Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Télévision grècque : à situation inadmissible, solutions brutales!

14 Juin 2013, 18:40pm

Publié par Jacques Heurtault

Il faut bien reconnaitre que question brutalité de la méthode, il est certainement difficile de faire plus fort!

 

Fermeture! Black-out total! Ecran noir ... Sans préavis! Un décret paraissant dans la journée et, quelques heures plus tard, fermeture! Zou! Tout le monde dehors ...

 

Je constate que, quand on veut, on peut ... Que se passerait-il si, en France, un gouvernement en venait à mettre en oeuvre une telle méthode? Je n'en sais rien. D'ailleurs, ça relève du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel; pas du gouvernement.

 

Je constate également que le corporatisme hallucinant des journalistes a fonctionné à fond ... Même les journalistes des chaines privées ont, semble-t-il, observé la grève ... Ils se sont plaint, tous, de cette "atteinte inadmissible à la liberté de l'information"! Et allez donc ...

 

Mais, enfin, pour autant que j'en sache (peu de choses, il est vrai), ces journalistes du secteur privé pouvaient continuer à faire leur boulot. Aucune mesure de censure n'a été prise par aucune autorité!

 

"On" semble avoir perdu de vue que ce qui est visé, c'est la maitrise des coûts; pas du tout l'indépendance des journalistes! D'ailleurs, il ne faudrait tout de même pas oublier que c'est, jusqu'à preuve du contraire, partout, celui qui paie qui décide ...

 

La lecture de l'article de Echos du 13 Juin est particulièrement édifiante!

On sait que la Grèce a, environ, 10 millions d'habitants. C'est un pays qui a donc la taille de la Belgique. Six fois moins de Grecs que de Français. 10 fois moins de Grecs que d'Allemands ...

Qu'à cela ne tienne! L'entreprise publique grecque n'a pas moins de CINQ chaines de télévison (comme en France!), SEPT radios nationales, DIX-NEUF radios régionales (DIX-NEUF!!), TROIS orchestres (TROIS!!) et, cerise sur le gâteau, une chorale (faut reconnaitre qu'il est difficile d'en avoir moins ... sauf à dire qu'on n'en a pas besoin ... du tout!).

On apprend également qu'il faut 300 millions d'euros pour faire fonctionner ce bazar ... Et encore, fonctionner est, semble-t-il un bien grand mot. L'audience est à peine égale à la moitié de l'audience d'une chaine commerciale (apparemment toutes chaines confondues ...). 4 à 6 fois plus de personnel malgré tout!

Pour gérer (sic!) tout ce tintouin, il y a SIX services comptables différents, lesquels ne communiquent pas entre eux ... Tout ça pour gérer 2.700 personnes dont 680 journalistes ...

 

A propos, COMBIEN Y A T-IL DE JOURNALISTES DANS LE SERVICE PUBLIC, EN FRANCE? On sait qu'il y a, en tout, tous médias confondus (télés, radios, journaux, etc., bref : tout), 37.000 journalistes ...

 

Nous allons devoir suivre cette affaire d'un peu plus près ... Cela pourrait s'avérer intéressant ... pour savoir ce qu'il y a lieu de faire (et de ne pas faire) en France.

Commenter cet article

GM 17/06/2013 08:36


10 millions ... sur place !


Et autant à travers le monde qui suivent leurs télés grâce aux satellites.


Je peux en témoigner !

Jacques Heurtault 17/06/2013 09:03



Il en est ainsi, dans une moindre proportion, pour de nombreuses nationalités.



Rivaud 15/06/2013 10:37


Il s'agit probablement aussi d'une manoeuvre politique, pour mettre en porte à faux un autre parti, qui devra prendre position pour ou contre. Je n'en sais pas assez pour aller plus loin. 


Mais si en France on supprime tous les services inutiles ou parasites, où va-t-on ?

Jacques Heurtault 15/06/2013 12:01



Pas de problème de conscience, en ce qui me concerne, pour supprimer tous les services inutiles ou parasites!


C'est le cas, A TERME, de la Caisse Nationale d'Allocations Familiale (10.000 salariés, soit deux fois et demi plus que la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse qui gère beaucoup plus de
dossiers) ... les tâches qui lui sont dévolues peuvent, par le mécanisme du Crédit d'Impôt, être directement gérées par l'Administration des Impôts! Il s'agit pas, dans mon esprit, de supprimer
la CNAF du jour au lendemain!