'agit du même homme que celui de la fraterie dont les noms ont été apposés sur la plaque commémorative, on peut effectivement se poser des questions.

Mais j'imagine que vous avez lu l'ouvrage et que vous parlez de ce que vous savez.
Très intéressant votre post Benoit.

Cordialement vôtre,

Jacques Heurtault 19/05/2007 18:45

Benoît Willot est Joinvillais et socialiste. Il sera le suppléant de la candidate socialiste pour la 7ème circoncrption du Val de Marne en Juin prochain.

jasmin 12/05/2007 20:15

@ GM

Peu importe GM,

Quelle douleur de plus ?
Faut-il donc établir une échelle de la valeur de la mort ?
Serait-elle plus importante parce qu'on est un enfant ou un adulte juif ?

Peu importe qu'on soit Juif, Tutsi, Hutu, musulman, protestant, catholique, Chilien, Péruvien, Irlandais, Russe, Tchétchène, Afghans, hommes, femmes, enfants...

..."que ceux là le furent parce qu'ils étaient uniquement juifs..." ???
Ca ne veut rien dire du tout.

Je demande que le souvenir de toutes les victimes de la cruauté humaine soit nourri de la même façon.
C'est tout ce que j'ai dit.

Jacques Heurtault 19/05/2007 18:42

Si, ça veut dire quelque chose de précis : sur la question de l'extermination massive de millions de gens, les Juifs sont indiscutablement au centre puisqu'ils ont été les principaux "contributeurs". Mais tu as raison de souligner qu'ils n'ont pas été les seuls ... loin s'en faut! 

Benoit Willot 12/05/2007 10:58

Si tous les enfants cités ont été déportés, il y a malgré tout une sérieuse ambiguïté sur la plaque apposée à l'ancien commissariat qui indique que les 11 enfants "ont été exterminés au camp d’Auschwitz".
Or, l'un d'eux, Maurice Obrejan, a survécu. Il a d'ailleurs raconté son histoire dans un livre paru en 1994: "Un homme trois fois français",
La Pensée Universelle. Le livre est réédité en 2005 aux éditions du Petit Pavé; à cette date, il était toujours vivant.


C'est un témoin important.

Jacques Heurtault 19/05/2007 18:39

Merci, Monsieur Willot, pour cette précieuse information.

GM 07/05/2007 14:04

Mais ceux-là, Jasmin, l'ont été uniquement parce qu'ils étaient juifs !... Comme d'une adhésion active à tous les autres génocides imbéciles de ses tarés d'humain qui se prennent, un jour ou l'autre, pour Dieu soi-même !

Jacques Heurtault 19/05/2007 17:53

C'est vrai, il n'y a pas eu que des juiifs victimes du nazisme ... Les tzigannes, les homosexuels, etc ... Bref, tous ceux qui, aux yeux des hitlériens, n'entraient pas dans leur définition de "la norme" ... Les Jufs, cependant, ont payé, et de loin, le plus lourd tribut!  

Jasmin 06/05/2007 18:19

Les massacres, quels qu'ils soient n'ont pas de qualificatifs et peu importe l'âge des victimes.
C'est une horreur.

Toutefois, je m'interroge sur la focalisation faite aujourd'hui, et depuis un certain temps, en France, sur les seules victimes juives.
Leur sort tragique, il va de soi, n'annihile pas la douleur des familles non juives qui ont également payé un tribu inestimable.

N'OUBLIONS PAS TOUS LES AUTRES, et ils sont nombreux, restés sous silence, ignorés, sans monuments, pour rappeler à la postérité la bêtise et la férocité humaines.

Jacques Heurtault 06/05/2007 19:15

OUi, effectivement! Pourquoi seulement les victimes juives?

Jean-Pierre 06/05/2007 17:00

Ils s'en sont même pris à des plus jeunes. Non, nous ne les oublierons pas, ces onze enfants, tous les autres non plus. Je n'oublirai pas non plus ceux qui en ont cachés et sauvés.