Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Immigration clandestine : en finir une bonne fois pour toutes!

13 Octobre 2013, 22:55pm

Publié par Jacques Heurtault

A l'évidence mon précédent article a suscité des réactions "épidermiques". Tant mieux! C'était le but ...

 

Pour en finir une bonne fois pour toute avec cette lancinante question, voici ce que je préconise ...

 

Au choix ...

 

1. Faire disparaitre toute notion d'immigration clandestine en mettant en oeuvre deux mesures simples ...

- Organiser des couloirs de migration humanitaires afin que toute personne qui manifeste, même verbalement, le souhait de rentrer à l'intérieur des frontières de l'Union Européenne puisse le faire en toute légalité et en toute sureté.

- Procéder immédiatement à la remise de papiers d'identité et de titres de séjour (avec autorisation de travailler dans tous les domaines) à toute personne posant le pied sur le sol d'un des Etats membres (ou même ayant pénétré dans les eaux territoriales)

- Corrélativement, suprimer le SMIC, le RSA et d'une manière générale toute couverture sociale obligatoire.

 

2. Ou bien refouler systématiquement et IMMEDIATEMENT toute personne posant le pied sur le sol d'un Etat membre s'il n'est pas muni, à son débarquement, d'un document VALIDE émis par les autorités compétentes de l'Etat membre concerné. Obligation, pour le candidat migrant, d'établir, AU PREALABLE, sa DEMANDE d'immigration auprès de l'un quelconque  des Etats membres ...

Corrélativement, maintenir les protections sociales en les étendant et en les uniformisant à l'ensemble des Etats membres.

 

Il va bien falloir qu'on se décide à choisir, Nom de Dieu!

Commenter cet article

slovinsky 27/03/2016 12:17

je veut prendre rendez vous avec vous tres urgent?

Jacques Heurtault 27/03/2016 12:49

Je n'ai aucun pouvoir d'intervention concrète en quoi que ce soit! Désolé!

Jean Daumont 14/10/2013 10:07


Rappel de quelques vérités :


1.La France, notamment en raison de sa position géographique, a toujours été une terre d'immigration et, pour des raisons historiques, elle n'a été que faiblement une terre d'émigration...


2. La France n'a pas pour autant "la vocation à accueillir toute la misère du monde", comme disait Rocard qui ajoutait "mais elle deoit savoir en prendre sa part", cad qu'elle ne doit pas être
une destination exclusive et privilégiée...


3. Par définition, si une immigration est clandestine, c'est qu'elle n'est pas contrôlée ...Or un contrôle absolu est impossible en raison de l'ouverture des frontières, espace Schoengen ou
pas...


4. La France n'a pas le pouvoir de légiférer à elle seule dans ce domaine au nom de l'Europe, toute mesure ne pouvant être prise que par les instances européennes (à l'unanimité ?)...


5. A ma connaissance, une autorisation de travail ne suffit pas. Il faut un travail effectif, ce qui n'est pas évident, en raison de l'importance du chômage... Même si, paradoxalement, il y a de
nombreuses offres d'emplois non satisfaites, on n'en est plus à l'époque où, par exemple, pour les charbonnages, on faisait venir des polonais...

Jacques Heurtault 14/10/2013 10:39



Pourriez-vous être plus explicite? Peu m'importe qui a le pouvoir de faire ou de ne pas faire! La seule question qui mérite d'être posée, c'est "Oui ou non, va-t-on procéder à l'expulsion massive
de tous les clandestins et de tous les illégaux? J'ajouterai  : "Et seulement de ceux-là!" ...


Au 1er Janvier 2014, il ne sera plus possible d'expulser aucun "rom" vivant en France car aucun d'eux ne sera en situation d'illégalité. D'ailleurs, je trouve tout à fait scandaleux que l'on
puisse détruire les campements des "roms"! Lorsque ces campements sont destructibles, ce n'est pas parce qu'ils sont occupés par des "roms" ... C'est parce que les campements sont illégaux! Si de
tels campements sont peuplés de "Français de souche" (qu'est-ce que veut dire une telle expression?), le traitement doit être exactement le même! S'il est avéré que quiconque opère une
discrimination en fonction de l'origine ethnique, ce dernier doit être poursuivi et son comportement durement réprimé sur le fondement de la discrimination selon l'origine ethnique.