Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

A fin Octobre 2013 : 141.300 inscrits de plus à Pôle Emploi! Total : 5.946.600 inscrits!

6 Décembre 2013, 00:50am

Publié par Jacques Heurtault

J'ai désormais pris le parti de publier, chaque mois, les chiffres officiels fournis par le Ministère du Travail (la DARES) relatifs au nombre de personnes inscrites à Pôle Emploi.

 

Ma référence, c'est, en tout premier lieu, les données brutes toutes catégories confondues, France entière (y compris DOM/TOM).

 

Pourquoi les "données brutes"? Tout simplement parce que la mesure du chômage doit se faire à partir des données brutes, sans y introduire aucune "corrections" fussent-elles dites des "variations saisonnières".

Pourquoi "France entière"? Parce que, jusqu'à preuve du contraire, les départements et les territoires d'outre-mer font partie de la République et qu'il n'y a aucune raison digne de ne pas les compter au même titre que la Corrèze (pourquoi la Corrèze?), la Bretagne ou la Lozère ...

Pourquoi "toutes catégories" (A, B, C, D, E)? Parce que la tentation est grande, par un biais ou par un autre, de déplacer des personnes inscrites, sans autre justification que de faire baisser, artificiellement, le nombre sur lequel les "médias" focalisent leur attention et tentent de faire focaliser l'attention du public : la catégorie A. En prenant en considération toutes les catégories, toute personne inscrite se retrouve nécessairement quelque part ... On peut donc suivre l'évolution mensuelle réelle avec un sérieux beaucoup plus grand ...

 

Qu'observons nous?

1. Cinq millions neuf cent quarante six mille six cents personnes étaient inscrites à Pôle Emploi au 31 Octobre 2013 (5.946.600 ...).

2. Il y en avait cinq millions huit cent neuf mille trois cents (5.805.300 ...) au 30 Septembre 2013, soit 141.300 de plus ... (cent quarante et un mille trois cents ...).

3. Un an plus tôt (le 31 Octobre 2012), il y en avait cinq millions cinq cent quatre vingt un mille huit cents (5.581.800 ...) soit 364.800 de moins ...

 

Donc, quand on vous bourre le mou en vous racontant que le chômage a baissé de 20.000 en Octobre, vous pouvez vous dire que l'on vous ment! Il a, en réalité augmenté de 141.300 ... Ce n'est pas tout à fait la même chose!

 

Par contre, sur un an, la hausse a été de 364.800 personnes ... soit 30.400 de plus chaque mois en moyenne ... Ce mois-ci, la hausse a été de 141.300 soit 4,65 fois plus importante ...

 

Le mois dernier, j'avais écrit que la barre des six millions serait franchie ce mois-ci (31 Octobre 2013). Je me suis trompé! Excusez-moi ...

 

Combien seront-ils au 30 Novembre 2013 (chiffres publiés aux environs du 25 Décembre, probablement le 26 Décembre à 18 Heures)? Je n'en sais rien ...

 

141.300 de plus!

Commenter cet article

Rivaud 06/12/2013 10:43


"on vous bourre le mou" Ah bon! C'est
nouveau?

Jacques Heurtault 06/12/2013 14:27



Ah! Ah! Ah! Ah! Ah! Trop drôle ...


Non! Ce n'est pas nouveau ... C'est, au contraire, une pratique ancienne, très ancienne! 


Pour ne pas révéler la température, on casse le thermomètre!



GM 06/12/2013 10:30


Oui c'est assez curieux ces "glissements".


Moins de "chômeur-total", mais plus de chômeurs "démerdards"...


On glisse tranquillement vers le modèle allemand avec sa myriade de "petits-boulots" alors que les allemands se rapprochent du modèle Gaulois avec la création d'un Smic unique (ils en ont djà
plein des minimum, mais par secteur d'activité (et régionnaux).


Autre chose : 17 à 20.000 "radiations administratives" en plus que prévu (et habituel)...


Et la flamblée du travail "au black" estimée à 12 % ... Mais ce ne sont que des estimations, par définition.


Le modèle "hollande", il coule. Pourtant, ils ont mis 20 milliards de CICE dans la balance plus les contrat-théodule-machin d'avenir.


 


Et nous, on va payer dès après Noël avec de la TVA durcie : J'admire.


 


Le cap des 6 millions, ils vont tout faire pour que ça se sache le plus tard possible, après Noël, quitte à casser le thermomètre, une fois de plus.


Là aussi, j'admire !

Jacques Heurtault 06/12/2013 14:25



Je crois qu'il y a, SURTOUT, les 100.000 contrats "aidés" qui sont un moyen artificiel utilisé pour faire sortir des chômeurs de la catégorie A, voire B ou C ...


En tant qu'ancien salarié de Pôle Emploi aujourd'hui en retraite, je suis très bien placé pour  savoir comment ça se passe!


Il fut un temps, c'était en Juin 1997, juste après la victoire de Jospin aux élections législatives et l'arrivée de Aubry au Ministère du Travail, un "deal" avait été passé entre le gouvernement
de l'époque et ce qui était encore l'ANPE (devenue Pôle Emploi depuis).


1. Vous diminuez le chômage dans les statistiques


2. En échange, nous vous donnons des moyens supplémentaires pour pouvoir fonctionner.


Les effets ont été quasi immédiats! Dès Aout 1997, on a vu le volume de la catégorie 1 (il n'y avait pas encore de catégorie A à l'époque) diminuer de plusieurs centaines de milliers de personnes
... Corrélativement, le volume des catégories 2 et 3 augmentait dans des proportions comparables!! Pour cela, il a fallu que, sur "injonction" verbale de la hiérarchie, de nombreuses "petites
mains" d'agents ANPE complaisants (ou simplement disciplinés...) se mettent à la tâche, dossier par dossier, en basculant des inscrits de la catégorie 1 (à la RECHERCHE d'un emploi à temps plein
et à durée indéterminée) vers la catégorie 2 ("à la recherche d'un emploi à temps partiel et à durée indéterminée") ou bien vers la catégorie 3 ("à la recherche d'un emploi à durée DETERMINEE, à
temps plein ou à temps partiel") ... et ceci en violation de la réglementation définissant les règles de classement d'inscription des demandeurs d'emploi.


Pour ma modeste part, j'ai toujours refusé de me livrer à ce genre de magouilles crapoteuses et, à chaque fois que je recevais un demandeur en entretien, je rectifiais ces "erreurs" d'un genre un
peu spécial en réinjectant la personne dans la bonne catégorie 1 après avoir procédé aux vérifications indispensables.