Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Après Jacques Attali, à qui le tour?

25 Juillet 2007, 13:14pm

Publié par Jacques Heurtault

Jacques Attali, on s'en souvient tous (ou presque!), fut un très proche collaborateur de François Mitterrand, aussi bien quans il n'était pas encore Président de la république que pendant les deux septennats. Un pur mitterandiste, donc ...

Il vient d'annoncer qu'il va présider une commission dont il va lui-même choisir les membres dont la mision sera d'explorer tout ce qui peut freiner la croissance de l'économie.

C'est en effet le pari de Nicolas Sarkozy : générer de la croissance pour pouvoir financer les suppléments de dépenses occasionnées par la mise en oeuvre d'une politique hardie (c'est le moins que l'on puisse dire) et anti-pensée unique (pour reprendre les termes utilisés par l'entourage du Président, notamment par Henri Guaino, sa "plume").

La question vient immanquablement à l'esprit : Sarko en fait-il trop? Apparemment non. C'est du moins ce qu'il faut conclure ... puisqu'il continue!

A ce rythme, il va y avoir des déçus du sarkozysme ... et pas seulement Patrick Devedjian!

Jacques Attali est connu pour être un phénoménal "bosseur", dormant peu, écrivant un livre puis un autre ... et encore un autre tout en occuppant des fonctions de responsabilités ... J'ignore le secret des gens comme lui mais je dois reconnaitre que je ne suis pas capabble d'en faire autant, loin, très loin s'en faut.

Il va avoir du boulot, le Jacques! Parce qu'il y en a, des freins ... et serrés à mort, qui plus est!

Bonne chance, Monsieur Attali! 

Commenter cet article

déache 26/07/2007 14:01

Le centre = point imaginaire à égale distance d'une ligne elle même imaginaire à égale distance en tout point de ce ce point.
J'écoutais l'autre jour une définition  du centre qui démontrait , à partir d'une définition géométrique, que le centre d'un trou c'est un point imaginaire au centre de rien? Est-ce que ça peut s'appliquer au Modem? 

Jacques Heurtault 26/07/2007 15:47

Donc tout le monde gravite autour du centre .... même si ce n'est pas à la même distance ... On parle alors de cercles concentriques.Le plus simple, c'est d'avoir une droite ayant complètement fagocyté l'extrème droite et réalisant environ 65% des voix ... Il en reste alors 35% pour la gauche qui veut être et, surtout, rester bien à gauche ... Toutefois, si la gauche veut élargir son cercle d'influence, il va lui falloir choisir entre l'extrème gauche et le centre! Car, comme cela se conçoit aisément, les deux bords sont ABSOLUMENT incompatibles!

Jean-Pierre 26/07/2007 13:57

Que sarko soit de droite ou de gauche, on est quelques uns à s'en moquer, puisque ce qui nous intéresse, ce sont ses capacités à faire bouger et réformer le pays.

Extrème centre ? Amusant, mister GM... ;-))

Jacques Heurtault 26/07/2007 15:39

En parfait accord avec vous, Jean-Pierre!

GM 26/07/2007 11:38

Logique ! Puisque vous n'êtes pas extrêmiste... Quoique parfois on se demande si le MoDem n'est pas d'extrême centre non plus... Mais bon, c'est vous le spécialiste, sur cette affaire là : je m'en remets à votre jugement !

GM 26/07/2007 09:46

Magnifique, Monsieur Heurtault.... Vous y venez ! Petit à petit...

Jacques Heurtault 26/07/2007 10:30

Je suis un blairiste dans l'âme ... mais les gens de gauche ne peuvent pas me blairer! Ceux de froite non plus d'ailleurs! Donc, je me réfugie au centre ....

GM 26/07/2007 09:36

Moi de même, Jean-Pierre !
Mais il faudra quand même qu'on m'explique un jour, comment un parti, l'UMP, qui gagne deux élections coup sur coup, voire bien plus si on remonte un peu dans le passé, donc est capable de réunir des femmes et des hommes de talents, est si pauvre en compétence pour que leur chef doive aller "piocher" chez la concurrence ?
Si ils sont si forts, au PS, pour réunir des personnalités si extraordinaires de compétence, d'intelligence, et de militantisme, pourquoi sont-ils incapables de plaire au peuple ?
Y'a comme un truc qui ne va pas dans ces histoires !

Jacques Heurtault 26/07/2007 09:43

Si, si! C'est parfaitement clair . Sarko est ... de gauche!

Jean-Pierre 26/07/2007 09:25

Vous avez sûrement raison, Jacques. La vie politique française était devenue tellement creuse qu'elle ne pouvait que se remplir à nouveau. Ceci dit, Attali est un bosseur, Attali est intelligent et cultivé, mais c'est aussi un homme du passé, miterrandolâtre. J'attendrai de voir le travail de cette commission. Si elle produit un bon travail et que ses conclusions sont suivies d'effet, alors, j'applaudirai.

déache 25/07/2007 20:13

" le mode de sélection des élites dirigeantes, jusqu’aux rentes de situation des professions réglementées, en passant par les difficultés de la recherche, les obstacles à la création d’entreprise et à leur financement, les insuffisances de la mobilité sociale et les limites à l’accroissement de la population active"......" les sujets sont nombreux nous dit Jacques Attali sur son site internet.
J'observe qu'il y a pléthoer de compétences au PS et qu'à l'UMP c'est un peu léger. En effet ça risque de renacler dans pas longtemps...!
Bonne chance Monsieur Attali.

Jacques Heurtault 25/07/2007 20:38

Le problème du PS, c'est qu'il n'arrive pas, lui non plus, à mettre en valeur les compétences qu'il a en son sein! C'est à croire que ce sont les partis eux mêmes qui sont incapables de mobiliser leurs compétences internes ... Plus simplement, tout ce bazar est en train de se restructurer de fond en comble ... Dans quelques années, Sarkozy aura "blairisé" la société française ... Ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre! 

Daumont Jean 25/07/2007 15:10

  Sarkozy avait promis de remettre la France au travail... Il tient promesse en commençant par donner lui-même l'exemple de façon étonnante, car on le retrouve sur tous les terrains : impôt, succession, traité européen, infirmières bulgares...etc... la liste s'allonge de jour en jour... et il trouve partout des gens pour l'aider... A ce titre, le choix d'Attali, même s'il n'est pas surprenant (les deux hommes se connaissent et s'apprécient de longue date), est particulièrement judicieux, car il s'agit d'un "touche-à-tout" qui va remuer des idées, à défaut de soulever des montagnes...

Jacques Heurtault 25/07/2007 17:12

S'il parvenait à remuer la montagne de l'Etat, il serait vraiment très très fort ...