Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Et maintenant, un petit coup de gestation pour autrui?

27 Janvier 2014, 15:10pm

Publié par Jacques Heurtault

Je vais en faire un test ... Un test définitif même!

 

Un projet de loi sur la famille va venir en discussion au Parlement. Et, déjà, les partisans de la légalisation de la gestation pour autrui se remuent le popotin avec, selon leurs méthodes désormais coutumières, le possible dépôt d'amendements tendant à introduire "en suppositoire" des amendements à ce projet de loi qui auraient pour conséquence d'ouvrir la porte à la légalisation de la gestation pour autrui.

 

"Ils" soutiennent qu'il est parfaitement légitime de légaliser cette pratique en France puisqu'elle est déjà pratiquée dans d'autres pays ... Tiens donc! A ce compte là, il faut légaliser la peine de mort puisqu'elle est déjà pratiquée dans d'autres pays. Tant qu'on y est, il faut aussi légaliser l'esclavage car il est établi qu'il n'a pas complètement disparu de la planète ... DU GRAND N'IMPORTE QUOI!

 

Bien entendu, on ne saurait interdire à aucun parlementaire de déposer un ou des amendements à un projet de loi même si ceux-ci vont dans un sens manifestement contraire à nos propres convictions! Sinon, autant abolir tout de suite la démocratie parlementaire ... Impensable!

 

Il n'en va pas de même si l'une ou l'autre des commissions en charge du dossier de l'Assemblée Nationale ou du Sénat adopte des amendements divers tels la transcription en droit français de l'état civil des enfants nés, à l'étranger, de l'insémination d'une mère porteuse.

Il en va encore moins de même si le gouvernement soutient de tels amendements et, pire encore (à tel point que je n'ose même pas l'imaginer!) si le Parlement adopte de tels amendements ...

 

Chat échaudé craint l'eau froide (ou chaude, je ne sais plus mais c'est sans importance!) ... Il faut, dès maintenant, faire preuve de la plus grande vigilance! On sait désormais d'expérience qu'ils savent manoeuvrer pour faire passer "en suppositioire" des réformes fondamentales ayant un très fort effet clivant au sein même de l'opinion publique!

Il est urgent de prendre le temps qu'il faut, de ne rien précipiter afin que la réflexion collective puisse murir tranquillement (au moins 10 ans!).

Il est, par contre, urgentissime de se mobiliser afin de faire échec à cette saloperie supplémentaire, quelle que soit la forme que cela pourrait prendre (et on les sait capables de se montrer très inventifs, pernicieux, faux-jetons, etc.).

 

Les heures, les jours, les semaines, les mois qui viennent sont à la mobilisation de toutes les énergies pour favoriser le redémarrage de notre économie afin d'éviter que notre société civile n'explose sous la phénoménale pression du chômage et de la sous-activité de masse ... Stop à la dilution voire à la destruction des valeurs pluri-millénaires de nos sociétés civilisées! 

Commenter cet article

fleuslun 17/09/2017 22:11

Partout on voit les messages pour et contre la gestation pour autrui. D’une part les femmes qui pour les raisons diverses ne peuvent pas avoir des enfants. De l’autre côté des barricades – les défenseurs passionnés des droits des femmes ! Partout la raison c’est la femme et sa capacité procréée. Banale, mais « cherchez la femme » !
Mais à quel point soit facile de recourir à l’aide d’une mère porteuse . Qu’est-ce qui attend le couple dans tel projet d’enfants ? Pour répondre à cette question on se rend dans le pays ou l’accès à GPA est fameux pour son accessibilité.
Décrire aux lecteurs toute la procédure de la maternité de substitution dans un seul bloc d’information sera trop long. Autant que pas facile à lire. Ce pourquoi j’ai pensé à diviser mon récit en plusieurs parties. Premièrement la clinique a besoin de la conclusion de votre gynécologue admettant que la femme ne peut pas porter l’enfant. Conclusions, extraites d'opération medicale, protocoles précédents de la FIV ou inseminations échouées, ou d autres avis-resumes. Le bilan de généraliste convient aussi.
Les autres examens comme sérologie (HIV, HÉPATITES B, C, SYPHILIS) et spermogramme récent du mari. Si vous avez une analyse du caryotype, il faudra rajouter ce document aussi. Mais son absence n’est pas un problème.
La clinique doit garantir la confidentialité de vos données. C’est uniquement le médecin de la clinique qui en basant sur les résultats de vos analyses médicales peut vous dire combien de tentatives elle peut vous donner avec uniquement vos ovocytes ! Mais avec les ovocytes de la donneuse les tentatives sont illimitées. Au cas si les tentatives avec vos cellules sont échouées, la clinique normalement propose de continuer les traitements avec les ovocytes de la donneuse.
On ramasse votre dossier. Puis le manager qui vous dirige traduit vos documents. Ensuite les montre à médecin gynécologue. Il vous sera demandé de remplir le questionnaire de la clinique. Si votre raison medicale est valable pour le programme, le médecin fixera le rendez-vous. Pendant la première visite vous passerez la consultation chez votre médecin traitant de la clinique.
Vous ferez sa connaissance pendant cette visite. Vous et votre mari, vous passerez les analyses (sérologie+spermogramme+caryotype) sur place a la clinique. Et oui de nouveau. C’est l’exigence obligatoire.N’áyez pas peur d’etre seuls pendant les procédures. Vous seraient accompagnés par une coordinatrice francophone. Vous discuterez toutes les questions avec votre coordinatrice. Lorsque le médecin présentera la conclusion positive, vous signez le contrat et vous payerez la première partie de somme totale. Cela prend 1-2 jours.
L’étape suivante est l’accès au protocole médical.
On commence la partie medicale. La clinique cherche une candidate-mère porteuse. Donc ici j’aimerai vous faire connaissance des critères obligatoires exigés aux candidates. Tout premièrement c’est la santé excellente. Physique et mentale. Aucune femme ne peut pas devenir une testatrice s’il existe le moindre risque pour la future grossesse. Aussi la candidate veillant devenir la mère porteuse obligatoirement doit déjà avoir des enfants. Au moins deux grossesses vécues sans risque pour sa santé.
Si la future géstatrice correspond à tels critères elle passe à l’étape d’éxaminations médicales. Notamment les médecins auront besoin de vérifier les risques des maladies génétiques. Seulement si la candidate correspond aux éxigeances décrites elle pourra devenir une testatrice. Si le couple aura besoin d’une donneuse des ovocytes, la clinique dispose aussi de la base des donneuses. Toutes les donneuses sont les jeunes femmes de 18 à 29 ans. Puisque la donation d’ovocytes comprend la stimulation hormonale chez la femme. Évidemment la jeune femme passera cette procédure sans risque. Mais après 29 ans la procédure sera plus compliquée. De plus à l’âge entre 18 à 29, les ovocytes sont de meilleure qualité pou concevoir. Le critère suivant est bien sûr la santé de la femme. La donation des ovocytes est possible seulement à condition de la santé parfaite chez la donneuse. Autant que l’absence d'antécédent familial de maladie génétique.
Et surtout les clients ne doivent pas partager avec les autres clients les ovocytes de
donneuse.
Normalement la clinique dispose d’une base des donneuses et testatrices online où vous pouvez voir la personne qui vous aidera à avoir un enfant. Prendre de l’information sur sa personnalité. Le manager vous donnera l’accès à cette base après l’affirmation du traitement dans cette clinique.
Le contract comprend non seulement le traitement mais aussi les services non médicaux. C'est-à-dire le logement avec alimentation, accompagnement personnel. Donc vous serez rencontré à l’aéroport chaque fois que vous arriver . Le recours à la GPA comprend plusieurs visites.
Le nombre des voyages depend de la quantité des tentatives. Si par exemple la gestatrice tombe enceinte dès la première tentative les 2-4 voyages seront indispensables. Dont la première visite, ou vos faites connaissance de votre médecin et faites des analyses pour accéder au protocole. Puis la procédure de FIV aura besoin de votre présence. Le mari doit faire le prélèvement du sperme le jour de la ponction des ovocytes. C’est égal pour le recours avec les cellules de donneuse ou vos propres. Suite au prélèvement l’embryologue crée l’embryon en utilisant vos cellules.Le troisième voyage se fait pour les 12 semaines de grossesse de la testatrice. Vous verrez votre enfant sur l’écran pendant l’échographie. Sans doute le moment très précieux !
Et le quatrième voyage – accouchement de la gestatrice. Biensur il existent plusieurs cas quand le couple ne peut pas effectuer 4 voyages. Pour la raison du travail ou autre, c’est possible de réduir la quantité des voyages à 2. Les deux voyages sont obligatoires. Un pour signer le contract. Deuxième voyage pour la naissance de l’enfant.

Jacques Heurtault 17/09/2017 23:23

J'ai un peu de mal à saisir votre argumentaire ... Vous semblez être, au fond, favorable à la gestation pour autrui car, semblez vous dire, c'est un tel parcours du combattant que, au fond, la famille" fermière" (celle pour le compte de laquelle le "veau" enfant a été conçu moyennant finances) a bien mérité de l'avoir, son enfant! C'est bien ça? Inutile de vous dire que je suis, par principe, très hostile à cette "logique" ... Néanmoins, je suis un démocrate, favorable au débat, j'ai donc permis la publication de votre commentaire.

Jean RIVAUD 28/01/2014 11:16


" Comment peut-on craindre l'eau FROIDE quand on a été ébouillanté? Merci pour la précision!"


Aphorisme. Le chat brûlé par de l'eau chaude se méfie même de l'eau froide.


 

Jacques Heurtault 28/01/2014 12:45



Donc, les chats sont (presque) aussi malins que les renards? Ils se méfient de presque tout!



GM 28/01/2014 10:56


Et puis si je les mets en batterie, je passe "Bénéfices Agricoles".


Ce qui me permet aussi de déduire les frais de l'assiette de mes impôts !


Génial, non ?


Manquerait plus qu'un crédit-d'impôt là-dessus, pour repeuplement-assidu-des-déserts-du-pays, et une TVA au taux zéro : Nous serions riches !

Jacques Heurtault 28/01/2014 12:44



Quel génie! Comment faites-vous pour produire des idées comme ça? Je rame à fond de cale derrière, loin derrière! C'est pas juste!



Jean RIVAUD 28/01/2014 09:54


"Chat échaudé craint l'eau froide" C'est
bien ça !

Jacques Heurtault 28/01/2014 10:36



J'ai été traversé par le doute ... Comment peut-on craindre l'eau FROIDE quand on a été ébouillanté?


Merci pour la précision!



Daniel Heurtault 27/01/2014 21:08


Le débat sur la GPA est clos! Je te renvoie à la déclaration officielle de la ministre de la famille.


"Le gouvernement n'a pas l'intention de
revenir sur l'interdiction de la Gestation pour autrui.


"Le débat est clos". Le gouvernement n'a pas l'intention de revenir sur l'interdiction de la Gestation pour autrui (GPA), a réaffirmé mercredi devant l'Assemblée la ministre délégué à la Famille
Dominique Bertinottidit, rappelant que le président de la République avait indiqué "très clairement que la GPA ne fera pas partie des questions abordées pendant le quinquennat".


La ministre était interpellée par le député UMP Jean-Sébastien Vialatte. La semaine dernière déjà, deux sénateurs UMP avaient demandé au gouvernement de "prouver par les actes" son opposition à la
GPA, l'accusant "d'hypocrisie" sur ce sujet. Le collectif "la Manif pour tous" qui avait lutté contre la loi Taubira ouvrant le mariage aux couples de même sexe appelle pour sa part à manifester le
2 février à Paris et Lyon contre la PMA (procréation médicale assistée), la GPA et le projet de loi famille.


Dominique Bertinotti a dénoncé "une prise de position politicienne" et indiqué que la future loi famille serait "centrée sur l'enfant" et qu'elle tiendrait compte de "la diversité des modèles
familiaux"."


 


 


 

Jacques Heurtault 27/01/2014 23:51



Tu rends tu bien compte que, en citant ce texte, tu apporte de l'eau, à ton coprs défendant, à mon argumentaire?


1. Aujourd'hui, des enfants sont conçus, à l'étranger, par G.P.A. C'est un fait avéré.


2. Ces enfants reviennent en France avec leur père mais sans leur mère; le père étant accompagné de son épouse qui n'est pas la mère de l'enfant.


3. Ces enfants n'ont donc pas un état civil "normal". Ils ne peuvent être adoptés par l'épouse du père car le régime légal de l'adoption plénière (la seule qui confère une autorité parentale à
l'adoptante) ne le permet pas car il faut un abandon de la part de la mère ou la manifestation explicite de sa volonté ou le prononcé d'une déchéance de ses droits, toutes choses qui permettrait
d'établir la marchandisation de la procréation et donc la fraude à la loi!


4. La Cour de Cassation, par deux arrêts, est venue, clairement, contredire la "circulaire Taubira" laquelle dispose, explicitement : "L'attention de la Chancellerie a été appelée sur les
conditions de délivrance des certificats de nationalité française aux enfants nés à l'étranger de Français, lorsqu'il apparait qu'il a été fait recours à une convention portant sur la gestation
pour le compte d'autrui.


Vous veillerez, dans l'hypothèse où de telles demandes seraient formées à ce qu'il soit fait droit à celles-ci dès lors que le lien de filiation avec UN français résulte d'un acte d'état
civil étranger probant"


En clair, cela signifie que Taubira passe outre à l'interdiction de la GPA et ordonne à ses fonctionnaires d'accorder les précieux certificats de nationalité. La motivation, c'est l'intérêt de
l'enfant! Comme si cet enfant n'avait pas d'état civil réel (un père et une mère biologiques).


La manipulation est cousue de fil blanc! Si des amendements dans ce sens sont votés, la circulmaire deviendra caduque puisque inutile et s'enclenchera alors un vrai trafic de GPA légalisable
"dans l'intérêt de l'enfant" à posteriori ...


 


NON! Je ne supporte plus ces "suppositoires" ...



GM 27/01/2014 19:23


Je me marre !


Eh, tous les meks font de la GPA !


Aucun n'a encore accouché, que je sache...


 


Mais bon, ils sont tellement pressés de faire "l'homme-nouveau" tellement ils leur semblent que leurs jours sont désormais comptés...

Jacques Heurtault 27/01/2014 20:08



Mouais! Je vois bien ce que vous voulez dire ... Ce serait plutôt la gens de sexe féminin qui fait, par définition, de la gestation pour autrui, c'est à dire pour le géniteur mâle!


 


Au fond, pourquoi pas, hein?


1. Je veux un enfant. Je trouve une meuf (avec les vaches, ça ne marche pas!). Elle me fait un petit. Pendant tout ce temps là, je la nourris (la meuf!) comme il faut (faut pas que "l'usine" se
mette à tourner de traviole!). On va dire que c'est "la gestateuse".


2. Lorsque la production sort, je fait appel à une autre meuf riche en lait (pour le petit, MON petit!). C'est "la naisseuse" ou encore "la berceuse".


3. Quand il a bien démarré puis bien poussé, je le confie à une troisième meuf (l'éduqueuse mais sous contrôle strict!).


4. Pour toutes les autres périodes, je fais appel à DES baiseuses (il en faut plusieurs!).


 


Et toc, le tour est joué ... avec une gouvernante pour diriger tout ça! Et, de temps en temps, je récompense la gouvernante avec quelques bons coups de dard dans la foufoune! Faut ce qu'il faut!


Pourquoi se faire chier?