Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Les privilèges des journalistes sont-ils vrais?

15 Février 2013, 23:04pm

Publié par Jacques Heurtault

Pour se faire une opinion, la première démarche à faire, c'est de s'informer...

 

Pour vous aider, je reprends ci-dessous des informations qui me sont parvenues et qui me semblent intéressantes.

 

Juste ce qu'il faut pour aider au "dégonflement de la baudruche" ... Quelqu'un se reconnaitra!

 

Début de citation :

 

 

 REVENU ANNUEL
David PUJADAS …………….. (environ)………240 000
Laurence FERRARI ………….(environ)………500 000
Michel APATHIE…………….. (environ)………500 000
Alain DUHAMEL ……………..(environ)………240 000
 
Claire CHAZAL ……Hors concours…….(environ)…….. 900 000
 
Tous ces journalistes se gardent bien de parler de leurs avantages fiscaux.
 
Au-delà de 3 mois de présence les journalistes ont droit à la totalité de la rémunération mensuelle pendant 3 mois, ils ont demandé à François HOLLANDE  de porter la durée à 6 mois.
 
Les journalistes en service, victimes d'accidents du travail, de trajet ou atteints de maladie professionnelle contractée à l'occasion de leur travail, conservent pour tous les arrêts reconnus par la sécurité sociale comme directement liés à l'accident du travail ou à la maladie professionnelle, l'intégralité de leur rémunération dans la limite de 2 ans. Ils ont demandé de pousser à 4 ans.
 
En cas d'incapacité permanente partielle telle qu'elle est reconnue par la sécurité sociale, le journaliste a droit à une PRIORITE DE RECLASSEMENT dans une fonction compatible avec son état physique, avec maintien de tous ses droits (y compris la déduction fiscale), notamment en matière de salaire.
 
A compter de la date de leur engagement, les journalistes atteints d'une affection de longue durée reconnue par la sécurité sociale entraînant momentanément une incapacité totale d'exercer leur fonction,  conservent pendant les trois premières années l'intégralité de leur salaire et les avantages fiscaux. Ils ont demandé à François HOLLANDE  de porter à 5 ans.
 
 
Pour toutes ces raisons, au cours de la dernière campagne présidentielle :
les journalistes ont plutôt fait l'apogée de F.-Hollande .
 
En France tous les salariés sont exonérés de 10 % sur les revenus. 
En France tous les journalistes sont exonérés depuis 1934 d'une réduction supplémentaire de 30 % qui s'additionne aux 10 %. 
 
En 1996, un premier ministre a osé tirer un trait sur certaines niches !
Une profession va particulièrement se plaindre « LES JOURNALISTES ».
 
Alain LAMBERT ex-rapporteur du budget au Sénat se souvient :
« De la hargne de journalistes et de la trouille des politiques ».
 
Le premier ministre de l'époque avait tenu bon, mais avait offert une première concession à la profession :
La création d'un fonds budgétaire pour compenser la hausse d'impôt que subiront les journalistes.
Parallèlement, les négociations étaient engagées avec les syndicats.
Elles aboutiront sous JOSPIN, il est décidé :
De rétablir l'avantage fiscal, sous forme un peu plus juste !!!!!
Au lieu de 30 % les journalistes pourront dorénavant retirer soit
7 650 (50 000 frs de l'époque) de leurs revenus (mesure unique pour les journalistes et les autres Français ---RIEN---).
 
Avant les primaires socialistes :
Les syndicats ont demandé à François HOLLANDE de rétablir les 30% d'abattement  ( ce qu'avait refusé N.SARKOZY en  2008 )
 
42500 journalistes bénéficieront de cet avantage.
Quand on pense que le gouvernement  a défiscalisé les heures supplémentaires pour les ouvriers et employés !... 
 
Savez-vous que des proches des journalistes, (qui ne sont pas journalistes) se déclarent journalistes sans carte de presse.
 
Et maintenant des journalistes de l'audiovisuel ont demandé un abattement supplémentaire de 10 % pour des frais esthétiques !!!!
Fin de citation.
Voilà! La baudruche est-elle dégonflée? La baudruche est-elle une dégonflée?
Ce n'est pas à moi de le dire!

 

 

Commenter cet article

www.torontoseo.agency 02/03/2015 07:36

victimes d'accidents du travail, de trajet ou atteints de maladie professionnelle contractée à l'occasion de leur travail, conservent pour tous les arrêts reconnus par la sécurité sociale comme directement liés à l'accident du travail ou à la maladie professionnelle.

Jacques Heurtault 03/03/2015 11:20

Je ne trouve pas choquant que les journalistes bénéficient de la MÊME protection sociale que tout un chacun. Je ne veux rien de plus qu'un alignement de leurs avantages sur les avantages de tout le monde.

How apple pay works with passbook? 11/10/2014 18:01

Clearly you know from whence you speak on this subject. With that said, I'd like to tell you I admire your writing style. Your content is also very interesting and useful. I enjoyed this article.

vitamin c serum bitly.com 01/09/2014 08:30

I hope the balloon is not deflated. It's good to have the attendance salary extendible to them. As it changes the phase of economy in time. This article is really helpful to all journalists. Thanks for the informative share. Keep doing.

cfa level 1 sample questions 14/08/2014 13:08

s'agit d'une valeur dictée par des moyens de comprendre plusieurs choses, d'appliquer la rencontre avec cette page du site je vais être un admirateur important au sein de vos morceaux de contenu, une fois que je comprends votre blog.

Jacques Heurtault 14/08/2014 15:00

Je vous souhaite une excellente lecture! Compte tenu du nombre d'articles (nettement plus d'un millier!), cela va vous prendre un certain temps ...
Je suis à votre écoute attentive pour vous apporter tous les éclaircissements que vous voudrez bien me demander par la voie d'un commentaire ou par la voie d'un message personnel non destiné à être publié.
Il y a, grosso modo, deux types d'articles dans mon blog :
1. des articles commentant, d'une manière très personnelle, l'actualité.
2. des articles faisant des propositions de réformes institutionnelles touchant à la vie politique française ou européenne.
Permettez moi un conseil : gardez présent à l'esprit la DATE de parution de l'article! Cela vous éclairera pour sa compréhension.

snoring aids 28/05/2014 14:15

I am not really into politics at all. I was literally shocked to see the reports on considerations that are received by the journalists from the government. I think these offerings need to be reviewed. There are other employees and workers who deserve more than this. Thanks for discussing this.

Jacques Heurtault 28/05/2014 15:31

Je sais dans quel pays vous vivez (s'agit-il de l'Angleterre ou des Etats Unis ou d'un autre pays anglophone?) mais je pense avoir tout dit sur le sujet ... Désormais, j'ai du mépris pour la profession de journaliste. Cela veut dire que c'est aux journalistes de faire le nécessaire pour me reconquérir. J'ai cependant une certaine estime pour Jean Michel Apathie ... Voilà un homme qui n'a plus rien à prouver et qui peut se moquer de tout! Il me semble qu'il est vraiment indépendant.

Marco 23/02/2013 15:34


Bjr,


Je viens de recevoir un mail collectif envoyé par l'épouse de Jacques. Si vous voulez bien me donner votre adresse de messagerie, je vous le transfère et vous aurez l'adresse de MP.


Il me manque beaucoup.

Jacques Heurtault 24/02/2013 11:27



Bonjour également!


Oui, bien sûr ... Je vous transmets mon adresse de courriel par un moyen plus discret ...


Merci!



Marco 21/02/2013 21:43


Je pense que celle de Jacques peut suffire car elle doit prendre connaissance des messages qui doivent arriver.


Je ne connaissais pas ces mémoires, Il ne m'en avait pas parlé.

Jacques Heurtault 21/02/2013 22:53



Le terme "Mémoires" est inapproprié, peut-être. Mais il gérait un site Internet où il racontait toutes les tribulations de son action syndicale, avec une énorme quantité de photos, de détails
"piquants" ... Ses relations avec des ministres (Le Theule, par exemple ...).


Je vais adresser un mail à son épouse que je ne connais pas du tout.



Marco 21/02/2013 11:31


Non, je n avais pas de contact avec son épouse mais, manifestement, son dernier message alarmiste  avait été envoyé à tous ses proches. Quant à celui par lequel j'ai appris son 
décès,  ce devait être elle qui précisait qu'il n'y aurait pas de cérémonie religieuse et qu'il serait incinéré à Apt.


Peut-être avait-il parlé d'une éventuelle publication. j'ignore...


Précision: si je fais des fautes de frappe, c'est dû à la chimio qui a pour conséquence (entre autres) des doigts parfois peu précis.


 

Jacques Heurtault 21/02/2013 20:13



C'est l'ampleur de la tâche que représente ce projet de publication qui le rebutait. Il m'avait dit qu'il y songeait. Il a clairement couché ses souvenirs sur le papier à l'intention des ses
anciens camarades et aussi à l'intention des nouvelles générations d'aiguilleurs du ciel ... C'est à la lecture de ses mémoires que j'ai mieux compris le sens de son action : défendre les
intérêts du personnel de sa profession.


Je veux bien prendre contact avec son épouse mais je n'ai pas l'adresse mail. Je n'ai que celle de Jacques.



Loubomyr 21/02/2013 10:50


Suite à hors sujet


Salté de crabe! JF me manque! Que nous soyons croyants ou pas, il  mérite une prière "Vas en paix, homme de bonne volonté"

Jacques Heurtault 21/02/2013 20:23



C'était un homme de conviction! Un militant de la cause des aiguilleurs du ciel ... Assurément, il savait ce que "mener un combat syndical", non politisé, voulait dire!



Marco 21/02/2013 09:15


Jacques est décédé mercredi dernier dans la matinée. Je l'ai appris par mail.


Il me donnait régulièrement des nouvelles et j'ai ainsi appris que la deuxième chimio n'avait eu aucun effet, la tumeur avait grossi. On a erdu une amie en 5 mois , le pancrés aussi. Dans mon
cas, 50/° de survie à 5 ans. Mais j'ai appris à vivre avec.CLD...


J'aimerais bien que son livre soit publié. Ses analyses étaient excellentes et j'ai appris bien des choses.


J'apprécie votre blog que j'ai découvert.

Jacques Heurtault 21/02/2013 10:45



Merci pour cette information.


Que pouvons nous faire pour promouvoir l'édition de son projet de livre (plus précisément de ses mémoires)? Êtes-vous en contact avec son épouse? Et, d'ailleurs, a-t-il décidé de se marier? A ma
connaissance, il n'était "que" pacsé ... Mais je sais qu'il avait le projet de se marier afin de garantir les droits de son épouse après son décès. En matière de droit d'auteur, les règles
applicables aux ayants-droits ne sont probablement pas les mêmes selon que l'on est marié ou pacsé.



Marco 20/02/2013 16:46


Hors sujet:


J'étais assez proches de JF. Il m'aidait dans ma lutte contre le cancer car depuis plus de 2 ans, j'ai cette sale maladie: 5 enterventions, 12 chimios et des métastases au foie après colon et
rein.


Pas le pancréas dont je sais qu'il est souvent fatal. 


Il est parti et je suis très triste. NOus étions des amis virtuels

Jacques Heurtault 20/02/2013 23:35



Je compatis à votre situation et je ne trouve pas les mots pour vous apporter un peu de réconfort. Il parait que l'on constate une rémission dans 50% des cas.


Une chose est certaine :la volonté de guérir est INDISPENSABLE même si elle n'est malheureusement pas suffisante.


Jacques et moi sommes devenus, malgré nos différences de point de vue, d'excellentes relations virtuelles.


Je l'ai poussé à éditer son histoire personnelle de syndicaliste des aiguilleurs du ciel. Je reste persuadé qu'un éditeur pourrait être intéressé. En l'état, le texte qu'il m'a transmis doit être
réécrit pour devenir publiable. Tous les éditeurs ont des spécialistes pour faire ce travail.


Quand est-il décédé, précisément?



Loubomyr 20/02/2013 09:50


A une époque où même les communiqués des agences de presse ont une certaine orientation, il est difficile, voir illusoire, d'exiger des journalistes de se contenter d'informer. Et puis de toutes
façons, toute information (in-former = former dans) déclenche une déformation chez le récepteur, alors l'objectivité ....


Si tous les journalistes se contentaient d'informer, on en aurrait nettement moins besoin en nombre et de nombreux organes de presse seraient amenés à disparaitre. Conclusion, commentaire et
information semblent indissociables du traitement moderne de l'actualité ; encore faudrait il que les journalistes le reconnaissent publiquement et arrètent de s'envelopper dans le mantau
confortable de l'hypocrisie lorsqu'ils se déclarent objectifs.


Enfin, le jour où la volaille qui prétend faire l'opinion à France Noeuds et Télé Béton claironnera les thèses de Jacques Généreux est loin de se profiler. Tous ces amuseurs publics sont formés
dans le même moule que nos politichiens et l'altérité n'est pas au programme de ces prestigieuses écoles!!!! C'est comme si vous demandiez à un ingénieur X ou Ponts travaillant à Areva de
réfléchir à l'intérèt d'une production décentralisée et en réseau de l'énergie dont nous avons besoin par des moyens non conventionnels.

Jacques Heurtault 20/02/2013 23:27



Admettons alors (mais à contre-coeur) que les journalistes puissent aussi commenter mais A CONDITION QUE LES COMMENTAIRES SOIENT SEPARES DES ARTICLES! Je n'ai que faire de l'opinion d'un
journaliste! Elle ne pèse pas plus lourd que celle de n'importe quel autre citoyen ...



Loubomyr 19/02/2013 09:52


Et encore, s'ils ne faisaient que mélanger information et commentaires!!!! Les bélants du PAF, eux font aussi et surtout de l'image, du traitement de l'émotion et de la propagande pour une pensée
unique, celle du caractère irrémédiable du néolibéralisme. L'nformation se réduit à la relecture des textes des agences de presse. Le commentaire se réduit à la mise en application des thèses et
méthodes apprises à Sciences Popo. L'envoyé spécial se contente bien souvent d'être un copmmentateur le soir à vingt heures devant un ministère ou un palais de l'Elysée vide, où il ne se passe
plus rien. Quand ils veulent faire les choses en grand, ils déplacent toute une équipe, là où ça se passe (comme par exemple pour l'élection d'Obama) mais ce qu'ils y font, ils aurraient tout
aussi bien pu le faire depuis les studios parisiens. Et ces grands reporters qui suivent les armées au Mali en nous disant qu'ils n'ont rien à dire tout en nous montrant qu'ils bouffent de la
poussière!!!! Et ces autres Rouletabille qui se plantent dans la neige pour nous dire qu'en Janvier il fait froid!!! Quels scoops!!! Bref de l'image vide de sens et de l'émotion au service d'une
idéologie, toujours la même. Alors plutôt que la grand messe du vingt heures, regardez le feuilleton de la 3 ou un DVD ; plutôt que les matinales de la radio, écoutez un CD ou faites un calin en
famille. Pour ce qui est de l'information reportez vous à un journal qui corresponde à votre sensibilté tout en allant faire de temps en temps un petit tour sur internet pour voir les éditos des
autres.

Jacques Heurtault 19/02/2013 23:54



Quelle serait votre opinion si les journalissssses véhiculaient les thèses de Jacques Généreux en utilisant les mêmes méthodes que celles qu'ils utilisent pour véhiculer les thèses de la doxa
néolibérale?


Personnellement, je suis très déçu par la Presse, d'où qu'elle vienne, quoiqu'elle développe ... Un journaliste DOIT informer et ne faire que ça ...



GM 19/02/2013 07:50


Ce n'est pas l'apogée (qui le point le plus lointains d'une orbite elliptique au tour d'un astre), mais l'apologie.


 


En "Gauloisie de la liberté" de la presse libre, personne ne peut être élu sans l'aval préalable de la presse (le 4ème pouvoir, qui fait l'opinion).


C'est comme ça : Si vous voulez être élu, faudra bien que vous les exonériez de charges et d'impôts....


 


Mais la presse crève : Moi j'inventerai un statut de rentier sans activité pour être élu derrière vous.


 


D'autant que j'ai été "pigiste" (pour une rveu de droit fiscal dans mes jeunes années) et je peux vous dire que je n'avais rien compris à la feuille de paye, tellement les retenues sur salaire
pour charges sociales n'avaient rien à voir avec celle du commun des mortels !

Jacques Heurtault 19/02/2013 11:53



Vous avez tout à fait raison : il s'agit, bien évidemment, de l'apologie et non pas de l'apogée ... Dégonflement de Baudruche me l'a fait remarquer sur un mose franchement et volontairement
désagréable. Je lui ai répondu.


Il y a des moyens simples de résoudre le problème du surnombre manifeste de journalistes dans notre pays! Il faut, dans un premier temps, supprimer la fameuse "carte de presse" et, par voie de
conséquence, tous les avantages qui vont avec ... Y compris la clause de conscience qui permet à un journaliste (plus précisément à une personne qui dispose de la "carte de presse" ...) de
démissionner de son emploi en invoquant la clause de conscience qui lui permet d'être indemnisé comme s'il avait été licencié. Pôle Emploi n'est pas du tout regardant sur les causes réelles du
départ : la déterntion de la carte de presse SUFFIT à l'obtention du statut et au bénéfice du régime indemnitaire avantageux. C'est moins intéressant que le statut d'intermittent du spectacle
mais c'est très loin d'être inintéressant!



Loubomyr 18/02/2013 20:05


Les journalistes ont le droit de donner leur opinion dans la presse d' ........ opinion. Si on exige qu'ils soient tous neutres et objectifs, le nombre de journaux va singulièrement diminuer!!!
Par contre, il est indéniable que sur les grands médias audiovisuels, la suffisance, l'aspect donneur de leçons et la propension à ne véhiculer que la même pensée unique néolibérale deviennent
insuportables. En ce qui me concerne, j'ai résolu le problème : je ne regarde pratiqument plus que France5 et Arte et à la radio (quand j'en ai le temps) je n'écoute plus que ce vieil anar au
coeur tendre de Daniel Mermet sur France Inter .....

Jacques Heurtault 19/02/2013 00:20



J'accepte, sans la moindre difficulté, que les organes de presse puissent être "politiquement orientés". Je suis moi-mème, abonné au quotidien "La Croix". Je sais que je vais y trouver beaucoup
d'articles qui renvoient aux convictions religieuses catholiques, chrétiennes, voire israélites ou mulsulmanes. C'EST BIEN!


Ce que je n'accepte pas, c'est la démarche selon laquelle le journaliste mélange trop souvent les genres. IL FAUT, IMPERATIVEMENT SEPARER LES INFORMATIONS ET LES COMMENTAIRES! Chose qu'ils font
trop rarement ...



Dégonflement de Baudruche 18/02/2013 15:02


"La première démarche à faire c'est de s'informer"
Il y a comme un hiatus entre un  copié collé non sourcé, de qualité linguistique .... amusante... et une information digne de ce nom, ne consistant pas à éructer le salaire de 5 journalistes
(sur 400000 en France:  0.01%)  pour les clouer au pilori.


Cette nuance subtile est manifestement hors de portée intellectuelle d'un surpayé -au vu d'un rapport qualitéé / prix- aigri.....
Merci toutefois de m'avoir convaincu que le fait de clouer au pilori des catégories professionnelles ets le produit d'une succession de ratagers (quelqu'un aayant réussi à se faiore jeter comme
un malpropre de tous les partis politiques qu'il a recommandés aux électeeurs n'est pas fiable).


 

Jacques Heurtault 19/02/2013 00:13



1.Il n'y a que 40.000 journalistes en France, pas 400.000! Heureusement pour ce qui, de moins en moins nombreux, suivent l'actualité ...


2. Je n'ai JAMAIS été exclu d'aucun des partis politiques auxquels j'ai, un temps, choisi d'adhérer. C'est TOUJOURS moi qui ai décidé de quitter le parti dont j'étais membre.


3. Je les ai quittés, volontairement, parce qu'ils m'ont déçu. Soit parce qu'ils prenaient un retard évident dans la maturation de leurs idées politiques pour répondre à l'inéluctable évolution
du monde, soit parce qu'ils se sont révélés être une machine à capter des cotisations et des militants sans que ceux-ci aient véritablement la possibilité d'intervenir utilement dans le peu de
débats internes.


 


N'étant pas moi-même journaliste mais simple citoyen désireux de participer à la vie politique de mon pays, je ne suis pas tenu au respect des règles propres qui devraient s'appliquer aux
journalistes mais dont ceux-ci, précisément, ne veulent à aucun prix! Je fais référence, là, à la révélation des sources ...


Je ne vois pas à quel rapport qualité/prix vous faites allusion. Pouvez-vous m'éclairer de vos lumières?



Loubomyr 18/02/2013 10:08


Comme bon nombre de blogueurs vous en avez après les journalissssssssssses et vous avez bien raison. Cependant, quand je parle de journalisssssses, j'entends par là la volaille qui prétend faire
l'opinion dans le petit fenestron, sur les ondes ou dans les hebdos papiers glacés qui tous disent le même chose : scénarisation de l'émotion au service du vide du message. Alors qu'un "traqueur"
du Canard Enchainé ou un obscur tacheron de la PQR sont infiniment respectables dans leur travail, la prétention et l'appartenance à une caste de zélus zélotes des "vedettes" deviennent
insoutenables. Il convient donc de ne pas associer dans nos critiques cers différents représentants d'un même activité.

Jacques Heurtault 18/02/2013 14:03



Les bons journalistes font de bons articles ...  Ce qui l'exaspère le plus, ce sont les commentaires qu'ils mélangent avec le corps de leurs article. Je le soutiens fermement : il n'y a
AUCUNE raison pour que les journaistes aient plus le droit que les autres de donner leurs opnions personnelles sur les évènements. Tout le monde à la même enseigne! Ceux qui veulent commenter
l'actualité peuvent le faire en ouvrant un blog personnel ... 



Jean Daumont 18/02/2013 10:04


Vous savez déjà que l'indépendance de la justice est déjà une illusion, alors qu'elle repose sur des règles  ...Alors, ne parlons pas des journalistes, que vous ne portez pas dans votre
coeur - c'est connu - et qui n'ont, à ma connaissance, ni statut, ni déontologie...

Jacques Heurtault 18/02/2013 13:53



Certes ... Il n'y a aucune raison que les journalistes disposent d'un statut qui leur soit propre. c'est un métier comme un autre. Ils sont protégés par la loi et, me semble-t-il, par une
convention collective nationale.


Quant à la déontologie des journalistes, ce sont eux qui n'ont jamais voulu d'un texte codifié ...


Par ailleurs, dans la mesure où les frais professionnels REELS sont déductibles de la base d'imposition, IL SUFFIT aux jounalistes de conserver leurs tickets de caisses pour les dépenses à
caractère manifestement professionnel afin de pouvoir en demander le remboursement auprès de leurs employeurs respectifs s'ils sont salariés ou bien d'en imputer le montant en déduction de leurs
revenus professionnels s'ils ne sont pas salariés ... L'administration fiscale examine ces rubriques, simplement, avec beaucoup de sérieux!


En réalité, les frais professionnels réels sont très inférieurs au forfait de 10% pour l'écrasante majorité des contribuables. On comprend, dans ces conditions, que les journalistes préfèrent, et
de loin!, les frais forfaitaire aux frais réels! Ils ne sont pas fous ... Ils savent comper!



Degonflement de Baudruche 16/02/2013 16:39


Ah, vous êtes à l'apogée (employé dans le sens ..; du dictionnaire) de vos capacités intellectuelles (et les journalistes ne font pas l'apogée d'un homme politique, même s'ils en étaient ... ses
satellites).


Une fois que vous aurez appris le français, n'hésitez pas à clouer au pilori l'intégraliuté des journalistes pour leurs exorbitantes rémunérations. Quelques éléments sélectionnés n'ont aucune
crédibilité (compme de dire que certains : soit vous avez des noms et des faits, soit j'ai quelques éléments pour écrire que certain cadre de pôle emploi a des capacités linguistiques et
intellectuelles indignes de son salaire)

Jacques Heurtault 16/02/2013 23:15



Vous avez tout à fait raison de relever cette faute de français. Il ne s'agit évidemment pas de "l'apogée" de qui que ce soit ni quoi que ce soit mais, bien plus sûrement, de "l'apologie" ... Ce
constat n'aurait pas du vous conduire à cette agression à mon encontre! L'impropriété est située dans le corps d'un texte que je cite et dont je ne suis pas l'auteur ... Fallait-il que je corrige
de ma propre initiative? Certainement pas! Fallait-il, à tout le moins, que je signale la faute? C'eut, sans nul doute, été préférable si la chose avait été d'importance majeure. Vous me
permettrez de penser différemment de vous ...


Intéressons-nous au FOND des éléments d'information que l'on trouve dans ce texte malgré son imperfection...


OUI ou NON, ce qui est dit est-il vrai? Je posais la question dans le titre de mon article lui-même ... J'eusse apprécié que vous le contestassiez ou, mieux encore, que vous le réfutassiez ...
Hélas! Vous ne l'avez point fait!


Vous semblez vous intéresser à mes revenus, semble-t-il. Ne vous fatiguez pas inutilement. Voici les informations que vous cherchez :


1. Salaire moyen mensuel avant mon départ en retraite : environ 3.000 euros net avant impôts


2. Retaite totale moyenne mensuelle escomptée quand tout sera liquididé, depuis mon départ en retraite : environ 2.400 euros net avant impôts.


 


Une autre précision : je n'ai jamais été cadre quand j'exerçais à Pôle Emploi alors que je l'ai toujours été (presque ...) quand j'exerçais dans le secteur privé, aussi bien dans l'industrie
pharmaceutique qu'au sein du Parlement Européen, à Bruxelles.