Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

DSK : Présomption d'innocence ... Deux scénarii complémentaires.

17 Mai 2011, 18:20pm

Publié par Jacques Heurtault

Il était une fois un homme, plutôt pas très sympa avec les "petites gens". Genre plein de morgue et de suffisance ... du moins était-ce ce que pensait un plus que "bon peu" du petit personnel d'un hôtel de grande classe où les piaules se louaient à 3.000 dollars la nuit. Voire du moins petit ... Les pourboires doivent être à la mesure non du service rendu mais de ce qu'en attent le personnel sachant les moyens conséquents dont dispose le client. 

 

A tort ou à raison, là n'est pas le sujet ...

 

Il est midi (environ) ...

 

Le client est dans sa salle de bain. A 3.000 dollars la nuitée, on a quand même le droit d'en profiter pleinement, merde alors!

 

Bien évidemment, il est "à poil". Pour prendre une douche, c'est généralement comme ça que l'on s'y prend ... Bien sur, il y a toujours des excentriques qui font différemment ... Par exemple des "gribouilles" qui se protègent de la pluie en plongeant dans un étang ... Tous les goûts sont dans la nature et c'est très bien comme ça.

 

Le "check out" de la chambre n'est pas fait ... Personne ne peut entrer dans la chambre sans respecter les règles : on frappe et on demande la permission d'entrer. Si on n'obtient pas de réponse, on insiste ... Si on fait partie du service, on peut, à la rigueur, entrer mais en prenant des précautions ... Après tout, le client est chez lui! Il a payé (cher!) pour ça!

 

Les précautions d'usage n'ont pas été respectées. Faute grave du personnel. Même s'il n'y a pas faute intentionnelle.

 

Le client, entendant du bruit, sort de sa salle de bain, en tenue d'Adam pour voir ce qui se passe. Sait-on jamais? Il occupe une position sociale élevée, il a, avec lui, dans sa malette ou sur sa table, des papiers importants, des notes diverses qui ont un caractère confidentiel.

 

Il tombe nez à nez avec l'employée d'étage qui n'avait rien à faire là ... laquelle prend peur devant cet homme, nu ... Elle croit, en toute bonne foi, qu'il a des intentions de nature sexuelle à son égard. Après tout, elle n'est pas si mal foutue que ça, belle poitrine, beau cul, bien moulée ...

 

Elle prend peur ... face à ce vieux schnock, gras, replet qui pèse nettement plus d'un quintal ... Déjà que, il y a un mois, elle a été suivie dans le métro par un type bizarre ... Elle crie ... Le vieux snock s'affole, oubliant qu'il est à poil, s'approche d'elle pour la rassurer ... "Ne craignez rien. Vous êtes en faute mais je ne dirai rien à la Direction. Vous êtes de bonne foi".

 

La peur redouble ... "Il va me violer, ce gros lard" ... Elle se débat, se cogne en cherchant à s'enfuir ... Parvient à quitter les lieux, paniquée ...

 

Elle raconte, à sa façon, ce qui s'est passé à ses collègues ...

 

"Hein? Ce gros porc du 2028? Celui qui ne file jamais de pourliche alors qu'il a de la tune à ne plus savoir quoi en faire? Le salaud! Attend! On va s'occuper de lui! On n'est, peut-être, que des employés mais on est quand même des êtres humains, merde alors! Il faut qu'on le chope!"

 

Le client, lui, un peu troublé par ce qui vient de se passer, fait ses bagages, en oublie quelques effets personnels et même son téléphone qu'il croyait avoir mis là où il le met toujours, dans la poche de poitrine de son veston. Manque de bol ... il est resté sur la table de nuit, couché ... Etant très plat, il n'a pas fait gaffe.

 

Il fait son check out, comme d'hab ... Il a l'habitude. On le connait bien dans cet hôtel. Personne ne lui fait aucune remarque ... Il s'en va.

 

Côté jardin, les choses enflent un peu puis beaucoup ...

 

"Tu sais qui c'est, le mec qui t'a agressée? C'est le big boss d'un machin hyper important ... C'est un chaud lapin, il parait ..." Nom de Dieu! Il faut qu'on chope ... Il y a , peut-être de la tune à raffler ... L'argent, l'argent, tout s'achète et tout se vend ..."

 

La suite, on la connait ...

 

Tout ça, bien sûr, n'est qu'un roman ... On n'a plus le droit d'écrire des romans, maintenant? C'est quoi ce bordel? Ca devient pas possible!

 

Pour le deuxième scénario, va falloir attendre un peu! Je n'écris pas n'importe quoi, moi! Je ne trempe pas  mes outils n'importe où ... J'ai besoin de temps pour imaginer mon story-board!


 


Commenter cet article

Jacques 20/05/2011 18:55



 


Quelle sagesse cet "Internaute peu expert vous signale" !






jf.


 



GM 18/05/2011 19:21



Et moi je manque de temps...


On n'est pas bien avancé, là !


Balle au centre.



Jacques Heurtault 18/05/2011 21:03



Va falloir que je prenne ma retraite ... Comme ça, j'aurai du temps libre ...



GM 18/05/2011 09:24



Ok !


 


Je vous rappelle que j'ai de l'avance sur vous : L'été dernier, je vou mettais en musique à la fois le "Grand-emprunt" et les détournements de la division Daguet + celui de l'affaire Férayé...


Bon d'accord, l'écriture est fastidieuse, parce que du coup, je vous mettais en musique aussi l'affaire AZF et quelques "morts suspectes" autour de "Mythe-errant", béregovoy, groussourve, plus la
mise en perspective des affaires clearstream (et ses nomberux "décédés prématurés" aux entournures !


 


Une belle synthèse, finalament...


RDV sur les posts d'août 2010 (en vous rappelant que j'en ai eu "chaud aux fesses" parce que le blog a été censuré, inaccessible dès la programmation de la mise en ligne de ces posts et qu'
j'avais "un service qui n'existe pas" jusque sur mon trottoir habituel)...



Jacques Heurtault 18/05/2011 17:44



Oh, oui! Beaucoup d'avance ... Je ne crois pas avoir le talent nécessaire pour aller jusqu'au bout!



GM 17/05/2011 19:33



C'est marrant, c'est le scénario que je proposais ce matin au téléphone à mon correspondant avocat à New-York.


Mais il paraîtrait que ça ne colle pas : Elle aurait "oui ! oui !"


"Encore", quoi !


 


A suivre...


Parce qu'il y en a un autre de scénario, mais vachement plus retord : J'expliquerai ça, si il y a confirmation, dans mon prochain roman d'été...



Jacques Heurtault 17/05/2011 22:13



A celui de nous deux qui pond le meilleur roman! Ok?