Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Eva Joly : vers les 1%?

12 Janvier 2012, 18:48pm

Publié par Jacques Heurtault

A force de déblatérer, Eva (pas) Joly va finir par faire moins que Voynet!

 

Tant mieux ... Ce n'est pas moi qui m'en plaindrai!

 

Elle a l'art et la manière de faire des sorties incongrues.

La dernière est assez sidérante : un jour férié pour les musulmans et les juifs ...

 

Si on la comprend bien, chacun devra dire quelle est sa religion afin de pouvoir bénéficier dudit jour? Ca pose de sacrées (sic!) questions sur la laïcité ... Et pourquoi pas, tant qu'elle y est, des statistiques ethniques?

 

Cette pauvresse n'a décidément rien compris!

 

Voici donc la bonne solution, celle que JE préconise depuis quelques années sans avoir la chance d'être entendu.

1. Supression de tous les jours fériés sauf le Premier de l'An, le Quatorze Juillet, le Premier Novembre et Noël.

2. Octroi de 5 jours de congés payés (autrement dit : sixième semaine) pour lesquels, c'est le salarié qui décide, seul, sans demander l'autorisation du patron, de les prendre à la date qui lui convient le mieux.

3. Les deux ou trois autres jours qui disparaissent dans la "bagarre" sont transformés en "journées de la solidarité" pour financer la dépendance, à l'instar de ce qui a été fait avec la première journée de solidarité qui a soulevé tant de polémique auprès de ce peuple ultra-conservateur qui n'a qu'un mot à la bouche : "Toujours plus!".

4. On pourrait étendre le mécanisme aux jours de repos hebdomadaires (à mettre éventuellement au singulier). Les dimanches deviennent de plein droit des jours travaillables comme les autres. L'employeur serait tenu de laisser sa "taule" en état de fonctionner. Toutefois, chaque salarié disposerait du droit de fixer lui-même son jour de repos hebdomadaire. Pour les uns (en fait, la plupart), cela continuerait d'être le DIMANCHE. Pour d'autres, ce serait le SAMEDI ... Pour d'autres, ce serait le VENDREDI ...

Quels jours choisiraient les Bouddhistes? Je ne sais pas. Mais, eux le savent! C'est ça le plus important. Même raisonnement pour les Hindouistes, les Athées, etc ...

 

Ca, cest de la vraie laïcité! Prenez en de la graine, Madame (pas) Joly!

Commenter cet article

zeus 13/01/2012 13:06


La réflexion d'eva  Joly est loin d'etre insensée:elle prend acte de l 'existence de plusieurs religions dans la population francaise en 2012 et souhaite se tourner vers l'avenir (
quelle qu'ait été notre histoire passée)dans le respect des croyances ou non croyances de chacun;c'est difficile et délicat(n'en déplaise à Sénèque!)


peut-etre pourrait-on s'orienter vers un jour férié "libre","au choix"chacun optant selon ses convictions athées,religieuses,philosophiques..ou toute autre!mais alors que faire des5 jours"
catholiques"bien qu'ils soient pour la très grande majorite des francais,laicisés?que fait-on le jeudi de l'ascencion?on se presse de faire le pont et de partir en week-end!!! mais je
pense,dans ma réflexion actuelle ,que ce n'est pas à l'Etat,dans le cadre de la laicité, de proposer des jours féries religieux nouveaux.

Jacques Heurtault 13/01/2012 17:22



Une chose est de dire : un jour férié de plus pour les musulmans et pour les israélites (c'est la proposition d'Eva Joly). Autre chose est de dire : pas de jours fériés religieux pour quiconque
mais un droit pour chacun, y compris ceux qui n'ont pas de religion, de prendre 5 jours de congé à sa stricte convenance (c'est MA proposition).


Il ne faut pas oublier que les jours fériés ont été inventés avant les congés payés, précisément parce que ces derniers n'existaient pas!



Jacques 13/01/2012 10:28


Je ne sais pas si le Rapport Stasi était "bâtard"....


Mais pourquoi parle-t-on alors de "sortie incongrue", la traite-t-on de "pauvresse qui n'a rien compris", de "proposition sidérante"......


lorsque c'est Mme Eva Joly qui reprend les propositions de M. Stasi qui était plutôt loin à droite du camp des Verts......!!!!!


Ah oui, lui, c'était un homme !!!! Ca change tout ! Impossible de dire de M. Stasi qu'il "déblatérait".....


 


jf.

Jacques Heurtault 13/01/2012 12:14



Dans les circonstances de l'espèce, il avait pour mission de rechercher, coûte que coûte, un consensus. De fait, les islamistes ont en grande partie réussi à imposer leur point de vue. Je me
souviens très bien de cette période particulièrement laborieuse. Il fallait mettre la bride aux laïcards sans pour autant froisser les islamistes.


A ma connaissance, Bernard Stasi était un centriste modéré, profondément républicain. Il n'était pas "loin à droite du camp des verts". Ce sont les Verts qui sont verts en façade mais rouge vif à
l'intérieur comme le sont les grenades ...



zeus 13/01/2012 10:12


Pour une fois que vous n'etes pas coercitif ,on ne va pas s'en plaindre!Mais je ne suis pas certain qu'un "dirigeant" ferait forcément mieux qu'un "patron"(on peut trouver de nombreux exemples
dans des entreprises et administrations)


Je rejoins votre internaute sur la pagaille que cela créerait dans l'organisation du travail


d'autre part votre solution no 4(billet du 12/01) pose le meme probleme par rapport à la laicite que ce que préconise Eva Joly(dont je ne partage pas le point de vue):"je ne sais pas quel jour
choisiront les Boudhistes!!"Vous liez jour de repos et religion.La question des jours féries(origine souvent catholique)est certescomplexe ;mieux vaut réfléchir à des solutions qui rassemblent
plutot que d'ouvrir une boite de pandore qui atomiserait et diviserait la société


 

Jacques Heurtault 13/01/2012 12:07



Ah! Ah! Ah!


Je vous concède qu'il m'arrive d'être coercitif. Ca m'arrive même assez souvent!


Vous aurez noté que ma deuxième proposition est "au conditionnel", ce qui veut dire qu'elle n'en est qu'au stade des réflexions préliminaires.


Je pars du principe qu'il vaut mieux avoir beaucoup d'idées (même si elles ne sont pas toutes achevées dans leur élaboration) que pas du tout.


A mon avis, Eva Joly fait pareil ... sauf que c'est, selon moi, avec beaucoup moins de bonheur.


Je ne veux pas réfléchir à "des solutions qui rassemblent"! L'expérience montre que ça se termine par "on ne fait rien ou presque rien".


Je suis un réformateur résolu ... Je fais mienne cette maxime de Sénèque : "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles qu'on n'ose pas les faire! C'est parce qu'on n'ose pas les faire
qu'elles sont difficiles!".



Jacques 13/01/2012 01:59


Incongrue la sortie de Mme Eva Joly ????


 


Mais alors, que penser du Rapport de M. Stasi, Médiateur de la République, qu'elle a d'ailleurs cité, qui en décembre 2003 proposait exactement ceci:


« Considérant l’évolution du  paysage spirituel français en un siècle , la République s’honorerait en reconnaissant les jours les plus sacrés des deux autres
grandes religions monothéistes. »


Il proposait  «  de faire des fêtes religieuses de Kippour et de l’Aïd-El-Kébir des jours fériés dans toutes les écoles de la République », en les
« compensant » par ailleurs.
Et il préconisait même « dans le monde de l’entreprise, de permettre aux salariés de choisir un jour de fête religieuse sur leur crédit de jours fériés » .


 


jf.

Jacques Heurtault 13/01/2012 09:45



Le rapport Stasi était, hélas!, un rapport bâtard ... Une espèce de "machin" qui, par essence, ne pouvait rien donner de positif.


Ma proposition a le mérite de respecter les convictions de tous et de maintenir strictement les principes de la laïcité dont le maitre mot est "tolérance". La liberté de chacun s'arrête là où
commence celle d'autrui.


Au passage, une petite question : vous est-il arrivé qu'une femme refuse de vous serrer la main que vous lui tendez pour lui dire bonjour (selon les usages de notre civilisation) au motif que
vous êtes un homme et que sa religion lui interdit de le faire? Ca m'est arrivé, à moi! On ressent une grande impression de malaise. Il faut faire un effort important pour n'en rien laisser
paraitre.



Rivaud 12/01/2012 20:35


C'est sérieux ou du 2ème ou 3ème degré ?


Si c'est çà, j'aimerais vous voir patron d'une petite entreprise pour voir comment vous géreriez la situation! 


 

Jacques Heurtault 13/01/2012 09:34



Tout ce que j'écris est sérieux sauf si je précise que c'est une plaisanterie. Avec moi, il n'y a jamais d'ambiguïté. Deux plus deux font toujours quatre!


Actuellement, les règles qu'appliquent les patrons dans le domaine des jours travaillés (ou pas) relèvent très souvent du Code de Commerce. Pas du Code du Travail.


Ces mêmes patrons arrivent très bien à imposer à leurs salariés leurs règles. Avec le système que je préconise, on commence à mettre en place des règles où ce sont les salariés qui imposent leurs
règles aux patrons... Simple affaire d'habitude!


Les patrons ont la facheuse habitude de croire qu'ils sont indispensables. Pareillement, ils veulent volontiers croire que c'est la propriété du capital qui confère le pouvoir d'être patron.


Il faut qu'ils s'habituent au fait qu'ils ne sont pas, intuitu personnae, indispensables. On peut les remplacer! Par contre, il faut des dirigeants! On ne peut pas faire fonctionner une
entreprise s'il elle n'a pas, à sa tête, un dirigeant. A coup sûr, une entreprise dirigée par un "soviet de travailleurs" meurt très vite. Les Etats dirigés selon les mêmes méthodes (soviets de
travailleurs) meurent également, sauf que, la machine étant incomparablement plus grosse, elle met plus de temps à mourir.