Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

François Bayrou va-t-il rejoindre François Hollande?

3 Mai 2012, 09:51am

Publié par Jacques Heurtault

Je le souhaite intensément.

 

Pourtant, les indicateurs permettant d'établir, sérieusement, des pronostics conduisent à penser que les chances de succès de François Hollande sont très grandes et qu'il n'a donc pas besoin de cet apport pour conforter le bon résultat.

 

Il n'empêche que je souhaite vivement que François Bayrou appelle explicitement à voter pour François Hollande.

 

Mes raisons sont très claires :

 

1. Je veux que l'axe politique du nouveau pouvoir que j'appelle de mes voeux soit, explicitement, au centre-gauche.

2. Je veux que l'extrême-gauche ne participe pas au futur gouvernement. Si j'ai bien compris, c'est aussi la volonté de Jean Luc Mélenchon ("Je ne participerai pas à un gouvernement que je ne dirigerais pas"). Donc, de ce côté là, les choses se présentent au mieux.

3. L'entrée de François Bayrou dans la majorité présidentielle (si François Hollande est élu ...) permettrait de donner du poids à la rigueur budgétaire d'une part et à la politique de développement de la production industrielle sur le territoire de la République.

 

Ce matin, François Hollande a été très clair et, une fois de plus, constant.

1. Il ne peut y avoir de négociations préalables pour entrer dans cette majorité.

2. Le socle de ralliement, ce sont les soixante propositions de François Hollande ... et rien d'autre. On prend tout ou on laisse. Pour ma part, il y a des propositions que je n'approuve pas. Je les prends quand même parce que c'est la règle de la Vième République.

3. Il faut que François Bayrou se rallie AVANT le deuxième tour de dimanche prochain. Après, ce sera trop tard!

 

Nous serons fixés ce soir ...

Commenter cet article

Jean Daumont 04/05/2012 00:37


Certes, mais il est désapprouvé par de nombreux membres de son "parti" déjà rachitique...

Jacques Heurtault 04/05/2012 09:27



Il a pris une position très politique, à savoir dire clairement qu'il ne votera pas pour Sarkozy, à charge pour chacun de suivre son exemple ... ou pas. Par ailleurs, il a bien analysé que sa
prise de position publique ne faisait pas, nettement, l'unanimité au sein même de sa formation politique, laquelle se partage moitié/moitié entre les pro-Sarko et les anti-Sarko. C'est le seul
moyen dont il dispose pour maintenir l'unité de son parti.


Je ne sais si on peut dire que son parti est "rachitique". Il est bien acquis que sa candidature a rassemblé 9% des électeurs  ce qui fait nettement plus (pas loin du double) que le total
des "petits" candidats (Artaud, Poutou, Cheminade, Dupont-Aignan, Joly). Bayrou avait sa place dans cette compétition, les cinq que je viens de citer ne l'avaient pas.



Jean Daumont 03/05/2012 18:31


Vous connaissez mon opinion, moult fois répétée auprès de vous depuis ...7 ans ...Le "Centre", ça n'existe pas ...Certes,les gouvernements - de "droite" ou de "gauche" - ont une politique de
"centre", mais un "parti" de centre ne peut être qu'un "marais" (nom donné lors de la Révolution de 1789) de politiciens atteints de strabisme...

Jacques Heurtault 03/05/2012 19:55



Si strabisme il y a, Bayrou est strabique "de gauche" ... car il vient de prendre position en disant que, à titre personnel, il votera pour François Hollande.