Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

"La Croix", vraiment trop drôle ... Impayable, même!

18 Septembre 2013, 16:07pm

Publié par Jacques Heurtault

Si vous êtes lecteur régulier de mon blog, vous savez que je suis abonné à ce quotidien alors même que je ne vais pour ainsi dire jamais à la messe ...

 

Habituellement, j'apprécie ce journal car il fait un réel effort de présentation sérieuse de l'actualité même si - comment s'en étonner? - il fait la part belle aux questions de religion et tout spécialement aux questions de la religion catholique.

 

Aujourd'hui, je reste sans voix quand je vois l'un des titres de la première page (lequel renvoie à un article en page 11) : "Les Français préfèrent la voiture aux transports publics" ... J'en tombe sur le cul! Lisez La Croix ... Vous apprendrez plein de choses ... dont vous ne soupçonniez même pas l'existence!

 

Dans la foulée, lisez aussi mon blog!

 

En lisant La Croix, vous apprendrez donc que "Les Français préfèrent la voiture aux transports publics".

En lisant mon blog, vous apprendrez - c'est un scoop! - que je préfère me déplacer, alternativement, en Bentley avec chauffeur et en Rolls Royce (toujours avec chauffeur, évidemment!). Si, si! Je vous jure que c'est vrai ...

Par contre, toujours en lisant mon blog, vous allez apprendre

- que je n'ai pas de Bentley

- que je n'ai pas de Rolls Royce

- que je n'ai pas de chauffeur!

 

Continuez à lire avec assiduité La Croix!

Vous apprendrez, de la sorte

- que les Français préfèrent ne pas payer leurs impôts

- que les mêmes Français préfèrent que ce soient les autres qui paient leurs impôts, que ce soient les autres qui subissent les hausses de ces mêmes impôts, les baisses étant exlusivement réservées à eux-mêmes, perso ...

- que les Français sont favorables à la hausse de leurs revenus, à la hausse de leurs salaires respectifs et, bien entendu, à la baisse du temps de travail (le leur, évidemment! pas celui du voisin ...).

 

Etonnant, n'est-ce-pas? Je parie que vous n'en saviez rien ... Vous êtes vraiment nuls! Nuls à faire peur ... Whaaah!

 

Essayons d'être sérieux ... Plus sérieux que ce titre racoleur de La Croix! Manquait plus que ça ... Même La Croix qui fait maintenant dans le racolage! Mais, Bon Dieu, où va-t-on?

 

Le vrai sujet, c'est la nécessité d'utiliser les transports en commun plutôt que les transports individuels ... Notons, au passage (normal qu'on parle de passage puisqu'on parle de transport!), que La Croix semble confondre "transports publics" et "transports en commun" ... Un peu comme d'autres s'acharnent à introduire la confusion entre "entreprises publiques" et "services publics" (un service public ne pouvant fonctionner que par le truchement d'une entreprise publique d'une part; une entreprise publique ne pouvant rien faire d'autre que faire fonctionner un service public ... Il s'ensuit que la Police est donc un "service public" (alors qu'en réalité ce n'est pas un "service" mais une fonction régalienne d'autorité!). Passons ... Les atavismes sociétaux ne sont pas près d'être résorbés! Ni mêmes prêts à se laisser résorber non plus ...

 

Ces quelques minutes d'humour (que je veux ravageur!) m'amènent à présenter les choses d'une manière un peu plus pragmatique ...

 

1. Il FAUT que les transports "en commun" (peu importe qu'ils soient publics ou privé!) soient privilégiés par rapport aux transports individuels (mêmes s'ils sont publics!).

2. Il faut donc prendre, avec souplesse ET fermeté, sans brutalité NI faiblesse, graduellement, des mesures incitatives allant dans le sens d'un développement de ces privilèges ...

- majorer le prix des carburants (gazole, essence).

- densifier le rythme de passage des autobus (au moins un bus toutes les cinq minutes dès cinq heures du matin et jusqu'à une heure le lendemain matin!)

- GRATUITE des métros et bus urbains

- priorité permanente, en tous lieux et en toutes circonstances, aux instruments de transport en commun sur les instruments de transports individuels

- renchérissement CONSIDERABLE des frais de parking, en particulier les places "en ville", le long des trottoirs ...

 

Il faut savoir ce que l'on veut!

Commenter cet article

Jean Daumont 19/09/2013 09:26


   Facile à dire, plus difficile à faire ...


   - Oui à la nécessité de privilégier les transports en commun, mais à condition de prévoir des garages publis importants (en sous-sol ou en hauteur) pour accueillir les voitures de
ceux qui habitent loin des points d'arrêt (avec possibilité de remboursement par les commerçants ainsi favorisés).


   - Non à la majoration du prix des carburants qui ne serait profitable qu'aux "majors" du pétrole ...et à l'Etat, sans contrepartie pour la clientèle, au contraire = impôt déguisé...


   - Pour la gratuité des transports urbains, il faudrait faire des études de marché : pas la même réponse s'ils sont "automatiques" (frais d'investissement et d'entretien ?) ou avec
conducteurs (frais de main d'oeuvre ? )...

Jacques Heurtault 19/09/2013 10:43



Le problème ne se règlera pas en deux (ni même trois!) coups de cuiller à pot! Mais il faut ENTREPRENDRE CETTE REFORME.


Ainsi, pour ce qui me concerne, cela fait déjà de nombreuses années que je ne me déplace plus dans Paris autrement qu'en utilisant les transports en commun.


Votre argument sur le bénéfice des "majors" du pétrole ne tient pas! Si le prix à la pompe des carburants augmente (par le moyen des taxes), la consommation volumétrique doit diminuer,
mécaniquement ... Le chiffre d'affaire des "majors" doit donc, globalement, diminuer.


Peu importe ce que cela coûterait! Il faut le faire car il en va de notre CIVILISATION urbaine ...



GM 19/09/2013 09:21


Pas de problème si la RATP me fait une ligne depuis mon bureau jusqu'au pied de chacun de mes clients !


Et que ce soit aussi "commode" et rapide que mon "tas de boue à roulettes".


D'ailleurs, dans Paris intra-muros, je n'hésite plus, même sous la pluie et la neige à marcher 5 minutes ou plus pour me déplacer en "transport en commun".


Mais ça fait des années et des années...


En revanche, dès qu'il s'agit d'aller ne serait-ce qu'en petite-couronne, le confort et la commodité du "transport en commun", c'est l'enfer.

Jacques Heurtault 19/09/2013 10:35



Votre dernière remarque est tout à fait pertinente!


On pourrait, par exemple, faire ce que je suggère, étant entendu que ce seraient les automobilistes qui financeraient le coût de cette gigantesque opération.