Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Les commentaires sont désormais filtrés ...

7 Juin 2010, 07:47am

Publié par Jacques Heurtault

Suite à un différent lancinant avec l'un de mes lecteurs, j'ai pris la décision de censurer les commentaires de ce lecteur.

Comme il semble ne pas avoir compris et qu'il persiste dans sa volonté de publier sur MON blog, j'ai du prendre la décision de filtrer les commentaires de TOUS ...

J'en suis sincèrement désolé mais je n'ai pas le choix!

Vos commentaires n'apparaitront donc qu'après avoir été contrôlés par moi ...

 


Commenter cet article

sergiozz 09/06/2010 17:14



"C'est fait ... Merci!"


 


Vous avez vu qu'on est très compétent chez FT !



Jacques Heurtault 10/06/2010 12:50



Techniquement oui! Commercialement, c'est moins sûr!



sergiozz 09/06/2010 10:46



"Merci pour le tuyau ..."


 


supprimez le commentaire N°11 de l'amiral. ça résoudrait sans doute le probl



Jacques Heurtault 09/06/2010 13:16



C'est fait ... Merci!



sergiozz 08/06/2010 14:01



"D'autant que je ne vois pas les commentaires, sur l'avant dernier post, postérieurs à ceux de l'Amiral... "


y a un souci sous IE 6 et 7(8 je ne sais pas). Sour Firefox, vous voyez tous les posts.



Jacques Heurtault 08/06/2010 18:40



Merci pour le tuyau ...



GM 08/06/2010 12:21



Il vous faut monter sur la fenêtre d'administration -> commentaire. Repérer le commentaire blanc et sans signature (à mon avis, c'est ce qui bloque le serveur) et cliquer sur la croix rouge à
droite à son niveau pour le supprimer, ou le cocher la case à gauche pour le supprimer.


De toute façon il reste archivé dans votre poubelle, mais la plateforme vous demande avant de confirmer la manip'.


 


Bon depuis, j'ai cru comprendre qu'il s'agit en fait d'un bug de son FAI à lui à cette époque-là, pas de son ordinateur, puisque ses posts passent de nouveau depuis chez lui...


Mais ça nous a fait cogiter, cette affaire-là ! Et un long moment.



Jacques Heurtault 08/06/2010 18:50



Ca me passe un peu au dessus de la tête ...



Jean-Pierre 08/06/2010 10:16



Je ne suis pas armé et j'ai aucune animosité envers vous, Jacques... :-)



Jacques Heurtault 08/06/2010 12:01


Je n'en ai jamais douté! Malheureusement, je ne peux pas filtrer d'une manière sélective ... Je dois, obligatoirement, tout filtrer puis, ensuite, laissez passser au coup par coup! La nuisance d'un
seul m'oblige à être sévère avec tous! Je le regrette mais je ne peux pas faire autrement!


GM 08/06/2010 08:23



D'autant que je ne vois pas les commentaires, sur l'avant dernier post, postérieurs à ceux de l'Amiral...



Jacques Heurtault 08/06/2010 12:04


Il faut que j'aprenne à me servir de ce "truc" dont je n'ai pas l'habitude! Désolé! Il semble, en outre, qu'il y a quelques problèmes sur la plateforme en ce moment... Mon article sur les chiens,
sans que je fasse quoi que ce soit, revient à la une, en fonction de la demande ... Je n'y peux strictement rien.


jacques 08/06/2010 00:04



Allez, Monsieur le censeur-filtreur, moi je ne suis pas rancunier.


Je vous propose un excellent sujet pour un magnifique billet, comme on en trouve plein sur votre bloc-notes....


Retour au Service du Travail Obligatoire ?



 Pôle emploi « propose » aux demandeurs d’emploi de travailler gratuitement pour des employeurs privés, analyse de l’équipe d’Actu Chômage sur la merveilleuse idée de Pôle
Emploi,

Comment Pôle Emploi encourage le travail gratuit
L'évaluation en milieu de travail permet de «vérifier les compétences et capacités professionnelles» d'un candidat à l'embauche. Pendant ce temps, il n'est ni dédommagé ni rémunéré pour les
tâches effectuées... Et la part des demandeurs d'emploi finalement recrutés n'est même pas mesurée !
Du «travail gratuit» pour les syndicats, un «moyen d'évaluer les compétences des chômeurs» pour Pôle Emploi. Le service public de l'emploi ne l'a pas crié sur les toits mais ses agents proposent
depuis plus de deux ans à ses «clients» (entreprises et chômeurs) deux «prestations» innovantes qui ont concerné plus de 110.000 personnes en 2009 : l'évaluation en milieu de travail préalable au
recrutement (EMTPR) et l'évaluation en milieu de travail (EMT). Qui font tiquer les syndicats.
La première s'effectue à la demande de l'entreprise et vise «à tester un candidat» en lui confiant des tâches, en vue de son embauche, afin de vérifier ses compétences. «L'employeur peut observer
le demandeur d'emploi en situation réelle de travail pour s'assurer qu'il correspond bien aux exigences du poste disponible», assure-t-on chez Pôle Emploi où l'on a recensé plus de 80.000 EMTPR
en 2009. Le chômeur est suivi par un tuteur pendant toute l'évaluation qui peut «aller jusqu'à 40 heures sur cinq jours». Il conserve durant cette période son statut de demandeur d'emploi - sa
couverture sociale est prise en charge par Pôle Emploi - mais n'est ni rémunéré ni dédommagé pour le travail effectué.

Aucun bilan au niveau national
«Il continue de toucher ses allocations chômage s'il est indemnisé et bénéficie d'aides de sa maison pour l'emploi s'il a moins de 26 ans», précise toutefois Sylvie Lievens, conseillère à Lattes,
dans la banlieue de Montpellier, qui juge le dispositif utile. Rien que dans cette agence spécialisée dans l'hôtellerie et la restauration, une trentaine de chômeurs ont bénéficié d'une EMTPR
l'année dernière avec un taux d'embauche de 50% à la clé. «Je n'ai eu qu'un seul non-recrutement à l'issue d'une évaluation dans mon propre portefeuille, ajoute Sylvie Lievens. Elle émanait d'un
demandeur d'emploi qui n'avait pas de véhicule et ne pouvait pas se rendre sur le lieu de travail.» Des arguments qui laissent froids les syndicats qui assimilent l'EMTPR à de l'exploitation.

«Cela revient plus à offrir aux employeurs une période d'essai gratuite, non décomptée en cas d'embauche, que de mettre le pied à l'étrier aux chômeurs», rétorque Rubens Bardaji de la CGT-Pôle
Emploi, qui dénonce l'absence de chiffres au niveau national pour juger de l'efficacité de la mesure. «Les conventions signées avec l'entreprise sont bidons et n'engagent à rien, complète-t-il.
Ce n'est que du travail gratuit.»

2 euros de l'heure… pour l'employeur
Le second dispositif, l'évaluation en milieu de travail (EMT), qui s'effectue à la demande du demandeur d'emploi et a concerné près de 30.000 chômeurs en 2009, part de la même philosophie. Il
permet «à un demandeur d'emploi de vérifier ses compétences et capacités professionnelles pour un emploi dans les conditions réelles d'exercice du métier», selon la brochure de Pôle Emploi. Là
encore, le chômeur travaille gratuitement mais pour une durée maximum de 80 heures.
Seule grosse différence avec l'EMTPR : l'entreprise qui accueille le chômeur n'a pas l'intention de l'embaucher (elle est prestataire de services) et peut être rémunérée jusqu'à 2 euros de
l'heure.
«Ce dispositif est utile lorsqu'un demandeur d'emploi veut se reconvertir», justifie Sylvie Lievens, une salariée de Pole Emploi, qui l'a récemment utilisé pour une jeune serveuse qui voulait
devenir… fleuriste. «Nous faisons du cas par cas, ajoute-t-elle. Nous démarchons une entreprise qui correspond vraiment aux besoins du demandeur d'emploi et faisons un suivi après l'évaluation
qui peut conduire à des formations complémentaires.»


Je comprend "mieux" pourquoi vous vous en êtes pris au salaire des "Aiguilleurs du ciel".....puisque travailler gratuitement ne vous paraît pas indécent......


 


Allez, chiche, vous le publier celui-là ???? 


 


jf.




Jacques Heurtault 08/06/2010 18:39



Encore une de ces stupidités dont vous avez apparemment le secret!
Cela fait au moins 10 ans que "l'évaluation en milieu de travail préalable à l'embauche (EMTPE)" est en application ... Comment se fait-il que c'est seulement maintenant que vous soulevez le
problème?
Je peux même vous dire qu'il existe "une évaluation en milieu de travail" qui n'est pas associée à une embauche possible ... Dans ce cas, Pôle Emploi paye l'employeur qui consacre son temps pour
procéder à l'évaluation de la personne. La prestation consiste à mettre le demandeur en situation de travail pendant 40 heures à raison d'une demi-journée par jour ...
Dans le principe, il n'y a strictement rien à redire à cela! Par contre, il y a, peut-être, des employeurs qui profitent du système et des directeurs de sites Pôle Emploi qui ne surveillent pas
assez l'exécution de la prestation ... Je n'ai pas le pouvoir de saquer les employeurs ni celui de virer les directeurs de sites concernés! Je peux seulement vous dire que ce n'est pas demain que
l'on parviendra à me piéger avec de telles dérives ...



Rivaud 07/06/2010 20:22


Après tout, vous êtes chez vous! - La solution serait que cette personne créée son propre blog ou elle (il) publierait ce qu'il veut.


Jacques Heurtault 08/06/2010 12:05


Mais elle a son blog! Je reçois régulièrement des invitations à le consulter, ce que je fais parfois ... Cette personne est à la retraite, moi pas encore! Je dispose de beaucoup moins de temps
qu'elle!


jacques 07/06/2010 16:51



Je me marre......


D'autant que vous avez une façon bien à vous et parfaitement démagogique de décrire la situation........


Allez, ça vous occupera de "modérer" les commentaires.


Et puis comme cela, ni vu ni connu, vous pourrez en censurer d'autres.......


Je ne vous féliciterai jamais assez pour votre grand sens du débat démocratique et/ou contradictoire. C'est vachement bien de la part d'un ancien élu local et , nous dit-on, adhérent d'un
syndicat.....


Publiez donc les seuls commentaires qui vous tressent des louanges.......


Ca fera très bel effet pour votre bloc-notes paraît-il très...."audacieux"





jf.


 



Jacques Heurtault 08/06/2010 18:49



Aucune loi, et c'est heureux, n'interdit de rire, même jaune!