Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Mécanisme européen de stabilité : ça y est! Les difficultés commencent ...

7 Mai 2012, 13:52pm

Publié par Jacques Heurtault

Nom de Dieu! Après Sarko l'américain, c'est au tour de Merkel la Boche de venir nous faire chier!

C'est pas Dieu possible! Mais qu'est-ce qu'on leur a fait pour être emmerdés comme ça?

 

Il va donc falloir mettre les points sur les "i" et les barres sur les "t" ...

 

1. Le pacte a certainement été signé par 25 pays sur 27 ... Personne ne le conteste! Cependant, il n'a pas été ratifié par la France ... Il est donc inapplicable pour tout le monde! C'est la loi du genre des accords internationaux... Précisément, la composition du Parlement va très certainement évoluer dans les 6 semaines qui vont venir ... Les députés vont avoir reçu un autre mandat!

"Angela, jusque là, ça va? Tu es capable de comprendre ça? Dans ton Allemagne de l'Est, sous la Stasi, tu faisais moins de chi-chi, il me semble! Non?"

 

2. Puisqu'il faut respecter les formes juridictionnelles (Nous sommes dans un Etat de droit, en France! Ce n'est pas comme sous Hitler, en Allemagne ...), eh bien, on va les respecter!

 

3. Comment? Rien de plus simple ... Il suffit de lire ce qui va suivre.

 

4. La France demande l'ouverture de négociations sur la mise au point d'un "Mécanisme européen de CROISSANCE" ... Aussi longtemps que les négociations ne sont pas ouvertes, rien ne se passe au niveau de la ratification du "Mécanisme européen de stabilté" par la France. Les négociations peuvent s'ouvrir dès le Mercredi 16 Mai et avoir abouties avant le 17 Juin prochain, dates de l'entrée en fonction, respectivement, du nouveau Gouvernement de la République Française et de la nouvelle Assemblée Nationale (celle qui "ne sort d'ici que par la force des baïonnettes!"). 

 

5. Quand tout est plié, la France ratifie, le même jour (et sous condition suspensive!) les deux mécanismes européens : le M.E.S. et le M.E.C. (la stabilité et la croissance ...).

 

6. A toutes fins utiles, il convient de rappeler qu'aucun traité de paix n'a été signé entre la France, pays vainqueur en 1945, et l'Allemagne, pays vaincu ...

Commenter cet article

GM 09/05/2012 11:03


c'est vrai qu'elle en a oublié le texte adopté le 30 janvier dernier.


Je vous le remet en ligne demain là où vous savez !

Jacques Heurtault 09/05/2012 12:24



Ok! Merci ...



GM 09/05/2012 09:04


On cause du même scénario pris en ses différentes "branches"...

Jacques Heurtault 09/05/2012 10:50



Je confirme mon commentaire précédent : mes propos su Merkel la Boche sont excessifs ...



Rivaud 08/05/2012 21:10


L'allemagne a perdu la guerre, c'est vite dire que nous l'avons gagné. Nos politicard d'alors n'ont pas été capable de contrer Hitler quand il en était encore temps et que l'armée allamande était
en position de faiblesse. Ce qu'ils ont réussi, c'est la ligne Maginot!!! Ce qui s'était passé en 1914 n'avait pas servi de leçon, la voie était libre par la Begique défendue par...sa neutralité!
Sans les Alliés...


Ca nous éloigne mais pas tant que ça de la situation actuelle, pendant que nous nous ruinions avec nos colonies l'Allemagne se redressait puis se réunissait et maintenant nous tient la dragée
haute. Des mesures pour relancer une croissance autre que celle par la consommation qui déséquilbre la balance commerciale exigerait des réformes qu'aucun gouvernement ne pourra faire accepter et
nous glissons vers une situation à la grecque. Hollande va puiser dans les économies de la classe moyenne et après? La bonne nouvelle du jour est que la France à réussit ce qu'elle fait depuis 37
ans: obtenir un prêt de X milliards !!! 

Jacques Heurtault 08/05/2012 23:17



Certes ...


Mon propos est avant toute autre chose une réaction d'humeur. Mon sang n'a fait qu'un tour. J'ai eu l'impression que Merkel nous disait en substance : "J'en ai rien à foutre de vos élections! Ce
sera la rigueur quand même et rien d'autre!" ...


Mon propos est donc excèssif. Un blog, c'est aussi fait pour ça : dire ce que l'on pense, à chaud!



GM 07/05/2012 19:33


Faire du chantage, ce n'est pas de la négociation.


 


On peut aussi, dans ce sens, imaginer une solution encore plus radicale : "C'est comme ça et pas autrement et si tu ne suis pas, la porte est là : Le Mark peut aussi sortir de l'Euro !"


Et non pas seulement le club "med" ou les "PIIGS-F".


 


Pour le coup, ce serait assez génial : On conserverait l'Euro et les allemands y reviendraient accompagnés des anglais quand ils auront trop souffert d'une monnaie devenue trop forte et si
ridicuelement naine...



Jacques Heurtault 08/05/2012 00:40



Il n'y a aucun chantage, aucun oukase! Il y a juste une différence sur la dimension de globalité!


Pour certains, on saucissonne (le M.E.S. d'un côté, le M.E.C. de l'autre). Ceux-là ont dans l'idée de faire avancer le premier (ce qui les arrange!) en laissant de côté le second (car ça les
emmerde!). Pour d'autres (dont NOUS, la France), il faut relancer la croissance et mettre au point un mécanisme européen de croissance (M.E.C.) et, en contrepartie, nous accepterions un mécanisme
européen de stabilité (M.E.S.).


Tout peut effectivement se jouer entre la baisse de valeur de l'Euro (par la création de massive de monnaie par la BCE via les eurobonds entre autres) et la sortie de l'Allemagne de l'Euro (ce
qui entrainera automatiquement une forte réévaluation du Nouveau Mark et, donc, un fort renchérissement des produits allemands et un fort rééquilibrage de la balance du commerce extérieur de la
France et, donc, un soulagement de la pression des marchés financiers sur notre économie ... C'est un peu schématique mais, en gros, c'est ça.



GM 07/05/2012 18:22


On se calme : Elle a juste fait dire qu'il n'y aura pas de relance par la dette.


 


Rien n'empêche de ratifier le MES et de poser à côté un MEC qui ne perturbe pas le premiers.


De toute façon, tout le monde en est déjà d'accord.

Jacques Heurtault 07/05/2012 19:13



Il ne faut surtout pas faire ça! On sait que Merkel et quelques autres veulent bien une politique de croissance ... par la dérégulation générale du droit du travail! On voit à nouveau poindre une
deuxième mouture de la directive avortée dite Bolkestein ... Ce n'est évidemment pas le produit du hasard!


Le schéma que je propose est techniquement d'une redoutable efficacité politique! "Tu veux la discipline budgétaire, Angela? Très bien! Tu auras AUSSI la croissance ... Tu ne veux pas de la
croissance? Alors tu n'auras pas non plus la discipline budgétaire ..."