Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Peillon, impayable!

31 Janvier 2014, 00:30am

Publié par Jacques Heurtault

On vient de vivre une belle illustration des ravages que peuvent faire ces maudits laïcards qui ne pensent à rien d'autre qu'à chercher un moyen de bousculer les convictions les plus élémentaires solidement ancrées dans l'esprit du plus grand nombre!

 

1. Oui ou non, y a-t-il, dans l'air, une de ces idées démentes qui consiste à affirmer que les femmes et les hommes sont "égaux" à tel point que d'aucuns soutiennent que les enfants ne naissent pas "fille" ou "garçon" mais qu'ils le deviennent du fait de l'éducation qu'ils reçoivent les unes ou les autres? 

Oui, évidemment ... N'importe quelle personne de bonne foi est à même de s'en rendre compte!

 

2. Oui ou non, y a-t-il, dans les médias, dans "l'air du temps", un climat évidemment délétère tendant à affirmer que les différences entre les sexes des personnes ne sont pas aussi nettes que d'aucuns veulent bien le dire et que, au fond, on peut être une femme et se sentir homme et, inversement, être un homme et se sentir femme?

Oui, évidemment ... N'importe quelle personne de bonne foi est à même de s'en rendre compte!

 

3. Oui ou non, y a-t-il, chez un nombre très important de personnes ayant des enfants scolarisés, de réelles inquiétudes sur "on ne sait pas exactement quoi qui se trame dans les écoles au sujet des enfants"?

Oui, évidemment ... N'importe quelle personne de bonne foi est à même de s'en rendre compte!

 

Même moi qui n'ai plus, depuis longtemps, d'enfants scolarisés dans la maternelle et dans le primaire, je ressents cette sorte de trouble, cette sorte d'inquiétude diffuse qu'on ne peut pas vraiment définir mais qui rend mal à l'aise ...

 

Face à ce genre de phénomène, n'importe quel responsable politique en charge de n'importe quel secteur doit, TRANQUILLEMENT, se poser des questions! C'est particulièrement vrai lorsqu'on est ministre de l'Education Nationale ...

 

Parmi toutes les questions que l'on doit se poser, on peut citer :


1. Est-il exact que, dans certaines écoles faisant partie d'une sélection d'expérimentation de "l'ABCD de l'égalité", près de 40% des parents ont pris l'initiative de ne pas envoyer leurs enfants à l'école certain jour, suivant en cela, un appel lancé par certaines associations?

Il faut vérifier ... car un tel taux d'absentéisme est REVELATEUR d'un niveau d'inquiétude des parents.


2. Qui sont, très précisément, ces associations?

Il faut se renseigner, directement, à la source, car c'est le plus sûr moyen d'avoir des renseignements exacts.


3. Qui sont, très précisément, ces parents?

Il faut se renseigner, directement, à la source, car c'est le plus sûr moyen d'avoir des renseignements exacts.


4. Pourquoi ces associations d'une part et ces parents d'autre part ont-il pris ces initiatives et y ont donner suite?

Il faut se renseigner, directement, à la source, car c'est le plus sûr moyen d'avoir des renseignements exacts.

 

Dans la mise en oeuvre de cette démarche, il ne faut avoir aucun a priori, aucune réponse toute faite et surtout pas de réponses formulées par ses fonctionnaires subordonnés qui fourniront, comme c'est toujours le cas en pareilles circonstances, la ou les réponses que le ministre a envie d'entendre ou bien la ou les réponses qui cadrent bien avec les intérêts de ces subordonnés! C'est vrai partout, pas seulement dans l'Education Nationale mais aussi dans n'importe quelle structure de travail employant beaucoup de monde nécessitant la mise en place d'une hiérarchie intermédiaire. On sait cela depuis que des sociologues des organisations ont publié des travaux de recherche très élaborés c'est à dire depuis au moins un demi-siècle ...

 

Face à cette situation, bien réelle, que fait Peillon l'impayable? Une chose, rien qu'une, mais aucune de celles que j'ai citées plus haut ...

 

Il déclare à la presse, celle qui presse de questions - étant elle même pressée de mettre sous presse - qu'il va adresser une lettre à ses inspecteurs d'académie et à ses directeurs d'école leur demandant de convoquer les parents afin de leur rappeler que, en France, il y a une obligation scolaire et que, donc, ces parents n'ont pas le droit de ne pas mettre leurs enfants à l'école ... C'est tout!


On en tombe sur le cul!

 

Ce genre de réaction, je le connais presque aussi bien que ma poche. C'est, typiquement, la réaction de quelqu'un qui se sait investi d'un rôle de "patron" et qui sait très bien qu'il n'a absolument pas la carrure pour tenir le rôle... Un de ces types qui ne comprend pas et ne comprendra jamais que "l'autorité ne s'exerce pas, elle s'incarne!" ou encore qui ne sait pas et ne saura jamais que "il n'y a pas de mauvais soldats, il n'y a que de mauvais chefs" ou bien encore "quand on sème le vent, on récolte la tempête!" ...

 

Peillon l'impayable qui a déjà à moitié foiré la semaine de 4 jours et demi, qui a aussi foiré la redistribution des moyens aux classes "prépas", qui dispose pourtant des effectifs supplémentaires (parfaitement légitimes car l'instruction de nos enfants est, bien évidemment, le socle  - c'est à dire la condition nécessaire mais non suffisante - de la réussite future de notre société toute entière), ne sait apparemment rien faire d'autre, outre ne pas parvenir à résoudre les problèmes concrets, que de créer des problèmes là où il ne devrait pas y en avoir!

 

Ca commence à sérieusement "bien faire", c'est à dire, traduit en langue "peillonne", à très mal faire! Il va bien falloir qu'on se pose des questions ... 

 

 

Revenons brièvement sur le sujet sous-jacent qui n'est rien d'autre que, vous l'avez bien compris, la légitime égalité entre les femmes et les hommes ...

 

1. La seule égalité dont on peut parler est évidemment celle que les Révolutionnaires de 1789 avaient commencé à écrire (en oubliant quand même les femmes!), c'est l'égalité EN DROIT. Rien d'autre ...

2. Il n'y a aucune égalité naturelle entre les femmes et les hommes. Les femmes ont une zézette, les hommes ont une quéquette ... Les femmes portent les enfants, avenir de la société, dans leurs entrailles pendant NEUF mois avant de les mettre au monde. Les hommes, eux, - je le sais car j'en suis un! - n'ont pas cette caractéristique.

3. Je tiens ABSOLUMENT à ce que cette différence dure et perdure! Je ne veux pas que l'on mette au point je ne sais quelle usine - asexuée - à produire des enfants. Je veux que l'on continue à concevoir des enfants dans le cadre de relations sexuelles au sein d'un COUPLE composé d'une femme ET d'un homme et que la femme porte son futur enfant dans ses entrailles ainsi qu'il en a toujours été.

4. Je ne veux pas que des juments-femmes produisant des ovules soient inséminées par des spermatozoïdes produits par des étalons-hommes. L'insémination artificielle, c'est pour les vaches, pas pour les femmes!

 

D'ailleurs, puisqu'on nous rebat les oreilles avec l'accession des femmes aux responsabilités - c'est une idée à laquelle je souscris sans la moindre réserve - , lors de la prochaine élection présidentielle (2017 mais peut-être avant!), je ferai de mon mieux pour qu'une femme soit présente au second tour et de mon mieux pour qu'elle soit élue! D'ailleurs, je sais ce qu'il faut faire ... puisque je l'ai déjà fait en 2007! Elle s'appelait Ségolène Royal. Ca n'a pas marché ...

 

Ca marchera peut-être en 2017, avec Marine Le Pen ... Qui sait?


Commenter cet article

zeus 04/02/2014 17:52


Excellent Loubomyr,hauteur de vue et intelligence;cela fait du bien dans la fange médiatique actuelle .

Jacques Heurtault 04/02/2014 23:20



Les médias sont TOUJOURS dans la FANGE! Pas seulement maintenant ... Cela fait pas mal d'années que les qualifie de "journaleux de merde"!


Il faut bien le reconnaitre : avec l'annonce de la non-présentation du projet de loi "Famille", "ils" viennent de prendre une grande claque! Ca les a quelque peu désarçonnés.



Lubomyr 04/02/2014 15:14


Toute cette agitation résumée par la manif de dimanche dernier est représentative de l'état de la société française, de la nullité crasse de ses médias et du mur de la "non-communication" dans
lequel on bute lorsque le débat public a été remplacé par les astuces de la com' ... Je m'explique :


Contrairement à ce que voulaient nous faire croire les éditos simplistes des journaleux de Rance Noeuds ou de Télé Béton, cette manif n'était pas l'expression de la défense de la famile mais
bientôt un amalgamme de différents courants (pârfois contradictoires) qui ont trouvé là le moyen de crier leur mal être :


-Les cathos tradi qui n'en peuvent plus de ne plus voir leurs valeurs comme la référence absolue de la société française, de la France, fille ainée de l'Eglise.


- Les intégristes de l'UOIF qui veulent imposer en loucedé des artciles de la charia comme nouvelles références.


- Les Umpistes qui n'ont toujours pas admis la légitimité de l'élection de François Toumou et cherchent à mettre le bordel dès qu'ils le peuvent ; (au premier rang des quels on peut citer l'ex
grand flic raciste auvergnat et l'ancien porte plume de Sarkounet qui se conduit plus maintenant comme un porte flingue après avoir hérité d'une circo en or et d'un siège de dépité sans risque et
sans gloire)


-Les fachos de tout poil et les affidés du FN qui, n'ayant que le vide pour programme, soufflent sur les braises en préparation des futurs érections mucipinales et euro-péniennes.


Un tas de braves gens manipulés par le buz et les fantasmes sur la GPA et la PMA


A force de manier la peur de tout et de son contraire dans les médias, à force de jouer sur l'émotion en oubliant l'information on en arrive à se spectacle pitoyable : en 1968, la France
s'ennuyait - en 2014 elle a la trouille .........

Jacques Heurtault 04/02/2014 15:49



Moi, je n'étais pas présent dans cette manifestation ... Un temps, je me suis demandé si je ne devrais pas y aller mais j'ai très vite dissipé cette idée. Les manifestations de rue ne sont plus
"ma tasse de thé". J'ai passé l'âge de m'exposer aux brutalités et, donc, aux risques de brutalités, d'où qu'ils ou elles viennent.


 


Je sais, par contre, d'expérience, que dans une manifestation, s'il y a une unité d'action (quand tout se passe bien), il n'y a pas toujours forcément unité pensée ... mais plutôt unité objective
d'intérêt.


 


La très forte participation a été un évènement. La prise de position de Hollande et Ayrault a été aussi un évènement. La suite nous en dira plus ...



Daniel Heurtault 01/02/2014 18:01


Voilà la réponse de Najat Vallau-Belcacem il faut arrêter vos fantasmes!


"Je
vois sur les réseaux sociaux qu’une interview, donnée au journal 20 minutes en 2011, est tirée de son contexte et présentée comme la confirmation par moi même d’une « théorie du
genre ». Explication de texte à l’attention de ceux qui s’interrogeraient sincèrement.


En 2011, la théorie du genre était une formule anodine, qui désignait les « études de genre » conduites par des chercheurs pour mettre en lumière dans différentes  disciplines
(santé, pauvreté, violences etc.) les inégalités sociales entre les femmes et les hommes. Depuis quelques temps les réactionnaires de tout poil ont donné une signification particulière à la
« théorie du genre »: elle prônerait d’après eux l’indifférenciation des sexes. Dans cette conception là, je le redis, nous ne défendons ni ne prônons aucune « théorie du
genre ». Elle n’existe ni dans nos politiques publiques ni dans notre ambition. Notre ambition c’est l’égalité entre les filles et les garçons qui seule prépare une égalité réelle entre les
femmes et les hommes. Que tous ceux qui contestent cet objectif cessent de se cacher derrière de stériles polémiques et d’absurdes fantasmes et nous expliquent pourquoi ils combattent l’égalité en
2014. 


fin de citation


et pour rigoler voici un dessin humoristique à méditer.



Jacques Heurtault 01/02/2014 20:21



Ah! Ah! Ah! Ah! Trop drôle ...


J'ai bien compris que tu t'en prenais aux réactionnaires de tout poil.


Quelle est ta position au sujet des réactionnaires à plumes?



loubomyr 01/02/2014 14:33


Manifestement, avant d'écrire ce pensum indigeste, vous n'avez pas vu l'intervention de Peillon à l'assemblée cette semaine. Par ailleurs, j'ai de plus en plus de mal à croire que vous ayiez voté
socialo car des expressions comme "maudits laicards" sont plutpôt habituelles chez les habitués de Saint Nicolas du Chardonnet qui viennent à la messe ou au défilé contre le mariage pour tous
avec leur cortège de lardons pondus à la cadence d'un par an!!! Cette expression fait florès chez les intégristes de tous poils comme chez les réacs tendance Mauras ou Faurisson. Moi, je réserve
ma colère pour ce défilé de demain dimanche où l'on va assister au pas cadencé de représentants de l'UOIF assisté par l'ultra droite qui veut mettre les arabes dehors!!! En fait tout cela ne fait
que témoigner de la nostalgie et du passéisme de tous ceux qui, affolés par l'évolution de la société, se réfugient dans l'exaltation du "c'était mieux avant". Il serait nettement préférable de
se positionner face au cancer de la financiarisation mondialisée.

Jacques Heurtault 01/02/2014 15:19



C'est pourtant l'exact vérité! J'ai, dans toute ma vie, presque toujours voté à gauche et souvent même, quand j'étais plus jeune, très à gauche.


Par contre, j'ai toujours combattu le "laïcisme" d'une certaine gauche car il m'est apparu FONDAMENTALEMENT, dans leur esprit, non pas comme l'expression d'une excellente valeur de tolérance et
de pluralité des idées mais comme l'expression d'un anticléricalisme primaire, du même niveau que ce que l'on a appelé, jadis, l'anticommunisme primaire.


Je fais cependant mon "mea culpa" (excusez moi, ce n'est pas une expression "laïque"!) : les termes "maudits laïcards" est de toute évidence très excessif! Dans mon esprit, un "laïcard", ce n'est
pas un partisan de la laïcité mais un militant de l'anticléricalisme. Or, je suis de ceux qui pensent que les "curés" ne sont pas des mauvais bougres. Ils ont le droit au respect de leurs
convictions, eux aussi.


Je confirme que je suis complètement étranger à tous les mouvements extrèmistes, qu'ils soient de gauche ou de droite (et même, parfois du centre sur les questions européennes!).


Par contre, j'ai un tempérament ... Quand je suis en colère, j'ai tendance à le dire et à le faire sentir! Aussi, parfois - et c'est le cas avec cette polémique - mes propos dépassent ma
véritable pensée.


 


Si je devais résumer ma pensée, aujourd'hui, je dirai simplement que ce gouvernement doit concentrer ses efforts sur la lutte contre le chômage et la relance de l'économie du pays ... Ce qu'il ne
fait manifestement pas! Je perçois donc certaines de ses initiatives comme autant , au mieux des inconséquences, au pire des provocations.


On peut réformer les structures d'une économie avec des lois et des décrets (à condition d'y aller avec le sens de la mesure). ON NE PEUT PAS, IL NE FAUT PAS, REFORMER LES MENTALITES AVEC DES
LOIS ET DES DECRETS! MÊME EN Y ALLANT AVEC LE SENS DE LA MESURE! IL FAUT LAISSER DU TEMPS AU TEMPS... Or, j'ai la nette impression que ce gouvernement veut changer les mentalités ... Il reçoit
donc, en retour, la monnaie de sa pièce. Cette monnaie, il va la recueillir dans les urnes ...



vigilance 31/01/2014 22:20


Sur la vidéo ,dites-vous,N Vallaud Belkacem confirme que l'ABCD est bien enseigné dans les classes.Mais bien évidemment et ce depuis plus d'1an sans que cela ne pose proplème.La rumeur a consisté
à dire qu'à la rentrée 2014 on apprendrait aux enfants à se masturber ,à devenir homosexuel ou trans-sexuel,RIEN QUE CELA!!Pas une seconde,vous ne condamnez ces gens ignobles qui propagent de
tels mensonges.

Jacques Heurtault 31/01/2014 23:45



Effectivement, je ne condamne pas "ces gens ignobles" alors même qu'ils sont ignobles ...


Etant Breton et donc opiniâtre, je me suis mis dans la tête que je soutiendrai toutes les initiatives hostiles au gouvernement, A CONDITION qu'elles soient non-violentes et responsables et à
forte participation populaire, jusqu'à ce que ce gouvernement fasse machine arrière sur ses projets "sociétaux" insensés, parmi lesquels le mariage pour tous mais aussi la PMA, l'euthanasie et,
bien évidemment la GPA (même déguisée!)...


Je n'étais pas à la manifestation de la semaine dernière ("Jour de colère!"). Je ne distribue aucun tract, ne suis associé à aucun groupe ayant quoi que ce soit à voir avec ces mouvances
extrèmistes.


Je fais, librement, un versement annuel à Amnesty International (mais je vais le suspendre car les initiatives prises n'ont pas grand chose à voir avec la démarche d'apaisement d'amnistie) et un
autre à S.O.S Education (excellent!).


Quand les esprits sont chauffés à blanc, que cet échauffement est provoqué par une rumeur, le gouvernement devrait avoir la sagesse de faire une pause et de se poser une question simple : "Où
avons nous merdé pour en arriver où nous en sommes?" et en tirer toutes les conclusions!


Je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait mais je crois bien que cette majorité va se prendre une phénoménale raclée aux prochaines élections, notamment les élections européennes. Les gens ont
les nerfs à fleur de peau ...



guillaume 31/01/2014 22:06


Moins de 100 écoles sur 48000 ont été concernées,comment trouvez-vous 40 pour cent de "grévistes"?Il ne s'agit nullement de menacer ni d'intimider les parents mais de les rassurer et de leur
expliquer les choses(c'est bien écrit dans la lettre de V Peillon,non?);il ne s'agit non plus d'une opération de récuperation politique comme vous l'insinuez.Vous reprochez son "autorité à
Peillon mais louez celle de Valls(c'est comme ça vous arrange).Ces parents sont victimes de mensonges propagés par des militants intégristes et religieux qui les utilisent à des fins politiques
connues.D'autre part parceque ça vous arrange aussi vous vous entétez à confondre Egalité et Identité:Personne ne conteste qu'un enfant nait de sexe masculin ou féminin(identité biologique).vous
devriez suivre quelques cours ABCD pour comprendre la différence.Depuis des semaines,contrairement à ce que vous soutenez,vous etes du coté des intégristes de tous poils(extrème
droite,cathos,musulmans,évangélistes intégristes)qui veulent faire plier la société sous leur vision religieuse rétrograde des relations hommes/femmes.

Jacques Heurtault 31/01/2014 23:24



Ces 100 écoles faisaient partie d'un lot sélectionné de 600 écoles! Il faut rapporter les 100 à 600 et non à 48.000.


Les 40% de "grèvistes" (je vous laisse le mot qui ne correspond absolument pas à la situation) sont UN EXEMPLE, rien de plus! Ce chiffre a été cité à la radio, à au moins deux reprises.


Cette polémique n'aurait pas pris une telle ampleur s'il n'y avait pas, dans les têtes de nombreuses braves gens des inquiétudes. Qu'elles soient fondées ou pas est un autre problème.
Personellement, je pense qu'il y a lieu d'être vigilant. Ma conviction, c'est qu'il y a des mouvances ultra minoritaires qui veulent, coûte que coûte, chambouler des fondamentaux multimillénaires
de la société civile. D'autres mouvances, plutôt conservatrices, mais pas du tout ultraminoritaires, sont sérieusement perturbées par ces perspectives. D'autres enfin, très majoritaires, trouvent
que la société civile a subi d'importantes modidfications, bénéfiques. Aller au delà, maintenant, n'est pas la bonne idée du moment. Y aller, en outre, à marche forcée, est attentatoire à la
conscience humaine ultra-majoritaire.


Une écrasante proportion de la population pense que le gouvernement ferait beaucoup mieux de conduire une politique contre le chômage et pour le redémarrage de l'économie et laisser tomber, par
conséquent, ces billevesées dont l'obstination qui est mise à les poursuivre provoque une radicalisation inutile et même nuisible de l'ensemble de la société, compte tenu de nos difficultés
économiques.


Il y aurait beaucoup d'autres choses à dire ...


Jusqu'à présent, je n'ai jamais participé à aucune manifestation sur cette thématique "sociétale". Mais, face à l'entêtement du gouvernement, il se pourrait bien que je participe à cette
manifestation organisée dimanche, à Paris.


Je ne suis pas encore décidé. Dois-je vous rappeler que j'ai voté Hollande quatre fois (primaire et présidentielle) et encore, indirectement, deux autres fois (législatives). Que j'en sois venu à
de telles prises de positions en à peine 18 mois devrait au minimum vous interpeller ... Au lieu de ça, vous jetez de l'huile sur le feu! Ce n'est pas comme ça que l'on gagne les élections ...



Daniel Heurtault 31/01/2014 18:20


Tu ne seras pas étonné si je te dis que je soutiens Vincent Paillon. Il a raison de rappeler les obligations des parents. Le fait de les convoquer est le verbe parfaitement approprié. La
pédagogie viendra au cours de la réunion avec les parents (mais face à des gens bornés, la pédagogie n'a pas tellement prise; alors le droit doit s'imposer.


Celles et ceux qui font courir les rumeurs sont des irresponsables qu'il faut combattre en leur mettant leur nez dans leur merde.


Ces associations ou individus sont parfaitement connus et sont dans la mouvance de la "Manifpourtous", de "civitas", de l'affront national FN, Islam intégriste, catho intégriste.


Je t'invite à aller sur le site http://bit.ly/1kerxH0 pour avoir l'info réelle concernant Les "ABCD de l'égalité" qui font l'objet d'interprétations
falacieuses.


Quant aux aspects de l'évolution, à mon sens normale, de la société, les dogmes à connotation chrétienne doivent être dépassés. S'y accrocher relève du fanatisme religieux qui a, au cours des
siècles, tué énormement de monde.


Oui au mariage pour tous


oui à la nouvelle loi sur l'IVG


oui à l'égalité Femme homme


Oui aux ABCD de l'égalité enseigné à l'école


Non à l'obscurentisme.


 


 

Jacques Heurtault 31/01/2014 19:21



1. Si je te suis bien, les 40% de parents (dans certaines écoles) qui ont donné suite à ce mot d'ordre imbécile sont des quasi-fachos? Si tu penses ça, tu es vraiment à côté de la plaque.


2. Crois-tu sérieusement que c'est en intimidant tous ces braves gens que le pouvoir en place va les garder dans son électorat? Il va surtout les faire fuir, en tout cas il ne va certainement pas
les reconquérir et encore moins les conquérir ...


3. Je ne t'ai évidemment pas attendu pour me documenter! La preuve, j'ai publié le texte intégral de la lettre de Peillon. Et tout aussi évidemment, je suis allé sur le site du Ministère de
l'Education Nationale/CNDP qui présente le programme "ABCD de l'égalité". J'y ai vu des vidéos qui ne laissent aucun doute sur ce que pensent les animateurs de cette expérimentation. Pour eux,
les enfants ne sont pas de sexe féminin ou de sexe masculin mais bien de genre féminin ou de genre masculin ... Il y a des lapsus qui trahissent le fond d'une pensée. Cette confusion a été
VOLONTAIREMENT introduite dès 2002 dans les réflexions "pédagogiques". Le vers est dans le fruit, au plus profond du système "Education nationale"! Peu leur importe que nos gamins ne sachent pas
bien lire, bien écrire et bien compter ...! Pour eux, ce n'est pas ça le plus important! Pour moi, c'est la base qui conditionne tout le reste! Les enfants de classes pauvres vont être balayés
par la mise en oeuvre de ces concepts à la con. Les enfants des classes aisées (très aisées, même!) s'en sortiront car ils auront bénéficié de l'encadrement nécéssaire.


 


Dans la famille, les circonstances ont fait que je suis le seul à avoir étudié le latin. Quel est le premier mot que l'on apprend à décliner? DOMINUS! C'est à dire celui qui est le maitre, qui
domine, qui est à la tête d'un domaine ...


Très vite, on apprend aussi un autre mot : ANCILLA! C'est à dire la servante ... Etonnant, non? Moi, ça ne m'étonne pas du tout. L'enseignement du latin était, primitivement, réservé aux enfants
des classes aisées!


Un enseignement n'est jamais neutre ... Les idées dominantes sont les idées de la classe dominante!


 


Rajout ultérieur de ma part :


Je viens de lire la source que tu m'as communiqué. C'est particulièrement édifiant, surtout quand on lit deux des commentaires qui renvoient à des déclarations antérieures de Vallaud Belkacem!


1. Elle confirme qu'elle est une adepte de "la théorie du genre" qu'elle justifie complètement


2. Elle affirme que ce n'est pas aux parlementaires de fixer le contenu des programmes scolaires. (Ca, c'est vraiment fort de café!)


3. Elle confirme également que l'ABCD est bien enseigné aux enfants de maternelle et aux petites classes de primaire!


La combinaison de cet ensemble est une étincelante démonstration des graves dangers que des Vallaud Belkacem et autres Peillon font  peser sur notre école! Ta source n'est rien d'autre qu'un
très mauvais contre-feu, rédigé dans la précipitation et qui démontre que son auteure se prend elle même les pieds dans SON tapis.


En cherchant, de bonne foi, à me convaincre du bien fondé de ton approche, tu as, sans le vouloir, renforcé mes propres convictions sur ce sujet ...


Merci, sans aucune rancune.



GM 31/01/2014 18:19


Bé si : Il n'est pas "au courant" !


C'est tout...

Jacques Heurtault 31/01/2014 18:48



Ah! Ah! Ah! Ah!



GM 31/01/2014 15:31


Ah oui, les fameux 20 cm qui s'emboîtent comme une prise électrique...


Peut-être qu'il n'en a pas et ne sait donc pas, le "pôvret-payons !"


Faut pas lui en vouloir, il n'a pas fait l'ENÂ.


Et puis il s'en va en juin à Strasbourg monter un club des "touche-pipi" (c'est dans la circulaire) avec "konne-benne-dite"...

Jacques Heurtault 31/01/2014 18:03



Il y a deux séries causales possibles :


1. On ne peut pas parce que c'est impossible (pour tout le monde!)


2. On ne peut pas parce on n'a pas, soi-même, la force de faire (on est seul concerné!).


Les prises électriques qui s'emboitent n'ont rien à faire là-dedans ...



vigilance 31/01/2014 14:19


Vous confondez sans sourciller,EGALITE et IDENTITE.Les hommes et les femmes ne sont pas identiques biologiquement ni sexuellement;personne ne le conteste(vous ne porterez pas d'enfant dans vos
entrailles,c'est clair!!)L'égalité en droit a bien progressé au fil des siecles grace au combat de progressiste en matières sociétales.Mais dans les faits il reste encore beaucoup à faire et
l'éducation a son role à jouer,ce dont ne veulent surtout pas les "bonnets noirs"comme les appelle C Barbier dans l'express.Tous les coups bas sont bons pour y arriver.


Il vous a échappé que cette rumeur suivie d'un appel au boycott a été lancée dans les quartiers populaires,défavorisés à forte population musulmane(dans la ville de Coppé entre autres).dans ma
ville le "mouvement" est porté par une catho,TRES catho:l'alliance de la carpe et du lapin !un musulman et une catho s'expriment en tant que tels.D'ailleurs les élus UMP responsables ont
vertement critiqué ces comportement et apporté leur soutien à V Peillon.Moins de 1 pour cent des écoles ont été touchées,mais quasiment TOUTES se trouvaient dans les quartiers
défavorisés.Alors!critriquez les "laicards"dont je ne suis pas,mais soutenir ces intégristes qui vous font enrager par ailleurs (surtout quand ils sont de gauche ou/et musumans-je m'en réfère à
vos propos sur votre blog ,meme anciens)INCROYABLE!!


Et pour terminer,vous avez dit que vous VOULIEZ à l'Elysée un président (ou présidente)MARIE(E):Marine LE PEN vit en concubinage..alors?


 

Jacques Heurtault 31/01/2014 15:04



Bravo pour la conclusion! Il est bien vrai que mon vote en 2017 sera conditionné en grande partie par le statut marital des candidats et/ou candidates. Je ne veux pas voir à l'Elysée une personne
non mariée. Jusqu'à présent, je n'avais pas prêté attention à ce critère car il n'avait jamais été partie prenante du débat collectif. J'ai changé! Chat échaudé craint aussi l'eau froide ...
Désormais, je prendrai en considération ce critère!


Ma critique porte moins sur le contenu de la démarche "ABCD de l'égalité" que sur la manière de le mettre en oeuvre et, bien plus encore, sur l'ensemble des projets "sociétaux" déjà engagés ou
qui vont l'être (prochain projet de loi sur la famille).


Je vais donc le répéter : Compte tenu de la situation économique générale et du niveau exceptionnellement élevé du chômage, le gouvernement (que j'ai soutenu par mes votes et que j'ai,
auparavant, appelé de mes voeux!) DOIT remiser à des jours meilleurs ces réformes "sensibles", manifestement mal préparées, mal défendues, présentées sous un jour délibérément provocateur.


Je déteste les intégristes, tous les intégristes, y compris les intégristes du "centre" qui sont beats devant les excès des instances dirigeantes de l'Union Européenne ...


 


Pour ce qui est de mon positionnement politique, je confirme que si ce gouvernement s'obstine dans ses provocations au sujet de réformes qui ne présentent aucun caractère d'urgence, je vais,
selon toute vraisemblance, me radicaliser ... JE VEUX QUE CE GOUVERNEMENT RENONCE A CES PROJETS TROP SENSIBLES!