Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Ukraine : tout "baigne" comme je l'avais, avec d'autres, prévu!

1 Mars 2014, 15:25pm

Publié par Jacques Heurtault

Tout baigne, en effet! Pour l'instant, c'est un bain de stress ... pas encore un bain de sang! Mais, à la vitesse où vont les choses, le sang ne va pas tarder! Hélas ...

 

1. La Russie a, depuis plusieurs siècles, une ouverture directe sur la Mer Noire via le port de Sébastopol. C'est ce port qui est le port d'attache de la Flotte Militaire Russe.

La Crimée est une terre RUSSE depuis plusieurs siècles ... Les gens qui vivent en Crimée, très majoritairement, sont non seulement pro-russes mais RUSSES tout court (ethniquement, culturellement). Si une consultation référendaire est organisée en Crimée, il ne fait aucun doute que la majorité choisira le rattachement pur et simple à la Fédération de Russie.

Croire, dans ces conditions, que les autorités russes de Moscou vont lâcher la Crimée et se priver du port de Sébastopol est une pure et incurable naïveté!

 

2. Si on commence à vouloir examiner la situation sous le seul angle de l'Histoire, pour le moins mouvementée, de ces zones géographiques, on n'est pas sorti de l'auberge!

Dire, comme on l'entend ici où là, que la Crimée est juridiquement partie intégrante de l'Ukraine et qu'elle doit donc obéir aux autorités de Kiev revient à dire que Iounakovitch est toujours le Président en exercice de toute l'Ukraine. En politique il y a un principe auquel tout le monde doit se soumettre, bon gré mal gré : c'est LE PRINCIPE DE REALITE. Un nouveau pouvoir s'est installé à Kiev. Soit! Manifestement, des gens ne vivant pas à Kiev ne l'entendent pas de cette oreille dans la mesure où ce nouveau pouvoir est l'émanation de quelques milliers de personnes (tout au plus!) venues, plus ou moins, de toute l'Ukraine OCCIDENTALE - et de celle-là seulement - qui ont occupé la rue en dehors de toute légalité. C'est du moins ce que disent "les autres" ... On finira bien par savoir si la première personne tuée sur la place Maïdan était un policier ou un manifestant.

 

3. Je ne vois guère qu'une solution raisonnable :

- Dans un premier temps, la séparation de la Crimée d'avec l'Ukraine et son installation comme Etat souverain pouvant aller jusqu'à son rattachement à la Fédération de Russie puisque sa présence au sein de l'Ukraine DEPUIS 1954 SEULEMENT n'a jamais eu qu'un caractère purement administratif du fait de l'existence de l'Union Soviétique.

- Dans un second temps, la construction d'une République Fédérative d'Ukraine, à la manière de ce qui s'est fait en 1918 avec la création de la Tchéchoslovaquie dans la mesure où les limites frontalières de l'Ukraine sont largement factices quoique plus anciennes que le rattachement de la Crimée à ladite Ukraine. Chaque région disposerait ainsi d'une très large autonomie, notamment économique et administrative.

- Le cas échéant, des référendum d'autonomie pour chaque "partie", étant entendu que la volonté de "séparation" doit l'emporter sur la volonté de "réunion". A quoi bon vouloir maintenir dans une même entité des gens qui ne veulent pas vivre ensemble? Si on choisit l'option d'un référendum unique, il ne faudra pas s'étonner que la fraction russophile et russophone, NUMERIQUEMENT MAJORITAIRE, impose sa volonté à l'autre partie... APPLICATION STRICTE DU PRINCIPE DE REALITE!

 

Post Scriptum (16H30) :

1. Après la Crimée, c'est maintenant Kharkov (Kharkiv). Les "pro-Russe" ont pris le contrôle du batiment administratif. Et aussi Donetsk ...

2. Le Conseil de la Fédération de Russie (équivalent du Sénat aux Etats Unis) autorise l'emploi de l'armée russe en Ukraine.

 

Je prends les paris : Aucun pays occidental ne réagira autrement que par des paroles destinées à satisfaire ceux qui méconnaissent le principe de réalité.

 

Deuxième post-scriptum (Dimanche 09H00).

1. Le Parlement de Crimée (la Crimée est, depuis l'origine de son rattachement à l'Ukraine en 1954, une République autonome) a décidé, hier samedi de ne plus obéir aux autorités de Kiev.

2. De source russe (services douaniers), environ 144.000 Ukrainiens russophones et russophiles ont quitter l'Ukraine pour rejoindre la Russie. Attention! Il ne s'agit de fuite d'Ukrainiens "pro-occidentaux" vivant dans la partie orientale (à l'Est du Dniepr) pour se protéger d'une possible invasion de l'Ukraine par la Russie!

3. De ces deux informations, il faut déduire que le gouvernement - peut-être légitime mais certainement illégal - de Kiev est perçu par un grand nombre d'Ukrainiens de la partie orientale comme une sorte de "peste" ... Peu importe que ce soit vrai ou non : ce qui compte, c'est la perception qu'en ont les gens directement concernés.

Commenter cet article

GM 03/03/2014 18:01


On en a pourtant vus d'autres, partout ou à peu-près et ç toutes les époques...


Passons !

Jacques Heurtault 03/03/2014 18:24



C'est vrai que, en matière de connerie, quand on croit avoir vu le fond, on découvre qu'on n'était descendu assez bas et qu'il y avait une fosse encore plus profonde!



GM 03/03/2014 17:28


Vous vooyez que c'est plus compliqué qu'il n'y paraissait il y a peu !


 


J'en reste à l'idée originelle que les "Papistes" supoortent mal les Orthodoxes" et réciproquement...


Quant aux pays tiers, ils s'agiteront, comme d'habitude.


Et ruineront le rouble : Une façon comme une autre d'effacer la dette du gaz.

Jacques Heurtault 03/03/2014 17:52



Hum! Papistes contre Orthodoxes? Pas crédible ...


Par contre, si Gazprom (donc Poutine!) se fait payer en roubles, c'est qu'il est carrément complètement con!


Aujourd'hui : 1 euro = 51 roubles!



Jean Daumont 02/03/2014 14:52


La Mer Noire, où on a retrouvé des sites néolithiques noyés ...La Crimée ...Le Bosphore ...Istamboul ex-Constantinople ex-Byzance ...La Guerre de Troie ...Vieille histoire ...et Lieu prédestiné
par la géographie à être toujours un enjeu...


http://fr.wikipedia.org/wiki/Istanbul

Jacques Heurtault 02/03/2014 18:26



En effet! Nous pouvons le vérifier une fois de plus ...


Disons simplement que la Mer Caspienne, mer fermée, peut très bien intéresser une puissance moyenne qui entend se "construire" sur son pourtour.


La Mer Noire, c'est autre chose! Non seulement elle est ouverte sur la Méditerranée mais encore il y a, à Bakou, beaucoup de pétrole!



Jean Rivaud 02/03/2014 10:59


C'est jouer sur les mots, le contrôle du Bosphore et des Dardanelles aurait impliqué la maitrise de la navigation sur la mer Noire.

Jacques Heurtault 02/03/2014 12:26



Nous sommes d'accord : c'est le contrôle des points de passages vers la Méditerranée et l'Atlantique ui est important pour Poutine. Par conséquent, aucun navire américain ne peut se promener en
Mer noire ...



Zeus 02/03/2014 10:56


Tout le monde connait la philosophie de Poutine(et des oligarques russes) qui n'a jamais accepté l'implosion de l'URSS ,ni reconnu le droit des peuples des anciennes "républiques"
soviétiques.Evidemment qu'il ne veut pas abandonner l'accès à la Méditerrannée!ça c'est effectivement le principe de réalité.Mais les Ukrainiens n'ont-ils rien à dire CHEZ EUX?Que vous le vouliez
ou non la Crimée est aujourd'hui en Ukraine meme si cela est très compliqué.Votre philosophie est:Poutine veut,donc inclinez-vous,sinon....Arrètez de traiter les Ukrainiens de l'ouest
d'aujourd'hui de fascistes(la révolution orange était-elle fasciste?)Votre analyse est exactement la meme que ce que je viens de lire dans l'humanité dimanche de la semaine dernière!!Curieux
,non?Croire que la Pologne et l'Allemagne veulent annexer l'Ukraine relève du pur fantasme.Pure paranoia,pour cacher le désir des peuples de se débarrasser d'oligarques corrompus!"Poutine
s'arrètera quand il aura ce qu'il veut"et donc en attendant ne bougez pas!La propagande soviétique a effectivement été très forte concernant la guerre patriotique pour bien assoir l'idéologie
communiste.mais vous ne voyez pas le monde comme il va:en Russie la population regarde aussi du coté de l'Ukraine,de l'Europe (c'est d'ailleurs la hantise de Poutine)et souhaite vivre dans un
état de DROIT

Jacques Heurtault 02/03/2014 12:23



Que viennent faire les "oligarques" russes dans cette affaire? Les oligarques sont de puissants hommes d'affaires, immensément riches qui ont intérêt à être AVEC Poutine (et non l'inverse, c'est
à dire Poutine qui aurait intérêt à être avec eux ...). Pour vous en convaincre, voyez ce qui est arrivé à cet "oligarque" qui prétendait s'opposer à Poutine! Il vient d'être "libéré" sous
caution non-écrite (Tu arrêtes de faire de la politique sinon gare à toi!). Voyez ce qui est arrivé à cet autre, à Londres, empoisonné avec un produit radioactif ...


L'URSS n'a jamais implosé d'elle même! C'est cette crapule alcoolique de Eltsine qui a choisi, contre l'avis de Gorbatchev, de la faire imploser afin de s'assurer d'une autre véritable implosion,
celle du système soviétique! Gorbatchev et Eltsine étaient d'accord sur le second objectif mais pas d'accord sur les moyens d'y parvenir. Pour Gorbatchev, le maintien de la structure restait un
objectif majeur car elle était LA CONDITION du maintien de la puissance économique et POLITIQUE de l'ensemble face aux Etats Unis!


En Crimée, ne vous en déplaise, les Ukrainiens ne sont pas chez eux!  C'est bien le problème, d'ailleurs ...! Si vous remontez à des temps immémoriaux (ce que je me refuse à faire,
personnellement), il faut rappeler que le premier Tsar de Russie avait sa capitale à ... KIEV! A l'époque, Moscou n'existait même pas et était, deux siècles plus tard, un modeste village de
cabanes en bois ... PRINCIPE DE REALITE!


 


Loin de moi de traiter les Ukrainiens de l'Ouest de fascistes! relisez, je vous prie! Je dis que les Russes et les Ukrainiens de l'Est pensent que ceux qui ont pris le pouvoir à Kiev sont des
fascistes ... Ce n'est pas du tout la même chose!


Ianoukovitch a proposé :


- le respect strict des accords conclus entre la majorité parlementaire pro-russe et les oppositions.


- la tenue d'un référendum à très bref délais.


Les oppositions se sont bien gardées d'accepter cela car le résultat aurait été sans appel : victoire des pro-russes car ils sont numériquement les plus nombreux!


 


Vous êtes un lecteur apparemment attentif de l'Humanité Dimanche ... Pour ma part, ça fait AU MOINS TRENTE ANS que je n'ai pas lu un seul numéro de cet hebdomadaire!


Chassez l'Histoire par la porte, elle revient au galop par une fenêtre (et personne ne sait laquelle!). La ville de Lviv, à l'extrême ouest de l'Ukraine est une ville historiquement POLONAISE! Il
en va de même de toute cette zone frontalière d'au moins 100 à 150 km à l'intérieur de l'Ukraine ...


Quant à l'Allemagne, il aura fallu que Mitterrand lui "vende" la réunification pour qu'elle "accepte" enfin que la ligne Oder-Neisse soit désormais sa frontière avec la Pologne ... Avant, des
villes comme Wroclaw (se prononce Vraslaf en polonais et Breslau en allemand) et Gdansk (Dantzig en allemand) étaient très officiellement "des TERRITOIRES ALLEMANDS sous
administration polonaise" ...


Poutine fera comme tout le monde .. Il se convertira à la démocratie de type occidental ... Mais, pour cela, il faudra, d'abord, que la RUSSIE redevienne une puissance mondiale ... C'est sa façon
de voir les choses et, sur cet objectif, il a le soutien d'une très large partie de son peuple, bien au delà de son électorat.  Il n'y est pas encore!


 


Autre grossière erreur de votre part : c'est bien l'élan PATRIOTIQUE qui a permis de mobiliser le peuple RUSSE dans la guerre contre les Allemands ENVAHISSEURS et ce sont les atrocités commises
par les Allemands pendant cette guerre contre les Russes qui a été le principal ferment patriotique PENDANT et APRES la guerre ...



Jean Daumont 02/03/2014 10:06


   Comme je l'ai écrit dans mon propre article, l'Ukraine est, comme son nom russe l'indique, un pays de "marche", c'est-à-dire de région-frontière, au même titre que la Pologne à
laquelle, d'ailleurs, son histoire est associée ...Elle est donc condamnée à être la proie de ses voisins s'ils sont plus puissants, quels que soient sa "Consitution" et les responsables qu'elle
se donne...

Jacques Heurtault 02/03/2014 11:36



Parfaitement exact! Or, actuellement, elle est - et de loin - la plus faible de tous les autres pays de la région (Russie, Pologne notamment). C'est donc elle "l'agneau" qui va être dévorée par
les loups, tout particulièrement la Pologne!



guillaume 01/03/2014 21:55


Si le rattachement de la Crimee à l'Ukraine en 1954 n'est qu"administratif" du fait de l'URSS,depuis 1991 l'Ukraine est un pays INDEPENDANT avec la Crimee meme si celle-ci jouit d'une autonomie
particulière.Que font donc les drapeaux RUSSES sur des batiments UKRAINIENS?La flotte russe,source de conflits permanents,a un statut concernant sa présence à Sebastopol.60 pour cent des
habitants sont Russes,donc 40 pour cent ne le sont pas(Ukrainiens et Tatars),Tatars qui ont soutenu la révolution orange ardemment!La situation est complexe,comme dans tous ces pays
découpés,annexés,recomposes...Il ne vous a pas échappé que Ianoukovitch s'est enfuit en Russie!pas en Europe ou aux USA!Pourquoi s'est-il enfuit?pourquoi en Russie?les manifestants de Crimée
sont-ils plus légitimes que ceux de l'ouest du pays,que vous semblez rejetter?Jamais vous n'avez émis l'idée que des peuples ne voyant aucun avenir,puissent se révolter contre des dirigeants,meme
élus,corrompus,autoritaires, soutenus par l'ours russe tant qu'il y trouve son compte.

Jacques Heurtault 02/03/2014 01:21



En 1991, la crimée avait demandé son rattachement à la Russie. Pour d'obscures raisons que je ne connais pas, ce rattachement ne s'est pas fait.


Les drapeaux russes sont l'expression visuelle de l'appartenance HISTORIQUE de la Crimée à la Russie. Rien de plus! Il ne fait aucun doute que la Crimée va être rattachée à la Russie. Jamais
Poutine ni aucun autre dirigeant un tant soit peu responsable n'acceptera que la flotte miltaire russe ait un port d'attache dans un pays étranger ... Il faut que vous vous fassiez une raison!


Ianoukovitch s'est enfui pour préserver sa vie et celle de sa famille, rien de plus! Je ne le plains pas. J'essaie simplement de vous expliquer les choses ...


Le problème, MAJEUR, c'est que les manifestants de Maïdan sont beaucoup, beaucoup moins nombreux que ceux (pro-russes!) de Crimée, de Kharkov et de Donetsk (et d'ailleurs ...) dans toute la
partie Est de l'Ukraine.


L'Ukraine de l'Ouest (jadis sous domination POLONAISE) n'a pas grand chose à voir avec l'Ukraine de l'Est (le bassin du DONBASS) ...


Vlassov, ça vous dit quelque chose? C'est un général ukrainien, donc SOVIETIQUE, (mais d'Ukraine occidentale!) qui, pendant la seconde guerre mondiale, est passé chez les Hitlériens avec ses
troupes. Les Russes ont payé un tribut incroyablement lourd pendant cette guerre. Ils la qualifient, aujourd'hui encore, officiellement, de Grande Guerre Patriotique. Comprenez vous mieux
pourquoi, en Ukraine de l'Est, on qualifie volontiers les "révolutionnaires de Maïdan" de fascistes?


Êtes vous, comme moi, allé à Kiev? Y avez vous visité le monument commémorant la victoire des Russes sur les Hitlériens? Vous a-t-on expliqué que, dans toute cette zone, il y a eu des combats
d'une extrême violence pendant cette Grande Guerre Patriotique. Du niveau de Stalingrad ou presque ... (ce qui n'est pas peu dire!). Il y a, enfouis dans le sol, des (dizaines de?) milliers de
cadavres allemands ... Les Allemands continuent de demander que ces cadavres leur soient restitués! Il faudrait raser je ne sais combien d'immeubles pour les récupérer ... Les Allemands ont quand
même l'outrecuidance de réclamer les cadavres!


Quel rapport avec ce qui précède? Juste un seul : pour un Russe, un Allemand, c'est d'abord un fasciste, un nazi ... Que faisait l'Allemagne dans la "négociation"? Que faisait la Pologne? Il y a
une souche allemande assez importante en Ukraine. Il y a une souche polonaise encore plus importante. Aucun de ces deux états n'a vraiment renoncé à récupérer ce territoire!


Comprenez vous mieux, maintenant, la cause profonde de ces évènements?



Jean Rivaud 01/03/2014 20:11


Si la Russie ne contrôle pas la mer Noire jusqu'au Bosphore, ce n'est pas faute de l'avoir voulu. Quand on connait un peu l'histoire des tsars, et la Russie n'a pas changée, c'est une question
vitale, il n'est pas besoin d'être extralucide pour prévoir que Poutine, le tsar actuel, profitera de l'occasion. L'inconnu, c'est de savoir où il s'arrêtera!

Jacques Heurtault 02/03/2014 00:42



Il s'arrêtera quand il aura acquis la CERTITUDE que la Russie  aura retrouvé son rang mondial!



Jean Rivaud 01/03/2014 20:09


Il était évident que le tsar Poutine continuerait dans la voie tracée par ses prédécesseurs ! Si la Russie ne contrôle pas la mer Noire jusqu'au Bosphore, ce n'est pas faute de l'avoir tenté.
L'occasion est trop belle pour récupérer la Crimée. L'inconnu, c'est où s'arrêtera-t-il ?

Jacques Heurtault 02/03/2014 00:40



Tout faux! Il ne s'agit pas de contrôler la Mer Noire ... Il s'agit d'avoir accès à la Mer Méditerranée et à l'Océan Atlantique! Absolument vital! Si on ne lui donne pas de vraies garanties, il
les prendra lui même!