Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

A fin Février 2014 : 6.042.100 personnes inscrites à Pôle Emploi (baisse de 27.300)

26 Mars 2014, 20:25pm

Publié par Jacques Heurtault

Comme chaque mois, je publie LE chiffre de chômage de fin Février 2014.

 

Je rappelle - précaution indispensable - que ce chiffre est celui France entière (y compris Dom/Tom), bruts, non corrigés des variations saisonnières ...

 

Il est en BAISSE de 27.300 puisque le mois dernier, il était 6.069.400.

 

Les chiffres généralement repris par la presse sont ceux volontiers mis en avant par les pouvoirs publics. Ils sont limités à la seule France métropolitaine, corrigés des variations saisonnières et ne concernent que la seule catégorie A. Ce chiffre est alors de 3.347.700 en hausse de 31.500 ... Que l'on ne vienne pas me dire que je fais preuve d'un esprit partisan! "Mon" chiffre est en BAISSE, celui du gouvernement est en HAUSSE.

 

Ainsi qu'on peut le voir, le gouvernement n'est pas sorti de l'auberge ...

 

Je lui souhaite "bon courage" pour dimanche prochain!

 

Pour ma part, je vais, de nouveau, voter comme dimanche dernier, c'est à dire "nul" en construisant un bulletin à partir des listes restant en compétition (en principe quatre sur les six de départ).

 

Ayez ce chiffre présent à l'esprit!

 

Six millions quarante deux mille cent ...

Commenter cet article

Pierre 06/07/2014 19:05

Ce chiffre de 6 042 100 personnes inscrites à Pôle Emploi traduit malheureusement plus la réalité que celui toujours mis en avant des demandeurs d'emploi de catégorie A, en métropole. A la rigueur le chiffre corrigé des variations saisonnières peut être pris comme reflétant une réalité. Mais, en aucun cas, le chiffre des demandeurs d'emploi de catégorie A. Ce chiffre exclut, en effet, les personnes inscrites le mois entier moins un jour, par exemples :
- dernier jour d’un préavis de licenciement, ou d’un CDD de courte durée, le 1er jour du mois ; inscription le 2 du mois : le demandeur d’emploi ne compte pas dans la catégorie A ;
- un jour de travail le dernier jour du mois : la personne ne compte pas dans la catégorie A ;
- seulement deux jours de travail en intérim, à mi-temps, en milieu de mois et chercheur d’emploi le reste du mois : l’heureux travailleur ne compte pas.
Par ailleurs, si la République est « une et indivisible » comment peut-il se faire que les pouvoirs publics mettent en avant uniquement les chiffres de la métropole ? Du temps que l’on est, pourquoi ne pas exclure aussi la région de métropole la plus frappée par le chômage ?
Ce qui est incompréhensible, c’est que personne à part vous (ce dont je vous félicite vivement), ne mette en exergue le chiffre le plus représentatif des demandeurs d’emploi. Si l’on raisonnait plus avec ce chiffre, peut-être rendrait-on notre pays plus conscient de la nécessité de se réformer.

Jacques Heurtault 07/07/2014 18:04

Toutes vos remarques sont parfaitement légitimes ... Merci pour votre compliment!
Puis-je vous suggérer de vous abonner? Me ferez vous l'honneur de me lire à chaque nouvel article que je publie? D'avance, merci!

Lubomyr 27/03/2014 14:48


Jean Cocteau disait que "les hommes politiques ne peuvent que feindre d'être les organisateurs d'éléments qui les dépassent". C'est d'autant plus vrai maintenant, à entendre leurs commentaires
sur ces chiffres et leur analyse de la situation sociologique traduite par les élections municipales les plus calamiteuses de la 5ème république. Ces élections traduisent le profond désaroi
populaire face à l'incapacité des politiciens à mettre en place les réformes nécessaires à un profond changement, porteur d'espoir dans l'avenir. Il est vrai que ces réformes conduiraient entre
autres à :


Alleger le mille feuilles administratifs et térritorial, ce qui conduirait à la disparition de nombreux sièges électifs, prébendes et autres pantoufles douillettes permettant à des
politiques, même corrompus, de faire une très longue carrière.

Couper les ponts avec les lobbies et les petits copains et les grands coquins : le scandale des collaboration public-privé en est la preuve.(distribution de l'eau, hopital Paris Sud ...)

Travailler au niveau européen à mettre la finacce au service des entreprises et non l'inverse.

Mettre en oeuvre une gouvernance transversalle et en finir avec le jacobinisme et le centralisme, ce qui voudrait dire la fin même de l'illusion décrite par Cocteau.



On peut donc comprendre le pessimisme à cour terme de nos concitoyens, pensant à juste titre que leurs représentants ne vont pas se tirer une balle dans le pied. Cependant si vous allez chercher
l'information ailleurs que dans les gazettes et autre JT nous distillant la pensée unique, vous constaterez qu'on peut nourrir un certain optimisme à moyen terme.
Pour cela, je vous invite à lire le N°33 de "Grands dossiers des sciences humaines" intitulés ""Vers un noiuveau monde" Vous y constaterez au travers de différennts articles et même une
intervieuw de Jeremy Rfikin (encore!!!) que le pacte "Think Global, Act local" est en train de se mettre en oeuvre et que c'est irréversible. En attendant que toutes ces actions portent leurs
fruits et, tant il est vrai que les peuples ont les hommes politiques  qu'ils méritent, c'est à nous d'agir au quotidien en tant que citoyens et en tant que consommateurs, c'est à nous de
réagir à la com qu'on nous impose pour enfin imposer le changement chez des "élites" qui cesseront d'être des professionnels de la poltique pour accepter leur mandat comme un honneur et une
fonction et non plus une prébende....

Jacques Heurtault 27/03/2014 15:18



Je croyais que c'était Talleyrand qui avait "pondu" cette excellente phrase?  Sous une forme un peu différente : "Cette situation nous dépasse. Feignons d'en être les organisateurs!"