Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Angela Merkel a des tripes!

26 Juillet 2010, 10:00am

Publié par Jacques Heurtault

L'eussiez vous crû? "Elle" en a! J'en suis sûr!

 

Pourtant, je ne les ai pas vues ..."Elle" est bien trop pudique pour me les montrer ... D'ailleurs, je ne la connais pas du tout personnellemment. Pensez-donc ce qu'il peut en être dans l'intimité! Impensable, précisément!

 

Pourtant "elle" en a ... car elle a montré qu'elle en avait sans avoir besoin de "les" montrer ...

 

Assez de grivoiseries comme entrée en matière (et merde! voilà que ça me reprend!) ...

 

Il s'agit bien évidemment d'Angela Merkel (Vous savez : c'est la femme de Monsieur Merkel ... Rrrrhhhooo! Pas sûr que tout le monde comprenne!).

 

Figurez vous que cette chipie a OSE interdire les transactions "à découvert" à la Bourse de Francfort!

 

C'est à dire?

 

Voici le schéma de base :

1. Je pense que le cours de tel ou tel titre (actions, obligations) va baisser dans les semaines qui viennent ... Jusque là, rien de mal!

2. Mais, gros "hic"!, je ne possède pas un seul de ces titres. je ne peux donc pas en vendre! Logique, n'est-ce pas? Pur bon sens populaire ... On ne peut se déssaisir de ce que l'on ne possède pas.

3. Qu'à cela ne tienne! Les "boursiers" (ceux qui ont des bourses mais n'ont peut-être pas de tripes) vendent quand même à découvert, c'est à dire sans apporter la preuve préalable qu'ils détiennent effectivement les biens dont ils projettent de se déssaisir. ILS VENDENT A DECOUVERT ....

4. Vient le moment où il leur faut, impérativement, fournir la contrepartie ... C'est à dire livrer la "marchandise" vendue ....

5. Deux cas de figure se présentent alors ....

  5.1. Le cours du "produit" a baissé. Il leur est alors facile d'en racheter jusqu'à satisfaction de la couverture qui, elle, sera faite au prix initialement conclu, plus élevé. La différence de cours sera pour la poche du primo-vendeur (points 1 et 2).

  5.2. Le cours du produit a augmenté (le vendeur s'est donc trompé sur l'évolution prévisible du cours : ce sont des choses qui arrivent, parfois!). Le primo-vendeur en est "pour sa pomme". Il va devoir acheter plus cher des biens pour pouvoir répondre à la demande qu'il s'est engagé à satisfaire!

Dans ce cas, le premier réflexe qui vient à l'esprit des gens simples comme vous et moi, c'est de penser (et même de dire!) : "Bien fait pour sa gueule! Fallait pas qu'il y aille!"


Et là, nous avons presque tout faux!

Il ne faut quand même pas oublier que nous n'avons pas affaire à des enfants de coeur mais bien à des professionnels aguerris qui ont de puissants moyens pour TOUJOURS ou presque toujours tirer leurs épingles du jeu quand ça tourne au vinaigre ... Ils disposent de tout un système informatique d'une incroyable sophistication et ils ont tôt fait de revendre leurs "options" EN LES DILUANT dans toutes sortes de produits "dérivés", faisant ainsi perdre de l'argent à des tas de petites gens qui, elles, ne disposent pas des mêmes moyens de contrôle de la spéculation .... 

 

IL NE FAUT JAMAIS OUBLIER QUE LES SPECULATEURS JOUENT AVEC L'ARGENT DES AUTRES, JAMAIS AVEC LE LEUR! Ils sont parfois "un peu" cons mais quand même pas à ce point ...

 

Il est bien plus facile de jouer avec le bien des autres car, alors, ce sont les autres qui perdent (mais l'agent, lui, gagne quand même un peu car il se paye directement sur le montant de la transaction, même si elle n'est pas favorable à son client!).

 

Aussi, en interdisant la vente à découvert, Angela Merkel a-t-elle agi avec la sagesse qui caractérise les responsables allemands, dûrement échaudés par la crise économique et financière de la République de Weimar qui, en provoquant une hyper-inflation, a porter, de facto, Hitler au pouvoir ...

 

MERCI, Angela!

 

Mais, il faut rester sur nos gardes ... Il FAUT que les autorités françaises prennent une décision comparable pour donner plus de force réelle à cette mesure car les spéculateurs n'ont pas de frontières ... N'oublions pas que, jusqu'à hier, la vente à découvert sur la place de Frankfurt am Main était PARFAITEMENT LEGALE et qu'aucun reproche ne pouvait être adressé aux "spéculateurs" car ils agissaient dans le cadre strict de la loi!

 

Vous verrez ... Si cette mesure tient bien la distance, "on" dira que Angela est une crypto-communiste! N'a-t-elle pas été éduquée en Allemagne de l'Est?

 

Rajout en date du 26 Juillet 2010 .

Un (ou une) commentateur me fait observer que L'expression "avoir des couilles" est un tant soit peu machiste car Angela merkel étant une femme, elle ne peut avoir de couilles. Dont acte!

Cette personne me rappelle que les Anglos-saxons emploient le mot "tripes" pour décrire cette situation (= ne pas avoir peur). Elle a raison! 

J'ai donc décidé de modifier mon article en conséquence et remplacé le mot "couilles" par le mot "tripes" qui illustre suffisamment ce que je voulais dire ...

Commenter cet article

GM 27/08/2010 08:32



Vendez-le toujours... à terme (donc à découvert).


Le jour du terme, soit j'aurai accepté de vous le cédez moyennant rétribution, et chacun  de nous deux saura s'il a fait ou non une bonne affaire, et l'acquéreur final aurta mon appartement.


Soit je ne vous le cède pas et la vente est nulle.


C'est aussi simple que cela.


Quant à votre acheteur, il pourra toujours vous faire cracher au bassinet le dédit qu'il vous aura avancé (si par hasard vous lui avez fait payer quelques choses d'autres que votre commission
d'engagement), à moins que finalement il n'ait pas l'argent nécessaire pour "parfaire" la vente !


Dans ce cas-là, vous gardez les ahrres et commissions.


Bien à vous, Monsieur mon Conseiller spécial !



Jacques Heurtault 28/08/2010 18:51



Quand on veut, on peut. On viendra a bout des ventes a decouvert car ces pratiques sont scandaleuses. Meme si, pour cela, il faut reformer la Constitution.



GM 30/07/2010 09:20



Bien obligé de rester encore quelques heures pour régler le problème du "pare-feu".


L'armée, via la gendarmerie, y a remis bon ordre, au moins provisoirement : je peux partir tout à l'heure.


A vous de juger, dès demain si ça vaut la peine de "relayer"... une "pure fiction romanesque" (puisque vous êtes un abonné).


 


Pour le reste, Monsieur mon "conseiller omnipotent", sachez que pratiquement tout se vend "à découvert", un appartement comme des ballots de laine, des récoltes de soja ou des cuvées de bordeaux,
des pétroliers entiers, des kilowatts électriques et même du CO² !


Et chaque "chose" a ses cotations internationales et ses réglementations draconnienne.


Mais réservées aux professionnels accrédités et présentant des garnaties suffisante (mais pas contre les risques systémiques, c'est ce que nous a fait découvrir avec une certaine accuité la crise
des subprime).


 


Quant aux particuliers, cher Conseiller, ils en font autant quand ils prennent crédit : il achètent à découvert leur voiture, leur maison, leurs équipements et parfois même leur bouffe.


Le crédit n'est jamais que la vente à découvert de leurs futurs revenus, de ceux qui n'existent pas encore.


Alors, supprimez, supprimez ce que vous voulez et tout s'effondre pour nous faire tomber dans une trappe systémiques phénoménales dont personne ne se relèvera.


C'est ainsi et pas autrement. Je n'y peux strictement rien et vous non plus.



Jacques Heurtault 30/07/2010 17:27



Encore une fois, il ne s'agit pas de l'achat à découvert ... Seulement de la vente à découvert ...


Vous ne me ferez pas avaler qu'il est nomal de vendre quelquechose que l'on ne possède pas! Sinon, je vais vendre votre appartement dont, par nature, je ne suis pas propriétaire! Et vous allez
gueuler comme vous seul savez le faire, bien mieux que moi! Et pourtant, en matière de coup de gueule, je ne suis pas trop mauvais.



GM 29/07/2010 18:49



... et ainsi plus aucun promoteur ne pourra faire une "vente en l'état futur d''achèvement" ?


On n'est pas près d'éteindre la crise du logement, dans ces conditions-là !


Comme vous voulez, Monsieur mon conseiller spécial !...


 


Notez par ailleurs que les posts du mois d'août, sur mon blog, autrement dit "les enquêtes de Charlotte" ne sont plus accessibles depuis ce matin.


Over-blog "censure" à la demande du gouvernement, tellement ça leur "fait chaud au neurone", avec un simple "pare-feu" informatique.


La liberté d'expression se réduit donc jusque sur cette plateforme d'accueil, même pour un simple roman : c'est dire s'il était "puissant" et devait toucher juste, celui-là !


Faudra que je le poste ailleurs, ce qui est déjà en cours.


Mais vous pourriez le relayer ultérieurement, si vous êtes comme Merkel !


Bien à vous et bonne vacances à tous : moi, je prends le maquis !



Jacques Heurtault 29/07/2010 23:08



Une vente en l'état futur d'achèvement (VEFA) est entourée de garanties en béton (si j'ose dire, s'agissant d'immeubles!). Le promoteur doit fournir des garanties. On ne connait aucun cas de
personnes ayant acheté en VEFA qui se soit retrouvé propriétaire de rien (ou presque rien) en ayant tout payé ...


S'il n'y a pas de risque d'être trainé devant un tribunal correctionnel pour diffamation, injures, insultes, etc ... je veux bien être le porteur de ce roman. J'ai déjà gagné un procès en
diffamation, je voudrais être sûr de gagner le deuxième ... Le plus simple étant de ne pas prendre le risque ... J'ai une sainte horreur de la spéculation!



Cimon 29/07/2010 14:23



Curieusement, les premiers rédacteurs avaient prévu un contrat, aujourd'hui plus ou moins tombé en désuétude, qui consistait en ce qu'une personne promette qu'une autre personne fasse telle ou
telle chose. C'était la convention de porte-fort, et elle existe d'ailleurs toujours (CC, article 1120).


Par ailleurs, vendre ce qui n'existe pas, cela existe depuis longtemps : on vend à l'avance une production de vin, de céréales, de pétroles ou de minerai. En outre, si quelqu'un achète ou vend à
terme, il doit trouver une contrepartie.


Quant à votre exemple sur l'appartement, je ne le trouve pas très pertinent : s'il était coté en bourse, il aurait un sens. L'avantage des produits boursiers, c'est que rien ne ressemble plus à
une action renault qu'une autre action renault. Au contraire, votre appartement étant unique, il a assez peu de chances de faire l'objet d'un marché coté.


Bref, votre exemple part de l'hypothèse qu'il existe un marché pour votre appartement (qui est absurde) pour conclure à un résultat absurde...



Jacques Heurtault 29/07/2010 23:02



L'objet n'est pas de savoir si la chose existe ou n'existe pas ou existe en devenir ....


La question est : une personne peut-elle vendre quelque chose qui ne lui appartient pas ou qui appartient à une autre personne? Je réponds, simplement, que, si en l'état actuel du droit, une
telle chose est possible, il faut que cela devienne impossible ...


Pareillement, il ne faut pas confondre vente à terme et vente à découvert ...


Vente à terme (exemple) : je possède un bien, je le vends aujourd'hui, l'acquérreur entrera en jouissance dans 6 mois, il me paiera dans un an ...


Vente à découvert (exemple) : je ne possède pas le bien que je veux vendre car il appartient à un autre. Je le vends quand même en "spéculant" sur le fait que je vais réussir à convaincre
l'actuel propriétaire de ME le vendre .... le tout assorti de "conditions" complètement tordues qui perturbent gravement l'ensemble du marché et favorise les comportements spéculatifs, laquelle
perturbation crée des dommages aux personnes qui sont étrangères à la transaction à tel point qu'il en ignorent même l'existence voire même le projet ...


On voit aisément qu'il y a un problème quelque part ...



GM 29/07/2010 09:26



Pourtant l'un et l'autre sont les deux faces d'une même et unique pièce !


Ne vous en déplaise, c'est comme ça !



Jacques Heurtault 29/07/2010 13:09



Mais bien sûr que non! Un principe doit être clairement défendu : on ne peut pas vendre quelque, ni promettre de vendre quelque chose dont on n'est pas propriétaire!


Sinon, je vais m'amuser à vendre votre appartement parisien ... Au moment de la résolution de la vente (et avant ça la résolution du compromis de vente, ), vous allez clairement dire : "Mais,
c'est moi le propriétaire! Et, moi, JE NE VEUX PAS VENDRE!" ... Musique "Fermons le ban"! 


Cette logique est imparable ... Je mets au défi de me la démolir!



GM 28/07/2010 16:24



Et je fais quoi avec mes dollars achetés comptant le dernier jour de livraison sur le quai chinois si j'ai calculé mes prix de revente sur un autre cours ?


J'encaisse la différence de change si je suis gagnant ou je mets la clé sous la porte ?


 


Si je les achète aujourd'hui pour les garder jusqu'à livraison, j'en fais quoi pendant 6 mois ? Je les recompte tous les jours en leur disant "Dormez bien " ?


Et mon concurrent il parvient à les acheter moins cher que moi, je reste à déposer mon bilan au passage et je laisse la marchandise dans les entrepôts sous douane du Havre ou de Marseille à
alimenter le marché noir, pour avoir que des cartons qui tombent du camion ?


 


Quel que soit le Président ou le premier ministre, je ne vous raconte pas le bordel !


Remarquez tant mieux, si les allemands se tirent une balle dans le pied, ça fera de la place pour les autres...


Mais leurs industriels iront jusqu'au Luxembourg pour faire leurs transactions, en attendant : pas fous, eux ! Ils connaissent les nécessités économiques de leurs marchés !



Jacques Heurtault 28/07/2010 19:42



Taratata ! On ne vend pas quelque chose que l'on ne possède pas sauf si on est un intermédiaire du marché dûment rémunéré pour effectuer la mission ... lequel est de toute façon soumis aux mêmes
contraintes : ON NE VEND PAS QUELQUE CHOSE QUE L'ON NE POSSEDE PAS!


Ne cherchez pas à noyer le poisson en confondant "vente à découvert" et "vente à terme"!



GM 28/07/2010 10:03



Et comment je vais acherter des dollars hong-kong, maintenant ?


Juste pour avoir un prix ferme et définitif en euros !



Jacques Heurtault 28/07/2010 12:44



En les achetant au comptant et en payant l'intégralité de la transaction (Plus tard vous paierez aussi l'impôt sur les transactions! Mais pour cela, il faut que je sois Président et vous Premier
Ministre ... C'est pas gagné mais l'espoir fait vivre!).



anonyme 26/07/2010 17:46



J'ai toujours trouvé d'une débilité profonde cette expression machiste bête et grossière qu'"avoir des couilles". Ces organes servent à la reproduction, en aucun à donner du courage ou de
l'audace et Angela Merkel étant une femme elle ne peut pas en être pourvu.


Donc, non Angela Merkel n'a pas de couilles.


 Au moins les anglo-saxons disent "avoir des tripes", ce qui peut s'appliquer à toute personne indépendamment de son sexe et est beaucoup plus sensé. Quand on ressent la peur, on la ressent
dans le ventre, pas dans les couilles. Il est utile d'"avoir des tripes", quand on a l'estomac qui se tord.


Je milite donc pour l'abandon de cette expression qui est tout sauf couillue. On aura déjà fait un petit pas dans la bonne direction pour sortir la France du moyen-âge dans lequel elle se trouve
depuis si longtemps.



Jacques Heurtault 26/07/2010 17:56



Soit! J'admets ... Je modifie mon texte dans le sens que vous souhaitez.



GM 26/05/2010 08:14



Quand l'(un achète à découvert, c'est qu'il y a un vendeur à découvert, en principe (mais pas toujours).


En fait, il s'agit de faire des achats d'option. On lève l'option quand le choix est avantageux. On laisse tomber l'option et son coût quand c'est désavantageux.


Et on peut faire la même chose à la vente, bien sûr : une "mesurette" pour rien en somme...



Jacques Heurtault 26/05/2010 09:17



Non! On ne doit pas vendre ni pour de vrai ni en option quelques chose que l'on ne possède pas! On peut, par contre, acheter, en option. La plupart de vente d'immobilier avec "promesse de vente"
fonctionnenet comme ça. L'acheteur n'est pas engager à acheter mais le vendeur est engagé à vendre ... Car "promesse de vente vaut vente" ... Il est donc normal d'interdire de promettre de vendre
quelque chose que l'on ne possède pas!



jacques 25/05/2010 23:14



Vous me demandez:


"A vous lre, on va finir par se demander si vous êtes favorable à l'interdiction de la vente à découvert ... Otez moi ce doute, je vous prie!"


Et puis deux commentaires plus loins vous écrivez vous-même:


"On ne peut pas interdire d'acheter à découvert ... Personnellement je ne vois pas comment on peut faire. On ne va tout de même pas supprimer les achats à crédit!"


 


Comprenne qui pourra ....


 


jf.



Jacques Heurtault 26/05/2010 09:13



???


Acheter et vendre, que je sache, ce n'est pas la même chose ...


1. Vendre " à découvert", cela veut dire vendre quelque chose que l'on ne possède pas


2. Acheter à découvert, cela veut dire acheter sans avoir les moyens IMMEDIATS de payer l'achat.


Il n'y a donc aucune contradiction ....


Je peux acheter un appartement sans avoir, au moment de la signature de l'acte de quoi payer le vendeur. Il me faut donc un crédit.


Si je décide vendre VOTRE appartement (que je ne possède pas, par définition!), vous allez hurler, avec juste raison! Ce serait de la vente "à découvert" ... Il me faudrait pouvoir vous l'acheter
d'une manière certaine et, pour cela, que vous vouliez me le vendre à moi (pour que je puisse le revendre à une tierce personne ....).


Sans doute fallait-il apporter cette précision.



GM 25/05/2010 10:45



Sauf que quand on vend à découvert, ça fait baisser la valeur du titre (et on se couvre avec un dérivé : donc on ne perd jamais).


Et quand on achète à découvert, ça fait monter le titre : mais ça, ça n'est pas interdit par Angela.


Conclusion, elle n'en a qu'une demie...



Jacques Heurtault 25/05/2010 11:50



On ne peut pas interdire d'acheter à découvert ... Personnellement je ne vois pas comment on peut faire. On ne va tout de même pas supprimer les achats à crédit!


Peut-être faut-il exiger que les opérateurs aient les liquidités suffisantes pour régler leurs achats? Pourquoi pas? Je ne me rends pas bien compte des conséquences que cela pourrait avoir ... Le
but, ce n'est pas de paralyser l'économie!



jacques 25/05/2010 09:35



"enfants de coeur"....... OHHHHHH, Cher JH !


Sur le fond, il s'agit de relativiser quelque peu votre "enthousiasme" M. Heurtault:


L'Allemagne a ravivé des mauvais souvenirs hier, en décidant, hors du cadre communautaire, d'interdire certaines opérations de vente à découvert sans contrepartie, dites "à nu", sur les obligations d'Etat européennes et sur dix valeurs financières domestiques, de façon à éviter une spéculation effrénée. Des mesures
équivalentes avaient été prises un peu partout sur les principales places financières après la faillite de Lehman Brothers, quand il s'était agi de stabiliser une économie mondiale au bord du
chavirage.


Non seulement l'interdiction est loin d'être complète mais elle a déjà été utilisée.......!!!!!


En matière d'utilité, on peut également se poser de celle de la "présence" récente de la Ministre Française de l'Economie à une réunion du Conseil des Ministres Allemands.....


 


jf.



Jacques Heurtault 25/05/2010 11:51



Les "échanges" de ministres français et allemands ne sont pas nouveaux ... Je trouve ça très bien ... Il faut être un nationbaliste d'extrême droite pour touver à y redire.


Il est des circonstances où il importe de montrer l'exemple! Prendre une initiative unilatérale pour montrer que c'est le politique qui décide des orientations générales et des principes
essentiels est un e excellente chose. A vous lre, on va finir par se demander si vous êtes favorable à l'interdiction de la vente à découvert ... Otez moi ce doute, je vous prie!



dixneuf 20/05/2010 18:59



Ce qui est regrettable dans cette décision d'Angela Merkel, c'est qu'elle ait pu être prise à un niveau national et non à celui de l'Europe.



Jacques Heurtault 20/05/2010 22:55



Comment faut-il comprendre la situation?


Il y avait DEUX solutions possibles :


1. Faire ce qu'Angela Merkel a fait en décidant, seule avec son Gouvernement allemand, d'interdire la vente à découvert. Du même coup, elle montre l'exemple ...car c'est quand même un leader
politique de droite qui décide de faire ce qu'un leader politique de gauche aurait dû décider de faire SANS hésiter. Elle se grandit devant cette opinion publique de gauche allemande .


2. Décider de lancer un appel (un de plus!) pour amener l'Europe à décider une simple mesure de bon sens et ... aboutir au maintien du statu quo ante, pour la plus grande joie des spéculateurs
qui n'en demandent pas tant!


Au sein de l'Union Européenne, les Etats membres conservent des prérogatives propres, dont celle-ci précisément ...


La meilleure conclusion, c'est le général de gaulle qui nous la donne : "La politique de la France ne se décide pas à la Corbeille!"



Daniel Heurtault 20/05/2010 14:00



Je suis d'accord avec toi sauf que le taux ma paraît faible, il pourraît être augmenté en fonction du montant de la transaction. En tout état de cause, il faut des mesures fortes et dissuasives
pour casser ce marché immoral.



Jacques Heurtault 20/05/2010 16:16



Non et re-non! Pas de taux progressif pour rien! Un taux unique, faible pour qu'il n'ait pas un caractère confiscatoire est déjà bien suffisant ...


Ne pas perdre de vue que ce sont TOUS les mouvements d'argent qui sont concernés! Je dis bien TOUS, sans aucune exception, aucune exclusive, pour quelque nature que ce soit, pour quelque montant
que ce soit, pour quelque cas de figure que ce soit ... SIMPLISSIME!


Je rappelle que au moins 90% des transactions ont un caractère purement financier et pas du tout commercial (comme le serait l'achat ou la vente d'un bien ou d'un service notamment). A ces
mouvements financiers sans contrepartie commerciale il convient d'ajouter les mouvements financiers possédés par une même personne (qu'elle soit physique comme toi ou moi, ou "morale" comme peut
l'être une entreprise ... ou encore le club des boulistes de ton quartier ou bien l'association Machin Chose). 


Avec mon système, rien, absolument rien, n'échappe au prélèvement, si ténu soit-il, au moment du transfert de fonds d'un compte sur un autre ... sans que l'on ait besoin de se poser la question
de savoir à qui appartient cet argent, à quoi a-t-il servi, à quoi il va servir, à quoi il pourrait être susceptible de servir ...



Daniel Heurtault 20/05/2010 11:32



Je n'ai jamais pensé que les gens de droite étaient cons. Je ne partage pas leur conception de l'économie, du social et de l'écologie.


Il y a longtemps à gauche que Ségolène Royal réclame, et elle l'a redit récemment, des mesures fortes nationales et européennes, au moins, pour prendre des mesures d'interdiction, pour arrêter la
spéculation financière en  taxants les transactions au maximum, en identifiants les spéculateurs, y compris ceux qui "boursicottent".....et en les sanctionnant. Parce qu'il y en a marre pour
le coup de ces CONS!



Jacques Heurtault 20/05/2010 12:50



Là, on risque de diverger un peu ...


Pour éviter que ne s'installent des dérives, des manoeuvres et des échappatoires, il faut taxer TOUTES LES TRANSACTIONS, même d'un faible montant, quel qu'en soit le montant et la relative
"pauvreté" des propriétaires, quel qu'en soit l'objet (financières ou commerciales ...).


Il faut retenir ce principe : tout mouvement d'argent, si faible soit-il, quel qu'en soit l'ordonnateur, le propriétaire, le bénéficiaire, etc , fait l'objet d'une taxation, au moment du
transfert, par prélèvement sur le compte de départ ou sur le compte d'arrivée (à l'avantage commode de la puissance publique). Sans qu'il soit nécessaire de se demander si c'est "juste" ou "pas
juste", "équitable" ou "pas équitable" ...


Sur cette démarche, les Socialistes ont des progrès à faire! Il va forcément y avoir, chez eux, des militants qui vont dire qu'il faut faire une différence entre les "petits" et les "gros" ...
C'est maladif, à gauche! Quasi génétique!


Le taux d'un tel prélèvement pourrait être de l'ordre de 0,01% du montant de la transaction. Autrement dit, 10.000 euros transférés = 1 euro prélevé ... à chaque fois que ces 10.000 euros
bougent, même entre deux comptes appartenant à la même personne ...! Il est absolument nécessaire de procéder de la sorte pour contrôler TOUT!



Daniel Heurtault 20/05/2010 11:15



Effectivement Merkel en a....contrairement à Sarko qui cause, qui cause et cause et recause...!



Jacques Heurtault 20/05/2010 11:19



Tu vois bien qu'on arrive à tomber d'accord ... !


Et pourtant, pourtant, pourtant


Et pourtant, pourtant, pourtant,


Elle est "de droite"!


Ils ne sont pas tous cons, à droite! Sinon, ça se saurait ...