Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

A Toulouse, Mélenchon a pris de l'épaisseur ... Bon présage!

6 Avril 2012, 09:35am

Publié par Jacques Heurtault

J'ai suivi de bout en bout (ou presque...) le discours de Mélenchon à Toulouse, sur la place du Capitole.

 

Très intéressant!

 

Tout d'abord, le nombre de personnes présentes. Assurément beaucoup! On a vu, sur LCP (la chaine parlementaire), que non seulement la place était bien couverte de monde (elle est grande; je la connais; je m'y suis promené) mais des rues qui y débouchaient étaient, elles aussi, couvertes de monde. Rien à voir avec les quelques milliers de personnes venues manifester au sujet de l'affaire Merah dans les jous précédents.

 

Il y a ensuite l'attitude de Mélenchon lui-même ... Ecxellent, au demeurant.

 

1. Une voix très posée, un discours avec lequel on peut avoir des réserves mais qui n'a rien à voir avec les gesticulations d'histrion qui, à mon sens, le caractérisait encore pas plus tard que la semaine dernière.

2. Aucune attaque contre Hollande. Finies les remarques acides contre

"le capitaine de pédalo dans la tempête" ... On ne peut que s'en réjouir car, franchement, avant, ça volait bien bas!

3. Un discours portant essentiellement sur un système de valeurs. Notamment le fait qu'il faut que cesse l'insupportable domination de l'économie sur l'Humanité. L'économie doit être au service de l'Humanité et non l'Humanité au service de l'économie... J'en fais une affaire de principe non négociable...

4. En particulier l'idée de partage ...

Ici même, il y a peu de jours, j'ai insisté, lourdement, sur l'impérieuse nécessité de partage du temps de travail. Je me suis efforcé de construire, pédagogiquement, un process équilibré, non-démagogique, de mise en oeuvre de ce partage. Je n'ai pas eu l'impression de soulever un enthousiasme délirant ... Il faudra donc recommencer! Vingt fois sur le métier remettre son ouvrage ...

5. Un discours assez bref. Tant mieux! Il semble avoir compris que les discours à la Fidel Castro ou à la mode "Rapport du secrétaire général du Parti Communiste (minimum 3 heures d'horloge voire cinq et plus!) devant le Comité Central" ne servaient à rien. Il est bien plus motivant de quitter ce genre de réunion avec un coeur gonflé à fond sur quelques idées majeures plutôt que d'avoir la tête embrouillée par tout un fatras de mesures prétendument attrappe-tout et qui, en fait, n'attrapent rien.

 

Sans doute eut-il mieux valu que son discours se termine par la chanson "Le chiffon rouge" plutôt que par l'Internationale dont les paroles ne sont manifestement plus adaptées aux réalités de notre époque ... S'il en est parmi ses militants qui n'en connaissent pas bien les paroles (voire pas du tout!), qu'ils viennent vers moi, je les leur apprendrais!

 

Dernier détail (et pas le plus inintéressant!) ... La tendance des sondages semblent révéler un phénomène important : il progresse sans que Hollande régresse en contrepartie. Autrement dit, les voix de gauche passeraient (il faut le dire avec une infinie prudence!) de 38% à désormais 46% ... Ca change complètement la donne!

 

Il faut maintenant que Hollande renvoit l'ascenseur : pas une seule escarmouche contre Mélenchon, même pas (et surtout pas!) de la part de ses lieutenants. Il faut que les Hamon et autres clowns gesticulateurs ferment leur gueule!

 

Il faut aussi, dans les quinze jours qui viennent, que soit publiquement rappelé à François Bayrou qu'il a vocation à rejoindre ce vaste rassemblement avec pour mission d'être l'élément températeur des tendances excessives vers lesquelles poussent l'enthousiasme mal maitrisé.

 

A Mélenchon le rôle de promoteur des valeurs sociales fondées sur le partage, loin de l'idée de je ne sais quelle vengeance destructrice.

A Bayrou le rôle de températeur des ardeurs "révolutionnaires" qui peuvent trop vite monter en mousse mais qui retombent toujours à plat, un jour ou l'autre.

A Hollande le rôle de fédérateur de cet ensemble pas encore structuré, pas encore stabilisé ... Il faut UN fédérateur!

 

Pour remettre les choses à l'endroit, il va falloir

1. du temps

2. de l'énergie

3. de la tenacité

4. de "la force tranquille", autrement dit sûrement un histrion gesticulateur (vous avez bien compris à qui je faisait allusion!).

 

Le temps est venu de constrire non pas je ne sais quel nouveau Front Populaire mais un Front Démocratique du Progrès dans et par la Justice!

Commenter cet article

Alain 12/04/2012 16:38


Oui,Ségolène Royale est une grande dame!Elle se bat pour la  victoire de la gauche et son comportement force le respect;c'est si rare.

Jacques Heurtault 12/04/2012 19:05



J'ai donc eu raison de voter pour elle au deuxième tour en 2007!



Daniel Heurtault 06/04/2012 21:28


J'étais au meeting de Hollande à Rennes. Un grand et beau meeting. Hollande n'a pas du tout attaqué Mélanchon. Hollande est un rassembleur et la monté de Mélenchon dans les sondages n'est pas un
danger pour le PS mais une chance...Le gfrand moment de ce meeting, c'est aussi l'intervention de Ségolène et sa présence au côté de François..C'est une trés grande dame.

Jacques Heurtault 10/04/2012 19:52



Soit!