Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Affaire Gauthier Sauvagnac : un an de taule ferme!

10 Février 2014, 18:30pm

Publié par Jacques Heurtault

Il faut avoir été syndicaliste comme je l'ai été jadis pour comprendre comment ça marche ... et, surtout, pour croire que c'est vrai (car mes sources sont fiables!).

 

Donc, l'ancien patron de l'Union des Industries Métallurgiques et Minières (devenue par la suite l'Union des Industries Métallurgiques et Mécaniques) vient d'écoper de un an de prison ferme auquel il faut rajouter deux ans avec sursis ... et 375.000 euros d'amende. A ce niveau de responsabilités, cela devient significatif! Même si la peine devait se dérouler dans le quartier des V.I.P. S'il n'est pas fait appel ...

 

Précisément, il va être interjeté appel!

 

Il faut savoir que dans une procédure d'appel, on reprend tout au fond du dossier! C'est une nouvelle procédure qui recommence.

 

Le "marché" est simple ...

 

1. Tu prends un an ferme afin que tu sois quasiment obligé de faire appel.

2. En première instance, tu n'as pas voulu tout déballer, donner les noms, les lieux, les dates, les sommes refilées à la CGT, à la CFDT, à FO, etc ... C'est pour ça que tu prends un an! Si tu avais tout dit, tu aurais pris 3 ans avec sursis (par exemple ...) car, à ton âge, il n'y a aucune chance pour que tu recommences!

3. Le choix est donc simple : ou bien tu déballes tout en appel et tu prends un an avec SURSIS ou bien tu t'obstines dans le silence afin de compromettre le moins de monde possible un système gangréné jusqu'à la moëlle et, là, changement de musique, tu prends deux ans FERMES voire trois ans ... Ok?

 

Evidemment, on va me dire que je raconte n'importe quoi ... Pourtant, je sais! Mais je ne peux pas prouver. Donc je me tais!

 

 

Sérieusement, qui peut - vraiment - croire que les syndicats de salariés, en France, avec leurs effectifs ridiculement faibles (au mieux 5%, plus vraisemblablement 3% voire un peu moins), peuvent fonctionner correctement? C'est rigoureusement impossible! Pour que ça marche, cahin-caha, il faut du cash, de l'argent frais ... Des fausses notes de frais, des "trucs" et des "machins". La liste des instruments est assez facile à deviner ... Aussi longtemps que lesdites centrales syndicales ne sont pas tenus d'avoir une comptabilité.

 

Précisément, cette pratique est désormais terminée ... La loi a changé! Vous avez dit "Bizarre! Comme c'est bizarre ... C'est à ce moment là que l'affaire éclate! La centrale syndicale qui a vendu la mèche est celle qui avait le plus intérêt à la vendre ... Là, je ne suis pas devin! Car les paramètres sont nombreux ... Et je ne me risquerai pas à émettre des hypothèses trop hasardeuses!

 

On va donc attendre la fin de la procédure d'appel ... Disons deux ans! Qui se souviendra vraiment des tenants et des aboutissants?

Quoi que ... Le jugement de première instance fait quand même la bagatelle de 103 pages! Je ne l'ai pas lu mais, avec un tel volume, on peut penser que tout y est. Du moins tout ce qui a été évoqué à l'audience ...

Commenter cet article

Lubomyr 11/02/2014 14:45


L'opacité de fonctionnement est à l'UIMM ce que la sainteté est au pape : une donnée essentielle, indispensable à son rayonnement!!! Et encore, il ne s'agit là que des enveloppes destinées à
maintenir un semblant de paritarisme ; mais si vous alliez voir le mode fonctionnement des centres de formation professionnelle du secteur, les offices de conseils installés dans les mêmes locaux
que le syndicat professionnel, les personnes exerçant joyeusement deux ou trois fonctions dans ces structures inféodées au patronat du métal, jouant ainsi les rôles de juges et parties sur une
même affaire .... Même les écuries d'Augias étaient plus propres et je ne comprends vraiment pas pourquoi les DRTEFP ne régissent pas, y compris sous un gouvernement de gauche ....


NB : DRTEFP : Direction régionale du travail et de la formation professionnelle.

Jacques Heurtault 11/02/2014 17:09



Je veux bien le croire ...



GM 10/02/2014 18:53


Là, plus rien !


Bonne soirée !

Jacques Heurtault 11/02/2014 10:08



Je reste dubitatif ...



GM 10/02/2014 18:52


Preuve éclatante que nos blogs et adresses courrielles sont surveillés de très près : Les minutes d'intervales entre mes deux commentaires (et quelques "mots-clés" dans le premier) :


C'est le temps du "bug" où toutes mes fenêtres ouvertes étaient devenues inaccessibles pour un "copitage/collage/archivage réalisé dans les règles !


Fabuleux, n'est-ce pas alors que c'est normalement fluide à souhait...

Jacques Heurtault 10/02/2014 23:34



Pour ce qui me concerne, ils peuvent bien copier tout ce qu'ils veulent ... Ca me laisse de marbre!



GM 10/02/2014 18:47


Je confirme de mon côté, c'est comme ça que ça se passe.


Ici et ailleurs.


Pour l'avoir vu, vécu, et même "survécu" : Il y en a (mon propre père, par exemple, si bien malmené par ces konnards de Libé) qui n'ont pas survécu : Flingué sans autre forme de procès et au sens
propre du terme (et jusque sous les sous-pente du Château Elyséen ; Souvenez-vous de Grossouvre, Béré, Boulin etc.).


Du travail bien fait, tel qu'il a été très compliqué de comprendre, même pour la famille.


 


On vit dans un pays de "mafieux", tous les jours, et personne n'en parle : La preuve, celui-là s'est tu.


Il continuera de la faire, parce qu'il en survivra. S'il cause, il est mort et sans jugement.


 


A suivre de très très près.

Jacques Heurtault 10/02/2014 23:33



Je reste sur une position moins affirmée que la vôtre ... Mais si vous avez raison, ça se saura un jour ou l'autre et probablement assez vite!