Petit essai de Meccano fiscal ...

Publié le par Jacques Heurtault

Comme les candidats (pas tous candides!) cherchent des idées et qu'ils ont un peu de mal à en produire, je me suis mis dans la tête de les aider un peu.

 

Etant Breton, je suis donc opiniâtre (et ne dites pas têtu sinon, je me fâche!)!

Cependant, il est bien vrai que lorsque j'ai une idée dans la tête, je ne l'ai pas dans le ... cul (Pourquoi employer un vocabulaire châtié? N'est-il pas plus simple d'utiliser les mots les plus clairs? Je ne suis pas candidat, moi. Je peux donc me permettre des libertés de langage ...).

 

Le chômage étant décidément massif et endémique, le financement de son indemnisation doit relever de la solidarité et non pas de l'assurance. Il s'ensuit que l'on doit contribuer à ce financement que l'on soit exposé au risque un peu, beaucoup ou pas du tout.

Je propose donc la supression de l'actuel régime de financement "assuranciel" par le régime fiscal, autrement dit par la CSG. De la sorte, on officialise la couverture du risque "chômage" au sein de la Sécurité Sociale.

 

Or, je l'ai déjà souligné dans un autre article, il existe plusieurs taux de CSG actuellement en vigueur. En outre, il y a de la "matière" (je ne saurais en dire plus) qui échappe plus ou moins à la CSG, essentiellement des revenus du patrimoine! (Comment ont-ils fait pour parvenir à échapper à la taxation? Il faudra qu'un jour les historiens se penchent là-dessus...)

 

Donc, grâce à cette réforme, on allège les charges patronales sur les salaires. Tiens-donc? N'est-ce pas ce dont on parle beaucoup en ce moment, notamment à droite?

On aligne la CSG sur tous les revenus en mettant les revenus du "capital" (je n'aime pas ce mot car il est connoté) au même niveau que les revenus du travail. Tiens-donc? N'est-ce pas ce que propose la Gauche?

Il n'y a pas que François Hollande qui sache faire la "synthèse"!

On augmente le pouvoir d'achat des salariés de droit privé...puisqu'on supprime un prélèvement (que l'on remplace, certes, par un autre mais dont le taux de variation est plus faible puisque l'assiette de calcul est beaucoup plus large, tout le monde étant concerné).

 

Et voilà! C'est pas compliqué de faire de la politique! Il suffit d'avoir de la volonté ...

Publié dans Fiscalité

Commenter cet article

GM 19/01/2012


Non ! Les "revenus" du patrimoine (hors les droits d'auteur), sont plus taxés à la CSG & CRDS que les "revenus" du travail.


Seule la "détention" du capital y échappe.


 


Pour le reste, pourquoi pas ?


J'ai trouvé de mon côté et pour vous, sur la toile, d'autres solutions encore plus radicales (avec un bilan d'entreprise en exemple) : http://infreequentable.over-blog.com/article-cotisation-sociale-sur-les-produits-manufactures-97239261.html


Un essai, une simulation, qui ne donnent pas tout-à-fait les solutions espérées, mais qui reste une piste à peut-être étudier, avec ses aléas et "effets pervers"...

GM 19/01/2012


J'en conviens.


 


Notez que quand on rajoute les cotisations sociales, ce sont les revenus du labor qui sont les plus taxés : C'est peut-être ce qui "trompe".


En contrepartie, notez également qu'en général, les revenus du patrimoine sont constitués de revenu du labor "capitalisés, épargnés, qui ont déjà supporté charges et impôts en amont.


Quand ils sont acquis par de voies de succession, c'est le cas pour l'auteur pré-décédé, et c'est l'occasion pour repasser par la case des "droits de mutations" tels que le patrimoine s'en
reprend une couche dans les gencives...


Allégée depuis peu, mais qui va s'allourdir dès la rentrée 2012.


 


Enfin passons... Ce n'est pas le sujet de votre post.

GM 19/01/2012


Toutes les charges sociales sont des "revenus différés", de la retraite à vos IJ...


Dans le langage courant (de vos lecteurs ?) se sont des prélèvements obligatoires, assimilés comme des taxes et impôts, ne l'oubliez pas (d'où mon raccourcis de tout à l'heure, un peu abusif pour
un "expert comme vous, il est vrai).


 


L'idée que vous défendait est convenable : Notamment si vous souhaitez exonérer les successions, il faut un impôts sur la "détention". 0,1 % sur une génération de 30 ans (le temps d'usage
d'un bien, mais il peut être plus long en fonction de la vie de chacun), c'est déjà 3 %...


 


En revanche, j'ai trouvé un parallèle (sur la toile...) qui va à l'encontre de votre dernière proposition, mais réglerait assez bien nos problèmes d'endettement publik infini : http://infreequentable.over-blog.com/article-y-a-un-truc-que-si-j-etais-de-goche-92447096.html


Et quelques mesures assez simples mais drastiques (Ô combien !), 5, dont une, la numéro 2 directement inspirée par vous-même...


http://infreequentable.over-blog.com/article-mesures-de-redressement-des-comptes-publics-92451471.html


 


Bien à vous.

mathias 19/01/2012


Pour quelle(s) raison(s) etes-vous contre les droits de succession?Pourriez-vous expliciter la suite de votre phrase,je n'en comprends pas le sens?

GM 20/01/2012


Excusez-moi Monsieur mon "conseiller spécial", mais que les charges sociales soient des "redistributions" de revenus différés est un "acquis" partout dans le monde, jusqu'aux USA qui ne sont pas
précisément qualifiés de "marxistes".


On le constate dans tous les bouquins qui traitent de la matière des ressources humaines, de Maslow à Adams en passant par l'école libérale française à celle aurichienne.


Passons...


 


Sont en revanche "marxistes" les idées de "mutualisation" et le mécanisme de répartition, j'en conviens.


Mais c'est un détail d'intendance qui remonte effectivement à 1945 et du CNR, parce que personne n'avait l'argent sur les ruines de la guerre...


Et le système mis en place est à l'égal de celui de Bismarck (qui n'a jamais été précisément un marxiste, ou alors, ou alors...) et inspiré par Lord Berveridge auprès duquel même Madame Thactcher
aurait pu passer pour une "ultra-gauchisante"...


 


Ce sont des faits historiques : On ne peut même pas revenir dessus.

mathias 20/01/2012


Non,ce n'est pas la courbe de Lafer.c'est votre phrase:"...sauf si la succession dépasse......de travail normal"(réponse a GM)Qu'entendez-vous par"accumuler normalement?,vie normale?,travail
normal?

GM 20/01/2012


Ok !


C'est votre droit le plus strict : "Je ne suis pas d'accord avec vos idées, mais je me batterai pour que vous puissiez combattre les miennes", disait (ou à peu près) Voltaire.


 


Je vous laisse sur "votre" planète.


La mienne n'est pas un rêve, mais bien ancrée dans les réalités.


Et c'est déjà assez compliqué : Alors combattre les utopies, vous savez, j'ai passé l'âge.


Et elles sont trop nombreuses à creuser notre malheur commun.

Mathias 20/01/2012


Je vais vous paraitre "pinailleur",mais je préfère les choses clairement explicitéés aux formules:alors, qu'entendez-vous par"vous allez perdre....elles ne se justifent plus".De quoi et surtout
de qui parlez-vous?

zeus 20/01/2012


mathias voulait-il,sans doute,quelques exemples précis de "situations acquises"que vous souhaitez voir disparaitre;et cela m'éclairerait également.