Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

En vacances pour 15 jours ...

11 Décembre 2009, 18:59pm

Publié par Jacques Heurtault

Direction le COSTA RICA!
Je vous raconterai ...
Mon "compteur" m'indique que cet article est le 1.000 ème ... Je vous dois des excuses! Pour un tel "rang", j'aurais pu me commettre un peu mieux!

Commenter cet article

sergiozz 26/02/2010 17:09



Non , je ne vais pas dans votre sens.

Moi, je compare 2 diplomes dans une même filière et vous me comparez un master de psycho avec un bac +2 informatique. De plus, quand vous dîtes qu'un bac +5 psycho vaut moins qu'un bac +2
informatique, vous vous trompez encore lourdement. C'est très difficile de trouver un boulot après des études de psycho parce qu'il n'y a pas beaucoup de places pour ces profils sur le
marche du travail, mais un tel diplomé qui arrive à se faire embaucher dans une DRH d'une grosse boite par ex aura un salaire beaucoup plus élevé qu'un bac +2 informatique.

Votre 2nde remarque sur les personnes trop "intellectuelles" me laisse très perplexe. Autant, j'estime qu'on ne doit pas dévaloriser les cap, les BEP ou les bac +2, autant j'estime qu'on ne doit
pas avoir un rejet des diplomés. Le principal problème est sans doute dans le contenu des formations, en particulier celles de certaines écoles de commerce où on tente de fabriquer des
futurs "tueurs" dans les entreprises.



Jacques Heurtault 26/02/2010 18:22


Je reçois, chaque jour, des personnes en difficulté certaine pour les raisons que vous connaissez ... Je n'ai que des rudiments de psychologie acquis à l'IAE de Rennes en 1970. Cela me suffit pour
piloter mes entretiens ... Et je puis vous certifier que les bac+5 en psycho (assez rare tout de même; on trouve plus facilement des bac+2 sans le diplôme), je ne sais tout simplement pas quoi en
faire ... Et ça m'embête beaucoup.


sergiozz 25/02/2010 13:41


Puisque vous le dîtes, vous devez avoir raison !! Mais, j'ai des enfants, j'ai des collègues et amis ayant des enfants qui entrent sur le marché du travail et je peux vous certifier qu'il est
préférable d'entrer avec un Bac + 3 qu'avec un bac +2, du point de vue du salaire d'embauche. un bac +2 embauché à un niveau ouvrier qualifié, ça existe sans doute, mais je peux vous dire aussi que
très souvent la candidature d'une personne sur un poste n'est pas acceptée car le niveau de la qualification de la personne est considérée trop élevée. Je connais de nombreux d'exemples de
personnes ayant passé des entretiens d'embauche et qui se sont retrouvées dans cette situation.


Jacques Heurtault 25/02/2010 19:55


Vous allez dans mon sens!
1. Un diplôme peut aider à trouver un emploi ... Cependant, sa détention ne garantit pas un salaire. Un bac+5 en psychosociologie vaut moins qu'un bac+2 en gestion de réseaux informatiques
2. Il tout aussi exact que trop de diplômes peut tuer les chances d'embauche. Les employeurs, en effet, craignent d'embaucher des personnes trop "intellectuelles", facilement portées sur le
registre "donneur de leçon" ...


sergiozz 24/02/2010 09:13


"Voilà bien un raisonnement de fonctionnaire ... Puisqu'on a fait des études bac+3, on doit être reconnu bac+3 et non pas bac+2! Eh bien, non! Faire des études, cela donne un meilleur potentiel
pour mieux gagner sa vie, rien de plus! Il ne faut pas que les bac+5 soient, a priori, mieux payés que les bac-3 ... Tout dépend de ce que chacun apporte dans le système productif ..."

Ce n'est aucunement un raisonnement de fonctionnaire. On ne dirait pas que vous travaillez au pole emploi. Vous avez très bien que les salaires d'embauche dans le privé dépendent du niveau de
diplome. Prenons un exemple : un jeune entrant dans une boite avec une licence pro (bac + 3) sera embauché à un salaire de départ supérieur à un bac + 2 DUT. D'ailleurs pour les fonctionnaires,
c'est différent puisque qu'un bac +4 ou 5 passant le concours de facteur sera payé à un salaire d'embauche correspondant à la grille de salaire du facteur. Donc, CQFD, il ne s'agit nullement d'un
raisonnement de fonctionnaire.


Jacques Heurtault 24/02/2010 18:31


Non seulement je ne sais pas que dans le privé les salaires d'embauche sont fonction du diplôme mais, en outre, je sais que ce n'est pas vrai ...!
Il est désormais très fréquent qu'un salarié titulaire d'un baccalauréat +2  soit embauché comme un employé qualifié, c'est à dire au niveau bac ...
Dans aucune convention collective, vous ne verrez qu'il exixte une garantie d'embauche à un niveau donné pour un diplôme donné ... Il est toujours fait référence au poste réellement occupé ... Or,
c'est l'employeur qui décide du contenu des postes et de leurs classifications respectives ...


sergiozz 22/02/2010 21:56


"Il ne faut pas vous sentir visé comme ça! JE TRAVAILLE DANS UN SERVICE PUBLIC!"

Que vous travaillez dans un service public ou dans le privé ne change rien à la teneur de vos propos. Vous pouvez critiquer vos collègues fonctionnaires du pole emploi sur la base de faits
constatés et réels en prouvant que vous êtes plus compétent qu'eux parce que vous êtes contractuel, mais alors il faut argumenter sérieusement et je doute que vous puissiez le faire. Mais, vous
n'avez pas à donner comme postulat de base qu'un fonctionnaire de n'importe quel service public est forcément incompétent parce qu'il est sous statut fonctionnaire, c'est complètement absurde et
'est ce que vous faîtes à longueur de temps.


Jacques Heurtault 22/02/2010 22:27


le fait que je soit contractuel ne me donne pas de la compétence en soi. D'ailleurs, je ne suis contractuel que depuis le 1er Janvier 2010 ...
Je suis, par contre, intimement convaincu que beaucoup d'agent de l'Anpe n'ont pas choisi ce métier par amour des gens en situation de souffrance ... mais uniquement parce que, pensaient-ils, ils
bénéficieraient de la garantie de l'emploi ...
Quand le chômage diminuait, dans les années 2000, certains "agents publics quasi fonctionnaires" craignaient de perdre leur emploi! de la à conclure que ces "agents" faisaient, in petto, ce qu'ils
pouvaient pour que les gens ne trouvent pas de travail, il n'y a qu'un pas que j'ai bien envie de franchir! J'en ai vu des choses! J'en ai même trop vu!


sergiozz 22/02/2010 21:27


"Je travaille dans un service public!"

Ne dégagez pas en touche. Je vous propose d'aller sur le terrain voir le travail de fonctionnaires, en l'occurence les infirmières, qui font un boulot admirable, qui ont fait des études bac + 3
mais qui ne sont reconnus que bac + 2 (ça vient de changer mais seulement pour celles qui viennent d'obtenir leur diplome, pour les autres, toujours pas de valorisation). Comme le dit Jacques II,
nous ne nous permettons pas de critiquer les salariés du privé ou les contractuels qui bossent au pole emploi sur la base de préjugés  comme vous le faites vis à vis des fonctionnaires. C'est
la différence entre vous et nous.


Jacques Heurtault 22/02/2010 22:09


Voilà bien un raisonnement de fonctionnaire ... Puisqu'on a fait des études bac+3, on doit être reconnu bac+3 et non pas bac+2! Eh bien, non! Faire des études, cela donne un meilleur potentiel pour
mieux gagner sa vie, rien de plus! Il ne faut pas que les bac+5 soient, a priori, mieux payés que les bac-3 ... Tout dépend de ce que chacun apporte dans le système productif ...
Par contre, on peut (et on doit!) concevoir que des salaires minima soient garantis selon le niveau de compétences ... Il ne faut pas confondre salaires minima et salaire réels ...
En augmentant le smic de manière aussi déraisonnable, on n'a rien fait d'autre que d'écraser la nécessaire hiérarchie des salaires et contribuer à mettre sur la touche des tas de gens qui ne valent
pas, professionnellement, un smic ... et qui, de ce fait, ont les plus grandes difficultés à trouver un emploi.


lizier 14/02/2010 07:24


 

Bonjour,


De passage sur votre blog via l'annuaire d'over-blog je découvre votre univers.


Je vous invite à découvrir un nouveau design de même que plusieurs affiches pendant la durée des jeux Olympiques la première est consacrée à Marie Marchand Arvier,


http://www.nicolaslizier.com/article-creation-j-o-vancouver---marie-marchand-arvier-44834309.html


Je vous souhaite une bonne continuation sur votre site comme dans vos projets.


A bientôt


Nicolas graphiste au Canada



sergiozz 12/02/2010 16:58


En plus, j'ai l'impression que son voyage au Costa Rica n'a pas arrangé les choses ! C'est pire qu'avant. On demande aux enseignants d'aller faire des stages en entreprise, moi je propose que
M.Heurtault aille faire un stage dans un service public. Je propose un service de réa pédiatrie par ex, ma fille pourra lui montrer ce que c'est.


Jacques Heurtault 12/02/2010 17:56


Je travaille dans un service public!


Jacques 12/02/2010 15:18


"Vous êtes complètement à côté de la plaque"Vous avez entièrement raison Sergiozz.
Et c'est bien pour cela qu'il faut continuer de commenter ici pour que, peut-être, un jour M. JH se rende compte de l'inatité de ce genre de propos dont il nous abreuve
avec une constante digne d'éloge mais totalement inconsistante !

jf


Jacques Heurtault 12/02/2010 17:46


J'ai raison! C'est complètement évident!
Je n'abreuve que mes lecteurs!
Il est vrai que leur nombre tend à augmenter!


sergiozz 12/02/2010 13:26


"Je VEUX que les fonctionnaires fonctionnent! Et ils fonctionneront mieux s'ils perdent leur statut de fonctionnaires!"

Allez faire un stage dans un hopital public et vous verrez que les fonctionnaires fonctionnent. Vivez avec une prof de maths de lycée et vous verrez qu'elle bosse beaucoup plus que ce que vous
imaginez dans vos préjugés grotesques. 
Vous ne vous rendez même pas compte du ridicule de vos écrits. Je me demande d'ailleurs pourquoi on continue à poster car pour vous les fonctionnaires sont forcément mauvais et nuls. Moi, dans ma
boite, il y a du personnel en statut fonctionnaire et du personnel en statut privé et sincèrement, je ne vois pas une catégorie qui fonctionne mieux que l'autre. Vous êtes complètement à côté de la
plaque.


Jacques Heurtault 12/02/2010 22:43


Il ne faut pas vous sentir visé comme ça! JE TRAVAILLE DANS UN SERVICE PUBLIC!


Jacques 12/02/2010 10:11


"Je VEUX que les fonctionnaires fonctionnent! Et ils fonctionneront mieux s'ils perdent leur statut de fonctionnaires!"
J'ai mis des guillemets puisque je vous cite.

Et je vous cite pour vous dire combien j'apprécie la profondeur de votre pensée !
D'ailleurs, dans ma jeunesse, lorsque je disais "je veux", on me corrigeait en me répondant, "c'est le roi qui veux"
Auriez-vous donc oublié les bons principes que vos parents vous ont forçément inculqué ???
jf.


Jacques Heurtault 12/02/2010 13:08


Non! Je maintiens "JE VEUX" ...


Jacques 12/02/2010 10:06


Je ne vois pas pourquoi je retirerais les guillemets vu qu'il s'agit d'un simple copié/collé de votre commentaire posté ci-dessus hier à 22h02 !!!!!

Je connais évidemment la différence entre adhérents et militants.
J'ai même pu "découvrir" que pour qu'il y ait des militants il fallait qu'il y ait d'abord des adhérents....

Très audacieuses en effet vos propositions sur le financement des syndicats.

Mais, vous l'ancien politicien local, vous ne poussez pas l'audace jusqu'à proposer la même chose pour les partis politiques, au nombre de 230 et quelques et qui à eux tous n'arrivent
même à représenter 8% des salariés  (et encore moins de la population), contrairement aux organisations syndicales !
Et ces 230 partis politiques se goinfrent bien plus de "subventions" de l'Etat que les organisation s syndicales !

jf.


Jacques Heurtault 12/02/2010 13:07


Les partis politiques n'ont pas vocation à représenter les électeurs! Ce sont les élus qui représentent ces derniers ... Ce n'est pas la même fonction ni la même finalité.
Les syndicats sont là pour DEFENDRE ... Les partis politques sont là pour "concourir à l'expression des suffrages ...
J'ai une proposition très audacieuses à faire : n'accorder de subvention aux partis politques qu'à la stricte proportion du nombre de leur ELUS et non pas pour moitié du nombre de leur voix et
l'autre moitié du nombre de leur députés et sénateurs ...


Jacques 11/02/2010 23:19


"Ca ne se faisait pas car aucun élève-fonctionnaire ne serait assez "fou" pour se syndiquer avant d'avoir été titularisé!"
Vous êtes toujours aussi impayable mon Cher.Comme vous parlez de ce que vous ne connaissez pas et de plus, pour ne rien dire...vous ne savez même pas la
différence entre élève-fonctionnaire et fonctionnaire-stagiaire.
Et comme vous ne voulez pas me lire correctement, vous n'avez même pas remarqué que je vous signalais m'être syndicqué alors que j'étais stagiaire !
Mais votre réflexion, sur le fond, en dit long. Ainsi, il ne faudrait pas être, assez "fou" pour se syndiquer comme stagiaire, ce qui voudrait dire qu'on risquerait alors le
licenciement de la FP....
Mais c'est vrai que c'est tout à fait le genre de proposition audacieuse que vous pouvez faire.
"Vous êtes encore stagiaire, vous osez vous syndiqué = VIRE, et dans les 24 heures en plus !!!!"

Ca ne vous fatigue pas de débiter toutes ces sornettes ????

jf.


Jacques Heurtault 12/02/2010 06:43


Merci de retirer vos guillemets! Je n'ai jamais dit ni écrit que les fonctionnaires stagiaires syndiqués devaient être virés! Bien au contraire, je pense que le droit de se syndiquer est aussi (et
même avant tout!) un DEVOIR de solidarité ..
Mes propositions audacieuses dans ce domaine sont simples ...
1. Remboursement à hauteur de 90% des cotisations syndicales SOUS FORME DE CREDIT D'IMPOT (donc, ceux qui ne payent pas d'impot reçoivent un chèque de la part du Tresor Public).
2. Corrélativement, suppression de toutes les aides indirectes perçues par les syndicats, y compris les heures de délégation payées par les employeurs!
3. Il s'ensuivrait, quasi mécaniquement, que les syndicats ayant trop peu d'adhérents seraient placés, de facto, dans l'impossibilité matérielle de fonctionner faute d'argent (ce qui ne serait que
justice puisque ce ne serait que la conséquence de l'insuffisance de leurs effectifs d'ADHERENTS; vous faites bien la différence entre adhérent et militant?)


sergiozz 11/02/2010 22:28


"Les personnels des hôpitaux doivent passer sous statut de droit PRIVE! Itou pour tous les fonctionnaires autres que ceux qui sont détenteurs de la force publique et de l'autorité de l'Etat,
lesquels doivent SERVIR sans chercher à faire carrière ...
On en viendra à bout! Patience et longueur de temps ..."

Décidément, c'est une obsession. Vous voulez qu'on lance un vaste plan de licenciement dans la fonction publique, c'est bien ça ?


Jacques Heurtault 12/02/2010 06:34


Je VEUX que les fonctionnaires fonctionnent! Et ils fonctionneront mieux s'ils perdent leur statut de fonctionnaires!


sergiozz 11/02/2010 21:55


"Tant qu'on aura des fonctionnaires qui critiquent tout et n'importe quyoi quand on n'est pas de leur avis sur les errements de leur belle administration,"

Ce n'est pas moi qui critique, c'est toi qui as critiqué les fonctionnaires et ensuite tu me fais croire que tu n'as critiqué que les errements de leur administration.


"Tant qu'on en sera à dire "comme eux ou crève !" comme vous le faites en disant qu'on vous injuire,"

C'est une interprétation de ta part. Moi, je n'ai jamais demandé à ce que tu sois comme moi. Je n'accepte pas d'être insulté et dénigré, c'est tout.


"Non seulement on n'avancera pas dans l'amélioration des services publics,
Non seulement ils coûteront plus chers pour toujours du moins,
Mais en plus, ceux-là même persisteront à tresser la corde qui les pendra !"

ça veut dire quoi l'amélioration des services publics. Je t'ai cité la Poste, tu ne m'as rien répondu sur le sujet. tu veux qu'on parle de quel service public ? De l'hôpital ? Je connais aussi, ma
fille y travaille et sur ce sujet, je n'accepte pas non plus le dénigrement quand je vois les conditions de travail de plus en plus difficiles à cause de la baisse de moyens et quand je vois
combien elle gagne. Je ne dis pas que c'est mieux d'être salarié du privé mais moi à la différence de J.Heurtault et de toi, je ne me permets pas de critiquer les salariés du privé.

"Quan même pas possible de devoir justifier même les évidences citées ci-avant au motif que Monsieur Sergiozz ne voit et ne comprend que ce qu'il veut voir et comprendre et pas tout le reste."

je ne pense pas être plus con que toi.

"Basta : c'est épuisant à en justifier tous les extrêmismes anti-fonctionnaire.
Ras le bol.
Profondément ras le bol de pareil discours.
Restez donc sur le quai, le train ou le bateau est déjà partI."

Pourquoi veux-tu justifier les extrémismes anti-fonctionnaires ? C'est justement ce que je dénonce.


Jacques Heurtault 11/02/2010 22:07


Les personnels des hôpitaux doivent passer sous statut de droit PRIVE! Itou pour tous les fonctionnaires autres que ceux qui sont détenteurs de la force publique et de l'autorité de l'Etat,
lesquels doivent SERVIR sans chercher à faire carrière ...
On en viendra à bout! Patience et longueur de temps ...


Jacques 11/02/2010 21:50


Les syndicats de lycéens, de mon temps, n'existaient pas.
Je suis passé directement du Lycée à l"Ecole Nationale de l'Aviation Civile après avoir réussi le concours d'entrée  (27ème, trois mille candidtas...)
A l'époque, se syndiquer comme élève fonctionnaire ne se faisait pas !

Je suis devenu Contrôleur stagiaire à Aix en Provence le 1er juillet 1968. J'ai adhéré au Syndicat, duquel je suis toujours adhérent retraité, en décembre 1968.

D'où, je ne vois pas très bien l'utilité de "l'émulation" que vous semblez vouloir développer entre vous et moi !

jf.


Jacques Heurtault 11/02/2010 22:02


Ca ne se faisait pas car aucun élève-fonctionnaire ne serait assez "fou" pour se syndiquer avant d'avoir été titularisé!


sergiozz 11/02/2010 21:46


"Bien sûr! Rien de plus simple ...
Je suis client de France Télécom et je dois constater que je ne suis pas traité comme un VRAI client mais bien comme un usager (usagé?) ..."

ça fait déjà un bout de temps que le terme "usager" est banni à France Télécom et a été remplacé par le terme "client" et pas sûr d'ailleurs que ce soit une bonne évolution, cher Monsieur. Ce que
vous ne comprenez pas, c'est qu'au client, on va essayer de lui vendre le plus possible de produits même s'il n'en a pas vraiment besoin.  On fait exactement comme nos concurrents.


 "Il ne fait cependant aucun doute que le statut de fonctionnaire dont bénéficient, pour des raisons historiques, bon nombre des agents de France Télécom est meilleur pour eux que le statut
des agents de droit privé dont "bénéficie" une grande partie des agents non-fonctionnaires ... Mais les fonctionnaires, pour rien au monde, n'accepteraient de faire cause commune avec leurs
collègues de droit privé ... Tout au plus consentiront-ils à descendre dans la rue pour réclamer une société plus solidaire ..."

Vous étiez dans la rue pour dénoncer le CPE ? Vous avez fait grève pour dénoncer le CPE ? Moi, je l'ai fait, je suis fonctionnaire et je n'avais rien à gagner dans cette lutte. Je l'ai fait pour
nos enfants. Alors, arrêtez de raconter n'importe quoi sur le supposé égoisme des fonctionnaires.


Jacques Heurtault 11/02/2010 22:01


Non, je n'étais pas dans la rue contre le CPE et je n'ai pas fait grève contre le CPE mais j'ai eu envie de descendre dans la rue POUR le CPE! Cepndant, je n el'ai pas fait ... je le regrette!


Jacques 11/02/2010 18:31


@ JH
Vous vous foutez de moi en me posant cette question ,:
"Je suis syndiqué et je l'ai toujours été ... Pouvez vous en dire autant?"
Cette question prouve avec quelle attention vous lisez mes commentaires !!!!

@ GM
1) même remarque qu'à JH ci-dessus.
2)Je ne comprends pas ce que votre question veut dire.

De mémoire, le survol de paris est interdit en desoous de 2000 mètres d'altitude.

jf.



Jacques Heurtault 11/02/2010 21:16


Je lis vos commentaires avec l'attention qu'ils méritent ... Je sais très bien que vous avez été le secretaire général du syndicat des aiguilleurs du ciel. Et que, donc, vous avez été syndiqué!
Je réitère ma question : avez-vous toujours été syndiqué, y compris quand vous étiez étudiant?
MOI, SI!


GM 11/02/2010 17:37


@ JH : J'espère que JF fait parti des gens qui ont milité activement, grèves à l'appui, pour toutes ces réunions de "centre de commandement".

Tiens : Devinez à qui "appartenait" le ciel Paris intramuros (qui est interdit à toute circulation aréienne jusqu'à je ne sais plus quel plancher) pendant que les paras nous faisaient des
démonstrations de saut de précision sur l'esplanade des Invalides (à une journée "armée porte ouverte" d'il y a peu.

Passons, puisque je sais pour y avoir été...
Encore une histoire qu'il doit connaître par coeur, n'est-ce pas !!!


Jacques 11/02/2010 09:52


Eh bien je ne suis ni pour ni contre mon Cher.

Si au moins vous définissiez vos 10 "Corps".....
Si au moins vous définissiez les "métiers"
Si au moins vous disiez où vous "rangeriez" les Contrôleurs....

Alors je pourrais donner mon avis !

Je n'ai jamais eu pour habitude de répondre "dans l'absolu" !

Et comme vos commentaires sont toujours emprunts de sous-entendus malsains et d'attaques déguisées contre les Syndicats, je vous signale que des discussions sont en cours depuis plusieurs mois sur
ce sujet entre le Ministre de la Fonction Publique et les Organisations Syndicales représentatives des Fonctionaires.

Mais comme cela ne fait pas l'objet de "grands titres" bien racoleurs dans les journaux, vous avez évidemment loupé tous les articles qui en ont parlé !

Tiens, puisque vous considérez Mme Guélaud du Monde comme une très bonne journaliste, vous devriez lui suggérer de faire un bel article de révélations sur l'état d'avancement des travaux
en question entre M. Woerth et les OS., non ????

jf.


Jacques Heurtault 11/02/2010 18:13


1. Je suis syndiqué et je l'ai toujours été ... Pouvez vous en dire autant?
2. Mes attaques ne concernent pas les syndicats mais le corporatisme syndical qui fait que les titulaires des "postes" sont, de facto, intouchables et bénéficie, de ce fait, d'une rente de
situation ...


Jacques 10/02/2010 23:33


Mon pauvre Monsieur ........!!!!!!!

Franchement !!!!

Allez, je vous explique encore un truc puisque vous parlez si souvent de ce que vous ne connaissez pas !

M. Mouysset est un Ingénieur de l'Aviation Civile (IAC)

Et il se trouve, pour des raisons de simplification administrative ( du genre de velles que vous réclamez ici à cor et à cris et parfois même à tort...) l'Etat a décidé, il y a deux ou trois ans
environ, d'intégrer le Corps des IAC dans celui des Ingénieurs des Ponts et Chaussées.

Voilà.
Vous avez encore perdu une occasion de vous taire !

jf.


Jacques Heurtault 11/02/2010 08:18


Vous me rassurez !
Et si on supprimait les quelques 900 (neuf cents!) corps de fonctionnaires qui existent actuellement pour les ramener à 10, définis selon des métiers, des compétences et non des "administrations
centrales"? Je parie ma chemise (dès le matin alors qu'il fait très froid!) que vous êtes plutôt contre! J'attends la réponse avec impatience et intérêt! Je serais beaucoup trop content d'apprendre
que je me suis trompé!


Jacques 10/02/2010 18:57



@ GM


Vous voulez nous faire croire (ce n’est pas la première fois d’ailleurs) que vous vous y connaissez en matière de contrôle du trafic aérien.


Alors, faites nous le plaisir de répondre à ces questions :


« commandant de ne pas partir à l'heure ou de ne pas arriver à l'heure »



Voudriez-vous nous citer vos sources de statistiques sur les retards au départ comme à l’arrivée qui seraient, selon vous, imputables au contrôle du trafic aérien ???



« Je ne vous dis pas les dangers au-dessus de la Manche ou du bénélux quand un avion traverse en quelques dizaines de minutes... quand il faut changer de centre de contrôle à tout bout
de champ. »



      Si, si, dites le nous.


Donnez-nous des exemples… Vous devez en avoir des milliers car la situation que vous  décrivez est celle qui est en vigueur depuis la fin de la seconde guerre mondiale. N’ayez
pas peur de foutre la trouille    rétrospectivement à votre ami JH qui a pris l’avion pour aller et revenir du Costa Rica…


Au passage, apprenez donc que l’espace aérien du Benelux est contrôlé par un seul Centre de Contrôle, celui de Maastricht…Et ce, depuis février....1972 !



« il s'agissait de rassembler le contrôle du ciel de Paris en zone B sous un même commandement, et non pas, Roissy, Athis-Mons, Pontoise, Créil »



Manifestement vos infos datent un peu… Car vous n’avez pas l’air de savoir  que depuis le 30 septembre 2009 le Centre de Contrôle Régional Nord, les Aéroports Roissy, Le Bourget
et Orly sont passés sous commandement unique.. Le Chef qui a été nommé s’appelle Patrick Mouysset, Ingénieur en Chef des Ponts et Chaussés.



@ plus pour des nouvelles questions réponses.



Jf.




Jacques Heurtault 10/02/2010 23:06


Ah! Un ingénieur des Ponts et Chaussées pour diriger le trafic aérien ... Remarquez : ce sont des gens du "Service des Mines" qui font passer les permis de conduire ... Plus rien ne m'étonne dans
ce pays!


GM 10/02/2010 18:39


Pas les aiguilleurs en tant que tels.
La DGAC, oui, pour manquement aux règles de la navigation aérienne, puisque ce sont eux qui délivrent les licences.

Le flic de base peut vous confisquer votre permis de rouler sur le champ en fonction de la gravité de votre état, certes, mais pas la nana qui glisse votre carte bleue dans sa fente.
Et heureusement.
Et pourtant, c'est le préfet qui vous délivre votre permis de conduire.
Et c'est le juge qui vous autorise ou non à rouler après une infraction.

Chez les navigants, c'est carrément les mêmes qui autorisent ou interdisent.

Mais pas les aiguilleurs qui ne font que constater les infractions éventuelles.


Jacques Heurtault 10/02/2010 23:12


Il ne serait pas inconcevable que sur chaque péage, il y ait un flic (et un seul!) pour diriger le travail de police des "nanas qui glissent MA carte bleue dans LEURS fentes" ...


GM 10/02/2010 18:08


@ Sergiozz : Quelle mauvaise foi dans le propos !
Je ne suis pas allègre ni allegros.

Tant qu'on aura des fonctionnaires qui critiquent tout et n'importe quyoi quand on n'est pas de leur avis sur les errements de leur belle administration,
Tant qu'on en sera à dire "comme eux ou crève !" comme vous le faites en disant qu'on vous injuire,
Non seulement on n'avancera pas dans l'amélioration des services publics,
Non seulement ils coûteront plus chers pour toujours du moins,
Mais en plus, ceux-là même persisteront à tresser la corde qui les pendra !

Quan même pas possible de devoir justifier même les évidences citées ci-avant au motif que Monsieur Sergiozz ne voit et ne comprend que ce qu'il veut voir et comprendre et pas tout le reste.

Basta : c'est épuisant à en justifier tous les extrêmismes anti-fonctionnaire.
Ras le bol.
Profondément ras le bol de pareil discours.
Restez donc sur le quai, le train ou le bateau est déjà partI.

@ JH y compris pour les aiguilleurs du Ciel Monsieur mon Conseiller.
Où donc avez-vous vu qu'il s'agit d'un service régalien ?
C'est payé par les compagnies qui en ont ras la casquette de commandant de ne pas partir à l'heure ou de ne pas arriver à l'heure avec des clients qui râlent.
Où avez-vous vu que le service de péage des autoroute, leur entretien, la sécurité est un fait régalien ?

Mais ce n'est même pas ça : leur dernière grève, c'était parce que l'Europe essaye de simplifier pour sécuriser le ciel européen.
Sur 1.000 bornes autour du Luxembourg, on compte 9 pays à contrôler leur espace aériens...
Je ne vous dis pas les dangers au-dessus de la Manche ou du bénélux quand un avion traverse en quelques dizaines de minutes... quand il faut changer de centre de contrôle à tout bout de champ.

Et l'avant-dernière, c'est pire encore : il s'agissait de rassembler le contrôle du ciel de Paris en zone B sous un même commandement, et non pas, Roissy, Athis-Mons, Pontoise, Créil rien que pour
un espace qu'on traverse en dix minutes de vol en jet.
Plus les approches bourget, Orly, Roissy, Vélizy le tout sur même pas 30 km....


Jacques Heurtault 10/02/2010 18:30


Il me semble bien que les aiguilleurs du ciel ont des pouvoirs de police ... Je me trompe? Aux Etats Unis, ils ont de tels pouvoirs ... et, par conséquent, ils n'ont pas le droit de faire
grève!
Logique!
La question mérite d'être posée : faut-il que les péagiers d'autoroute aient des pouvoirs régaliens? Je ne suis pas loin de penser que oui!


sergiozz 10/02/2010 17:21


"Ce qui est en cause, c'est la fonction elle-même, son pourquoi, son combien, son comment et la façon dont elle est exercée.
Les personnes de ne sont pas en cause :
Les exemples cités ci-dessus ne remettent pas en cause l'honnêteté des gens, ni leurs savoir-faire qu'ils exercent comme ils peuvent avec leur propres contraintes de droit publiques.
Mais bien que cet ensemble de règles, pré-requis, procédures décisionnelles qui aboutissent à des errements invraisemblables."

Tu mets un peu d'eau dans ton vin, c'est bien. car, tu te rends compte que tu as allé trop loin dans tes attaques. Par contre, ce que tu essayes de décrire dans ce dernier post ne tient pas la
route car il existe bien le statut de la fonction publique, mais la gestion des ressources humaines dans le public est calquée de plus en plus sur le privé. Donc, les errements invraisemblables, je
ne vois pas à quoi tu fais allusion. Moi, je suis client à la Banque Postale où il y a encore une majorité de fonctionnaires et je n'ai l'impression d'avoir un service plus dégradé que dans
n'importe quelle banque. J'ai accès à mes comptes par internet, je peux appeler le centre d'appel, je peux aller à la Poste 6 jours sur 7. Alors, quand un guignol comme Allègre critiquait le
service public de La Poste, ça me faisait bondir car ce type parlait de choses qu'il ne connaissait pas à l'évidence.


sergiozz 10/02/2010 17:06


"Tant mieux pour les fonctionnaires de France Télécom, tant pis pour les clients de France Télécom."

ça veut dire quoi cette phrase ? vous pouvez expliquez ?


Jacques Heurtault 10/02/2010 18:04


Bien sûr! Rien de plus simple ...
Je suis client de France Télécom et je dois constater que je ne suis pas traité comme un VRAI client mais bien comme un usager (usagé?) ... Il ne fait cependant aucun doute que le statut de
fonctionnaire dont bénéficient, pour des raisons historiques, bon nombre des agents de France Télécom est meilleur pour eux que le statut des agents de droit privé dont "bénéficie" une grande
partie des agents non-fonctionnaires ... Mais les fonctionnaires, pour rien au monde, n'accepteraient de faire cause commune avec leurs collègues de droit privé ... Tout au plus consentiront-ils à
descendre dans la rue pour réclamer une société plus solidaire ...


GM 10/02/2010 11:59


@ Sergiozzz : ce ne sont pas les fonctionnaires qui sont en cause !
Vous ne comprnez décidémeent rien à la fonction publique : Vous n'êtes pas propriétaire de votre fonction tudiu !

Ce qui est en cause, c'est la fonction elle-même, son pourquoi, son combien, son comment et la façon dont elle est exercée.
Les personnes de ne sont pas en cause :
Les exemples cités ci-dessus ne remettent pas en cause l'honnêteté des gens, ni leurs savoir-faire qu'ils exercent comme ils peuvent avec leur propres contraintes de droit publiques.
Mais bien que cet ensemble de règles, pré-requis, procédures décisionnelles qui aboutissent à des errements invraisemblables.

Et ça, ça n'existe que dans la fonction publique, nulle part ailleurs.
Et on pourrait en faire l'économie, pense-je vraiment !
Puisque ça se fait par ailleurs


Jacques 10/02/2010 01:12


"On en va pas révoquer des fonctionnaires qui font grève" JH

Eh bien c'est pourtant ce qui s'est produit en 1973 pour...SEPT "Aiguilleurs du ciel".....

Et puis, tout de même, révisez un peu le Statut Général des Fonctionnaires: pour révoquer un Fonctionnaire, il faut effectivement réunir un Conseil de Discipline !

jf.


Jacques Heurtault 10/02/2010 18:20


Dites nous tout! On veut savoir! Qu'ont-ils fait, ces révoqués d ela Fonction publique, pour mériter une révocation?


Jacques 10/02/2010 01:09


Et vous continuez de parler de ce que vous ne savez pas!
Vous soutenez, à juste titre, que les 3aiguilleurs du ciel" doivent rester fonctionnaires mais vous voulez leur appliquer
le Code du Travail ou une quelconque Convention Collective....Cà n'existe pas dans la Fonction Publique.
Et au vu de ses finances , l'Etat, aujourd'hui comme hier, a donc fourni des compensations horaires.
D'autre part, si depuis 1979 ( je crois vous l'avoir déjà expliqué) l'horaire hebdomadaire des Contrôleurs est de 32 heures, ce n'est pas pour leur beaux yeux mais c'est l'application d'une
Recommandation édictée par l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (Agence de l'ONU), Recommandation basée sur l'avis d'Experts Médicaux du monde entier. Circulez, il n'y a rien à voir
!

S'agissant du droit de grève, je préciserai juste (pour qu'enfin vous sachiez un peu...) que les Contrôleurs Français sont les SEULS Fonctionnaires à être assujettis à l'obligation de service
minimum en cas de grève. Cela date d'une loi de ...1984..... Circulez, là non plus, il n'y a rien à voir.

jf.


Jacques Heurtault 10/02/2010 18:16


Mes propos avaient une portée générale ... Ils ne concernaient pas les seuls fonctionnaires ...
Le débat politique n'est pas et NE DOIT SURTOUT PAS ÊTRE une affaire de spécialistes!

Dites nous TOUT! Sans aucune retenue!


Jacques 09/02/2010 23:10


Ah...M. Heurtault, si je n'avais pas été "Aiguilleur du ciel"..... qu'auriez-vous à raconter sur votre bloc-notes ?????
Moi je veux bien que les "Aiguilleurs du ciel travaillent le même nombre d'heures que les autres".
Alors, il faut que les "Aiguilleurs du ciel" cessent de travailler les nuits, les samedis, les dimanches, les jours fériés ( y compris le 1er Mai), qu'ils puissent avoir un mois de vacances entre
juillet et août.
Ainsi "l'égalité" qui vous est si chère serait respectée et il n'y aurait pas de compensations qui vous paraissent si scandaleuses....

jf.


Jacques Heurtault 09/02/2010 23:18


Le même nombre d'heures que les autres, c'est 1.600 heures par an! Les heures travaillées la nuit, les samedis, les dimanches doivent être majorées au taux normal prévu par le Code du Travail ou la
Convention collective ...
Je ne vois pas où est le problème! Ne confondez pas durée du travail et rythme de travail ...
Ah! J'oubliais ... Les aiguilleurs du ciel étant des policiers du ciel, il faut leur supprimer le droit de grève (tout comme les policiers!).
Et toc!


sergiozz 09/02/2010 21:14


"Aucune attaque particulière de ma part contre les "fonctionnaires", quel qu'il soit."

Ce serait bien que tu relises tes posts. Tu as attaqué les gars de l'équipement puis ceux de France Télécom.


Jacques Heurtault 09/02/2010 22:44


Il ne s'agit pas de moi, gestionnaire de ce blog, mais de GM ... qui va certainement répondre prochainement.
Voici mon opinion :
1. Aucun salarié de France Télécom ne devrait être fonctionnaire. C'est complètement absurde. Donc, si la Direction de France Télécom avait des couilles, elle proposerait à tous ses salariés
fonctionnaires de changer de statut sous peine d'être licencié purement et simplement (fondement juridique : modification substantielle du contrat de travail à l'initiative de l'employeur refusée
par l'intéressé = rupture du contrat à l'initiative de l'employeur = licenciement). Mais les fonctionnaire de France Télécom ont une chance inouïe : la Direction de France Télécom n'a pas de
couille! Tant mieux pour les fonctionnaires de France Télécom, tant pis pour les clients de France Télécom.

2. Les aiguilleurs du ciel doivent être fonctionnaires car ils exercent une fonction régalienne qui consiste à réguler le trafic aérien (tout comme il y a une police des autoroutes, en quelque
sorte). Mais ils devraient travailler comme tout le monde, le même nombre d'heures hebdomadaires que tout le monde avec un salaire convenable car c'est certainement un métier techniquement
difficile qui justifie une bonne rémunération.


sergiozz 09/02/2010 15:52



La politique du gouvernement à l'égard de la fonction publique et des fonctionnaires est jugée mauvaise par 57 % des Français, selon un sondage BVA pour Les Echos, BFM TV et La Tribune. La
réprobation est partagée par les classes supérieures (58 %) et populaires (56 %). Les salariés du privé la désapprouvent aussi à 50 % contre 42 %, et ceux du public à 72 % contre 22 %.
Globalement, 35 % des personnes interrogées la trouvent bonne, notamment chez les sympathisants de droite, et 8 % ne se prononcent pas. Lire la
suite l'article


Le président Nicolas Sarkozy a engagé depuis son élection en 2007 une réduction des effectifs de la fonction publique, avec le principe du non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux. Les
Français se disent par ailleurs à 64 % pessimistes sur l'avenir de l'économie de leur pays, deux points de plus qu'en janvier, malgré l'intervention télévisée de deux heures de Nicolas Sarkozy
sur TF1 fin janvier. Sur le dossier des chômeurs qui arriveront en fin de droits cette année, 55 % des personnes interrogées y voient un signe de la crise, mais 40 % l'imputent au gouvernement,
qui 'mène des réformes conduisant à l'exclusion'.


L'enquête a été réalisée les 5 et 6 février auprès d'un échantillon de 1 007 personnes, représentatif de la population âgée de plus de 15 ans.



Jacques Heurtault 09/02/2010 18:06


Avez-vous remarqué que je m'appuie que très rarement sur tel ou tel sondage pour appuyer mes dires? C'est tout simplement dû à la légitimité des sondages ...
Je leur dénie une quelconque légitimité car ils sont tous construits sur la méthode dite "des quotas" et non pas sur la méthode dite "aléatoire", la seule qui est une valeur réellement
scientifique.
Pour faire court, disons qu'un sondage construit selon la méthode "aléatoire" peut (et doit!) fournir la marge d'incertitude (et non pas comme le disent très stupidement les pôvres journaleux de
merde la marge "d'erreur") ... Avec un échantillon aléatoire de 1 pour mille (soit environ 45.000 sondés!), on a, c'est le calcul scientifique qui le démontre, une marge d'incertitude de 5% (tel
résultat est compris entre (x-5%) et (x+5%) ... Voilà qui relativise les "résultats" et qui devrait tempérer les commentaires tendancieux ...
En outre, une politique ne se construit pas avec des sondages car, selon le thème abordé, les "majorités" (peu fiables, cf supra!) changent également ... La meilleure démocratie, c'est encore la
démocratie représentative ... "le plus mauvais système, disait Churchill, à l'exclusion de tous les autres ..."!
Beaucoup plus porteur d'intérêt sont les analyses d'opinion sur la base de questions "ouvertes", les seules qui permettent au sondé de s'exprimer sérieusement!


Jacques 09/02/2010 15:24


Le Maréchal Pé...excusez, le Maréchal JH a encore sévit.

Mais vous n'y êtes pas Mon Cher.
Si les enseignants de Vitry sont en grève, il faut les REVOQUER, car ils n'ont pas déposer de préavis, contrairement à la loi de 1963 sur la question.

Quand je dis et je repéte que vous parlez souvent de sujets que vous ne connaissez pas....

jf.

Espérons pour vous que jamais un gugus ne se présente devant vous à "PaulPaul emploi" armé d'un  couteau !


Jacques Heurtault 09/02/2010 16:49


Faut peut-être pas exagérer! On ne va pas révoquer des fonctionnaires qui font grève ... Seulement les traduire en Conseil de discipline!

Quant au couteau, nous disposons d'une alerte silencieuse d'une part et, SURTOUT, en 15 ans de métier, je n'ai eu qu'une seule fois un sérieux problème ave un "gugus" ... Il s'est retrouvé en
correctionnelle et est probablement retourné à Fleury Mérogis d'où il venait tout juste de sortir ...


GM 08/02/2010 09:30


Je trouve décidément cet acharnement complètement "hors du temps".
On se croirait revenu aux années 70...

Aucune attaque particulière de ma part contre les "fonctionnaires", quel qu'il soit.
Juste un constat quant aux phénoménales prérogatives des "fonctions publiques", leur rôle dans une société moderne, leurs compétences factuelles "avérées" (on pourrait dire "incompétence" dès qu'on
sort du champ régalien de l'Etat, mais ça se discute), le tout avec des budgets exobitants qui ne diminue jamais, même en cas de crise !
C'est dire.

Et une querelle de chiffres de bas étage en plus : Le 1,2 de fonctionaires en Suède (exemple pris au hasard mais pas tout à fait puisque comme en "Gauloisie éternelle" le poids des prélèvements
obligatoires est équivalent) date des années 90.
Là où en "Gauloisie" les effectifs ont augmenté ces 20 dernières années (rien que pour les fonctions centrales) les suédois ne sont plus que 220/240.000 !
http://www.libres.org/francais/actualite/archives/actualite_0907/fonctionnaires_su%E8de_a1_3907.htm
Ce sont les seuls qui ont licencié dezs fonctionnaires (1 sur 4), pas remplacé les départ en retraite et ont réduit de 60 % tous les effectifs...
En regroupant l'ensemble en "20 agences" aux fonctions et compétence bien définies et avec des objectifs clairs, quantitatifs et qualitatifs.
Ca a fait suffisamment de bruit pour qu'on s'en souvienne encore un peu, quand même !

Passons, le dire n'est pas là. Il est comme pour JH d'affirmer haut et fort qu'il n'y a pas "2 qualités" de citoyens dans mon pays, les uns sous le code de la fonction publique et les autres, sous
le régime du code du travail (et de la sécurité sociale).
Nous sommes tous égaux face aux "tâches à accomplir".
Mais à la différence de JH, presonnellement, je serai pour la suppresion du Code du travail (bien trop complexe et inefficace à "toujours vouloir "ratrapper" la réalité du monde du travail"
profondément ancré dans le monde économique et ses tensions (dont sont exempts les fonctions publiques, au moins dans une large partie) et pas la suppression du Code de la fonction publique...
J'aime bien l'idée que la fonction publique (mais aussi tous les autres travailleurs) soient protégés dans l'accomplissement des tâches, pour garder cette part d'initiative individuelle qui fait
que ça marche comme ça et pas autrement, cette capacité à s'adapter...
Faut revoir le film "Ces merveilleux fous volant" et l'officier allemand qui se croit capable de piloter un avion parce qu'il a le manuel...

Bon d'accord, il faudra adapté le code de la fonction publique au passage. Ce qui ne mandera pas de sel.

Au final, je n'ijurie absolument personne (je m'en garderai bien et il n'y a aucune raison de la faire sur cette question), mais comme d'hab, Sergiozz se comporte comme un impulsif désordonné.
Quel intérêt ?
Bé faire passer l'intérêt personnel de son statut avant "l'intérêt général" ?
Je reste surpris, si tel est le cas, d'entendre ses collègues déffiler bruyamment sur mes trottoirs pour, dixit "La sauvegarde du service public", donc de tous les publics, y compris les siens
propres à lui-même.
Quand on ne pourra plus les payer, parce que ça arrive à grand pas (juste un petit calcul des déficits publics accumulés depuis des décennies pour la sauvegarde des "services publics" indique
qu'avec 1.800 milliards d'endettement public pour faire les fin de mois, il faudrait 7,5 ans d'impôts et prélèvements obligatoires, sans aucune autre dépense, donc aucun traitement à leur
verser pour rembourser ce qu'on a déjà payer, ou doubler tous les "PO" pendant la même période, soit 110 % du PIB pendant 7,5 ans pour y parvenir...), on est bien à la croisée des
chemins...
Quand on en sera à 10 ou 20 ans, faudra que la Grèce viennent à notre secours ?
Je n'y crois pas une seule seconde...

Voilà pour le constat et le nier est faire preuve de quoi au juste ?
C'est faire injure peut-être ?
Ce n'est pas moi qui injurie pour l'occasion, ce sont les faits qui restent une injure, me semble-t-il...

Sur ce, je laisse les bavards s'égosiller : les faits restent têtus.

@ JH : ICAN, c'est pas ça excusez-moi : il s'agit des Ingénieurs de la Navigation Civile Aéronautique, les "techniciens assimilés" qui font grève pour votre meilleure sécurité...
Qu'ils pleurent : l'aviation pollue trop et la taxe carbone va envoyer nos aéroports aux oubliettes.
Dommage, c'était bien pratique l'avion sur les longues distances...


Jacques Heurtault 08/02/2010 22:48


Tous ces braves défenseurs du Service Public se moquent des services qu'ils (ne) rendent (pas) au public! La seule chose qui les interesse, c'est la supposée garantie de l'emploi dont ils pensent
bénéficier! Heureusement, Jacques II est arrivéééé, le Grand jacques II, ... pour nous démontrer qu'il n'en était rien et que les fonctionnaires ne bénéficiaient d'aucune garantie de l'emploi ...
Bravo! Et merci, Jacques II!
Les fonctionnaires ont toujours une propension "naturelle" à interpréter les lois à leur façon ... Ce qui se passe au lycée Adolphe Chérioux de Vitry est particulièrement édifiant. Les textes qui
organisent le droit de retrait sont sans ambiguité : il faut que le danger soit, A LA FOIS, grave et imminent ... Rien à voir avec la situation locale! Le seul fait pour un prof de faire son cours
ne l'expose évidemment pas à un risque imminent de blessure grave ! Il n'en serait ainsi que si, faisant son cours, un élève brandissait à son encontre une arme menançant de le tuer ... Là, il y
aurait danger grave et imminent! Là, l'abandon du poste pour se protèger serait pleinement justifié jusqu'à capture de l'élève fou furieux resté dans les locaux ... Rien aà voir avec ce qui se
passe à Vitry! Actuellement, les profs sont en grève .. et c'est leur droit jusqu'à satisfaction de leurs revendications ... Pendant tout le temps de la grève, ils ne doivent pas être payés!


Jacques 07/02/2010 01:32


@ JH toujours....


Vous avez un humour que vous même ne devez pas soupconner.
Ainsi, en réponse à mon commentaire 81 vous attendez les "contre-vérifications" qui s'imposent, selon vous, de la part de GM...

Mais vous oubliez mon Cher, que c'est moi qui
me suis livré aux vérifications des affirmations sans preuve de ce Cher GM.....

Votre dialectique, Cher JH, me faire presque penser à celle de ...Besancenot....
Mais vous connaissant un peu, je pourrais célébrer plutôt votre jésuitisme !

jf.


Jacques Heurtault 07/02/2010 11:39


Je ne me connaissais pas des talents de "jésuitisme" ... Qui a dit "Connais toi toi-même" ? Je ne suis pas encore au bout, semble-t-il!


Jacques 07/02/2010 01:27


@ JH
1) je ne vois pas bien le rapport entre le Statut Général des Fonctionnaires et besancenot...mais bon....
2) le Statut Général des Fonctionnaires est beaucoup plus court et largement plus lisible que le Code du Travail..... D'ailleurs, il ne m'étonnerait pas que vous n'ayiez jamais lu en entier ce
Statut Général....

jf.


Jacques Heurtault 07/02/2010 11:43


Je sais que ce statut général du fonctionnaire figure dans les oeuvres complètes de Maurice Thorez, parues aux Editions Sociales ... Je ne l'ai pas lu! Et je n'ai pas l'intention de le lire ...
D'ailleurs, il y a fort à parier que les syndicats de la fonction publique sont hostiles à samise en oeuvre ...
Besancenot est clairement POUR l'étatisation de toute l'économie ... Une seule banque publique, par exemple! Et bien d'autres choses encore plus abominables!


Jacques 06/02/2010 15:33


Ah, mon Cher GM,
Comme je vous soupçonnais de nous raconter des balivernes sur la Suède, j'ai été vérifier !

J'ai vérifié sur le site de.....l'IFRAP (qui n'est pas ma tasse de thé), organisme que vous pourrez difficilement récuser puisqu'il vous sert d'argumentation assez souvent.

Eh bien dans un billet daté du 17/12/2009, l'IFRAP indique que les Suédois sont 9,1 millions et que leurs fonctionnaires
sont au nombre de....1,1 million !!!!!!

Rapportés à la population au travail cela donne un pourcentage de 24,8% alors que ce pourcentage en France n'est que de 20,4.......

Bon week-end quand même.

jf.


Jacques Heurtault 06/02/2010 16:37


Ah! Ah! Ah!
Intéressante discussion ...
GM va se faire un plaisir de procéder aux contre-vérifications qui s'imposent ...


Jacques 06/02/2010 15:21


Oui, JH, un seul Code du Travail pour tous.... calqué sur le Statut Général des Fonctionnaires (versions 46 et/ou 84) !!!!!

jf.


Jacques Heurtault 06/02/2010 16:35


Bien sûr que NON!
Un Code du Travail dont le volume aura été diminué des deux tiers, au moins, et rendu normalement lisible par n'importe qui, sachant lire et écrire et capable de comprendre les textes simples que
l'on enseigne en classe de troisième ...
Vous voulez, vous, fonctionariser toute l'économie! Soyez cohérent avec vous même : aux prochaines élections régionales, votez Besancenot!


sergiozz 05/02/2010 21:59


"Que ne suis-je donc qu'un sous-produit de résidu de bidet que de vous avoir offensé, d'avoir pu oser même imagniner vous porter ombrage, non pas à vous, mais à tous vos collègues, ex-collègues,
futurs collègues compris !"

Eh oui, tu m'as offensé et comme tu parles de bidet, je ne t'ai jamais traité comme une sous merde comme tu le fais à mon égard. Dans quelques mois, tu vas êtres encore plus heureux car on va
modifier le calcul de la retraite pour les fonctionnaires et on va nous aligner sur le privé. Mais, si tu crois que ta situation va s'améliorer pour autant, tu te goures complètement parce que les
vrais privilèges ne seront pas abolis. Nos politiques vont continuer avec leur régime spécial, les grands patrons vont continuer à toucher leur gros salaire et leurs jetons de présence dans N
conseils d'administration et toucher des retraites phénoménales. Et bien entendu, cette nième réforme n'améliorera en rien la situation car on ne s'attaquera pas aux vrais problème. Ce n'est pas
grave, cela fera plaisir aux types comme toi qui veulent casser du fonctionnaire.


Jacques Heurtault 05/02/2010 22:58


Un seul Code du Travail! Le même pour tous! Voilà une revendication unificatrice !


sergiozz 05/02/2010 21:40


"Ced qui permet de masquer les 2 millions d'autres à France-télécom, EDF, GDF, les détachés chez Areva et bien d'autres entreprises "privées" publique, si je ne m'abuse...
Passon, nous n'allons pas faire les querelles de chiffres à la Goerges Marchais (tiens, un autre GM) jusqu'ici.
C'est parfaitement vain et inutile."

Pas de querelles de chiffres, mais faudrait pas inventer des fonctionnaires là où il y en n'a pas : EDF, GDF. Les détachés d'Areva, faudrait aussi vérifier, mais tout cela ne fait pas 2 millions.
Mais, sinon, que veux-tu faire de tous ces vilains fonctionnaires incompétents ? ça te ferait jouir qu'ils aillent aussi pointer dans les pôles emploi avec leurs collègues du privé ?


Jacques Heurtault 05/02/2010 22:56


On a commencé à réformer ce pays en s'en prenant, avec courage, aux monstruosités de la sidérurgie, notamment lorraine ...
On finira par réformer la fonction publique ...


sergiozz 05/02/2010 21:30


"Alors je ne sais toujours pas écrire correctement ni compter puisque j'imagine encore que Sergiozz et d'autres coûtent pas moins de 55 % de tout le PIB du pays !"

Les nazis employaient ce langage dans les années 20 envers les juifs.


Jacques Heurtault 05/02/2010 22:54


Gm veut juste vous chambrer ... pas vous mettre dans une chambre à gaz! Je ne le lui permettrais pas, d'ailleurs!


sergiozz 05/02/2010 21:23


"J'ai beau relire le commentaire de GM, je ne vois pas en quoi il vous insulte personnellement ...
Il s'en prend aux agents de France Télécom qui, il est vrai, sont, en forte proportion, des fonctionnaires ... Il y a presque autant à dire sur le comportement de pas mal d'agents de France Télécom
que sur pas mal d'agent de l'ex-Anpe ... Heureusement, les choses sont en train de changer ..."

Désolé de vous le dire, mais votre post est un aveu de l'insulte proférée à mon encontre par GM, car lorsqu'il insulte les fonctionnaires de France Télécom, il m'insulte par voie de conséquence.
Vous vous permettez en plus de remettre une couche sur le comportement de pas mal d'agents de France Télécom. Il s'agit encore d'une accusation gratuite et sans fondement comme à chaque fois sur
les fonctionnaires.


Jacques Heurtault 05/02/2010 22:53


Quand un demandeur d'emploi s'en prend à Pôle Emploi sur des bases justifiées, je ne me sens nullement insulté! Au contraire ... j'ai tendance à approuver ... A UNE condition : pas de violences
envers les collègues! Ca, non! Pas question!


GM 05/02/2010 19:49


Sûr que la Suède n'est pas la "Gauloisie illuminée".
Le pays est aussi vaste et accueille des JO d'hiver de temps à autres pour avoir des montagnes, eux aussi.
Ils sont 9 millions pour 200.000 fonctionnaires qui se tartinent un territoire énorme aux conditions climatiques nettement plus rigoureux que le nôtre.
C'était la Sudède Olof Palme, LE Modèle socialiste avancé, avec un temps ses 400.000 fonctionnaires...
On en est loin.

Woerth comptaient encore 1,8 de fonctionnaires dans son budget 2010, pour se prendre la tronche de travers à n'en pas remplacer une poignée et créer 880 postes : c'est marqué dans la loi...
Il en dévouvre 3 millions d'autres en deux temps trois mouvements et c'est qui qui est de mauvaise foi ?
Ced qui permet de masquer les 2 millions d'autres à France-télécom, EDF, GDF, les détachés chez Areva et bien d'autres entreprises "privées" publique, si je ne m'abuse...
Passon, nous n'allons pas faire les querelles de chiffres à la Goerges Marchais (tiens, un autre GM) jusqu'ici.
C'est parfaitement vain et inutile.

Si Sergiozz est fonctionnaire, ce n'est pas non pmlus de mon fait et finalement, tant mieux pour lui.
Tout ce monde est en train de mourir sous nos yeux par la force des choses.
Je vous conseille de vous inscrire à la newsletter d'un blog de pote... connu du maître des lieux.
Vous y verrez en ligne la semaine prochaine (ou la suivante, je ne sais plus) une fiche de lecture sur la Caste des 500...
A décliner tout autour et partout.
Vous y retrouverez Jupette !
Intéressant d'entrouvrir les yeux de temps en temps.
Ca permet de rester libre et parfois de comprendre comment un monde s'écroule sous son propre poids pour en faire naître un autre, au lieu de camper sur des positions obsolètes.

Mais ce que j'en dis, n'est-ce pas, ça vaut au moins autant que votre opinion, cher JF !
Bonne soirée


Jacques Heurtault 05/02/2010 22:57


L'éternelle dialectique de l'ancien et du nouveau!


Jacques 05/02/2010 18:18


@ GM

"Je n'ai pas dit, comme vous le laissez supposer que les 55 %..."
Vous avez pourtant bien écrit ceci, non ? :
"Sergiozz et d'autres coûtent pas moins de 55 % de tout le PIB du pays !
A moins que je ne sache plus lire....

Votre long exposé -destiné à nous enfumer sur vos écrits précédetns - est un peu trop...techniques pour moi !
Cependant, après avoir suivi les débats hier soir à "Ce soir ou jamais" (FR3) et entendu Eric Woerth, Ministre du Budget, je ne suis pas vraiment certain qu'il approuverait votre commentaire N°
73.
D'ailleurs, il me semble bien qu'il a parlé de 5 millions de fonctionnaires et non pas de 7 comme vous le faites ! Et dans ces 5 millions il incluait les fonctionnaires territoriaux.

Quant à votre comparaison avec la Suède, est-elle pertinente ? (si tant est que vos chiffres soient justes d'ailleurs).

Comment, en effet, comparer ce pays avec le notre, tant en nombre d'habitants qu'en réalité géographique.
Ce pays est un "désert" (forêts, lacs) sur environ les 2/3 de sa superficie.
Nombre de route ne sont pas goudronnées, le pays est plutôt plat, il n'y a guère de ponts et encore moins d'ouvrages d'art. Guère d'autoroutes non plus. Les chemins de fer sont à voie unique.
Et je ne suis pas certain que le service public du transport ferroviaire ou de la poste fonctionne mieux depuis leur privatisation partielle ou totale.

Donc, comparer le nombre de fonctionnaires dans nos deux pays me semble plutôt hasardeux et pour tout dire, quelque peu démagogique....

Ce qui est sûr, c'est que le Cabinet du Premier Ministre Suèdois ne compte pas mille collaborateurs comme à l'Elysée.
Ce qui est sûr, c'est que le Premier Ministre Suédois paye de sa poche la moitié du "loyer" de son logement de fonction.
Ce qui est sûr, c'est que tous les Ministres disposent d'un seul restaurant où ils déjeunent tous ensemble le midi.
Ce qui est sûr, c'est qu'on ne "mobilise" pas 1500 CRS à chaque déplacement du Roi ou du Premier Ministre....Etc....
Tout ça fait en effet beaucoup de fonctionnaires en moins (il n'y a pas des bataillons de cuisiniers et de serveurs dans les ministères suédois....)

Souvenez-vous de ce reportage à la télé française où on voyait un Ministre accueilli à la gare par la Secrétaire de Mairie qui l'emmenait ensuite dans sa voiture personnelle, sans même une escorte
de motards.....( pas de voitures de fonction dans les provinces, autant de chauffeurs en moins)

Souvenez-vous de Mme Bachelot, dans ce même reportage, alors Ministre de l'Environnement qui prenait la dame qui lui amenait un thé pour une simple petite secrétaire du ministère alors qu'elle
était son homologue Ministre en personne.... Ca en dit long !

En fait, vous avez bien raison: LA FRANCE N'EST PAS LA SUEDE !

PS, j'avais d'ailleurs déjà évoqué l'exemplarité de la Suède sur mon bloc-notes:
http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2007/11/04/lexemplarite-de-la-suede/


Jacques Heurtault 05/02/2010 22:51


Moi, la Suède, ça me convient plutôt bien ... Même sans Olof Palme ...


GM 05/02/2010 11:49


@ JF : Vous êtes médisant !
Je n'ai pas dit, comme vous le laissez supposer que les 55 % étaient perdu pour le pays au seul profit des fonctionnaire, fussent-ils détachés à vie à d'autres tâches que l'administration
publique.

Non au contraire, s'agissant d'une "comptabilité de caisse", tout des 55 % repart vers les populations, soit en service, soit en patrimoine dont elle use (les routes, les ponts, etc.) soit "en bons
soins" (sécurité sociale prestations en nature ou prestations en espèce) et retraite bien méritée.
D'ailleurs, les économistes ne s'y trompent pas, ils incluent tous les prélèvements obligatoires dans la PIB à juste titre.
En considérant qu'il y a égalité entre prélèvements et restitution pour une "marge" de zéro. Logique.

En revanche, avec votre petite calculette préférée, vous allez vite découvrir que la caisse se vide plus vite qu'elle ne se remplit, à raison de 8 %/an actuellement (8 points qu'il faut rapporté au
PIB "commercial", ça donne un peu plus de 4,4 %, c'est dire si les activités laborieuses vont mal au pays avec des taux de croissance dudit PIB particulièrement atone : le "commerce industriel
laborieux" sont manifestement en négatif depuis belle lurette...).
Chose que vous pourrez vérifier par ailleurs quant aux effets avec un chômage qui ne baisse pas et une dette publique qui s'envole...
Mais nos hauts-fonctionnaires vénérés et les "politiques" nous expliquent que c'est bon pour le pays, parce que sans eux, il y aurait encore plus de chômage et de faillites.
Ce qui n'est pas faux non plus.

Mais sans expliquer que si on en est là à tous tendre la sébille, c'est que justement, l'Etat et ses démembrements captent plus de la moitié de toute activité et se mettent à 7 millions pour faire
vivre comme il peuvent 64 millions de peigne-kul qui créveraient la dalle si on les laissait tel quel.
Soit 1 "fonctionnaire et assimilé" pour un peu plus de 9 citoyens (dont eux-mêmes).
Et avec derrière un raisonnement : avec le double de fonctionnaires, pas grand chose au final, on pourrait même faire vivre ainsi 18 personnes !
Magnifique, non ?

Mais personne en "Gauloisie magnifique" n'ira vous faire faire des comparaisons avec des voisins pas si mal lotis que ça.
En Suède, qui reste à avoir un taux de prélèvements obligatoires équivalent à l'exception "gauloise que-le-monde-entier-nous-envie", ils n'ont qu'1 fonctionnaire pour 45 citoyens...
Cherchez l'erreur, n'est-ce pas !
Je ne raconte même pas les moyennes européennes ou mondiale, bien sûr.

En bref, on a raison de dire que nous vivons dans un libéralisme sauvage outrancier et débridé en "Gauloisie", ou tout ou presque est absolument réglementé, et où ils sont 1 pour 7 (donc 1 pour 3 à
peu près quand on les retire eux-même) à te contrôler les 3 à chaque fois qu'ils font pipi dans le cadre d'une activité professionnelle.
Et je peux dire qu'il en sort de partout à tout bout de champ, des contrôles.

Bref, même en URSS ou en RDA, où tout le monde délatait tout le monde, ils n'en étaient pas arrivés-là où nous en sommes.
La chine communiste actuelle, à côté, c'est vraiment un pays libertaire.

Ce n'est juste qu'un constat...

Et relire mes "excuses" à Sergiozz : si encore c'était pour améliorer la "qualité" selon le procédé syndical qui veut que plus on est nombreux mieux on en fait,
Mais même pas, force est de constater (aussi) !

Tout le monde d'oublier donc qu'en fait, ce sont les 20 millions de citoyens "du privé" qui financent par leur travail l'activité de l'Etat et de ses 7 millions de fonctionnaires et assimilés.
Vu ce qui reste dans le porte-mnnaie en fin d'année entre le "je bosse pour moi à partir du 14 juillet" mais "je vis, tout le monde vit à découvert à partir du 15
octobre" et jusqu'à la sa&int-sylvestre... franchement, si ce n'est pas une situation failliteuse durable, qu'est-ce donc JF ?


Jacques Heurtault 05/02/2010 22:49


55%, c'est beaucoup! Il faut mettre en place un bouclier de la dépense publique ... 50%, tout comme le bouclier fiscal!


Jacques 05/02/2010 11:02


GM se chaîne un peu comme ça le prend de temps en temps.

C'est vrai - mais il ne le dit pas - que dans les 55% qu'il cite il y a par exemple la retraite que touche Alain Juppé depuis 2003, retraite qu'il a prise à 57ans et demi.
Retraite d'où ? De l'Inspection des Finances où on comptesur les doigts d'une main les jours où il y a mis les pieds.

jf.


Jacques Heurtault 05/02/2010 22:48


Ca manque un peu d'épaisseur, cet argument ...


GM 05/02/2010 09:36


@ JH : Vous croyez que ça va le calmer comme ça ?

Je ne voudrais pas être dénoncé bêtement à la police politique de ce pays (que j'aime tant).

Excusez aussi pour les "fautes de frappe" : je ne suis qu'un enfant de l'ékole publique payée par l'impôt de mes parents et grands parents...
Alors je ne sais toujours pas écrire correctement ni compter puisque j'imagine encore que Sergiozz et d'autres coûtent pas moins de 55 % de tout le PIB du pays !
Quel kon-fis-je, n'est-ce pas ?


Jacques Heurtault 05/02/2010 22:47


Ah, bon! Vous aimez la police politique maintenant?


GM 05/02/2010 09:29


Constat : avec tous ces "Jacques", moi je suis perdu sur ce blog.
Heureusement il y a SERGIOZZZ !

Merci Ô grand bienveillant SERGIOOZZZ, ex-fonctionnaire soi-disant insulté par ma pôvre propre pomme d'ignare ignorant de toutes les vertus de ces hommes et femmes si bons pour la pays a en être
dévoués corps et âmes !

Je regrette, je regrette mes propos offensant à l'égard de la seule force vive de ce pays malmenée par les affreux citoyens qui profitent honteusement de tous les bienfaits de l'action de tous les
fonctionnaires, même les "détachés sans activité" qui nous abreuvent de leurs immenses bontés et très haute connaissance du bien public et de la très haute idée qu'ils ont de "l'intérêt général"
bien compris des citoyens de ce pays et des générations futures.

Je me repentis, je me repentis des pensées critiques à l'encontre de leur dévotion au bien public, à l'immense grâce de les payer hardiment de ma sueur au front et de mes câles aux mains sans
qui je ne serai rien qu'une grosse m..., parce qu'ils m'ont formés, parce qu'ils me sécurisent, parce qu'ils n'ont jamais en vue que d'enrichir la Nation et non pas leur propre statut, ni encore
moins leur paye de fin de mois et demain leur retraite si honteusement égale à seulement 80 % de leurs six derniers mois de salaire...

Je me flagelle, je me flagelle d'imaginer qu'ils ne sont pas le "modèle" auquel nous asprions tous, les jalousant honteusement alors qu'ils oeuvrent tous les jours que le bon dieu fait à me hisser,
même contre mon gré au niveau qu'ils ont atteints et qu'ils tentent tous les jours d'améliorer encore pour eux-mêmes.

Non, non, non ! Je ne veux pas aller au goulag de la pensée unique, je veux être eux, je veux leur rendre hommage, je veux les diviniser, lumière des lumière qu'ils sont tous dans leurs actes, même
ceux cités ci-dessus, leurs pensées si pures d'une égalité parfaite entre tous, dans le cadre d'une fraternité universelle qui engloberait toutes les populations de la planète (et des autres à
découvrir), sacrifiant à ma liberté de penser autrement qu'eux.

Je suis un nain, je suis un nain et mon maître c'est la fonction publique, ce sont les établissements industriels et commerciaux publics, ce sont sont ces 7 millions de fonctionnaires et
assimilés qui sont si bons pour moi et mon avenir !
Ils savent tout de moi, tout de mes besoins ^résents et fiturs auxquels ils pourvoient tous, sans aucune exception, même quand ils se trompent, avec tant de bonté et de dévouement
acharné...

Je vous prie de m'excuser Ô grand SERGIOOOOZZZZ admirable et d'une humilité qui sidère jusqu'au confin de la galaxie !
Excusez-moi jous prie-je !
J'implore votre pardon.
Je requière votre mansuétude.
Vous seul êtes immensément miséricordieux
Je vous admire tant, je vous aime si fort...

Que ne suis-je donc qu'un sous-produit de résidu de bidet que de vous avoir offensé, d'avoir pu oser même imagniner vous porter ombrage, non pas à vous, mais à tous vos collègues, ex-collègues,
futurs collègues compris !


Jacques Heurtault 05/02/2010 22:45


Il est ABSOLUMENT essentiel que Sarko poursuive, coûte que coûte, son programme de réformes ... Peu importe que les élections régionales soient perdues!


Jacques 04/02/2010 22:57


Vous pouvez prendre les fonctionnaires pour des imbéciles quant aux CAP.

Comme je l'indiquais, il vous arrive tellement souvent de parler de ce que vous ne connaissez pas....

Quant à Maurice Thorez, n'était-il pas Ministre de votre idole, le Général de Gaulle ????

jf.


Jacques Heurtault 04/02/2010 23:57


Le Général de Gaulle n'a jamais été "mon idole" ... Johnny Haliday lui même n'est pas parvenu a devenir mon idole ...
Maurice Thorez a été le leader incontesté d'un parti politique qui a fait jusqu'à 28% des voix ...et qui n'en fait plus que 2,8%. Assurément, il y a un problème ...


Jacques 04/02/2010 21:50


Monsieur Heurtalt  nous indique à tous bouts de champs ( alors qu'on ne lui a rien demandé à ce sujet) avoir voté pour Ségolène en 2007.

Mais depuis, en bon repenti ( comme les ex-fumeurs qui sont devenus intégristes en matière d'interdiction de fumer) il ne cesse de raconter TOUT et N'IMPORTE QUOI sur la Gauche et Mitterrand, ici
ou (plus grave) sur d'autres bloc-notes......

Il en va ainsi de la loi dite de 84 sur le Statut Général des Fonctionnaires.
Celui-ci, depuis qu'il existe (1946) a TOUJOURS PREVU le licenciement possible de fonctionnaires, couilles ou pas couilles des socialistes !

Mais comme M. Heurtautl ne sait pratiquement jamais de quoi il parle, j 'indique ceci:

Art. 123. Le fonctionnaire mis en disponibilité qui, lors de sa réintégration refuse le poste qui lui est assigné, peut être rayé des cadres par licenciement après avis de la commission
administrative paritaire.

Il s'agit, tout bêtement, de la

Loi n° 46-2294 du 19 octobre 1946 relative au statut général des fonctionnaires.
Saluez donc l'artiste M. Heurtault !!!

Et pour ma part, moi qui ai toujours défendu, ici, sur mon bloc-notes et ailleurs que la "garantie de l'emploi" pour les fonctionnaires n'a jamais existé, je ne comprend pas les réactions
actuelles des Syndicats et du PS, qui, d'ailleurs, si ils voulaient réagir, auraient mieux fait de le faire dès que le projet de loi sur la "mobilité des fonctionnaires" a été été adopté en Conseil
des Ministres en juin 2008!


Jacques Heurtault 04/02/2010 22:34


Merci, Jacques II, de ces intéressantes précisions! Mille et mille mercis!
On se demande, en effet, à la lecture implacable de cet article de la loi de 1946, pourquoi les syndicats de fonctionnaires font autant de raffut!
Peut-être parce qu'il n'y a jamais eu, en réalité, de licenciement de fonctionnaires dans le cadre de cette loi? Auquel cas, ce ne serait qu'une loi de plus  n'ayant pas été vraiment
appliquée! On a pris du retard! Il va falloir rattraper ...
Ceci expliquerait pourquoi les fonctionnaires sont presque tous convaincus, en toute bonne foi, que quand on est fonctionnaire, on a la garantie de l'emploi ...
Pareillement, les commissions paritaires n'ont jamais eu, légalement, le pouvoir de décider de quoi que ce soit si ce n'est de donner leur AVIS ... Pourtant, la quasi totalité des fonctionnaires
croient, à tort donc, que ce sont les commissions paritaires qui DECIDENT!
Petit rappel : le "père" du statut général du fonctionnaire, c'est un certain Maurice Thorez! Le même qui n'a jamais écrit le livre dont il a dit être l'auteur, la supercherie ayant été dénoncée,
fort habilement, par les premières lettres de chaque mot de l'introduction qui révèle le nom du "nègre", véritable auteur de l'ouvrage ...


sergiozz 04/02/2010 21:07


"Les socialistes au pouvoir ont voté une loi qui, pour la première fois dans l'histoire du pays, prévoyait qu'il soit possible de licencier des fonctionnaires ... Bien entendu, vu la grosseur de
leurs couilles, ça n'a jamais été suivi d'effet!"

Un type qui bosse au pole emploi et qui appelle au licenciement de salariés. Je tombe sur le cul de lire de telles énormités.


Jacques Heurtault 04/02/2010 22:36


Si vous saviez, Mon Cher Sergiozz, à quel point j'ai pu souffrir des comportements de tarés d'un si grand nombre de fonctionnaires! A commencer par le pauvre type qui a procédé à ma première
inscription comme demandeur d'emploi, en 1988 ... C'était à pleurer!