Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

J'ai décidé de soutenir Christophe Gréber, moi aussi!

10 Juillet 2007, 21:46pm

Publié par Jacques Heurtault

Gagner, tout seul ou presque, deux procès contre le clan Ceccaldi Raynaud, c'est une performance qui mérite d'être soulignée ...

Donc, moi aussi, je soutiens Christophe Gréber (http://www.monputeaux.com) dans son action. Je reprends donc à mon compte le billet de soutien qu'un militant socialiste blogophile apporte à Christophe!

Début de citation :

Pour qui s'intéresse comme moi à la politique et à internet, il est difficile de ne pas connaitre, et de ne pas admirer l'action politique que Christophe Grébert a entreprise à Puteaux et sur le net, avec une telle passion et une telle constance, depuis des années. Dans une blogosphère marquée trop souvent par la qualité inégale de certains de ses contenus, il a su inventer une utilisation des plus politiques de l'internet, concrète, précise, en maniant l'arme du blog comme l'un des rares contre-pouvoir de sa ville, Puteaux, qui semblait en manquer si cruellement.

Patiemment, modestement, il s'est imposé comme un leader de l'opposition municipale, incarnant une nouvelle génération en politique et en portant d'autres méthodes, d'autres approches, plus démocratiques, plus locales, plus en phase avec la société dans laquelle nous vivons. Cette expérience "locale" sert aujourd'hui d'exemple bien au delà de Puteaux et n'a pas peu contribué à la notoriété de cette ville. 

Apres de si longues années d'opposition municipale, si militantes et si actives -qu'il a payé durement par de nombreuses tentatives d'intimidation, de pressions en tout genre-, Christophe Grébert se présente devant les socialistes, d'abord, pour obtenir l'investiture aux municipales et solliciter ensuite le suffrage des Putéoliens. On ne peut rêver une construction politique plus logique et plus cohérente : travail de terrain pendant des années, militantisme local acharné (présence aux conseils municipaux, suivi pointilleux et critique précise de la politique du maire), rassemblement de la société civile grâce à son blog, et aujourd'hui construction d'un véritable projet municipal alternatif. 

Cette volonté de remettre la politique "à l'endroit", en privilégiant l'action sur le terrain et le militantisme local, la participation de la société civile à la construction d'un projet politique municipal, me semble aujourd'hui constituer les conditions de réussite de la gauche. Et ce n'est pas un hasard que ceux qui comprennent le mieux ce besoin de participation de la société, de sincérité dans l'investissement politique, proviennent d'une nouvelle génération ou internet symbolise justement cette nouvelle manière d'aborder la politique, le travail, le pouvoir : plus simple, plus concrète, plus constructive, plus pragmatique, moins bureaucratique, moins arrogante, moins technocratique, moins hiérarchique. 

Car Christophe Grébert est dabord le candidat d'une nouvelle manière de construire un projet politique municipal : participative, sa campagne se fixe comme objectif - à l'image de ce que Ségolène Royal a lancé pendant les présidentielles- de construire avec les militants, avec la société civile, tout un programme politique pour changer la donne à Puteaux, en y associant tout ceux qui veulent sortir de l'immobilisme, et connaitre enfin l'alternance après 30 ans de domination sans partage d'une famille et d'un clan sur cette ville. 

Pour toutes ces raisons, je pense qu'avec Christophe Grébert, Puteaux doit continuer de donner l'exemple : hier en en faisant un modèle d'opposition municipale, demain en incarnant le socialisme municipal et participatif du 21ème siècle. J'appelle les socialistes à voter pour notre bloggueur, camarade et je l'espère futur candidat aux municipales. 

Benoît Thieulin

Militant socialiste, memble de TemPSréels, la section virtuelle du Parti-socialiste.

Fondateur de la Netscouade (SARL)

Ancien Responsable de la Net-Campagne présidentielle de Ségolène Royal

Fin de citation.

 

Il m'importe peu que Christophe Gréber soit socialiste ou pas! Qu'il obtienne des soutiens chez les socialistes. Ce qui m'intéresse, c'est que Christophe mêne une démarche honnête ... pour le bien des gens face à des tenants du pouvoir que je souhaite voir lâcher prise.

 

Commenter cet article