Election présidentielle : tragique?

Publié le par Jacques Heurtault

"Faut-il pleurer? Faut-il en rire?

Je n'ai pas le coeur à le dire!"

 

Ces deux vers sont extraits d'une chanson de Jean Ferrat ...

 

C'est exactement l'état d'esprit dans lequel je me trouve depuis quelques jours et encore aujourd'hui.

 

Je ne sais plus du tout pour qui je vais pouvoir voter! Il est même probable, en tout cas possible, que je vote blanc.

 

Entre un Nicolas Sarkozy qui persiste et signe dans son comportement "médiatique" le conduisant à faire des coups de "pub" de plus en plus énervants, un François Hollande qui donne l'impression que ce n'est pas lui le patron de sa campagne et un François Bayrou qui se montre de plus en plus conservateur, je ne sais plus lequel choisir!

 

Je suis résolument POUR la TVA sociale avec un taux de base en légère diminution (ramené de 19,6% à 19% afin de le mettre au même niveau qu'en Allemagne), un taux réduit porté à 14% (niveau maximum autorisé par la législation de l'Union Européenne), le tout venant en substitution des charges patronales dites "d'allocations familiales" (environ 7% des salaires bruts).

 

Je suis résolument POUR la réforme en profondeur des mécanismes d'intervention de l'Etat dans la politique familiale et donc favorable au remplacement des actuels systèmes dits du "quotient familal" et des "prestations familiales sous conditions de ressources" par un mécanisme unique de crédit d'impôt, uniforme, uniquement fonction du nombre de personnes (principalement des enfants), impliquant la mise en place, le cas échéant, d'un impôt négatif.

 

Ce pays est frappé d'une invraisemblable tare : il semble de pas pouvoir supporter l'idée même d'un changement des règles ...

 

Ras le bol!

 


Publié dans Humeurs

Commenter cet article

GM 12/01/2012


Ca c'est bien vrai, qu'il supporte mal tout idée de changement...


Ce n'est même pas croyable qu'on puisse dire autant d'âneries sur la "TVA-Sociale" alors que des solutions simplissimes sont parfois regardées comme des "monstres technocratiques" :


J'en fais l'exéprience depuis hier sur le blog d'infree...

leca Notier 12/01/2012


En 2011 le taux d'impôsition pour un redevable à l'ISF utilisant le plafonnement était toujours de 85% au PREMIER EURO et sans QUOTIENT FAMILIAL.

GM 13/01/2012


Si vous voulez : http://infreequentable.over-blog.com/article-a-la-demande-de-michel-96818506.html