Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Ukraine : Conforme aux prévisions! Tout va "bien"?

27 Février 2014, 10:55am

Publié par Jacques Heurtault

Evidemment, ainsi que n'importe qui ayant quelques notions élémentaires de politique et un peu de "bon sens", la situation en Ukraine se dégrade à un rythme soutenu.

 

Le nouveau pouvoir fait des choix rien moins qu'extravagant ...

 

1. Ce n'est pas le Parlement qui semble avoir le dernier mot. Ce sont "des gens" qualifiés de "peuple de Maïdan" qui donnent (ou ne donnent pas!) le feu vert aux décisions politiques majeures telles nommer le Premier Ministre et les ministres d'un gouvernement d'Union nationale dont, vu d'ici, on ne connait pas la composition et, surtout, les équilibres entre les différents courants.

 

2. Ioulia Timochenko, intervenant devant une foule énorme, a clairement donné raison à la mise en oeuvre de cette méthode. "Si quelqu'un vous dit qu'il faut retourner chez vous et qu'il n'y a pas lieu de rester mobilisé, surtout, ne le croyez pas!". Je cite l'esprit plutôt que la lettre de son intervention de l'autre soir.

 

Ce mode de fonctionnement porte un nom : c'est ni plus ni moins que du populisme! L'exact contraire de la démocratie telle que l'on inventé les Grecs. Il y avait bien des assemblées sur "l'agora" et cette assemblée s'appelait "l'ecclesia" (qui est devenu "l'église" ...). Mais il faut tout de même rappeler que les participants étaient tout au plus quelques centaines et qu'ils étaient représentatifs du "démos", c'est à dire l'élite "éclairée" et non pas du "laïos", c'est à dire l'ensemble du peuple. En outre, les femmes, par principe, n'y avait pas accès puisque c'étaient les familles qui étaient représentées et non les individus.

 

Passons ...

 

3. Parmi les décisions récemment prises, il y a l'interdiction de la langue russe comme deuxième langue officielle du pays ... alors que la totalité des provinces de l'Est ne parlent que le russe et que, en Crimée, là où est installé le port d'attache de la flotte russe de la Mer Noire, à Sébastopol, les gens sont, ethniquement, russes et non pas ukrainiens ... Pour accentuer le clivage entre "russophiles" et "occidentophiles" et, donc, pour accentuer les risques de partition du pays, c'est, à n'en pas douter, d'une remarquable efficacité.

 

4. Ianoukovitch, présenté comme "en fuite" alors qu'il a déclaré qu'il n'était pas démissionnaire, fait l'objet d'un mandat d'arrêt international alors qu'il est probablement en Ukraine (à la rigueur en Russie ...), là où il va être difficile de lui mettre la main dessus puisqu'il serait refugié dans la partie orientale de l'Ukraine, celle qui lui est massivement favorable puisque russophile tout comme lui.

 

5. La situation démographique n'a évidemment pas changé. "Ils" sont nettement plus nombreux à l'Est qu'à l'Ouest ... Quel va être le résultat de l'élection présidentielle du 25 Mai prochain, c'est à dire dans moins de TROIS mois?

 

6. La situation économique, elle, continue de se dégrader à un rythme apparemment soutenu puisque là où les 17 milliards russes promis semblaient avoir fait pencher la balance du côté de Poutine, il en faut maintenant 35 milliards sur les 2 prochaines années (soit 1,5 milliard par mois), lesquels ne viendront évidemment pas de Poutine! Même si on n'aime pas le personnage, il serait stupide de croire qu'il est idiot ...

 

7. D'ailleurs le même Poutine vient de débloquer 5 milliards de dollars pour les entreprises russes de Crimée, lesquelles vont donc s'empresser de renforcer leurs liens avec la "mère patrie" russe alors que les entreprises ukrainiennes de la partie Ouest vont tirer la langue et contribuer à plonger le pays dans un chaos épouvantable, contribuant ainsi, involontairement, à faire basculer l'opinion "incertaine" du côté russe plutôt que du côté occidental.

Question simple : L'Union Européenne a-t-elle au moins 5 milliards, voire 35 milliards à mettre sur la table pour faire entrer toute l'Ukraine dans le giron occidental? Evidemment NON! D'autant moins que l'Union Européenne n'a pas l'argent disponible ...

 

8. Des hommes armés occupent le Parlement et le siège du gouvernement local de Crimée (pro-russe) et disent ne pas avoir de mandat pour négocier ... Négocier quoi, exactement? Et avec qui? Il me semble évident que ces hommes sont téléguidés par les autorités locales pro-russes de Crimée ... S'il n'en était pas ainsi, ils tiendraient au maximum deux heures face à une troupe armée ... Quant à espérer que l'Armée Ukrainienne intervienne militairement contre l'occupation des organes de direction de cette région pro-russe, autant compter les oeufs dans le cloaque d'une poule! Cloaque est le bon mot car c'est un endroit plein de merde ...

 

9. L'armée russe est en manoeuvre à la frontière ukrainienne ... Ben, voyons! Pourquoi pas du côté de Saint Pétersbourg, à quelques 2.500 km au nord?

 

10. Je réitère donc l'hypothèse suivante non dénuée de bon sens me semble-t-il :

- Ianoukovitch va faire une déclaration contestant la validité des décisions prises par un "gouvernement" investi par la rue (Maïdan).A 11H55, il vient tout juste de dire qu'il est toujours le Président de l'Ukraine ...

- Il va utiliser les pouvoirs constitutionnels dont il est juridiquement détenteur

- Il va solliciter l'intervention de la Russie dont l'armée de terre est en train de se préparer au combat (selon Poutine) et dont la Flotte de Mer Noire, au Sud, est en alerte (pour seulement assurer sa propre protection, n'est-ce pas!) ...

 

11. Prise en tenaille au Nord, à l'Est et au Sud, la République d'Ukraine n'aura pas d'autre solution que d'accepter la partition du pays.

 

Je rappelle deux "détails" :

- la population russophile est, semble-t-il, plus nombreuse.

- les richesses industrielles sont à l'Est (le Donbass) et c'est évidemment la flotte russe de mer Noire qui porte l'économie de toute la Crimée, laquelle est non  seulement russophone et russophile mais encore historiquement RUSSE ... (autrement dit viscéralement acquise à la Russie; les Tatars (musulmans), "importés-déportés" là par Staline, ne font évidemment pas le poids pas plus que les Tchétchènes n'ont fait le poids face la Russie; ils ont eu beau se "révolter", les occidentaux ne sont évidemment pas intervenus car il n'avaient aucune justification juridique pour le faire; Poutine a fait raser Grozny, leur capitale et l'a ensuite reconstruite toute neuve ...).  

 

Tout semble indiquer que les armes vont parler ... C'est exactement ce vers quoi il fallait éviter d'aller ...

Commenter cet article

Lubomyr 04/03/2014 16:31


Si le désespoir ne mêne à rien de positif, n'oubliez pas qu'un pessimiste, c'est un optimiste qui a vieiili et réféchi alors que les assauts de positivisme de nos politiciens ne font que cacher
leur incompétence crasse ; et de toutes façons je ne reconnais plus aucune légitimité à ceux qui de droite comme de gauche ( à force de petites lachetés et de grandes corruptions - vous pouvez
inverser les adjectifs - ) nous ont menés dans le mur et prétendent maintenant avec le même applomb avoir des solutions miracles. Et comme en plus je ne cautionne pas les extrémistes il ne
me reste que les cris de désespoir face à ces chiens galeux ; la seule action qui me donne de l'espoir c'est le militantisme associatif favorisant l'émergeance d'une nouvelle société : celle du
dséveloppement durable, de l'éthique responsable et de la politique transparente.

Jacques Heurtault 04/03/2014 20:01



J'en suis désolé pour vous mais même non légitimes, les responsables politiques au pouvoir sont légaux. Il faut malheureusement s'y faire ... Aussi, le plus simple, c'est de ne pas voter pour
ceux en qui on n'a pas confiance. Par extension - manifestation d'optimisme? - il faut se servir de son bulletin de vote pour tenter de lancer des alertes!



Loubomyr 02/03/2014 15:14


je n'ai pas de solution à avoir et mon texte n'a pas la prétention de constituer une analyse de la situation de l'Ukraine. Simplement un constat désabusé et une ironie à propos de l'état de la
région. l'humour est la politesse du désespoir ; et quoi de plus désespérant qu'un chef de létat élu démocratiquement certes mais qui a perdu toute légitimité à  force de prévarication,
d'autoritarisme et de corruption?Quoi de plus désespérant aussi que les grands moulinets inutiles des démocraties occidentales dont les chefs nous donnent l'impression de ch... dans le froc face
au grand méchant Poutine qui lui n'hésite pas à violer l'intégrité territoriale de ce pays? Non vraiment, à part faire du fric et préserver les moyens d'en faire le plus rapidement possible,
plus rien n'interesse le bloc occidental. Le monde va à sa perte et ceux qui ont tracé ce chemin gesticulent encore pour nous faire croire qu'ils ont des solutions!! Vanités, bucher
des  vanités même ....

Jacques Heurtault 02/03/2014 18:28



Le désespoir ne mène à rien de positif ...



Lubomyr 28/02/2014 14:39


L'Ukraine a fait partie de la grande Russie puis de l'URSS. Maintenant, Poutine et ses sbires aiment tellement l'Ukraine, qu'uils prefèrent qu'il y en aie deux : Une a l'ouest dont la principale
ressource sera la somme des subsides européens et une autre à l'Est qui vivra de ses industries et des retombées de la présence de l'armée russe en Crimée sous l'aile protectrice des Popovs!!!!

Jacques Heurtault 28/02/2014 17:17



Un peu court comme "analyse", vous ne trouvez pas? Ianoukovitch a quand même été élu, en principe démocratiquement. Le même demande maintenant un référendum. Il y a bel et bien deux Ukraine ...


C'est quoi votre solution?



loubomyr 27/02/2014 17:38


Tiens tiens!! voilà un nouveau marché qui s'ouvre pour les traffiquants d'armes ; lesquels travaillent à expurger les surplus de différentes manufactures dont certaines occidentales!! Faut bien
vivre ; enfin disons que notre économie néolibérale mondialisée est bien revenue au régime de la survie en monde sauvage : seuls les plus forts, ou les plus malins (dits aussi intermédiaires
commissionnés), survivent!!!!

Jacques Heurtault 27/02/2014 20:24



Qu'un nouveau marché puisse s'ouvrir pour les trafiquants d'armes, c'est possible ... De là à imaginer que ces trafiquants d'armes sont à l'origine des évènements qui provoquent l'ouverture
potentielle de ce nouveau marché, il y a, là, beaucoup plus qu'une marge et je ne la franchirai pas.


Par contre, il est tout à fait certain que le monde devient de plus en plus violent et dur, surtout pour les faibles dont le nombre grandit à un rythme soutenu.



GM 27/02/2014 15:01


D'autant que les russes ont fait reculé "l'armada" occidentale naviguant vers la Syrie l'été dernier.


Aucune chance que "François III" envoie de CDG en mer noire pour y faire la police, cette fois-ci.

Jacques Heurtault 27/02/2014 17:11



Un seul porte-avion contre toute l'armada russe de la Mer Noire ... Le plus sûr moyen de le faire couler!


Les Russes ont 23.000 marins-soldats en Mer Noire ... En perdant Riga, sur la Baltique, ils ont perdu l'accès rapide sur l'Atlantique pour tous leurs navires de surface. L'accès sur l'Atlantique
n'est possible que pour leurs sous-marins à partir de Mourmansk ...


Autant dire qu'ils ne vont pas accepter de perdre aussi la Mer Noire car il ne leur resterait que Vladivostok sur la côte du Pacifique!