Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Actualité politique : interrogations légitimes.

20 Mai 2007, 08:11am

Publié par Jacques Heurtault

Parti en Sicile pour une petite quinzaine de jours, j'escomptais tout de même pouvoir suivre l'actualité politique française au moins pour ne pas perdre le fil ... La lecture de la presse française devait y pourvoir.

Ce n'est pas faute d'avoir cherché ... Y compris en me rendant tout exprès à l'aéroport de Palerme alors que je n'avais strictement rien à y faire. Peine perdue! Ce n'est que deux jours avant le retour vers la mère-patrie que j'ai pu mettre la main sur un journal français! Le Monde en l'occurrence et aussi Libération ... à Syracuse. Cela m'a tout de même évité d'être complètement noyé. Il faut reconnaitre que se noyer à Syracuse, la ville d'Archimède, inventeur du théorème du même nom, eut été cocasse ...

La composition du Gouvernement est donc connue et, pour deux parts, conforme aux promesses faites pendant la campagne électorale de l'élection présidentielle.

C'est un gouvernement resserré. Vingt membres, en tout et pour tout dont 15 ministres ... Cela n'était jamais arrivé en France. En ce sens, le caractère présidentiel des institutions se renforce. La similitude avec le gouvernement américain est frappante. Là bas aussi, bien avant nous, les gouvernements pléthoriques sont bannis.
Franchement, je ne croyais qu'à moitié à cette perspective. Je me disais que, certes, nous aurions 15 ministres et pas un de plus mais je pensais aussi que nous aurions - peut-être - 30 secrétaires d'Etat ou sous-secrétaires d'Etat ....
Eh bien, non! Un bon point pour François Fillon!

C'est un gouvernement respectueux de la parité hommes / femmes. 8 hommes et 7 femmes ... Difficile de faire mieux. C'est une première! Il faut simplement espérer que ça ne se termine pas comme l'affaire des "jupettes" ... A suivre.

Viennenet maintenant les interrogations.

1. Pourquoi si peu de "sarkozystes"? Est-ce le début d'une trahison ou bien ou bien l'expression d'une contradiction insurmontable entre l'équipe resserrée et la volonté d'ouverture?

2. S'agit-il d'un Gouvernement de campagne électorale législative ou bien d'un Gouvernement qui ne sera pas remanié après les élections, c'est à dire le 18 Juin?

Pour tenter d'éclairer le débat, je vais citer une étude dont la validité n'est pas démontrée mais qui, si elle s'averrait juste, permettrait d'expliquer certaines choses.

Il semblerait que 75% des "plus de 65 ans" ont voté pour Nicolas Sarkozy! Plus de 8 millions de voix ... dans cette tranche d'age contre seulement 2 millions pour Ségolène Royal.
Or l'écart, net et indiscutable, entre Sarko et Ségo n'est que deux millions de suffrages. Cela veut dire -si les données sont exactes - que ce sont les seniors qui ont fait l'élection de Nicolas Sarkozy.

Si l'analyse est juste (j'insiste : toute personne en possession d'informations sur ce sujet  est cordialement invitée à en faire part), cela veut dire que les forces vives de la Nation sont du côté de Ségo et non pas du coté de Sarko!

C'est beaucoup plus qu'un problème! C'est une bombe politique .... 

On ne doit pas perdre de vue que les réformes que le Président de la République entend conduire - toutes en même temps, a-t-il dit et répété - concernent évidemment les forces vives en question! Et non pas les seniors ... Loin de moi cette idée saugrenue qui consiste à dévaloriser les votes des seniors! Nicolas Sarkozy est élu et bien élu . C'est incontestable.

Il n'empêche que vue l'ampleur des réformes à conduire, ne pas disposer des soutiens politiques essentiels, en particulier ne pas pouvoir s'appuyer sur une majorité des forces vives pose un sérieux problème.

Ceci expliquerait la très grande ouverture dont a fait preuve le Président. Nécessité politique, ni plus ni moins ... "Ni plus ni moins" est un peu vite dit. On peut tout aussi bien dire qu'il fait preuve d'une grande finesse d'analyse et d'une non moins grande habileté politique ... loin, très loin des petits calculs politiciens du style "braconner sur les terres de la Gauche" ou bien jeter une grosse pierre dans le jardin socialiste ...

Pour en avoir le coeur net, il faut, après s'être assuré de la pleine validité des résultats de cette étude IFOP du 7 Mai 2007, appeler les électeurs à voter en masse en Juin prochain. Au moins autant qu'en Mai voire nettement plus si possible! De la sorte, nous serons clairement fixés ... 

Suite aux investigations de Jean-Pierre, fidèle lecteur parmi les fidèles, voici quelques éléments de réflexion issus d'une enquête IPSOS.

Début de citation :

Nicolas Sarkozy Ségolène Royal TOTAL


ENSEMBLE : 53 47 100


Sexe
Hommes : 54 46 100
Femmes : 52 48 100


Age
18 - 24 ans : 42 58 100
25 - 34 ans : 57 43 100
35 - 44 ans : 50 50 100
45 - 59 ans : 45 55 100
60 - 69 ans : 61 39 100
70 ans et plus : 68 32 100


Sexe x Age
Hommes / Moins de 35 ans : 54 46 100
Hommes / 35 à 59 ans : 49 51 100
Hommes / 60 ans et plus : 66 34 100
Femmes / Moins de 35 ans : 50 50 100
Femmes / 35 à 59 ans : 45 55 100
Femmes / 60 ans et plus : 64 36 100


Profession de l'interviewé
Agriculteurs : 67 33 100
Artisans, Commerçants : 82 18 100
Professions libérales, Cadres Sup. : 52 48 100
Professions intermédiaires : 49 51 100
Employés : 49 51 100
Ouvriers : 46 54 100


La sociologie des électorats
2 nd Tour Présidentielle 2007 - Comprendre le vote des Français /// Enquête Ipsos/Dell pour France 2 / Europe 1 / 20 Minutes / Le Point /// 6 mai 2007  

Fin de citation.

 Il s'agit d'une enquête Ipsos. Je suis à la recherche d'une enquête IFOP ... si elle existe!

J'observe que celle-ci ne contredit pas formellement la validité de mon analyse. Elle est néanmoins précieuse par l'importance du volume de l'échantillon, ce qui lui confère un label de sérieux tout à fait intéressant (3.600 sondés, c'est mieux que 850 ou 1.000!).

Vos réflexions personnelles sont les bienvenues! Merci à Jean-Pierre pour sa contribution.

Commenter cet article

Jean-Pierre 21/05/2007 18:53

Jacques, parmi les électeurs de Madame Royal, tous ne sont pas d'affreux conservateurs et je pense qu'il ne faut pas compter uniquement les voix qui se sont portées sur Sarkozy. Je n'imagine pas que les réformes, nécessaires, rappelons-le, soient souhaitées uniquement par les électeurs de sarkozy. Ou alors, c'est à désespérer. ;-)

Jacques Heurtault 21/05/2007 22:01

La réalité est effectivement très complexe! Gagner une élection, c'est une chose. Gagner la bataille des réformes, c'est autre chose! Je persiste à penser que le peuple de France est profondément conservateur ... Je jugerai aux résultats!Toutefois, je suis bien décidé à aider à la réalisation des réformes! Cela fait au moins 12 ans que je dis que peu m'importe qui fait les réformes, la gauche ou la droite, pourvu qu'elles se fassent! Ca devient vraiment urgent ... La mondialisation, elle, elle n'attend pas! 

Diatala 21/05/2007 08:48

Pour moi ce sondage n\\\'est pas fiable. Sachant que les elécteurs de S.Royal ont fait un vote antisarkozy le "TSS". Quelle est vraiment son  % d\\\'électeurs réel ? Un tiers peut être... De plus, les forces vives sont aujourd\\\'hui bien inertes dans la pensée et  l\\\'action à long terme. Elles seront, dans l\\\'ensemble, amenées à voter pour un programme cohérent les 10 et 17 juin si elles veulent voir leur avenir se dessiner. Le vote législatif est différent de celui de la présidentielle et conduira, je crois, à une cohérence pour une une majorité forte et décisionnaire.
Pour la constitution du gouvernement : Les socialistes et F.Bayrou l\\\'avaient dit - N.Sarkozy l\\\'a fait. En espérant que cette stratégie se poursuive sur le long terme car, si elle ne devait être, qu\\\'une ouverture provisoire, pour bloquer les socialistes, les bénéfices acquis se retourneraient en une arme contre le gouvernement. Même si certains ministres ne sont pas forcément à leur place aujourd\\\'hui, un remaniement toujours tripolaire n\\\'est pas impossible par la suite.

Jacques Heurtault 21/05/2007 12:01

Ce sont toujours les électeurs qui font la décision. celle du 6 mai est claire. Si elle se confirme, comme c'est hautement probable, Nicolas Sarkozy aura un mandat limpide. Il n'empêche que ce problème des forces vives est bien réel! Il ne faut pas oublier que les réformes les concernent au premier chef! Donc, une majorité sociologique est hautement souihaitable. La majorité numérique n'en aura que plus de poids.

Jean-Pierre 20/05/2007 17:54

C'est sûrement celle-là.

http://www.ipsos.fr/presidentielle-2007/pdf/ssu-2eTour.pdf

Ça n'est pas 75 %.

Jacques Heurtault 20/05/2007 18:14

Affaire à suivre .... Merci pour votre travail de recherche.Je prends acte qu'il ne s'agit pas de 75%. Ma démarche ne consiste pas à contester la validité des résultats mais à supputer les risques de réussite ou d'échec de la mise en oeuvre des réformes promises. Il me paraît évident que si les premiers concernés par les réformes (ouvriers, employés, professions intermédiaires) n'adhèrent pas nettement au candidat élu qui les portent, il faut s'attendre à des difficultés.

Jean-Pierre 20/05/2007 12:39

Après un peu de recherche, j'ai trouvé ça :

http://www.ifop2007.fr/photo/File/IntentionDeVote/JDD-PRESI20-28-04-2007-16263A.pdf

Primo, il s'agit d'intentions de vote, et non pas de vote. Deuxio, c'est un échantillon de 886 personnes qui a été interrogé. Troisio, dans les tranches d'âge inférieures, la majorité d'intentions de vote pour Ségo ne représente pas un raz-de-marée et je dirais qu'il n'est peut-être pas nécessaire de s'émouvoir plus que ça.

Jacques Heurtault 20/05/2007 15:07

Je fais référence à une enquête d'opinion POSTERIEURE au vote du 6 Mai. C'est de celle là qu'il faut vérifier la validité.

Jean-Pierre 20/05/2007 12:18

Sarko élu par les « vieux ». Les anti S. s'en sont gargarisés. Reste à démontrer que c'est vrai. Pour ma part, trois jeunes (18 ans) proches ont voté Sarko.

Cette étude est-elle si importante que vous nous la ressortez, Jacques ? ;-)

Bon retour dans le tourbillon franco-français.

Jacques Heurtault 20/05/2007 15:04

De fait, j'en ai découvert l'existence à mon retour de Sicile ... Donc, pas possible d'en parler plus tôt que je ne l'ai fait!