Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Chirac en correctionnelle? Où est le problème?

30 Octobre 2009, 17:47pm

Publié par Jacques Heurtault

Jacques Chirac, pour qui j'ai voté en 2002 afin d'exprimer ma révolte contre Le Pen, va donc être traduit en correctionnelle ...
Il le dit lui-même : il assume complètement ce qu'il a fait et qui ne concerne qu'un petit nombre, semble-t-il, de contrats ...

Je dis : Bravo Chirac! Vous avez raison, Monsieur le Président. Il faut non seulement accepter que tous les citoyens se voient appliquer la même loi mais encore il faut promouvoir cette démarche!

Plus étrange est le comportement de certains socialistes ... Ils semblent regretter cette situation!
Pourtant, lorsque Chirac était Président de la République en exercice, c'était il n'y a pas si longtemps, ces mêmes socialistes voulaient coûte que coûte que Chirac démissionne de sa fonction présidentielle du seul fait qu'il était "impliqué" dans cette affaire!
Etrange! Voilà que maintenant les mêmes veulent que l'on enterre l'affaire!

De là à en conclure que cette bande de macaques avaient, en réalité, dans la tête, non pas que justice soit faite mais de se servir de cette affaire à des fins politiciennes, il n'y a qu'un pas ... que je franchis allègrement!

Beurk! Pouah!

Commenter cet article

Jacques 12/11/2009 21:33


En matière d'industrie, vous seriez bien inspiré de nous donner des exemples.
Quant au "nouveau franc", votre sens historique habituel me paraît quelque peu en défaut sur ce coup là, car il s 'agissait, ni plus ,ni moins, d'une DEVALUATION DEGUISEE ! Bonjour la
réforme !

jf.


Jacques Heurtault 13/11/2009 00:06


Quand de Gaulle est devenu Président du Conseil (le dernier Président du Conseil de la IVème République, celle-ci était au bord de la faillite financière, pratiquement daéns l'incapacité de payer
ses fonctionnaires ... Un certain Baumgartner puis un certain Pinay ont, très élégamment, résolu la crise urgente ... En 1967, l'industrie française était incomparablement plus forte qu'en 1958 ...
Notamment grâce à une politique de fusion /concentration sur une base NATIONALE ...
Ce fut le cas pour l'industrie chimique, la sidérurgie entre autres ...


Jacques 12/11/2009 12:32


Ouh là là......
Qu'a donc réformé le Général entre 1958 et 1969 ?????

jf.


Jacques Heurtault 12/11/2009 18:17


Notre industrie! Et ce n'a pas été une mince affaire ...
Notre économie, notre monnaie (avec le nouveau franc ...)!


Jacques 11/11/2009 10:20


Ouais....
Comme auraii dit le Général si il vous avait connu:
Vous sautez comme un cabri en criant réforme, réforme, réforme......

jf.


Jacques Heurtault 11/11/2009 22:18


Je ne crie pas ... Mais je suis un incorrigible réformiste ... Tout comme le Général d'ailleurs!


Jacques 10/11/2009 23:52


Une fois de plus, vous bottez en touche, en vous en prenant - l'un de vos refrains- aux syndicats pour mieux éluder le fait que le Gouvernement et le "président" veulent une suppression inique des
juges d'instruction au profit de procureurs à leur..... botte et donc que votre "problème à régler" n'est qu'un voeu pieu de votre part !

jf.


Jacques Heurtault 11/11/2009 09:00


Ce pays a un urgentissime besoin d'être réformé de fond en comble!


Jacques 10/11/2009 09:58


Malheureusement, Cher JH, le "problème à régler" que vous soulevez ci-dessus ne sera pas....réglé puisque ni M. sarkozy, ni Mme MAM ne veulent le régler.

Donc la "réforme" n'est pas bonne et doit être combattue avec force comme l'a indiqué ces jours-ci à MAM en personne le Syndicat MAJORITAIRE des Magistrats, Syndicat classé à ...droite !

jf.


Jacques Heurtault 10/11/2009 13:19


Il importe peu que le syndicat majoritaire de la magistrature soit hostile à la réforme et soit classé à droite ... ce n'est pas le rôle d'aucun syndicat, ni classé à gauche ni classé à droite, de
DEFINIR la politique judiciaire des pouvoirs publics. ce rôle incombe au Parlement et à lui seul car c'est lui qui a le dernier mot en démocratie ...
Si les syndicats (tous!) voulaient bien s'en tenir au rôle qui leur est dévolu, à savoir la défense des intérêts professionnels de leurs membres, nous n'assisterions pas à cette cacophonie ...
Va-t-on devoir y mettre bon ordre? Pourquoi pas?


Jacques 09/11/2009 23:20


Mais la juge d'instruction qui a fait dégringoler Roland Dumas, le juge d'instruction qui a fait condamner Jean-Christophe Mitterrand, ils vous sont aussi rester ern travers de la gorge ???

jf.


Jacques Heurtault 09/11/2009 23:57


Désormais, si cette réforme abouti, on saura qui fait quoi ... Il n'y aura effectivement plus de fonctionnaire de justice qui, se targuant de leur indépendance, mettront en oeuvre leur politique
personnelle ... Les procureurs mettront en oeuvre l'action publique, les avocats défendront les justiciables et les juges de l'instruction veilleront au respect des procédures...
Il y a un problème à régler : faire disparaitre le principe de l'opportunité des poursuites que détiennent actuellement les procureurs. Il faut ASTREINDRE les procureurs à poursuivre dans tous les
cas, par exemple en donnant aux citoyens de pouvoir d'engager une action en justice même s'ils ne sont eux-mêmes victimes ...


Jacques 08/11/2009 12:39


Trop fort ce JH à propos de la Justice.
Il est pour la réforme pour virer les vieux schnoks...
Comprenez les juges d'instruction qui sont tellement vieux qu'ils sortent tout droit de...l'Ecole de la Magistrature.
Et il se plaint que ces juges croient faire la loi.
Eh bien il préfère donc que ce soit les Procureurs qui les remplacent.
procureurs aux ordres direct du Gouvernement (quel qu'il soit).
Et M. JH a le culot de trouver positive cette r"réforme". On croit rêver !

jf.


Jacques Heurtault 08/11/2009 19:39


Non, non! Vous ne rêvez pas! C'est bien vrai ... Le juge Burgaud m'est resté en travers de la gorge! 7 ou 8 personnes en prison pour plusieurs années, pour rien! L'un des emprisonnés s'est suicidé!
Rien que ça ... Nous ne partageons pas les mêmes valeurs.


sergiozz 07/11/2009 18:52


"Je vous concède qu'elles ne sont pas achevées et qu'elles ne sont donc pas visibles ..."

Qu'est-ce que vous nous faîtes rire Jacques ??!!


Jacques Heurtault 08/11/2009 00:07


Vous avez de la chance! Moi, pour l'instant, il est préférable que je ne rie pas trop ... Ca me fait mal au ventre, vu mon état!


sergiozz 07/11/2009 18:50


Citez-nous les réformes, les réformes qui améliorent la vie quotidienne des français, les réformes qui ont permis de réduire les inégalités sociales, les réformes qui ont permis de faire baisser le
chômage, les réformes qui ont permis de diminuer le nombre de personnes en dessous du seuil de pauvreté, les réformes qui ont permis de faire baisser les faillites d'entreprises, les réformes qui
ont amélioré la sécurité des français etc............. Désolé, mais je n'en vois pas. Pouvez-vous nous affirmer qu'il existe un 1er ministre qui un rôle primordial dans l'action gouvernementale ?
Pouvez-vous nous affirmer que les ministres sont utiles alors que out est décidé au château ?


Jacques Heurtault 08/11/2009 00:06


Non! Mais ce n'est pas important ... Nous n'avons pas les mêmes priorités!
Moi, c'est la réforme de la Constitution, la ratification du Traité de Lisbonne, la réforme en cours de la législation sur le fonctionnement de la Justice (ces "vieux schnocks" qui ne veulent pas
comprendre que c'est le Peuple qui fait la loi pénale, pas les "juges"), la baisse du nombre des fonctionnaires de l'Etat, etc ... Simple question de priorités!


Jacques 07/11/2009 17:00


Qui est donc cet "ici ou là" qui se plaindrait de trop de réformes ????
Parce que pour s'en plaindre, il faudrait qu'il y en aient des réformes.

A part le "bouclier fiscal", citez nous donc une seule réforme véritable et menée complètement à bien par M. Sarkozy ?
C'est la nième fois que je vous pose cette question, en vain. Car à chaque fois vous bottez en touche.
Et coté "se mettre d'accord", c'est plutôt à l'UMP qu'il faudrait adressé ce "conseil". Et ce ne sont pas les coups de mentons de Sarko et Fillon qui vont faire cesser la "grogne" des
parlementaires et adhérents de l'UMP...

jf.


Jacques Heurtault 07/11/2009 18:10


Je vous concède qu'elles ne sont pas achevées et qu'elles ne sont donc pas visibles ...
Quelles pourraient bien être les raisons de la grogne émanant de la droite conservatrice (pas très différente de la gauche conservatrice!) sinon l'excès de réformes?


sergiozz 06/11/2009 17:28


Le PS ne demandera pas la démission de sarko, vous déconnez un peu là ! Les élections régionales sont des élections locales et même si sarko les perd, il reste légitime sur le plan national et les
socialistes le savent, il ne sont pas aussi cons que vous ne le pensez.
Quant aux réformes de sarko ou plutôt aux pseudo-réformes, elles ont coûté très chères et ce n'est pas fini. Les déficits ont explosé à cause des divers cadeaux fiscaux et autres. Je l'ai déjà
écrit mais je le réécris, sarko c'est le niveau zéro de la politique, aucune stratégie, on lance un projet de loi par jour. c'est du n'importe quoi. S'il repasse en 2012, c'est que les
français sont vraiment des veaux ou c'est que l'opposition aura mis en face un archi nul.  


Jacques Heurtault 07/11/2009 10:41


J'entends dire, ici ou là, que le rythme des réformes est trop rapide. Et vous me dites qu'il n'y a pratiquement pas de réformes! Il faudrait que les opposants à Sarko se mettent "un peu" d'accord!


GM 05/11/2009 10:50


C'est en effet fort probable...
Sarko est parti pour les perdre et pour de multiple raison...
Par exemple, il en est une qui gronde en sourdine et qui pourrait faire des dégâts, (j'en traite "là où vous savez" la semaine prochaine, même si vous ne recevez plus la news) : l'accord UMP/PCC du
22 octobre entre "partis frères".

C'est vraiment du "grand n'importe quoi" et il y a tant d'autres sujets qui fâchent durablement par ailleurs...
Tout sera fait pour empêcher les réformes.
La vraie seule qui compte, en fait, c'est le lobbying autour du principe de précaution, vu par la loi organique d'avril dernier.
Là, on va enfin pouvoir travailler avec les pouvoirs publics de façon constructive et à tous les niveaux.
Je viens d'en faire l'expérience avec la Mairie de Paris sur le thème de la "petite-enfance" : c'est "hard", mais ce n'est pas trop mal...

Les autres réformes, de toute façon, elles ne sont pas comprises par l'opinion et la seule chose que tout le monde retient, c'est que ce sera très cher à financer.

Dont acte !
Pour ma part, j'y vois les prémisces à un renouvellement des pratiques politiques.
Quant à savoir qui en tirera les marrons du feu... Bé les meilleurs communicateurs, comme d'habitude.

En tout cas, ravi de vous savoir rentré au bercail et en pleine santé !


Jacques 05/11/2009 09:18


Je ne vois vraiment pas le rapport entre le renvoi de Chirac en correctionnelle et votre commentaire ci-dessus, de pure politique-fiction...

jf.


Jacques Heurtault 05/11/2009 10:18


Nous sommes dans un dispositif de discussion "à bâtons rompus" ... Quand on discute, il vaut mieux que les bâtons soient rompus plutôt que d'aoir à les rompre pendant la discussion ... C'est moins
dangereux!
Je revendique le droit de répondre à un commentaire même si ma réponse semble partiellement hors de propos avec l'article ... Il y a une logique : si Sarko perd les élections régionales, les
Socialistes vont-ils demander sa démission , se servant de ce prétexte pour tenter, vainement, de stopper le processus de changement? Je suis certain que oui!


GM 02/11/2009 09:01


Blondel est renvoyé comme le "Chi".
Idem, Roussin, Cardon, Jean de Gaulle, François Debré le fils à "Michou", le frèrot à J-L, M-Th Poujade l'épouse de Robert, Boué Mussot et Mestre dans la même fournée...

Cette affaire-là, en attendant, outre qu'effectivement les "soc", y compris ceux qui veulent une 6ème République ("Monte-bourre" notamment), sont les premiers à regretter ce renvoi : ils
ont scié la branche sur laquelle ils étaient assis,et se retrouve Kul-t'à-terre...
Kon ça !

Et puis, et puis, il semble que le "pacte" "Sarko/le Chi" ait été rompu, selon lequel on avait prétendu que le "Chi" ne critiquait pas son successeur ni son gouvernement moyennant une "protection"
de l'Elysée.
Ca plus la fin du procès "vil-pain", l'opposition du gaulisme va enfin se réveiller !

Un coup à perdre les élections de 2012, les amis !


Jacques Heurtault 04/11/2009 13:13


Je parie que si les Socialistes remportent la majorité des régions en Mars 2010, ils vont demander la démission de Sarko! Ca va être intéressant à suivre car l'union à gauche n'est pas faite ... Il
semble que l'on se dirige tout droit vers des listes indépendantes" Parti de gauche/PC" d'une part, Europe Ecologie d'autre part (qui s'appellerait Régions Ecologie?) d'autre part, le PS enfin qui
voudrait bien conduire toutes les listes d'union dès le premier tour mais qui ne trouve pas d'alliés ... Intéressant, vous dis-je!


Jacques 01/11/2009 18:38


Mais M. H,eurtaul comment pouvez-vous être aussi bien à coté de vos pompes ?????
Renseignez-vous donc lorsque vous vous embarquez sur un sujet.....

Marc Blondel FAIT PARTIE des neuf autres personnes renvoyées devant le tribunal avec Jacques Chirac....!!!
Mais pas pourle motif que vous croyez, parce que l'auteur du délit n'est pas M. Blondel mais... Jacques Chirac lui-même. Car c'est M. Chirac qui a décidé de dépassé le quota légal de permanents
syndicaux, pas Marc Blondel....

jf.


Jacques Heurtault 04/11/2009 13:04


Parce qu"'il y a un quota légal ... C'est peut-être là qu'il est le problème? Certes, si c'est légal ça ne relève pas du pénal mais, tout de même, il y a un vrai problème.


sergiozz 01/11/2009 14:48


Franchement, je ne vois vraiment pas les raisons qui vous poussent à vous attaquer aux socialistes dans cette histoire. Ok, que justice soit faite, mais s'il y en a un qui voit un intérêt à ce que
Chirac aille en correctionnel, c'est bien le type qui est à l'Elysée aujourd'hui. Il n'y a qu'un pas à franchir pour dire que l'Elysée aurait poussé à ce que la justice poursuivre le chichi, pas
que je ne franchirai pas parce que je n'ai pas de preuve.


Jacques Heurtault 04/11/2009 13:03


Je n'ai quand même pas rêvé! Il y a bien eu, naguère, une vraie campagne tendant à obtenir que Chirac soit poursuivi alors qu'il était en fonction comme Président de la République. Il y avait bel
et bien une volonté de chercher à déstabiliser Chirac ... pour des raisons purement politiciennes.
Ce qui me choque, c'est de voir que ceux qui criaient "Haro!" sont aujourd'hui partisans de l'abandon des poursuites ... De là à en conclure que si Sarko était mêlé à des "histoires", les mêmes
exigeraient sa démission immédiate, il n'y a qu'un pas que je franchis allègrement.


Jacques 01/11/2009 10:50


Vous pouvez, Cher JH, traiter les Socialistes de "macaques" si ça vous chante.
Mais
1) ce n'est pas très républicain,
2) il faudrait apporter des preuves à vos affirmations.

Les Socialistes n'ont jamais demandé la démission de Chirac. Au contraire, par la voix de Mme Guigou, alors Garde des Sceaux, ils réclamaient son passage en justice comme tout citoyen puisque la
Cour de cassation et le Conseil Constitutionnel n'avaient encore mis au point l'immunité actuelle pour la durée du mandat ni le REPORT de la prescription des faits à la fin du mandat.

Pour le reste vous faites preuve d'un a-peu près qui vous est coutumier.
-M. Blondel n'a bénéficié de rien à titre personnel!
-Son organisation FO a bénéficié d'un permanent syndical (le chauffeur) de trop par rapport à la législation en vigueur. Ce fait dénoncé, le chauffeur a été réintégré et FO a remboursé.

AUCUN POINT COMMUN AVEC JUPPé.
Si celui-ci a remboursé pour l'appartement qu'il avait attribué à son fils, c'est BIEN POUR DES EMPLOIS FICTIFS à la mairei de paris qu'il a été CONDAMNE.
Les emplois fictifs existent donc contrairement aux affirmations de l'avocat de Chirac....
Et pourquoi donc alors, Cher JH, Juppé serait le seul condamné dans cette affaire ????
Il est tout à fait normal que Chirac vienne s'expliquer.
D'autant que Juppé, lors de son procès, a supporté stoïquement d'être le seul sur le banc. Il n'a pas mouillé Chirac.
En récompense, il a vu son inégibilité réduite de 10 ans à 1 an.....

jf.


Jacques Heurtault 01/11/2009 13:18


Il eut fallu poursuivre FO ET Blondel puisque vous le reconnaissez vous même le DELIT avait bel et bien été commis!


Jean Daumont 01/11/2009 10:01


Un humour qui me met de mauvaise humeur ...Vous me prenez pour un polichinelle ?! ...En fait, il s'agissait d'un dessin humoristique de Chaunu représentant Chirac - manifestement fâché -
téléphonant à Sarkozy - apparemment éberlué - avec une bulle : "Tu le supprimes quand le juge d'instruction ?" ...Humour noir ...


Jacques Heurtault 01/11/2009 13:16


Même si le juge d'instruction avait été supprimé, il aurait resté un juge de l'instruction dont la mission est de s'assurer du respect des procédures ... Cela n'aurait rien changé pour Chirac.


Jean Daumont 31/10/2009 14:42


Humeur ou humour ? ...Voir messagerie

                                     


Jacques Heurtault 31/10/2009 19:39


Impossible de le lire! Une série de signes cabalistiques ... Vous êtes agent secret? (ça, c'est de l'humour !).


Jean Daumont 31/10/2009 09:23


   Il n'y a évidemment rien à redire du principe de l'égalité de tous les citoyens devant la loi. Encore faut-il que ce principe soit effectivement appliqué pour tous les citoyens, ce qui
n'est pas le cas, par exemple en ce qui concerne la fraude fiscale et le placement d'avoirs à l'étranger, largement plus nocifs aux pays que quelques emplois de complaisance à la Ville de
Paris...
   Dans le cas imputé à Jacques Chirac, il faut considérer deux aspects du problème :
   - un aspect "théorique" : celui de la responsabilité (ce que j'ai naguère personnellement connu à mon petit niveau) : il est normal d'être poursuivi pour un faute personnelle, mais il
ne l'est pas pour une faute collective du service dont on a la charge ...car on revient alors à la pratique archaïque du "bouc émissaire"...
   - un aspect "pratique" : celui d'un "usage" fâcheux, mais courant depuis ...la 3ème République (au moins...), à savoir le "clientèlisme" consistant à favoriser les petits copains pour
fidéliser l'électorat (emplois, appartements...) ...mais aussi à neutraliser les opposants (à Paris, il est notoire que des appartements étaient loués à des prix avantageux à des "pontes" de
l'opposition et des syndicats...) ...et tous les partis l'ont fait (ex: le Maire socialiste de Béthune...)
   Quant à la justice, elle se donne en la circonstance le beau rôle d'épingler (avec un retard curieux...) un ancien Président de la République - sans se soucier du retentissement à
l'étranger pour le prestige de la France ...Est-ce pour faire oublier  ses propres divagations (Affaire Outreau, libération de criminels sexuels...). Quand on veut donner des leçons de morale,
on commence par balayer devant sa porte...


Jacques Heurtault 31/10/2009 11:02


Qu'observe-t-on aujourd'hui? Une chose assez étrange : celui qui proteste le moins, c'est Jacques Chirac lui-même! C'est tout à son honneur, d'ailleurs.
De là à en conclure que les grands praticiens de magouille politico-financière se disent que, cette fois-ci, c'en est bien fini, il falloir arrêter la pompe à finance, il n'y a qu'un pas ... que je
franchis avec enthousiasme!
Oui, il faut que les poursuites s'engagent AUSSI contre tous les autres ... TOUS! Sans aucune exclusive ... A droite, à gauche, à l'extrême gauche (mais oui, "ils" en croquent aussi, ces "puristes"
de l'idéologie!).
Un exemple : Blondel et sa centrale Force Ouvrière ont été impliqués ... Force Ouvrière, pris la main dans le sac, a remboursé. C'était bien le moins que l'on pouvait obtenir! Juppé aussi a
remboursé ... mais il a été AUSSI poursuivi ET condamné! Pourquoi Blondel n'a-t-il pas été pousuivi et condamné? Combien sont-ils à profiter de ces prébendes? Des milliers certainement, des
dizaines de milliers probablement ...
Le moment est venu, les difficultés qui assaillent les millions de braves gens étant là, de purger le moteur, une bonne fois pour (presque) toutes ...
Pour mettre tout ce "beau" monde en situation de bien comprendre que c'est fini, il faut construire des dizaines de milliers de places de prison supplémentaires ... Car il y en a du monde à mettre
sous les verrous!


Barut 30/10/2009 20:41



Bien sûr, l'idéal est de bien laver son linge sale en famille (on peut toujours rêver !), mais dans le domaine des emplois fictifs ou des emplois de complaisance combien d'hommes politiques
pourraient être poursuivi ?  Nous avons un cas sous nos yeux ! Nous en avons à coté de chez nous ... le 94 en est plein ! le 93, le 75 actuel aussi etc... j'arrête là.
Ce soir, des personnes qui semblent de bon sens laissaient entendre que les juges d'instruction, ne seraient pas mécontents de faire un baroud d'honneur avant de disparaître : Mon cher Jacques,
crois-tu que cela soit dénué de tout bon sens ? 



Jacques Heurtault 31/10/2009 01:00


Le but, ce n'est pas de mettre Chirac en prison! Au pire, il sera condamné à une forte amende.
Le but, c'est d'obtenir que ces pratiques cessent, une bonne fois pour toutes.
Tu as raison de dire qu'il y en a partout ... Raison de plus pour ne pas céder!
Ce serait une bien mauvaise action de la part des juges d'instruction que de faire un baroud d'honneur contre Chirac qui n'a jamais envisagé de les faire disparaitre. Si cette explication était
valable, ils s'en prendraient à Sarko ou à l'UMP en général ...
Il est plus vraisemblable que le départ en retraite du juge soit la meilleure explication. Il n'a strictement rien à perdre! 


Barut 30/10/2009 19:15


Certes Jacques Chirac redevenu citoyen lambda doit être jugé comme tout citoyen français, mais, car il y a un MAIS, il a été Président de la République et s'il, est poursuivit par la justice,
 l'image de la France va en prendre encore un coup ! L'étranger, les Chinois par exemple, vont encore dire : "vous voyez, la France, c'est un république bananière"'. Nous avons dernièrement
déjà été épinglés par la presse chinoisee pour des problèmes de nomination ... qui finalement n'ont pas eu lieu. (Jean Sarkozy et l"EPAD) ... ou alors, nous prenons le problème d'une autre façon :
"Que l'on parle de vous en bien ou en mal, pourvu qu'on  en parle !" cela a réussi à certains, pourquoi en serions nous exclus ? 
Surtout qu'à le fin du compte il va prouver que les postes qu'il a créé, étaient justifiés alors que combien de municipalités et de collectivités locales ont créé des postes pour faire plaisir à
des copains politiques ... c'est de ça dont parlait, il y a peu, le Président de la cour des comptes Ce cher Monsieur Michel Seguin et ce problème est un des gros écueil de nos finances  !


Jacques Heurtault 30/10/2009 20:05


Je pense tout le contraire! La République va en sortir grandie! La voilà ENFIN capable de mettre de l'ordre en son sein! Avec la condamnation de Charles Pasqua à un an de prison ferme, décision
évidemment prise pour le conduire à faire appel, on va continuer à laver le inge sale sur la place publique. c'est bien! Il faut le faire ... pour tout le monde! Y compris pour les socialistes qui
s'étaient auto-amnistiés ... Il faut le faire jusqu'à ce que le linge, tout le linge, soit PROPRE!