Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

"Mariage" pour "tous" : solennelle mise en garde!

31 Janvier 2013, 19:29pm

Publié par Jacques Heurtault

Cette fois-ci, la coupe est pleine! Stop!

 

Je le dis et je le répète : j'ai soutenu la candidature de François Hollande. J'ai donc, très logiquement, voté pour lui, dès le premier tour et, bien entendu, au second tour décisif.

 

Je comprends que le Président de la République veuille tenir ses engagements. Nous avons été tellement habitués à subir des élus qui, sitôt élus, n'ont rien eu de plus pressé que de ne pas respecter leurs engagements que, pour une fois qu'on en a un qui se considère comme lié par la parole qu'il a donné, on ne va pas s'en plaindre.

 

Toutefois, il est PARFAITEMENT CLAIR que ce projet de loi pompeusement intitulé "Mariage pour tous" (Y compris entre frère et soeur? Y compris entre père et fille? Y compris entre personnes déjà mariées? Non, bien sûr... donc mariage pas autant "pour tous" qu'on veut bien le dire!) est en train de diviser, voire de fracturer la société toute entière!

 

J'ai exposé ma démarche, pensant que cela suffirait ... 

 

Madame Taubira en a décidé autrement. Elle vient de pondre une circulaire qui, c'est l'évidence même, ouvre la voie à la "gestation pour autrui". Elle a beau s'en défendre mais, comme disait Lénine, "Un fait est un fait et les faits sont têtus!".

 

Le Groupe socialiste, à l'Assemblée Nationale, a décidé, contre toute la tradition républicaine en matière de débat politique sur des sujets de société, d'imposer la solidarité de vote et d'interdire à des députés qui, en conscience, rejetteraient ce projet, d'émettre un vote non-solidaire de leur groupe ...

 

Maintenant, ça suffit!

 

Puisqu'ils ne veulent pas comprendre ce que le mot "MARIAGE" veut dire, puisqu'ils ne veulent pas entendre la fracturation de la société que ce débat est en train de provoquer, on va - JE VAIS - employer d'autres moyens ... sur les pas de ... Clausewitz, pas moins! "La guerre, a-t-il dit, c'est la poursuite de la politique avec d'autres moyens ...". Un grand homme, ce Clausewitz! Il a montré qu'il n'avait pas l'habitude de causer trop vite ...

 

Monsieur le Président de la République, Mesdames et Messieurs les Parlementaires, Mesdames et Messieurs les zélus parfois trop zélés, sachez-le : si ce projet - consistant à mettre au même niveau le mariage naturel d'une femme et d'un homme et le "mariage" de deux personnes du même sexe - devient une loi de l'Etat, promulguée par le Président de la République après avoir été validée par le Conseil Constitutionnel, JE ME CONSIDERERAIS COMME DELIE DE MON DEVOIR MORAL DE SOUTIEN DE TOUTE VOTRE POLITIQUE!

 

Sachez-le : vous n'êtes pas élus pour toujours! Il y aura d'autres élections! Quand le temps viendra de voter à nouveau pour choisir ceux qui nous gouvernent, j'aurai de la mémoire! ET J'EN AURAI POUR LONGTEMPS!

 

Puisque vous voulez heurter ma conscience, puisque vous voulez VIOLER mon intellect, je saurai, le moment venu, moi-aussi, "violer" mes votes ...! Il est des circonstances où chaque vote compte! Souvenez-vous en, quand vous allez voter!

Commenter cet article

Jean Daumont 07/02/2013 09:20


   Vous êtes un naïf, ou vous faîtes semblant ...Reportez- vous au 31ème engagement ... "J'ouvrira le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels" ...Quand on ouvre la
"boîte de Pandore", on en assume les conséquences...

Jacques Heurtault 07/02/2013 10:00



Ce que je déplore dans cette affaire, c'est l'incroyable rigidité dont fait preuve le pouvoir en place. Il était (et il est toujours ...) possible de conclure, par exemple, un compromis (le
compromis, c'est le maitre-mot de la social-démocratie) en accordant le bénéfice d'une "union civile" aux paires d'homosexuels ressemblant presque au mariage ... Cette majorité a fait le choix de
heurter la sensibilité de millions de gens, inutilement, pour le seul plaisir de les obliger à subir un rapport de force ...



guillaume 04/02/2013 15:28


Vous confondez "tactique" politique et conviction profonde:Lincoln a aboli l'esclavage AVANT la fin de la guerre pour les raisons que vous soulignées,mais sa motivation profonde  était
l'égalité des hommes , la fin de l'horrible esclavage et des préjugés raciaux.Votre "blog"s'intitule propositions audacieuses,mais vos positions sociétales sont loin de l'etre.C'est bien
entendu votre droit.on aura compris que vous étiez contre l'abolition de la peine de mort,contre L'ivg,contre une véritable contraception régulière,contre le concubinage,le pacs,la laicité telle
qu'elle est appliquée aujourd'hui...Je me permets de rectifier que deux personnes (de meme sexe ou non)sont un COUPLE et non une paire:ce ne sont pas des objets mais des personnes,votre
appellation est insultante.De nombreux français -majoritaires!-ne pensent pas que l'on aient violé leur conscience et ne voudraient revenir sur ces acquis.Pour terminer,chacun lit les journaux de
son choix,et le choix des autres vaut le votre;je ne vois pas en quoi "La croix"serait plus honnete ,ce qui revient à dire que les autres seraient malhonnetes.

Jacques Heurtault 04/02/2013 16:47



1. Je suis plutôt croyant mais PAS DU TOUT pratiquant. Ceci pour répondre à votre développement au sujet de La Croix.


2. Non les journalistes, dans leut GRANDE MAJORITE, ne sont pas honnêtes! J'ai cette conviction profonde. A quoi bon nous quereller à ce sujet?


3. Je vous invite à reviser vos notions de physique apprises, en principe, au niveau de la classe de Seconde. On parle d'un couple de forces. Elles sont EGALES mais antagonistes et réparties de
part et d'autre d'un axe de rotation. C'est, précisément ce qui permet à l'ensemble de fonctionner correctement. Deux hommes sont une PAIRE, pas un couple! Pareil pour deux femmes ... Par contre,
UN homme et UNE femme, de par leur égalité antagoniste forment un COUPLE, ce qui permet au foyer de fonctionner ... Elémentaire!


4. Je confirme que toute personne à qui la République a confié des armes pour la défendre et qui se sert de ces armes CONTRE la république devrait être passée par les armes, c'est à dire
fusillée, voire même, pour mieux marquer l'infâmie de cette trahison, guillotinée ... Pour cela, il faudrait que la peine de mort soit rétablie d'abord ... JE N'AI PAS LA MOINDRE INTENTION DE
FAIRE QUOI QUE CE SOIT POUR PERMETTRE CE RETABLISSEMENT SAUF VOTER OUI A UN EVENTUEL REFERENDUM SUR CE SUJET.


Nos politiques ont tellement peur de cette perspective que le système a pris soin de verrouiller toute possibilité allant dans ce sens. Impossibilité concrète de mettre en oeuvre un referendum
d'initiative populaire, incompatibilité établie entre peine de mort en vigueur dans un pays et maintien dans l'Union Européenne, etc ...


 


JE SUIS POUR L'IVG mais j'aurai voulu qu'elle soit limitée à des cas très précis :


- si la femme est mineure au moment de la relation sexuelle et si elle ne souhaite pas garder l'enfant


- si la femme a été violée (interprétation au sens large, c'est à dire relation sexuelle non consentie)


- si la vie de la future mère est en danger


- si les examens médicaux révèlent une malformation grave probable du futur enfant


- etc ... (les exemples donnés illustrent très bien comment je conçois la question).


Dans tous ces cas, pas de limitation d'aucune sorte quant à la date (donc, y compris immédiatement après les examens médicaux prénataux).


 


Avez-vous réfléchi à la situation créée par la législation lorsqu'un mari qui veut que la femme garde l'enfant que son épouse, elle, ne veut pas garder? Et à la situation inverse, à savoir un
mari qui ne veut pas garder l'enfant à naitre alors que la femme veut le garder? Où est l'égalité?


Que vous en soyez d'accord ou non, un homme est différent d'une femme. Ce n'est pas parce que je ne sais quel dieu l'a voulu mais parce la nature est ainsi faite ... A mon très humble avis, il
doit bien y avoir une raison. Hélas!, je ne la connais pas ...


Il y a une différence profonde entre accepter une situation (concubinage, par exemple) et PROMOUVOIR un comportement! Savez vous que beaucoup de couples ont voulu ne pas se marier car c'était,
fiscalement plus avantageux (une part par enfant pour chacun des membres du couple)? Savez vous que de nombreuses femmes dites en situation de monoparentalité (et bénéficiant donc des avantages
liés à cette situation érigée au rang de statut) ne sont en réalité PAS DU TOUT MONOPARENTALES? 


Que pensez-vous de ces femmes mères de un ou plusieurs enfants et connaissant le ou les pères de chacun d'eux qui REFUSENT d'engager quelque action administrative ou judiciaire en vue d'obtenir
le paiement d'une pension alimentaire? Vous êtes vous demandé POURQUOI?


 


Nous pourrions poursuivre le débat mais je crois que cela ne servirait pas à grand chose ...


Par contre, l'évolution récente de la situation politique provoquée par cette querelle dite du mariage homosexuel m'a conduit à prendre mes distances avec un gouvernement et une majorité que j'ai
pourtant contribué à porter au pouvoir! A force de me chatouiller, ils ont fini par m'agacer puis par m'énerver ... Je crois bien que ce n'est pas la meilleure méthode pour rassembler!



zeus 04/02/2013 09:33


En vous lisant on a la nette impression que, selon vous ,toutes les réformes sociétales effectuées au cours de notre histoire ne l'ont été que par des "jusqu'auboutistes";alors
qu'aujourd'hui elles font concensus dans la société:peine de mort,contraception,avortement,pacs,laicité.Les "jusqu'auboutistes" ne sont pas toujours ceux que vous désignez,mais ceux qui ne
veulent rien voir,rien céder et conserver leur hégémonie(l'église catholique ,toujours et encore:Dieu a décidé ,fermez le ban!c'est ainsi qu'elle a perdu de sa crédibilité y compris auprès des
croyants qui ne suivent plus ses préceptes dans leur vie quotidienne).Le peuple français est conservateur ,avez-vous maintes fois souligné;détrompez-vous!ne le voyez pas à votre image!Diriez-vous
aussi que LINCOLD aurait du prendre une mesure modérée au lieu d'abolir l'esclavage en 1865?sous prétexe de fracture?Les grands hommes se sont ceux qui font les grandes réformes ,y compris
sociétales,et sur lesquelles on ne revient plus dans le futur.

Jacques Heurtault 04/02/2013 11:18



Je persiste et je signe :


1. Oui à une extension du PACS afin de régler des dispositifs successoraux


2. Oui à une RESTRICTION du PACS en le limitant aux seules personnes de même sexe afin de marquer une différence entre les couples femme/homme (dans l'ordre alphabétique, s'il vous plait!) et les
"associations" de deux personnes du même sexe.


3. Oui à un sévère accroissement de la répression contre les propos et les comportements homophobes (8 jours de prison ferme pour avoir dit "Sale pédé!" ainsi que je l'ai déjà écrit).


4. Non à l'adoption plénière pour les personnes isolées ("familles monoparentales"). Elles devraient, selon moi, se MARIER d'abord afin de former un couple  (et non pas une paire!)...


5. Etc.


 


En à peine plus de quarante ans, la législation française a été profondément bouleversée et le statut de la femme s'est heureusement considérablement amélioré. La voie qui a été prise, par
"petits" viols successifs des consciences, depuis quelques années, est une mauvaise voie! C'est l'effet du balancier qui a été envoyé trop loin et qui nous reviendra, tôt ou tard, en pleine
figure ... Après les excès de Mai 68, nous avons eu droit à un gouvernement ultra-conservateur!


 


Lincoln s'est dépêché de faire abolir l'esclavage car le peuple américain en avait assez de la guerre (600.000 américains tués à une époque où il n'y en avait guère plus de 50 millions ...). Or
la Constitution des Etats Unis prévoyait (et prévoit toujours!) une nécessaire ratification de toute modification de la Constitution par les trois quarts des Etats Fédérés. Il fallait DONC que
l'esclavage fusse aboli AVANT la fin de la guerre sinon il n'aurait jamais pu être aboli!


 


Laissons l'église catholique patauger dans ses insoutenables contradictions ... Si je suis un lecteur de "La Croix", ce n'est pas parce que ce quotidien défend la ligne politique qui est la
sienne, c'est parce qu'il est intellectuellement honnête. Avec ce journal, on sait à quoi s'en tenir. On n'a pas l'impression d'être grugé. J'aimerais bien pouvoir lire plusieurs quotidiens
d'opnions chaque jour.



GM 01/02/2013 08:53


Ah enfin !


Et croyez bien que vous n'êtes pas le seul, même si ce n'est pas pour les mêmes raisons.


 


On s'en tape, vous savez, que quand deux personnes "s'emboîtent" avec plaisir, elles se marient, divorcent ou autre devant un maire ou un juge.


L'important, c'est que ça cache la faillite, "l'impuissance" disent même certains "soces-élus", à régler les urgences de l'équipe de "François III".


 


Un quinquennat mal barré : Ca en fera au moins deux d'affilée.


C'est beaucoup en temps de crise.

Jacques Heurtault 01/02/2013 10:31



Je crois effectivement que ce projet pourrait bien être un écran de fumée destiné à dissiper l'attention qui devrait normalement se concentrer sur d'autres problèmes autrement plus ardus. cela
rend ce projet encore plus odieux! Vouloir coûte que coûte, à marche forcée, ébranler l'un des piliers de notre société pour ne pas avoir à prendre des décisions qui devront être prises de toutes
façons à quelquechose d'insensé ...



guillaume 31/01/2013 21:30


Mais que vous arrive-t-il donc?est-ce pour vous une affaire personnelle?Pourquoi refuser ainsi de voir ce qu'est aujourd'hui la sociéte?d'ou tenez-vous que le mariage civil de 2 personnes de meme
sexe met en péril la société alors que ces couples existent et élèvent des enfants?Y a t-il disparition des pays qui l'ont autorisé?La circulaire de Mme Taubira a pour objectif de ne laisser les
enfants de mère porteuse étrangère dans un régime de "parias"(je suis contre la GPA!!!)mais on ne peux ignorer une réalité!!Bien d'autres sujets ont divisé la société dans notre histoire et
..pourtant ,et ..pourtant... la révolution de 1789,la laicité,le droit à l'avortement,la peine de mort,le pacs,l'acceptation du concubinage,etc..etc ..Vraiment ,je ne comprends pas une telle
virulence!

Jacques Heurtault 01/02/2013 00:10



Les exemples que vous donnez sont une parfaite illustration de la différence qu'il peut y avoir entre la nécessaire évolution du droit afin qu'il soit en conformité avec les réalités d'une part
et l'excès jusqu'auboutiste d'autre part.


1. La Révolution de 1789? On aurait dû s'arrêter, à l'époque, à une monarchie constitutionnelle pilotée par les Girondins. Au lieu de cela, on est allé jusqu'à la Terreur et, pire encore, jusqu'à
la répression de masse (la Vendée)!


2. La laïcité? On aurait dû s'arrêter à l'esprit de tolérance et de respect mutuel des convictions de chacun. Au lieu de ça, on est allé jusqu'à l'anticléricalisme imbécile! Ne vous y trompez pas
: les plus fervents partisans de cette "laïcité"-là sont des anticléricaux viscéraux! Le terme "laïcards" n'a pas été inventé mal à propos.


3. L'avortement? On aurait pu s'arrêter à l'usage, à titre onéreux (c'est à dire SANS remboursement généralisé), de la "pilule du lendemain" (celle que la femme peut prendre si, pensant qu'elle
peut se retrouver inopportunément enceinte, elle ne souhaite pas être fécondée car cela perturberait sa vie d'une manière trop cruelle). Au lieu de ça, on a mis au point des quantités de pilules
administrées sans aucun discernement qui permettent d'affirmer - sans risque aucun de se tromper - que les "IVG de confort" sont bel et bien une tragique réalité.


4. La peine de mort? On aurait pu, courageusement, réformer la procédure pénale criminelle en instituant les Cours d'Appel pénales dès 1981, en instituant la nécessaire unanimité du jury
délibérant en l'absence des juges voire même supprimer les jurys "populaires" qu'il vaudrait mieux appeler "populaciers", en restreignant drastiquement le champ d'application de la peine
capitale, etc ... Au lieu de cela, on a AMNISTIE Salan, Challe, Jouhaud et Zeller tant et si "bien" que je n'ai même pas le droit de dire qu'ils sont des criminels!


5. Le PACS? On aurait pu dire, dès le début, que le Pacs était une manoeuvre destinée à permettre un quasi-mariage entre homosexuels sans transgresser les interdits naturels. Au lieu de cela, on
a présenté "la chose" comme une facilité sans réfléchir à l'effet de fragilisation du mariage que cela aurait! Le résultat? Les homosexuels ne se contentent pas du PACS. Ils veulent le mariage.
Mais le mariage, lui, est en régression désormais inquiétante alors qu'il n'y a rien de plus simple que de divorcer par consentement mutuel... 95% des PACS se pratiquent entre personnes de sexe
différent et l'un des PACSES peut, unilatéralement, rompre le PACS, c'est à dire répudier le plus faible qui est souvent ...la femme!


6. L'acceptation du concubinage? Etait-il donc si difficile de dire aux prétendants à la protection sociale pour fait de concubinage que la meilleure protection sociale, c'est celle qui est
induite par le ... mariage?


Que vous en soyez d'accord ou pas, une société humaine, ce n'est pas un rassemblement désordonné d'individus. C'est un rassemblement STRUCTURE de personnes socialement solidaires et
conscientes de cette nécessaire solidarité!