Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Blocage du traitement des fonctionnaires : Bravo, Marylise!

19 Juin 2013, 13:00pm

Publié par Jacques Heurtault

Marylise, c'est bien entendu Marylise Lebranchu, ministre de la fonction publique.

Elle est bretonne, de Morlaix plus précisément (Montroulez, en breton). Alors, forcément, j'ai un petit faible pour elle à cause de cette caractéristique (comme d'autres en ont pour les Corses, d'autres pour Chtis, etc ...).

 

Elle vient d'annoncer que la valeur du point d'indice des traitements de la fonction publique serait, à nouveau bloquée pour toute l'année 2014.

 

Si les choses fonctionnaient normalement, cela devrait se traduire par le gel absolu des masses salariales dans chaque ministère ...

 

Pourtant, on constate qu'il n'en est rien!

 

C'est tout de même absolument incroyable ... On bloque les salaires et, malgré ça, la masse salariale, elle, augmente quand même! Je suis prêt à prendre les paris : lorsque l'on examinera l'exécution définitive du budget de l'Etat pour l'année 2013, c'est à dire, grosso-modo, vers la fin Mars 2014 - peut-être avant, qui sait? - on constatera une dérive des dépenses ... Une vraie malédiction!

 

De formation scientifique, j'ai appris que tout effet a une cause. Même si cette cause est inconnue, elle n'en existe pas moins ...

 

Il y a, au moins, un paramètre qu'il faut prendre en considération : c'est le "GVT".

Le GVT, qu'est-ce à dire? C'est le "Glissement Vieillesse Technicité". C'est en vertu de ce "GVT" que, tous les deux ans, voire tous les trois ans, pendant au moins la moitié de la carrière ( à condition que le fonctionnaire reste dans sa "grille"), l'agent voit son nombre de points d'indice augmenter en passant à l'échelon supérieur SANS AVOIR FAIT L'OBJET DE LA MOINDRE EVALUATION A QUELQUE TITRE QUE CE SOIT ... Ce passage est automatique. C'est une garantie statutaire ...

Donc, un grand nombre de fonctionnaires voient leur traitement augmenter, automatiquement, alors même qu'ils font exactement le même travail ...

 

Bien entendu, ils perçoivent tous (ou presque!) des primes diverses dont le montant peut varier selon une logique parfaitement étrangère à la valeur du point d'indice. Si ils changent d'affectation (sans changer d'indice!), font l'objet d'une promotion (sans changer d'indice!), ils peuvent percevoir des primes plus élevées ... Bien entendu, si, en plus, ils changent d'indice, il perçoivent le traitement calculé à partir du nouveau nombre de point d'indice, lequel est nécessairement toujours plus élevé puisque la baisse du nombre de points d'indice ne peut être que le résultat d'une décision hiérarchique faisant suite à un passage en Conseil de Discipline (c'est à dire faisant suite à une sanction disciplinaire).

 

Autrement dit, malgré le gel de la valeur du point d'indice, rares sont les fonctionnaires qui voient leur salaire net (bas de la feuille, viré sur le compte en banque) stagner depuis 2010 (date à laquelle la valeur du point d'indice a été gelée).

 

Qui peut croire qu'avec un vrai salaire "bloqué" depuis trois ou quatre ans les fonctionnaires ne grogneraient pas davantage? Personne, évidemment!

 

Quoiqu'il en soit, j'ai une chose simple à dire aux éventuels râleurs : "Votre statut vous permet de demander et d'obtenir à coup sûr une mise en disponibilité pendant trois ans, renouvelable au moins une fois ... Prenez donc une disponibilité! Mettez vous à la recherche d'un emploi dans le secteur privé (dont le salaire sera forcément "supérieur", n'est-ce pas!) ... Pouvoir gagner plus en travaillant autant, ça ne se refuse pas, hein?".

Commenter cet article

Loubomyr 20/06/2013 14:35


Mme Lebranchu a théoriquement la charge de la modernisation de l'Etat. Si tout ce que l'on retient d'elle depuis un an n'est que de s'etre fait envoyée sur les roses à Marseille et de geler
l'indice des fonctionnaires, il n'est pas étonnant que cette réforme à laquelle aspire tout citoyen un peu respectueux de son environnement et de son avenir, cette réforme, donc tarde à
venir. Pâques est déjà passé, la Trinité n'est pas loin!! Alors la rtéforme de l'état c'est pour quand? La Saint Glinglin?

Jacques Heurtault 20/06/2013 14:45



Les roses sont portées par des branches pleines d'épines!


Si Lebranchu est, en plus, très branchue, où va-t-elle aller?


Force est de reconnaitre que la réforme de l'Etat n'est quand pas aussi facile à faire que d'aucuns veulent bien le dire!



GM 19/06/2013 14:51


Les primes, quelles primes ?


Ah oui celle de "sujétions", non imposables et bon cotisables...


Comme pour "Gué-an"... Lui en corquait pour 10.000 €/mois : bien pour un préfet hors classe !

Jacques Heurtault 19/06/2013 17:09



Les primes, ce sont des versements que l'ont reçoit (ou que l'on effectue!) EN PREMIER ... parce que c'est le plus important, probablement!


Dix milles euros par mois, non déclarés ... Putain, c'est pas vrai! (hélas!, si.)