Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Et si on supprimait deux jours fériés sur trois?

2 Juin 2011, 16:20pm

Publié par Jacques Heurtault

La politique fonctionne selon ce vieil adage : ou bien on se répète ou bien on se contredit ...

 

Les dialecticiens avertis savent parfaitement toujours retomber sur leurs pieds alors même qu'ils viennent de se contredire ... Moi, pas!

 

Aussi, je préfère me répéter ...

 

Vingt fois sur le métier remettre son ouvrage ...

 

C'est très précisément ce que je vais faire en développant, une nouvelle fois, cette proposition décapante : faire disparaitre du calendrier laïc et républicain un certain nombre de jours fériés qui n'ont plus, aujourd'hui, de réels fondements, soit parce que les moeurs ont évolué soit parce que la société civile s'est fortement diversifiée et laïcisée au point que rien, aujourd'hui, ne justifie qu'une religion particulière - catholique en l'occurrence - soit privilégiée par rapport à au moins trois ou quatre autres.

 

Il faut, en effet, replacer les choses dans leur contexte historique ... L'Histoire est un précieux fil conducteur dont les enseignements sont d'une richesse exceptionnelle.

 

1. Pourquoi a-t-on créé des jours fériés chômés particuliers? 


Par définition, un jour férié chômé, c'est un jour où on fait la fête (férié = la feria = la fête). A tel point que, pour mieux marquer cette fête, on ne travaille pas.


Historiquement, c'est Moïse qui, le premier, a mis en place le principe du jour de repos hebdomadaire. Ce "jour de repos" a été institutionalisé pendant l'exode des Hébreux, fuyant leur condition d'esclaves, à travers le désert du Sinaï. Les esclaves travaillent tout le temps, tous les jours, du matin jusqu'au soir ... jusqu'à leur mort ... fût-elle d'épuisement.

 

Pour marquer le retour à la liberté, l'idée géniale de permettre à ce peuple de ne pas travailler un jour par semaine a germé dans l'esprit d'un grand législateur : Moïse. Les hébreux n'en croyaient pas leurs yeux ni leurs oreilles ... Moïse savait déjà faire de la politique!


Pour faciliter la cohésion sociale de "son" peuple, il décida aussi que ce jour devait être consacré à une sorte de fête collective. Tout le monde devait se reposer le même jour et faire la fête le même jour. Il faut bien reconnaitre que faire la fête ensemble, c'est plus sympa que tout seul ...


Dans le même esprit, il est vite apparu, au fil des siècles, qu'un seul jour de repos par semaine, soit 52 jours par an, ce n'était, finalement, pas beaucoup. Il fallait travailler 313 jours, tout le reste de l'année ... D'où l'idée de créer des jours fériés chômés supplémentaires. Le fondement religieux ayant si bien réussi, pourquoi en changer? Aucune raison! On ne change pas une formule qui gagne ...Ainsi naquirent les jours fériés chômés sur fondement religieux. Vrai du temps des Grecs. Vrai du temps des Romains. Encore vrai du temps des Catholiques au pouvoir ...

 

Tant et si bien qu'au moment des "Guerres de Religions", en France, les "protestants", essentiellement des bourgeois volontiers exploiteurs, voulurent remettre en ordre tout ce "bazar" qui ralentissait la production et freinait le développement économique. 

 

Mais le "bon peuple" catholique, qui travaillait dur (16 à 18 heures par jour!) ne l'entendit pas de cette oreille ... et décida de se passer du concours de ces "protestants". Ce fut la Saint Barthélémy (Août 1572). On attire à Paris tout le gratin et le gotha des "protestants" sous un prétexte quelconque et, une fois sur place, on les trucide en masse en commençant par les chefs. Une armée sans chefs est une armée vaincue. C'est tellement vrai qu'une maxime dure et perdure de nos jours : "Il n'y a pas de mauvais soldats, il n'y a que de mauvais chefs!", laquelle maxime s'exprime encore sous une autre forme : "L'autorité ne s'exerce pas, elle s'incarne!".

 

2. Et si on faisait un tout petit effort ...

 

Ne dit-on pas que la France est le pays des "Droits de l'Homme"? Le pays de la Liberté? Le pays de la "liberté de conscience"?

 

Alors, passons à l'acte!

 

Qui va à la messe catholique chaque dimanche? Qui va à l'office religieux protestant? Et à la synagogue? Et à la mosquée?

Plus précisément, quelle proportion de la population? Moins de 20%, toutes religions confondues ... Il faut avoir le courage de le dire, de le reconnaître ...

 

Va-t-on, pour autant, interdire la pratique religieuse? En aucun cas! Moi qui ne vais guère à l'église catholique, ma religion transmise essentiellement par ma mère, que pour les enterrements et, peut-être, pour les mariages, je serais le premier à m'insurger contre une telle atteinte à la liberté de croire ou de ne pas croire, à la liberté de pratiquer un culte religieux!

 

3. Aussi, je propose une ébauche de solution ...

 

3.1. On ne retient comme seuls jours fériés chômés que le 1er Janvier, le 14 Juillet, le 1er Novembre et le 25 décembre.


Ce sont des jours particuliers qui sont sociologiquement marqués dans notre pays et qui n'ont, juridiquement ou sociologiquement, plus aucun lien véritable avec des considérations religieuses.

Tout ceux qui s'y intéressent savent que Jésus n'est pas né un 25 Décembre (selon certains auteurs, il serait né en Octobre). Ce jour a été choisi car, du temps du paganisme, en Gaule, cette date correspondait au redémarrage de la croissance de la longueur des jours. Pareillement, le 1er Novembre est le jour où les familles se recueillent sur les tombes de leurs proches. L'Eglise catholique n'a jamais pu faire admettre que "son" jour de célébration des morts n'était pas le 1er Novembre (Toussaint = jour de tous les saints) mais le 2 Novembre ... J'en ignore la raison.

Est-il nécessaire d'insister sur la date du 14 Juillet? Je pense (et j'espère!) que non.

 

3.2. Tous les autres jours fériés sont donc "supprimés" ...

 

J'y mets des guillemets car je propose que ces jours (Lundi de Pâques, 1er Mai, 8 Mai, Jeudi de l'Ascension, Lundi de Pentecôte, 15 Août, 11 Novembre ... Je pense n'en avoir oublié aucun!) soient transformés en jours de congés payés fonctionnant, du point de vue du nombre, selon une logique différente que celle en vigueur pour les actuels congés payés.


On a un peu trop tendance à l'oublier mais, en droit français, c'est l'employeur qui décide des dates de prise de congés pour les salariés. Le droit des salariés se limite au nombre de jours, pas aux dates! C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, si l'employeur impose des congés en dehors de la période "estivale" ( Mai à Octobre), le salarié bénéficie d'une rallonge de jours (1 ou 2 selon le nombre de jours imposés à des dates "hivernales".


Pour ces "nouveaux jours de congés payés", dans ma proposition, c'est le salarié qui disposerait du droit d'en fixer la date ... Il faut prendre la mesure exacte de ce que ça représente! C'est une révolution juridique! Rien de moins!  

 

Ainsi, les Catholiques pourraient continuer à prendre un jour de congé le Jeudi de l'Ascencion ou bien le Lundi de Pentecôte ... ou bien le jeudi Saint (jour qui n'est pas férié en France alors alors qu'il est - peut-être - le jour le plus sacré pour les chrétiens!) ...

 

Ainsi les Musulmans pourraient substituer le Jeudi de l'Ascension (qui ne représente rien pour eux) par un jour d'une de leurs fêtes religieuses ... que je suis incapable de décrire d'une manière fiable).

 

Même chose pour les Israélites ... les Protestants et pareillement pour d'autres religions (Boudhisme, Hindouisme, Taoisme, etc.).

 

On le voit clairement : tout le monde y gagnerait ... personne ne perdrait quoi que ce soit ...

 

La République Française deviendrait, du même coup, une véritable République Laïque, profondément respectueuse de toutes les convictions religieuses, de toutes les pratiques cultuelles.

 

N'est-ce pas qu'elle est géniale, mon idée, hein? Véritablement audacieuse aussi ... Car je n'ignore pas que beaucoup de lecteurs, lisant cela, vont sourire, voire franchement rigoler ... en pensant : "Qu'est-ce que c'est que ce truc? C'est qui, cet olibrius qui pond un machin pareil?"

 

Cet olibrius, c'est moi! Je suis comme je suis! Il faut me prendre comme je suis ... c'est à dire un farouche défenseur des libertés de pensée, d'expression et donc des libertés religieuses ...

 

J'espère bien que vous allez venir débattre ...

 

Une phrase de conclusion : Et si le 9 Mai devenait Jour Férié Chômé afin de commémorer le jour anniversaire de la "Déclaration Schuman" politiquement fondatrice de l'Europe?

 


Commenter cet article

Jacques 04/06/2011 17:57



 


Voyez-vous, Cher M. Heurtault, lorsque je suis d'accord je le dis tout net, aussi bien que lorsque je ne suis pas d'accord.


Eh oui, je suis comme ça !


Vous devriez donc tenir un peu plus compte de cela lorsque j'exprime des désaccords au lieu de me taxer immédiatement d'entretenir je ne sais quelle polémique.


Tant mieux si vous vous rengorger lorsque je vous donne raison. Mais alors, vous ne devriez pas monter sur vos grand chevaux lorsque j'exerce mon droit de critique à l'égard de certains de vos
billets.


jf.



Jacques 03/06/2011 16:01



Voyez-vous, Cher M. Heurtault, lorsque je suis d'accord je le dis tout net, aussi bien que lorsque je ne suis pas d'accord.


Eh oui, je suis comme ça !


Vous devriez donc tenir un peu plus compte de cela lorsque j'exprime des désaccords au lieu de me taxer immédiatement d'entretenir je ne sais quelle polémique.


Tant mieux si vous vous rengorger lorsque je vous donne raison. Mais alors, vous ne devriez pas monter sur vos grand chevaux lorsque j'exerce mon droit de critique à l'égard de certains de vos
billets.


jf.



GM 03/06/2011 09:34



Pfff !


Chômer le 1er Janvier et pas le 1er mai (le seule jour férié-chômé-non-carrilloné obligatoire issu de la seconde interntaionale) alors que les autres sont par obligatoires, ou ne sont pas
carrillonés), c'est franchement audacieux.


 


Pourquoi le 1er Novembre et pas le 11 à haute "portée historique" ?


 


Quant au 9 mai, et ce n'est pas un hasard, c'est l'équivalent de notre 8 mai pour les Russes : La fin des combats en Europe en 1945 s'est faite tard dans le soir, le lendemain à Moscou, parce que
la Terre tourne, figurez-vous...


 


Mais il a fallu 2 bombres nucléaires sur le Japon en août suivant pour mettre un terme au conflit mondial...



Jacques Heurtault 03/06/2011 11:58



1. Je ne veux pas que les "jours chômés" soient carillonés... Plas de sonnerie de cloches! Sinon, tôt ou tard, on va avoir droit au muezzin par haut-parleur! Niet! Catégoriquement niet!


2. La "Deuxième Internationale", je m'en moque comme de "l'an 40" (expression consacrée...).


3. Le 11 Novembre, c'est, chaque année, la Commémoration de l'Armsistice de la Première Guerre Mondiale. c'est à dire, de fait, la commémoratoon de la victoire d'un impérialisme sur un autre. Ou,
mieux encore, la commémoration du "massacre de pauvres gens qui ne se connaissaient pas au profit de gens qui se connaissaient mais qui, eux, ne se massacraient pas" (Anatole France). Non merci!


4. Le 8 Mai, c'est, à mes yeux (et c'est ce que je veux que cela devienne aux yeux de tous!), la commémoration de la destruction des nazis. Il me parait important de rappeler, chaque année, sans
pour autant en faire un "jour férié chômé", que "le ventre est encore fécond d'où peut sortir la bête immonde" (Bertold Brecht) ...


5. Les nazis n'étaient pas "complètement fous" ... Face à l'avancée des troupes russes, ils reculaient volontiers vers l'Ouest! C'est à dire vers les Américains ... Non pas parce qu'ils ne
pouvaient pas faire autrement mais parce qu'ils savaient que, chez les Américains, ils seraient traités d'une manière différente que prisonniers des Russes. Toute personne revêtue de l'uniforme
noir des SS et qui tombaient aux mains de russes avait de très fortes chances d'être exécutée sur place ...


6. Les bombes atomiques sur le Japon furent les bienvenues ... Je suis intimement convaincu que si Truman n'avait pas donné son feu vert, le guerre contre le japon aurait duré encore plusieurs
ANNEES ... Je dis bien  PLUSIEURS ANNEES ... Non merci!


Une première bombe le 6 Aout ... Hiro Hito n'était toujoiurs pas convaincu de signer la capitulation . Il en aura fallu une deuxième Et la conviction (erronée!) que les Américains en possédaient
d'autres pour qu'il signe. je suis intimement convaincu que s'ils avaient su que les Américains n'en avaient pas d'autres avant plusieurs mois, les Japonnais n'auraient pas capitulé. Comme quoi
la préservation des secrets militaires est d'une importance toujours cruciale.


7. Je veux que le 9 Mai devienne un "jour férié chômé" pour marquer le discours de Robert Schuman. C'est un choix politique que je cherche à faire partager.


8. D'une manière générale, si un obstacle juridique freine la mise en oeuvre d'une de mes propositions audacieuses, je veux qu'il soit détruit POURVU QUE CE SOIT LEGALEMENT ... Y compris s'il
s'agit de la "Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen" vieille de plus de 220 ans ... Je récuse donc tout argument "techniciste" car je sais d'expérience que ceux qui les mettent en avant
sont souvent tout simplement hostiles au contenu de la réforme proposée.



Jacques 02/06/2011 23:43



Je ne sais pas si votre idée est géniale mais elle, pour une fois, tout à fait audacieuse et j'y souscris pleinement.


 


jf.



Jacques Heurtault 03/06/2011 00:46



Elle donc géniale!


Un compliment venant de vous ... Ca fait "un peu" plaisir ... Ca fait même "très beaucoup" plaisir ...