Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Orienter l'épargne vers l'industrie? Pourquoi pas?

27 Mai 2013, 21:37pm

Publié par Jacques Heurtault

On lit, ici ou là, que les Livrets A et autres Livrets de Développement Durable voire les Plans d'Epargne Logement ou Comptes d'Epargne Logement ont, aujourd'hui, dans ce contexte de crise économique avec son cortège d'incertitudes, la faveur des épargnants français.

 

C'est, apparemment, vrai ... Apparemment seulement!

 

Il ne faut pas perdre de vue que la loi autorise l'ouverture de UN livret A par personne et de UN Livret de Développement Durable par personne également.

 

C'EST BIEN!

 

Mais il y a 65 millions de Français (il ne faut pas oublier les enfants!). Or le plafond autorisé pour le seul Livret A est de 22.950 euros ... Si chaque Français avait un Livret A et si ce livret était "plein" (c'est à dire porté au maximum légal possible), le total de la collecte ainsi effectuée serait, en gros, de 1.500 milliards d'euros et de 780 milliards pour le Livret de Développement Durable. Or, il n'y a que 365 milliards (environ) sur l'ensemble des Livrets A ... Mais où sont donc les 1.100 milliards (environ) qui manquent?

 

On va évidemment m'objecter que tous les épargnants ne peuvent pas épargner!

 

VRAI!

 

J'imagine volontiers qu'une famille de 3 enfants (5 livrets A) disposant, en terme de revenus disponibles, de 5.000 euros mensuels (il ne doit pas y en avoir beaucoup ...) n'a pas la capacité d'épargner ne serait-ce que 100 euros par mois et par personne.

Supposons que ce soit quand même possible ... Pour chacun d'eux, il faudrait la bagatelle de ... 19 ans, sans jamais y toucher, pour atteindre le plafond de 22.950 euros!

 

C'EST LONG, 19 ANS!

 

C'est d'autant plus long qu'il ne faut pas y toucher! Du tout! Pendant 19 ans! Ca fait piaffer d'impatience ...

 

Beaucoup savent (mais pas tous!) que cet argent collecté est affecté, via la Caisse des Dépôts et Consignations, au financement du logement social.

 

TRES BIEN! JUSTEMENT, ON EN MANQUE! C'est, du moins, ce que l'on entend dire, partout ...

 

Il faut avoir présent à l'esprit que ces fameux Livrets A ne rapportent que 1,75% l'an ... Ce n'est pas le bout du monde et ça ne permet pas de devenir riche ...

 

Justement, le but de ces épargnants-là n'est pas de venir riches!

 

ILS VEULENT SEULEMENT ÊTRE PROTEGES DE L'INFLATION tout en gardant le pouvoir de disposer de leur épargne s'ils en ont besoin (ou s'ils prennent peur!).

 

Alors, faisons-le!

 

1. Il faut porter le plafond du Livret A à 24.000 euros. Et faire la même chose pour chacun des autres livrets. 24.000 euros pour le Livret de Développement Durable. 24.000 euros pour le Compte d'Epargne Logement. 24.000 euros pour le Plan d'Epargne Logement (pour celui-là, c'est déjà fait et même au delà ...)

 

2. Il faut que la rémunération de ces livrets soient STRICTEMENT INDEXEE sur l'inflation constatée a posteriori. C'est LA condition sine qua non pour fidéliser les épargnants. Bien entendu en continuant d'être net d'impôt et net de cotisations sociales. En fait, on  peut y inclure les impôts et les cotisations sociales mais A CONDITION de rehausser le taux de rémunération des livrets en conséquence de telle sorte que, au final, le résultat soit le même.

 

3. Il faut que cet argent soit immédiatement disponible, y compris compte tenu de cette indexation ...

Or, pour pouvoir financer d'une manière fiable, notamment la construction des logements sociaux que les bénéficiaires réclament à cor et à cri, mais aussi ... l'industrie (je vais y revenir ...), il faut que cette épargne soit stabilisée ...


Comment fait-on pour stabiliser de l'épargne dont la volatilité est juridiquement garantie?

 

RIEN DE PLUS SIMPLE!  IL SUFFIT DE MIEUX LA REMUNERER ...

 

Par exemple, en accordant une prime de rémunération pour les sommes stabilisées pendant un trimestre (au lieu de 15 jours) puis une prime plus élevée pour les sommes stabilisées pendant un an puis une prime encore plus élevée pour les sommes stabilisées pendant cinq ans ...

 

Bien entendu, pendant tout ce temps, l'épargnant conserve la possibilité de retirer son argent ... mais, bien évidemment, il ne perçoit pas la ou les primes de stabilité ... car on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre, la crème qui sert à faire le beurre, le lait d'où vient la crème, etc ...

 

4. Ces principes étant posés, on peut, sereinement, envisager de créer un nouveau LIVRET pour la REINDUSTRIALISATION rémunéré dans les mêmes conditions que les autres (cf supra) ...

 

5. Pour couronner le tout, il faut instituer une taxe sur le crédit à la consommation afin de rendre le crédit du même nom encore plus cher ... Après, si il y a des cons qui ne comprennent pas qu'il faut EPARGNER pour pouvoir mieux consommer, eh bien!, TANT PIS ... pour eux! On ne peut tout de même pas avoir l'oeil sur absolument tout! Chaque individu a le droit à un (gros, très gros!) espace de liberté.



Commenter cet article

Lubomyr 28/05/2013 17:31


Et pendant ce temps là, on apprend que Nanard le Flambard (B Tapie) avait un copain au sein du "tribual arbitral" qui lui a permis de récupérer une coquette somme en cloture de l'affaire
Adidas. Les petits épargnants du livret A, eux, n'ont pas de copain au sein de la Caisse des Dépots et Consignations pour faire progresser un tantinet le pourcentage des intérêts. Fatalitas !!!!

Jacques Heurtault 28/05/2013 18:02



La Caisse des dépôts et Consignations est sous contrôle strict de l'Etat.


Mais vous avez raison : la Drouâte a voulu la privatiser, elle aussi ... Il faut rester vigilant!



Lubomyr 28/05/2013 17:13


Mieux renumérer le livret A ou le compte développement durable? Mais vous n'y pensez pas voyons!!! Il s'agit là d'une épargne typique de petits épargnants, pour ne pas dire de gagne petits :
alors, pour eux petits revenus sur petit capital et laissons les requins de la finance faire de gros coups dans le casino mondial!! De toutes façons, si les banques se plantent, elles pourront
toujours arguer du fameux "Too big to fall" ce qui veut dire qu'après avoir avoir copieusement privatisé les bénéfices, on collectivisera (comme pour les sub-primes) les pertes; Alors nous,
avec nos petits taux sur nos petits comptes, on doit s'en contenter et être fiers de se voir mis un jour à contribution pour relever les déconvenues de la prochaine bulle qui éclatera !!!!!

Jacques Heurtault 28/05/2013 17:59



Je comprends bien la litote ...


La banque Lehman Brothers a quand même fait faillite, précisément parce qu'elle a cru, à tort, qu'elle était trop grosse pour qu'on la laisse faire faillite!


Avec la logique que je propose, il n'y a plus de bulle dont les petits épargnants puissent craindre l'éclatement.



GM 28/05/2013 12:16


Plus fort que Zébulon !


N'est-ce pas excessif, justement ?

Jacques Heurtault 28/05/2013 12:24



Si, certainement ... Mais il s'agit d'une image! Pas d'une décision de nature à engager l'avenir de tout le pays (ni même le mien ...!). Tous ceux qui me connaissent le savent! On m'en a fait
maintes fois la remarque ... Mais je suis dans le Ministère de la parole!



Jean Daumont 28/05/2013 11:45


Pour information, l'Epargne des Français est estimée à 11.000 milliard d'€ ...A part ...cela, les Français son pauvres...


http://www.latribune.fr/vos-finances/epargne/20110406trib000613635/les-francais-detiennent-11.000-milliards-d-euros-d-epargne-.html - 308k

Jacques Heurtault 28/05/2013 11:58



Attention à ne pas tomber dans un piège grossier ...


Par exemple, je suis propriétaire de ma maison qui vaut environ 900.000 euros (plutôt moins maintenant et c'est TANT MIEUX!). Il ne s'agit pas d'épargne ... En effet, cette maison, j'y habite et
j'entends continuer à le faire pendant encore un (long!) moment ... Ce patrimoine-là n'est pas mobilisable pour permettre le financement d'un investissement quelconque! Même pas pour servir de
caution à un investisseur quelconque, fusse l'un de mes propres enfants ...


En outre, le concept "les Français" n'existe pas dans ce registre ... Il y a des Français qui sont immensément riches pendant que d'autres sont très pauvres!  Cela ne fait pas deux Français
moyennement riches ...


 



GM 28/05/2013 11:10


Et j'imagine que vous allez nous dire que vous vous y retrouvez tous les matins en vous rasant dans le maquis vos propres contradictions ?


 


Pourquoi détruire les "niches fiscales" en faveur du logement (même social), mais aussi vos forêts, vos monuments historiques, vos logements dans la DOM, vos agriculteurs, votre cinéma,
etc.etc... juste pour en recréer tout de suite avant ?


 


Faut vous dire, Monsieur, que vous êtes assez extraordinaire !


Vous manqueriez même à mon neurone matinal, si vous n'existiez pas, Monsieur mon Conseiller omnipotent...



Jacques Heurtault 28/05/2013 11:49



Allons, allons! Tout ce qui est excessif est nul ...


1. Premier principe : ne pas agir dans la précipitation. IL FAUT LAISSER DU TEMPS AU TEMPS ...


2. Deuxième principe : Je suis un membre du Ministère de la Parole! C'est très commode ... Je ne gère pas le pays et n'aspire en aucune façon à le gérer. MAIS JE VOTE! En tout cas, j'ai le
pouvoir de voter, si je veux! Mais je peux tout aussi bien décider de ne pas voter! Ou bien de voter pour les adversaires de ceux pour lesquels j'ai voté naguère ... 


3. Troisième principe : Je produis des idées, des suggestions, etc ... Elles valent ce qu'elles valent! Elles ont le mérite d'exister, ce qui n'est déjà pas si mal ... Parce que, je ne sais si
vous parcourez la blogosphère mais je puis vous assurer que la quantité de stupidités que l'on y trouve est, de très loin, supérieure à ce que l'on trouve chez moi!  Je pense avoir, bien que
vous n'en soyez manifestement pas du tout convaincu, une certaine cohérence d'ensemble. Par exemple, je ne veux pas que les entreprises participent à la vie politique du pays! Cela ne les regarde
pas car elle ne votent pas! Je ne veux même pas qu'elles puissent parler publiquement, c'est vous dire à quel point je suis particulièrement remonté! Plus fort que Zébulon!



GM 28/05/2013 07:33


Magnifique conversion à la belle santé des "niches fiscales" ...!


Bravo !

Jacques Heurtault 28/05/2013 10:30



Ah! Ah! Ah!


Ne pas confondre ...


1. Niches fiscales conçues pour favoriser les plus riches tout en laissant les banques privées maitresses absolues du "jeu" (exemple : Scellier mais aussi beaucoup d'autres, notamment
l'assurance-vie).


2. Niches fiscales destinées à collecter de l'épargne dédiée à une finalité préalablement définie, connue et contrôlée par la puissance publique, adaptable par la simple voie réglementaire
pouvant être modifiée du jour au lendemain.


 


En contrepartie de mon dispositif, on peut SUPPRIMER la quasi-totalité des autres niches fiscales ...