Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Ca y est ! Même Lagarde se met à déconner !

30 Mai 2011, 22:30pm

Publié par Jacques Heurtault

Ca devient une manie ... Une sorte de tic nerveux ...

 

L'Histoire, la Grande Histoire, celle dont on parle pendant des générations nous a CLAIREMENT appris que l'économie administrée, ça ne marche pas!

 

On a des exemples limpides à la clé ... TOUS les pays de l'Est ou presque se sont effondrés. Et le résultat est bien pire que s'ils avaient jamais tenté cette tragique imbécillité!

Le capitalisme revient en force ... Sous sa forme la plus sauvage, la plus cruelle, la plus immonde ...

 

Il faut en tirer les leçons, une bonne fois pour toutes!

 

Non à l'économie administrée ...

 

Non, non, non et re-non!

 

Donc, Madame le Ministre, s'il vous plait, faites moi plaisir ... Arrêtez de vous préoccuper de réglementer le prix de  l'essence !

 

Pour résoudre le problème, il suffit d'appliquer une recette simple ... simplissime même!

 

L'essence est à vendre au prix auquel les propriétaires commerçants veulent la vendre! Celui qui n'en veut pas à ce prix-là n'en achête pas! Un point c'est tout!

 

Ce n'est pas parce que les Socialistes peuvent espérer revenir au pouvoir l'an prochain qu'il faut se sentir obligé de faire encore pire que Mélenchon! Et pourquoi pas comme Besancenot, tant qu'on y est ?

 

Faut arrêter de déconner, là! Ca devient sérieux ... Les élections approchent! Si ça continue, on va se retrouver avec un gouvernement Mélenchon/Le Pen ...

 

Marions-les, marions-les, marions-les! Je crois qu'ils se ressemblent ... Marions-les, marions-les, ils seront très heureux, ensemble ...

 

C'est Juliette Gréco qui chantait ça ... Giulietta ... Manque plus que Romeo ...


Commenter cet article

cendrillon 01/06/2011 08:32



Mme Lagarde ne cherche pas à règlementer le prix de l'essence,mais à faire respecter les mécanismes de baisse à la pompe(que les compagnies pétrolières se sont engagées à effectuer)suite à un
rapport de l'office de répression des fraudes.Les prix auraient du baisser de quelques centimes supplémentaires.On est bien loin de l'économie administrée!!


Je ne comprends pas cette familiarité sexiste à l'égard de Mme Lagarde!quand vous parlez de F Fillon (votre billet du 29mai)vous dites"Monsieur le 1er ministre".c'est vraiment
bordeline!!!(rappelez-vous:laeticia,une charmante personne de sexe féminin)



Jacques Heurtault 01/06/2011 17:23



Bonsoir Cendrillon!


Les choses sont simples ... Si les règles de la concurrence ont été transgressées, Madame le Ministre a les moyens juridiques d'agir au plan judiciaire ... Ce serait même une attitude très
judicieuse de sa part.


Je crois qu'il y a autre chose derrière ... Cela s'appelle de la démagogie ... Un bon coup de gonflette médiatique pour dire au bon peuple " Vous voyez, hein! Je suis là pour défendre vos
intérêts. Vous pouvez, donc vous devez, me faire confiance."


Quant à la différence de traitement que j'applique à Madame Lagarde comparativement à Monsieur Fillon, là aussi, les choses sont simples.


Madame lagarde est ce que je craint pas d'appeler "une belle femme". Elle a de la classe. Je suis fier qu'elle soit membre du Gouvernement de la République. D'autant plus fier qu'elle fut mon
ministre de tutelle avant que Xavier Bertrand ne se voit attribuer le Ministère du Travail.


Toutefois, je comprends que mon propos vous a blessée en tant que femme ... Je vous prie de m'en excuser. Pour répondre à votre souhait implicite, j'ai décidé de modifier le texte de mon article.



Daniel Heurtault 31/05/2011 11:38



Ne pas confondre économie administrée, contestable il est vrai, et régulation ciblée et ponctuelle de certains  prix par l'Etat.  Les pétroliers charient quand même et l'Etat devrait
donner l'exemple en réduisant la taxe sur les carburant...mais grace à Sarko les caisses sont vides!


 



Jacques Heurtault 31/05/2011 13:23



Désolé mais je suis en total désaccord ...


1. Les prix des carburants à la pompe ne s'envolent absolument pas. Ils se situent autour de 1,60 euros le litre. Cela n'a rien d'inaccessible.


2. Il est hautement souhaitable que les carburants soient chers, très chers même car les prix du brut ne vont pas cesser, tendanciellement, d'augmenter. Nous sommes prévenus : le litre de super à
2 euros, c'est pour bientôt. Cela tient au fait que la demande augmente alors que l'offre ne suit pas le même rythme et que les réserves ont tendance à s'amenuiser (en tout état de cause, le
pétrole est une énergie non renouvelable).


3. C'est parce que les carburants ont été lourdement taxés dans le passé et le sont toujours aujourd'hui que les fabricants de voitures ont mis au point des moteurs qui consomment peu, très peu.
On en est autour de 4 à 5 litres au 100 km pour les plus récents. Il faut s'en réjouir.


4. Il ne faut donc, en aucun cas, diminuer les taxes sur les carburants. Dans Paris, aujourd'hui, une proportion élevée de personnes n'ont pas de voiture. Non parce qu'elles n'ont pas les moyens
financiers d'en posseder une mais tout simplement parce qu'il existe des moyens de transport collectifs, beaucoup plus compatibles avec les objectifs de lutte contre les gaz à effet de serre.


5. L'économie régulée, ce n'est pas du tout ce que tu décris ... C'est une économie où les pouvoirs publics veillent à ce que les phénomènes spéculatifs ne prennent pas trop d'importance.


6. Taxer (c'est à dire, dans le contexte, fixer les prix autoritairement) n'est pas la réponse appropriée aujourd'hui. Elle pourrait l'être en cas de guerre provoquant une pénurie de carburant
impliquant une véritable envolée des prix ... Nous n'y sommes pas du tout!


7. Il faut développer les taxes  sur la consommation des produits car chacun reste libre de consommer ou de ne pas consommer. Prélever de la CSG, de l'impôt sur le revenu etc. viole cette
liberté ...


8. Par exemple, mettre en place une TVA sociale venant se substituer aux charges patronales (Les allocations familiales sont à la charge des entreprises! Pourquoi?) permettrait de faire supporter
le financement de notre indispensable protection sociale par les produits importés de Chine notamment alors qu'actuellement elle est financée par les seuls productions faites sur notre sol, y
compris celles qui sont exportées ... Un comble!


Que cela plaise au PS ou pas, il va falloir qu'il procède à des révisions déchirantes ... Il va falloir qu'il nie ce qu'il a défendu naguère ..; tout simplement parce que les conditions
économiques ont non seulement changé mais ont même été bouleversées.



GM 31/05/2011 09:10



On s'en fout : On la refourgue à la banque des pôvres !



Jacques Heurtault 31/05/2011 09:58



Qui?