Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Chômage : une hécatombe ...

30 Mai 2013, 18:59pm

Publié par Jacques Heurtault

Mes lecteurs réguliers savent que j'ai exercé pendant de longues années comme agent de l'Anpe puis de Pôle Emploi. Alors, forcément, l'évolution du chômage est un indicateur statistique que je regarde avec un intérêt soutenu même si, aujourd'hui, je suis désormais "à la retraite" ...

 

On connaissait la "croissance négative" que nos économistes, jamais économes de vocabulaire pompeux, utilisaient pour parler de décroissance.

 

On a entendu parler des perspectives de retournement de la courbe du chômage pour exprimer le souhait que le chômage puisse commencer à diminuer ...

On sait, ce soir, que c'est exactement le contraire qui se passe ...

 

Non seulement le chômage augmente, non seulement il continue d'augmenter mais encore - bien pire - c'est l'augmentation qui augmente!

Nous sommes ce mois-ci sur une pente d'accroissement de +40.000 alors que le mois dernier nous étions sur une pente de "seulement" +30.000 ...

 

Au plus fort de la crise, en 2008, nous constations un accroissement de +320.000 par an. Depuis un an, nous en sommes à +460.000 ...

 

Les chiffres sont tragiquement éloquents ...

 

Pour la seule catégorie A, le nombre AUGMENTE de 360.000 sur un an (soit 30.000 par mois en moyenne, chiffre qu'il faut comparer aux +40.000 du dernier MOIS connu).

Pour les trois catégories A, B et C, le total est de 4.800.000 et la hausse est de 470.000 en un an.

Et encore ne s'agit-il là que de la France métropolitaine ... (sans les DOM-TOM). Avec les DOM-TOM, le nombre de 5.000.000 est nettement dépassé!

Toutes catégories confondues (A, B, C, D, E), le total frôle les 5.400.000 pour lea seule métropole et dépasse les 5.700.000 avec les DOM-TOM ...

 

Tous les indicateurs sont non seulement au rouge mais au rouge vif voire rouge carmin ...

 

Ceux et celles d'entre vous qui suivent aussi les indicateurs de conjoncture savent que les prévisions de croissance économiques, pour l'année 2013, sont quasi-nulles (+0,1%!).

 

L'UNEDIC, organisme paritaire qui gère les "sous", dont les prévisions budgétaires sont, pour des raisons plus qu'évidentes, élaborées avec un soin plus que particulier, prévoit une hausse du chômage, pour l'année 2014, d'au moins +125.000. Ce qui veut dire que, en 2014, la courbe du chômage ne s'inversera pas ... même si l'augmentation ne sera (peut-être!) plus sur pente que de +10.000 par mois (au lieu des +40.000 actuels) ... Ce qui veut dire encore que, à fin 2014, le total, pour la seule catégorie A dépassera 4.000.000 en France métropolitaine et, bien évidemment les 6.400.000 toutes catégories (DOM-TOM inclus).

 

EFFARANT ...

Commenter cet article

Satelmarc 31/05/2013 17:24


D'abord il serait bien de rappeler qu'en France, les sans emplois sont déjà à plus de 5 millions actuellement.


Et que fait le gouvernement ? RIEN ! Le fameux choc de compétitivité où est il ? Depuis 12 mois je n'ai vu que des augmentations diverses de taxes, de charges et de contraintes, pour les
entreprises.


Quand nos dirigeants, voudront bien commencer par réduire les charges des entreprises au niveau de celles des voisins Européens, et mettre la fiscalité des entreprises au même niveau, là on
pourra commencer à espérer.


Depuis des années, des experts en économie, des organismes experts comme l'IFRAP ou l'IREF, on tiré la sonnette d'alarme sur l'accroissement des déficits publics, la Cour des Comptes aussi fait
un excellent travail (et en plus présidée par un socialiste), mais nos dirigeants n'en ont que faire ! C'est une honte !


Car depuis 2 ou 3 semaines, Mr Hollande a fait volte face, en faisant les "yeux doux" aux entrepreneurs, après leur avoir craché dessus un an plus tôt. Malheureusement en 1 an, ce gouvernement
nous a fait 500000 chômeurs de plus !


Je demande que la Cour des Comptes aie un réel pouvoir de sanctionner tous ceux qui n'ont pas écouté ses recommandations depuis 32 ans et qui ont amené notre pays au bord du gouffre.

Jacques Heurtault 31/05/2013 18:04



Personellement, je propose la supression pure et simple de l'impôt sur les bénéfices des entreprises. Par contre, je préconise la mise en place d'un impôt sur le patrimoine dont la philosophie
est fondamentalement différente de la philosophie punitive de l'actuel ISF.


"Toute personne, qu'elle soit physique ou morale, paie, chaque année, un impôt de 0,1% sur la valeur de tous les biens dont elle est propriétaire (ou usufruitière). Elle ne déduit pas de
l'assiette de calcul les dettes diverses dont elle s'est rendue redevable ...


Le taux est donc très faible ... L'assiette est donc très très très (répétée trois fois, volontairement!) large.



Loubomyr 31/05/2013 10:46


Avec la multiplication des chômeurs, celle des travailleurs pauvres et la diminution du pouvoir d'achat pour tout le monde (et ce en continu), au bout du compte à qui nos distingués patrons du
CAC 40 et autres vendront ils leurs magnifiques produits usinés en des pays à bas coût? La logique de l'offre dans une économie mondialisée a franchi la ligne jaune. Quand va t on se préoccuper
vraiment de la demande des gens? Plus que jamais la devise du developpement durable doit servir de guide : "Penser différement et globalement en agissant localement". Mais çà, nos politiciens et
leurs abboyeurs médiatiques en sont ils capables?

Jacques Heurtault 31/05/2013 11:39



C'est bien la contradiction fondamentale! Un capitaliste n'investit pas pour produire je ne sais quels biens ou services ... Il le fait pour "produire" du profit!


Il s'ensuit que si c'est plus rentable de spéculer, ils vont dans cette voie.


La bonne question est donc : "Comment faire en sorte qu'il soit plus rentable de produire des biens et des services utiles à la population que de s'engoufrer dans la spéculation?"



GM 31/05/2013 09:03


J'en ferai un post quand j'aurai le temps.


Bon week-end : faut que je bosse avant la fin de la semaine ouvrable.

Jacques Heurtault 31/05/2013 09:04



Bon week end!



GM 31/05/2013 08:20


Pour une fois qu'on trouve de la "décontracture" (puisque les "sachants" de l'équipe gouvernementale de "J'y-Aime-Air-Eau" aiment à parler de "contraction" ou de "contracture"), de quoi va-t-on
se plaindre.


 


Alors 5 millions de chômeurs, plus 5 millions de fonctionnaires et assimilés, sur 27 millions de "laborieux", ça donne seulement 63 % de meks qui vont assumer la production totale du PIB.


Soit environ 68 €/heure de PIB travaillé, les pôvres vont devoir doubler (on en est à 34 €/h) deux fois plus pour assumer un 0.1 % de PIB de la nation !


C'est superbe comme idée gouvernementale...


J'adore la perspective, finalement.


 


Je sens que "chômeur", c'est vraiment un métier d'avenir : Faut que je songe à ma reconversion, là !

Jacques Heurtault 31/05/2013 08:46



Désolé, mais je ne comprends tout simplement pas votre explication ...


Pourriez-vous, s'il vous plait, pour le béotien que je suis, être plus didactique?


Merci!



Daniel Heurtault 30/05/2013 23:56


Effarant le terme est juste pour exprimer la situation du chomage et sa progression pour le mois d'avril.


Les emplois d'avenir et les contrats de génération n'ont pas encore fait leurs effets, ni  le pacte pour la croissance, la compétitivité et l'emploi qui tarde à être mis en oeuvre....


Dur dur d'être aux manettes actuellement. Mais Sarko aurait-il fait mieux ou pire?

Jacques Heurtault 31/05/2013 00:43



Sarko aurait fait pire! Il aurait mis en oeuvre une politique proche de l'extrême-droite ... La fuite en avant!


C'est ce que j'appelle l'effet Fizeau (physicien français qui a découvert le décalage vers le rouge expliqué par la fuite en avant à vitesse croissante).


1. Face aux difficultés, on accélère et on extrêmise les réformes à faire...


2. Ceci a pour effet d'agraver la situation économique qui provoque, par contre coup, une aggravation de la situation sociale, ce qui provoque une nouvelle aggravation de la situation économique,
amenant un durcissement vers l'extrême gauche ...


3. Et ainsi de suite! L'électorat s'effrite ... Le pouvoir devient, dans le pays, dans les élections intermédiaires, politiquement minoritaire ... Un nouveau durcissement finit par déclencher un
cataclysme d'extrême droite! C'est le "trou noir" en astrophysique ... (dans un espace "isotrope", statistiquement, il y a un "trou noir" sur la trajectoire.


 


Rappelle-toi le Chili d'Allende! La gauche n'avait pas la majorité des voix dans le pays. Il lui fallait l'appoint de la Démocratie Chrétienne ... Allende aurait dû chercher ses alliés de ce
côté-là. En les cherchant de l'autre côté, il a créé les conditions du coup d'Etat de Pinochet! Résultat : 30.000 morts et 15 ans de fascisme!


Va voir le film "No!" ... Tu vas comprendre qu'une campagne électorale se mène en direction de ceux qui ne sont pas convaincus! Pas en direction de ceux qui sont convaincus!


Le discours à tenir vis à vis de l'extrême gauche est le suivant : "Vous avez le choix entre nous (centre-gauche) ou bien la droite dure ou très dure ... L'option de votre accession au pouvoir
n'est pas ouverte!"


 


Les contrats d'avenir et les contrats de génération (100.000 en tout, je crois ...) sont complètement dépassés. Même avec leur plein effet, le chômage ne va pas diminuer! Un coup d'épée dans
l'eau ... Sans compter que ces "machins", ça coûte les yeux de la tête! Nouveaux déficits en perspective ... Ce n'est pas le moment!


Sapin vient de dire que si ces contrats ne se mettaient pas en route, notamment en Seine Saint Denis, c'était la faute aux élus locaux! Bartolone l'a pris pour lui ... et l'a renvoyé dans ces
cordes! Fallait pas faire élire Bartolone à la Présidence de l'Assempblée Nationale! La machine à perdre est, j'en ai bien peur, enclenchée ... Elle ne va pas s'arrêter!